Republique Enfants Defi Citoyennete Couv Faire venir un jeune colombien ? Pourquoi faire ? Pour bien comprendre le « Défi Citoyenneté 2015 », il convient de connaître la question qui sous-tend la démarche : quelles responsabilités confions-nous à nos jeunes, ici, en France et en Europe, aujourd'hui ? A l'heure où les jeunes se disent désintéressés par la politique, à une époque où beaucoup d'enseignants se plaignent de faire plus la police que donner cours dans leurs classes, est-ce que l'exemple de la « République des Enfants », où les adolescents sont les premiers bénéficiaires d'une expérience démocratique, peut servir de déclic ?

 

La « République des Enfants », qu'est-ce que c'est ?


La « République des Enfants » est un projet utopique souhaité et concrétisé par le père salésien Javier de Nicolo. Parti en Colombie dans les années 1960, il y a perpétué la démarche de Don Bosco, en donnant aux enfants des rues une cour où ils puissent jouer et une salle de classe où ils puissent étudier. Au bout d'un vaste et complexe programme d'intégration, la Florida est un village-foyer, situé en périphérie de Bogotá, dans lequel les adolescents qui ont franchi toutes les étapes de ce programme se voient confier la gestion de l'infrastructure et des résidents.

 

Comment cela se passe-t-il concrètement ? Tous les ans, autour de mars, les jeunes (250, à ce jour) élisent un maire et son « autogouvernement ». Ceux-ci sont élus sur base d'un programme électoral qu'ils s'engagent à tenir durant l'année. Le maire est assisté d'un Personero, sorte de médiateur qui assure la bonne communication entre l'autogouvernement et les jeunes, d'un Secrétaire du gouvernement, lequel a sous sa responsabilité plusieurs secrétaires adjoints, dédiés à l'intégration des jeunes, à l'éducation, aux sports, à la santé, etc.

Republique Enfants Jefferson Defi Citoyennete Jefferson, 20 ans, Maire de la Florida en 2012, arrive en France pour lancer le Défi Citoyenneté 2025 !

Evolution récente, impulsée par le maire actuel : l'arrivée des filles à la Florida. Si celles-ci ne résident pas encore à la Florida (mais dans le village-foyer voisin de l'Arcadia), elles participent aux cours et aux ateliers, et sont représentées par la Secrétaire de la femme dans l'autogouvernement.

 

Le « Défi Citoyenneté 2015 »

La venue de Jefferson, Maire de la « République des enfants » en 2012, accompagné d'un professeur (également Maire à la Florida en 1998), est motivée par le souci de favoriser des échanges enrichissants entre les jeunes de nos maisons salésiennes et ceux de Colombie. Durant son séjour en août-septembre prochain, celui-ci participera au Campobosco (20 au 24 août 2015, Ressins, dans le département de la Loire), ira à la rencontre des élèves de nos établissements, mais aussi d'officiels en France, mais aussi dans les pays limitrophes, car les questions de la citoyenneté et de la responsabilité des jeunes dépassent les frontières du pays et concernent tout le monde.

 

Cependant, ce séjour ne doit être que le lancement d'un vaste projet, visant à interroger les jeunes - et les adultes - sur leurs propres responsabilités et semer, dans nos maisons, les germes de petites « Républiques des enfants ». Nous avons bon espoir que ce projet aboutisse à la rédaction d'une synthèse, susceptible de conscientiser le personnel éducatif, mais aussi les pouvoirs publics, sur ce sujet crucial. Car n'oublions pas que l'enjeu premier de l'éducation en démocratie est de former des citoyens. Du reste, Don Bosco lui-même ne voulait-il pas former de « bons chrétiens et d'honnêtes citoyens » ?

 

Quand ?

Du 19 août au 20 septembre (ces dates peuvent être assujetties à changement)

Où ?

A Ressins (Nandax-42), puis dans l'ensemble de la Province France-Belgique sud.

 

Contact

Rémi Favresse, chargé de communication bicentenaire.


Mot du jour

« L’amour est une danse dont personne ne m’a appris le pas » (Pat Conroy, Beach music). A quoi ça ressemble l’amour ? Comment fait-on ? Où est-ce que ça se trouve ? Quels sont les mots ? Qui nous dira le secret ?

Celui qui veut le mode d’emploi, la pleine conscience, restera sur sa faim. On ne maîtrise pas l’amour, c’est une chose dont il ne faut pas trop se préoccuper. Laissons venir l’amour, il trouvera son chemin, le moment venu.

Même Jésus ne nous dit pas exactement ce que nous devons faire. Pas de doctrine, sauf des formules fulgurantes : « Coupe ta main, arrache ton œil », « retire-toi », « parfume-toi », « donne » et « pardonne ». Pas de solution, mais une invitation à prendre la voie ouverte. L’amour naît de l’Esprit lors de chaque rencontre, face à chaque événement. L’amour est liberté.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

Mission à Tournai
Le groupe Agape et leurs animations
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Le témoignage de Margaux (de Grenoble)
Voir l'article

« Chers confrères, et chère famille salésienne »
Message du Supérieur mondial de salésiens
(ANS)

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...