IDBL-exposition-salesiens-Liege En décembre dernier, les élèves de l'Institut Saint-Luc de Liège ont présenté une sélection de clichés, en vue de l'exposition présentée à partir du 30 janvier dans les établissements salésiens de Belgique. Récit d'une matinée enthousiasmante.

 

 

Mercredi 3 décembre. Dans le labo, les jeunes attendent fébrilement l'heure de leur passage. Dans la pièce à côté, le jury décortique le travail de Loukas, élève en 6e Technique de Qualification à l'Institut Saint-Luc de Liège, le premier à passer. Face à lui, Isabelle Gathot, directrice de l'école et du centre d'apprentissage de Liège et coordinatrice du projet, l'interroge : « que retires-tu de ce projet ? »

 

- Comparé à celui de l'an dernier, ce travail m'a encouragé à me rapprocher beaucoup plus de mes sujets. C'est vraiment une capacité que je souhaitais acquérir, mais je n'y étais pas parvenu l'an dernier. Le fait de m'être rapproché donne de la vie à mes photos, et permet de ressentir les éléments qui s'en dégagent.

 

Comme Loukas, une trentaine d'élèves ont été chargés, par leurs professeurs, de répondre à la commande de l'ADIDB : illustrer, en photo, les trois mots-clés de la pédagogie salésienne, « accueil », « joie » et « bienveillance ».

 

Des travaux d'une qualité remarquable

exposition salesiens pedagogie liege

C'est au tour de Manon, une ado souriante et énergique, de présenter sa sélection. Le jury pointe rapidement du doigt une photo merveilleuse : une fille en train d'offrir un sourire radieux à l'objectif. « La confiance est plus difficile à mettre en photo, car elle transparaît surtout dans les paroles, avoue-t-elle. Du coup, j'ai essayé de la présenter à travers les échanges que je pouvais observer, à travers l'expression des visages ».

 

Entre octobre et novembre 2014, les étudiants ont passé trois jours dans chacun des huit établissements salésiens que compte la Belgique francophone. Ils bénéficiaient sur place d'une totale liberté de mouvement, afin que leurs travaux soient les plus représentatifs possibles. « J'ai beaucoup aimé le contact avec les élèves, qui représentent spontanément la joie, poursuit Manon. De leur côté, les professeurs nous ont facilité la tâche, en faisant en sorte que les élèves ne s'occupent pas de nous ».

 

Le passage devant le jury, ce 3 décembre, n'a qu'une finalité : permettre aux directeurs des établissements salésiens de veiller au respect, par les élèves, de la commande passée. Verdict ? « Nous sommes vraiment subjugués par la qualité du travail », commente le Père Xavier Ernst, de la paroisse Saint-François-de-Sales, par ailleurs membre du jury et qui avait, l'an passé, présenté la figure de Don Bosco aux élèves des Instituts Saint-Luc de Liège et Tournai.

 

« Une bonne expérience » pour les participants

A vos agendas !

 

Le vernissage de l’exposition "Don Bosco, le bicentenaire" aura lieu le 30 janvier à l’Institut Don Bosco de Liège (59, rue des Wallons), à 17h30. Les clichés seront visibles sur place jusqu’au 7 février, avant de partir vers Remouchamps, Bruxelles, Huy, Verviers et Tournai. Entrée libre (voir les dates de présentation dans ces établissements)

Une sélection d'une quarantaine de clichés sera exposée, dès le 30 janvier prochain, dans les établissements salésiens de Belgique francophone. Une digne récompense pour les élèves, dont les travaux seront notés et compteront pour l'attribution du diplôme, en juin prochain.

 

Ont-ils aimé cet exercice quelque peu singulier ? « C'est une bonne expérience, qui prépare à la vie future », glisse Kezia. « J'ai vraiment aimé faire ce travail », commente Mélanie. Quant à Danaé, elle avoue : « j'ai appris que je pouvais me faire confiance et faire confiance aux autres ».

 

La force et la nature d'un projet salésien résident dans sa capacité à satisfaire tous ceux qui s'y impliquent.

 

 

Rémi Favresse

16 janvier 2015


Mot du jour

« Il faut marcher et penser, et non pas s’asseoir et penser » Maxime arménienne

La vie moderne peut être très sédentaire. Pour la première fois de l’histoire, l’homme peut vivre une vie entièrement sédentaire. Les moyens de transport, les escaliers mécaniques, les ascenseurs, lui permettent de se déplacer d’un endroit à l’autre en restant assis, les téléphones et les ordinateurs de se nourrir, se divertir ou travailler en restant sur place.

Mais l’esprit est aussi le maître du corps. Lorsque l’esprit commande, le corps doit nécessairement suivre ! Cette relation corps et âme est remplie de subtilités et de récompenses. Lorsqu’on marche, quelque chose s’opère entre le corps et l’esprit : une forme de synergie créatrice et de magie. Alors promenons-nous !

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Patrick Loyer, Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Famille Salésienne

    • Martin Sautereau : « je veux transmettre ce que j’ai reçu. »

      martin au campobosco 01 Le prochain Campobosco a lieu du 26 au 30 août à Turin (Italie). Écoute de grands témoins et débats entre jeunes, jeux, célébrations, veillées festives, activités sportives, ateliers : théâtre, clown, danse, musique, chant, multimédia… C’est un grand temps fort qui traverse la vie des jeunes. Martin Sautereau, lui, s’est senti transformé par l’expérience du Campobosco. Témoignage.

      Lire la suite

    • Les Anciens élèves de Don Bosco toujours plus innovants !

      ADB ADBS AG Le réseau des anciens élèves s'est réuni mi-mars à Lyon. L'occasion d'annoncer que le projet de plate-forme Don Bosco est entré dans sa phase opérationnelle. Rappelons l'objectif de la plate-forme Don Bosco : permettre aux élèves du réseau de trouver des stages, bénéficier de contacts en entreprise, en s'appuyant sur le réseau des anciens élèves et sur les entreprises proches de nos "maisons".

      Lire la suite

    • Le Décalogue de l’Accompagnateur Salésien

      decalogue accompagnateur Elaboré au cours des Journées de Spiritualité de la Famille Salésienne, le « Décalogue de l’Accompagnateur Salésien » a été un cadeau des sœurs salésiennes de Don Bosco au Recteur Majeur pour le remercier du message de l’Etrenne 2018.

      Lire la suite

    • Whatsapp’El ? 130 jeunes au weekend MSJ de mars 2018

      msj paris 2018 03 Le Mouvement Salésien des Jeunes s’est réuni à Paris autour du thème de l’appel et de la vocation, sous le slogan 2.0 : Whatsapp’El. Et pour le coup, l’appel avait été entendu puisque 130 jeunes étaient présents durant le week-end du 16/18 mars ! Quelle joie d’être si nombreux et de compter tant de nouveaux visages ! Témoignage de Anne-Elisabeth Lesne.

      Lire la suite

    • Don Bosco dans la collection « Grande Figure de la Spiritualité Chrétienne »

      grande figure spiritualite chretienne Jean-Marie Petitclerc, Michael Lonsdale, un magnifique duo réuni dans un livre : Don Bosco, édité au sein de la collection : Les Grandes Figures de la Spiritualité Chrétienne. 40 volumes consacrés à 40 saints. La collection « Les Grandes Figures de la Spiritualité Chrétienne », dirigée par Michael Lonsdale, présente le saint patron des salésiens dans un beau livre accompagné d’un CD.

      Lire la suite

    • « Un jeune à la foi » : 24 jeunes écrivent sur leur foi. Un livre pour tous !

      Un jeune a la foi C’est à partir de la description d’un objet que 24 jeunes du MSJ (Mouvement Salésien des Jeunes) ont souhaitaient exprimer leur foi… Une foi vivante et présente dans le quotidien de chacun… Le credo se vit au détour d’une rose, d’une chemise scoute, d’un abonnement de train, d’un peignoir, d’un diamant ou encore d’une paire de skis. Une invitation à regarder ce qui nous entoure… autrement !Logo video80

      Lire la suite

  • Société

    • Question d’éducation : « En famille, on n’arrive pas à se parler ! »

      education parler en famille 02 Si le développement de l’esprit critique est au centre de la mission éducative de l’école, il est aussi, évidemment, central… dans nos propres familles. Comment se déroulent les échanges ? Comment donner du poids à la parole de l’enfant ? Et ouvrir leur horizon ? Les parents s’expriment sur les règles qu’ils adoptent.

      Lire la suite

    • Jean-Marie Petitclerc : « Ils continuent d'être appelés »

      Livre jmp appele « Il est deux manières, et peut-être deux manières seulement, de vivre sa vie. Soit je la considère comme une succession de hasards et de nécessités. Soit je la considère sous l’angle de la réponse à une vocation. » Ces quelques lignes sont le centre du livre de Jean-Marie Petitclerc : Ils continuent d'être appelés. Il propose un voyage sur le thème de la vocation... pour tous ceux qui veulent réussir leur vie et en même temps répondre à cet appel sur cette terre.

      Lire la suite

    • Le langage des jeunes change… vous comprenez quelque-chose ?

      Le langage des jeunes et ados le dico pour les parents Vous comprenez quelque chose ? Le langage des jeunes évolue et change constamment ; tout est une affaire de mode, de tendance. Si je vous parle de « tchatcheur », vous reconnaîtrez, pour la plupart, la signification : une personne qui parle beaucoup. Mais, nous pouvons les interpréter de différentes manières. Besoin d’un dictionnaire ?

      Lire la suite

    • Développer l’esprit critique dans toutes les matières

      esprit critique educateurs Avec les nouveaux moyens de communication, les jeunes ont bien du mal à prendre du recul par rapport aux informations qu'ils reçoivent dans leur entourage ou par les médias. Qu'en disent les profs ?

      Lire la suite