internat pouille fabrique a souvenirs 001 Au Campus de Pouillé, 76 % des lycéens sont internes, soit près de 400 jeunes. Chaque soir de la semaine, la vie s’organise entre travail scolaire, entraide, détente et repos. 14 éducatrices et éducateurs veillent sur les jeunes. Quelques internes témoignent maintenant de leur quotidien.

Nolan Ouvrard, terminale : « Je garde des souvenirs inoubliables que je souhaite à tous de vivre »

Lorsque je me suis installé un lundi 2 septembre 2014 à l’internat de Pouillé, beaucoup d’appréhension me submergeait. C’est alors que j’ai découvert la vie en collectivité et en autonomie. Aujourd’hui mon seul regret n’est plus que de devoir quitter l’internat.

Entre moment de travail et de détente, les trois années d’internat resteront des souvenirs inoubliables que je souhaite à tous de vivre.

Alexandre Davy, terminale : « L’internat développe l’esprit de cohésion »

Les trois années d’internat m’ont apporté de l’autonomie. Elles m’ont appris l’entraide avec mes camarades de classe et aussi avec les STAV (section agriculture). L’internat développe l’esprit de cohésion.

Elles m’ont aussi permis de m’ouvrir aux autres, de renforcer les liens avec mes amis. De mes trois années d’internat, je retiens la convivialité, une bonne ambiance et de bons moments passés entre amis.

Mathilde MALECOT, terminale : « Cette année à l’internat restera à jamais gravée »

Depuis mon arrivée à Pouillé, je suis interne sur le campus. La première année, nous étions 6 dans la chambre. Je ne vous raconte pas les soirées inoubliables que nous avons vécues ! Passage en première validé. Je poursuis avec deux colocataires. Ma vie à l’internat : soirées rires, boulot et prises de têtes sont au rendez-vous… mais cela fait partie du jeu.

Dernière étape, la terminale. Cette fois, c’est toute seule, avec un lit, une armoire, une fenêtre, un lavabo et un bureau que je me retrouve. Ce n’est pas une prison non plus, car durant ces trois années, des liens d’amitié sont nés. Des amitiés qui je l’espère résisteront au temps et à la distance.

internat pouille fabrique a souvenirs 003

Cette vie à l’internat se termine cette année, mais elle restera à jamais gravée.

Antoine Gallard, seconde : « Il faut que je me prenne en main »

Au début de l’année, je ne connaissais pas tout le monde, j’étais discret et j’essayais d’apprendre à connaître les autres internes de mon hébergement. Aujourd’hui, je connais tout le monde.

Au début de l’année, il faut prendre le rythme. Il m’a fallu quelques semaines pour m’adapter aux horaires, aux règles. Je faisais très attention pour arriver toujours en avance. Aujourd’hui, je me suis habitué à tout cela et tout se passe très bien. Je fais des sorties, je participe à des animations…

En semaine, il faut que je me débrouille seul car je n’ai plus mes parents qui sont derrière moi. Il faut que je me prenne en main.

J’apprécie les temps d’étude le soir, qui m’obligent à travailler. J’aime aussi le fait d’être toujours avec mes copains. Il y a de vrais liens qui se créent. Même si supporter 24h/24h certaines personnes peut être difficile, l’ambiance générale est très bonne et conviviale.

internat pouille fabrique a souvenirs 002
(Antoine au centre de la photo)

La soirée « Don Bosco » c’était super. Vivement la prochaine. Je ne savais pas à quoi m’attendre. J’ai trouvé super que les profs, les éducateurs, les copains fassent des sketchs et présentent leurs talents. Tout se passe dans la bonne humeur.

Philippe Devanne
Educateur Référent de l’Internat
Campus de Pouillé

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....


Mot du jour

synode des jeunes Don Bosco

Parole de jeunes : Ines

 

 

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Famille Salésienne

    • Week-end Don Bosco jeunes et familles. Inscrivez-vous pour les 10 ans

      week end don bosco 2018 C'est une édition exceptionnelle du " Week-end Don Bosco jeunes et familles " qui se prépare : l'édition des 10 ans ! Il aura lieu du 30 octobre au 3 novembre dans les Alpes. Le réseau des anciens élèves se met au service des jeunes et des familles en proposant quatre jours de détente, de sport, de réflexion et de spiritualité au cœur du village-vacances AEC de Samoëns (Haute-Savoie). Cinq jours à la montagne… et à la salésienne !

      Lire la suite

    • Week-end MSJ : c’est la rentrée !

      MSJ TRACT SEPT2018 Les 28-30 septembre c’est le premier rendez-vous du Mouvement Salésien des Jeunes de la rentrée ! Week-end de partage et de relecture d’expériences un peu particulier. Ils vivent un temps pour les jeunes organisés par les jeunes.

      Lire la suite

    • Camp jeunes : un séjour en « road trip » en Israël-Palestine

      pelerinage israel don bosco 01 Il y a deux ans, des jeunes de la paroisse d’Argenteuil, confiée aux salésiens de Don Bosco, voulaient partir en « road trip » en Israël pour retrouver l’origine du christianisme… Un projet un peu fou pour des jeunes adultes étudiants ou au tout début de leur vie active ! Ils demandent à la province si un salésien peut les accompagner spirituellement. Eté 2018, ce projet se réalise !

      Lire la suite

    • Campobosco : ils ont bien dé-collé !

      Campobosco 2018 02 Du 26 au 30 Août, plus de 250 jeunes, issus de notre réseau ou d’ailleurs, et une soixantaine d’adultes de la famille salésienne se sont retrouvés au Colle Don Bosco pour vivre la 14ème édition du Campobosco, sur le thème « Prêt à de-colle(r) ». Quatre jours, du dimanche 26 août au jeudi 30 août 2018, pour vivre un R.A.P. (Réflexions, Activités, Prières). 5 journées bien remplies pour recharger les batteries avant la rentrée scolaire !

      Lire la suite

    • A 29 ans, Tantely s’engage définitivement chez les Salésiens

      Don Bosco Madagascar voeux 05 Les liens entre les provinces salésiennes de Madagascar et de France-Belgique sont profonds et nourris. Plusieurs jeunes frères sont venus en France ces dernières années, dans le cadre de leurs études. Parmi eux, Tantely Randrianantenaina, 29 ans, arrivé en France d’abord à Ressins en 2015, puis à Lyon pour suivre des études de théologie à l’université catholique. Tantely était notamment accompagnateur auprès du MSJ Rhône-Alpes. Il a prononcé ses vœux définitifs le 2 septembre à Madagascar. Lionel Touron a fait partie de la délégation française, emmenée par le père provincial. Il témoigne.

      Lire la suite

    • Le MSJ, membre de Don Bosco Youth-Net : une ouverture sur le monde

      msj don bosco youth net 02 Depuis mars 2018, le Mouvement Salésien des Jeunes (MSJ) fait partie du réseau Don Bosco Youth-Net (DBYN). Convaincue de la pertinence de goûter à l’animation salésienne au sein d’autres réalités européennes, Anne-Florence Perras, présidente du MSJ, nous en donne les raisons et opportunités.

      Lire la suite