Carre festiclipLe Festiclip est un festival qui propose aux adolescents, âgés de 15 à 20 ans, de réaliser un vidéo-clip de 7 minutes maximum, dont le message doit être positif et éducatif. Son but : promouvoir la vidéo comme outil pédagogique, favoriser la créativité des jeunes et leur offrir un matériel susceptible d'affûter leur regard critique.

 

L'important ? Participer, bien sûr, mais aussi bénéficier du retour critique d'un jury de professionnels, qui s'attache à être constructif pour que les auteurs progressent dans leur art. Depuis sa création, le festival peut ainsi se féliciter d'avoir encouragé de nombreux jeunes à proposer des productions de qualité, démontrant un vrai savoir-faire.

 

Concrètement, les participants sont invités à réaliser un film, sur le thème de leur choix, pendant l'année scolaire en cours. Les 30 et 31 mai prochain, le rendez-vous du Festiclip permettra de visionner tous les clips sélectionnés. Durant cette session de visionnage, les participants seront invités à noter les clips à partir d'une grille d'évaluation, portant à la fois sur la qualité technique du film, mais aussi sur la force de son message. Ces notes permettront d'attribuer le prix du public, tandis que le jury, composé de professionnels et d'éducateurs, décernera le prix du jury.

 

Du fait de la variété des thèmes abordés, chaque film est l'occasion d'échanger et de débattre autour du sujet traité et du message que les auteurs ont voulu transmettre.

 

Le Festiclip, un festival "pour les jeunes, par les jeunes" !

 

Qui ?

Sont les bienvenus, tous les jeunes de 15-20 ans, issus des maisons salésiennes ou non, de France et de Belgique francophone. Les groupes doivent obligatoirement être accompagnés d'un adulte responsable.

 

Programme

Pour son 10e anniversaire, le FestiClip proposera aux participants de participer à un certain nombre d'ateliers, pour parfaire leur maîtrise de l'outil cinématographique. La soirée du samedi 30 sera consacrée au visionnage et à la remise des prix en tant que tel. 

 

Hébergement

Les participants ont la possibilité d'être hébergés sur place, au Centre Jean Bosco de Lyon (69), 14 rue Roger Radisson.

  

Renseignements

Vous trouverez tous les renseignements, ainsi que les productions primées les éditions précédentes, à l'adresse suivante : www.donboscomedia.com, rubrique « FestiClip ».

Pour tout autre renseignement, contactez Jacques Rey.

 

A lire aussi sur 2015.don-bosco.net...


Mot du jour

« Des profondeurs, je crie vers Toi, Seigneur. Seigneur, écoute mon appel ! »

Dieu qui a voulu que l’homme soit heureux, souffre de la souffrance de sa créature. Dieu est saisi aux entrailles et décide de sauver l’homme. Dieu envoie Moïse et les prophètes : ils annoncent tous une espérance. Et Dieu a tant aimé le monde qu’il a envoyé son Fils, son Unique. Jésus partagera notre vie, notre sort, et jusqu’à notre mort. Tout au long de ses chemins, Jésus nous annoncera le Royaume à venir : une terre où il n’y aura plus de peine et plus de mort, une table où tous les enfants seront réunis autour du Père pour le festin, une vie qui n’aura pas de fin. Demain, le ciel s’ouvrira ! « Levant les yeux vers le ciel, il lui dit : ‘ Ouvre-toi ! ’ »

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

École de Vie Don Bosco - Interview de
Bérénice de Bar le Duc
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview d'Elie Benarroch
Voir l'article

Extrait de la web série "Clameur"
inspiré de Laudato si' : Reportage
sur une initiative du Valdocco

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Maisons Don Bosco

    • Hyper sexualisation : écouter, décoder

      post fondement hypersexualite 001 Repenser nos des « tiers lieux » pour mieux écouter les jeunes, c’était l’objectif d’une nouvelle session organisée les 30 et 31 mars par le service formation des Maisons Don Bosco. Après une réflexion l’an dernier sur la question des addictions, cette année, le thème était sur l’hyper sexualisation de notre société et ses répercussions sur les jeunes. Au programme, une journée d’étude à la Catho de Lyon et une visite d’un établissement salésien de Saint-Etienne.

      Lire la suite

    • L’établissement N.D. des Minimes accueille trente migrants

      migrants n d minimes lyon 001 « Cette rencontre a été une claque pour moi et m’a fait prendre du recul » s’exclame Coline, lycéenne aux Minimes, à Lyon après la rencontre organisée par la Pastorale du lycée et la cellule « migrants » du diocèse de Lyon. Pour de nombreux lycéens, ce fut une expérience cruciale qui les aide à sortir des clichés. Témoignage de Fabienne Laumonier, animatrice en pastorale scolaire.

      Lire la suite

    • Pouillé : L’internat, la fabrique à souvenirs

      internat pouille fabrique a souvenirs 001 Au Campus de Pouillé, 76 % des lycéens sont internes, soit près de 400 jeunes. Chaque soir de la semaine, la vie s’organise entre travail scolaire, entraide, détente et repos. 14 éducatrices et éducateurs veillent sur les jeunes. Quelques internes témoignent maintenant de leur quotidien.

      Lire la suite

    • Mission Don Bosco : les 24h à l’Institut de Tournai

      mission salesienne don bosco tournai 005 Fin mars, les élèves du primaire et du secondaire en filières techniques et professionnelles de l’Institut de Tournai (Belgique) ont vécu deux jours extraordinaires d'animation, de jeux et des temps privilégiés avec les "missionnaires" : sœurs, frères salésiens et jeunes du MSJ.Logo video80

      Lire la suite

    • Campus de Pouillé : un internat exercé avec style

      internat pouille style 001 Le Campus de Pouillé accueille une peu plus de 400 internes, étudiants, lycéens et apprentis. Quinze éducateurs sont présents à différentes heures de la vie d’internat. C’est quoi le style d’un éducateur d’internat ? Interview de Jean-François Potot-Dussine, responsable de l’internat de Pouillé.

      Lire la suite

    • Palmarès des lycées : l’ESTIC de St-Dizier en tête

      estic palmares lycee 2016 001 Le ministère de l’Education Nationale vient de publier le palmarès des lycées. Son indicateur de « valeur ajoutée » valorise les lycées qui font le plus progresser leurs élèves. Grâce à lui, l’établissement de Saint-Dizier, l’ESTIC, est placé en tête de la région Champagne-Ardenne. Une belle réussite qui attire l’attention de l’Académie.

      Lire la suite