Academy Marseille show Chanot Après Paris et Chambéry, Marseille a découvert à son tour la «Don Bosco Academy» le 17 mars dernier. Une journée rendue mémorable par la prestation des élèves des établissements locaux : Marseille Don Bosco, Pastré-Grande Bastide et Sévigné. Témoignages «sur le vif»!

 

« Quelle belle fête pour nous tous ! s'exalte Raphaël, animateur en pastorale (APS) à Marseille Don Bosco. Et quelle audace pour les jeunes de s'être jetés dans l'aventure sans savoir où cela pouvait les emmener ! » Quel talent, surtout ! Comme les publics parisien et chambérien avant lui, le public marseillais a vibré devant la performance magistrale des jeunes comédiens. « Des artistes en herbe très doués, commente Luc. On oublie rapidement les petites imperfections face à la quantité de travail que cela a dû demander aux plus jeunes comme aux grands ! »

 

Premiers conquis : les jeunes eux-mêmes. Il faut dire que le texte de la « Don Bosco Academy » a été écrit pour eux et avec eux. Or, à Marseille plus qu'ailleurs, les jeunes ont un langage, que Tristan de Groulard a voulu maîtriser et incorporer dans les dialogues. Résultat des courses : des collégiens hilares dans la salle, et des adultes parfois décontenancés. « Qu'est-ce qu'il a dit ? », « Ca veut dire quoi, ça ? ». Sûrement, Don Bosco se posa-t-il les mêmes questions face à l'argot des garçons des rues turinoises. Mais, à force de persévérance, il s'en fit des amis et parvint à les comprendre.

 Academy Marseille show Chanot choeur

« Une démonstration en force d'une jeunesse pleine de vie »

La grande vertu de la « Don Bosco Academy » ? Montrer les jeunes tels qu'ils sont, et non tels que les médias se plaisent à les dépeindre. Loin des représentations peu flatteuses, la comédie musicale agit comme une piqûre de rappel : « preuve, s'il en fallait, que nos élèves ne sont ni fatalistes, ni blasés, mais gourmands de vie et d'expériences », insiste Jean-Pierre. « C'est une réelle satisfaction de voir qu'un projet aussi ambitieux peut être mené à bien par des jeunes, dans une entente et un plaisir aussi évident », ajoutent Béatrice et Raoul.

 

« Si l'objectif de l'expérience était de permettre à des jeunes de vivre une expérience collective unique et un acte de création dynamique, on peut dire que c'est une réussite. On ressent sur la scène l'ambiance dynamique, la solidarité, l'amitié et l'envie qui ont permis au projet de voir le jour », écrit Caroline, peu convaincue, toutefois, par le scénario.

 

Quant à Jean-Pierre, il préfère voir en la comédie musicale « une démonstration en force d'une jeunesse pleine de vie, d'avenir et de passions, avec des fragrances de Starmania ». Si jamais aucune pièce n'a fait et ne fera l'unanimité, la force des plus intemporelles est de séduire les petits et les grands, à travers un scénario que Luc présente comme une « histoire extraordinaire concernant des faits ordinaires ».

 

 

Rémi Favresse

26 mars 2015

 Reportage photos (© Hervé Vincent)

 

 

A lire aussi sur 2015.don-bosco.net...

 


Lourdes 2019

congres lourdes 2019 salesien don bosco

Toutes les informations sur le pèlerinage Lourdes 2019...

Mot du jour

52 paroles s1 e8

Indispensable, pas indispensable une ou un meilleur ami ? Pas forcément, mais reste qu’elle ou il est souvent là. Ce lien s’enracine fréquemment dans la petite enfance. Nos jeunes interviewés en attendent du soutien, de la bienveillance.

Pour William avec un meilleur ami on se doit de conjuguer les verbes « rigoler » et « épauler ». Tara résume bien le sentiment de beaucoup : «… quelqu’un qui essayera de faire en sorte que je prenne toujours un bon chemin… qui m’aidera à avancer dans ma réflexion… avec qui je peux débattre… qui pourra m’accompagner dans les difficultés de la vie… qui sera toujours là. »

Question : Que sont nos amis devenus… ?

Voir le 8è épisode : Un meilleur ami ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Comment sortir de la crise… des gilets jaunes ?

      don bosco Petitclerc gilets jaunes 2 Alors que nous venons de vivre l’acte 6 des gilets jaunes, Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, nous livre son point de vue.

      Lire la suite

    • Harcèlement au collège : comment on en arrive là, comment on s’en sort ?

      don bosco harcelement 04 Depuis quelques mois, la rentrée scolaire a eu lieu ; avec son lot de joies, d’habitudes, de retrouvailles, de nouveautés. Mais parfois, pour certains, c’est un moment d’appréhension, surtout lorsqu’on est victime de harcèlement. Basile, jeune lycéen aujourd’hui, a accepté de témoigner sur ces difficiles années de collège.

      Lire la suite

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite