FestiClip CJB Wittenheim Creativite Une Il n'était à la base qu'un pari à l'issue incertaine : c'est aujourd'hui un événement majeur du calendrier salésien – et même au-delà ! Pour son 10e anniversaire, le FestiClip, festival « par les jeunes, pour les jeunes », a mis les petits plats dans les grands, sans abandonner la recette qui a fait le succès des précédentes éditions : une sélection de qualité, un jury et un public consciencieux dans leurs choix... et de la bonne humeur. Beaucoup de bonne humeur !

 

Il est minuit passée quand le jury revient dans l'auditorium du Centre Jean Bosco. La délibération est terminée. Dans l'attente anxieuse qui précède la proclamation, les jeunes y vont de leur pronostic. Certains d'entre eux sont des habitués. Pour d'autres, par contre, c'est une grande première.

 

Parmi les établissements en lice cette année, des fidèles de la première heure – Feurs, Marseille, Lyon, Pouillé – et des petits nouveaux, comme les lycées Marmoutier de Tours et Saint-Vincent/Saint-Bernard de Châtillon-sur-Seine. Nouveauté 2015 : la sélection intègre également des courts-métrages étrangers. Dans la salle, trois délégations représentent les provinces du Portugal, de l'Espagne et de l'Irlande. Un signe fort, qui souligne bien la notoriété d'un festival considéré comme une référence à l'échelle continentale !

 

FestiClip CJB Participants Jury Ensemble

Respect et bienveillance

18h. Jacques Rey, organisateur de l'événement depuis sa création, prend la parole. Le FestiClip, rappelle-t-il, était « un pari dont on était loin d'être sûr de la réussite ». Dix ans plus tard, force est de constater que l'événement est un succès, en témoigne « la qualité des films, qui n'a cessé de progresser, année après année ». Né de deux certitudes, celle que les jeunes ont du talent et celle que l'outil multimédia est un moyen d'expression plébiscité par les jeunes générations, le FestiClip reste fidèle à son image de marque : celle d'un « festival par les jeunes, pour les jeunes, où ceux-ci peuvent s'exprimer et partager leurs préoccupations ».

 

Cette année, les thèmes de la drogue et de la calomnie prédominent, mais sont traités sous différents angles. De fait, le festival donne toujours la liberté aux participants de choisir le thème de leurs films, pour favoriser le débat et permettre la réflexion. La force du festival : accueillir chaque production avec respect et bienveillance, loin des sifflets et des broncas cannois.

 

FestiClip CJB Clown Spectacle

Clown et bougies

« J'ai la joie et l'honneur d'ouvrir officiellement la 10e édition du FestiClip ». Daniel Federspiel, Provincial des Salésiens et Président du jury, lance la soirée. Les quatre premiers films sont projetés, puis quatre autres, après une démonstration de danses par Océane et Melvin, venus tout exprès du lycée Sainte-Marie de Bailleul.

 

Il est 22h quand Charlie Chaplin investit la scène pour un show de 20 minutes. Sous le chapeau melon : le Père Vincent Grodziski, Vicaire provincial, dont on connaissait encore peu les talents de clown. Quatre personnes du public participent allègrement à son spectacle-surprise, pour le plus grand bonheur de l'assistance, hilare et conquise. Quand les applaudissements se tarissent enfin, la chanson « Happy Birthday » retentit : c'est l'heure d'aller souffler les dix bougies du festival... et de reprendre des forces avant le bouquet final !

 

Trois récompenses pour des habitués

FestiClip CJB Prix Jury Feurs Pour la 2e année consécutive, le lycée du Puits de l'Aune remporte le Prix du Jury !

Les quatre derniers films viennent d'être projetés. Océane régale l'assistance par une démo de flamenco. Il est temps de connaître les résultats de cette 10e édition. Le premier prix décerné, celui de la Créativité, revient au lycée Don Bosco de Wittenheim, pour l'originalité de son court-métrage « Bas les masques ». Puis vient le Prix du Public, remis à l'institut Lemonnier de Caen pour « Le sens de la vie selon Jordan ». L'établissement est un habitué de ce prix : il l'avait déjà obtenu l'an passé pour « Un Bonnet au Panier ».

 

Puis vient le lauréat : le lycée du Puits de l'Aune (lui-aussi déjà récompensé du même prix en 2014, pour « On l'a bu »), pour le clip « Rumeurs », qui traite avec justesse des dégâts de la calomnie par le biais des réseaux sociaux. « Nous soulignons le caractère percutant du message », commente le jury, bluffé par un film qui souligne avec force « la banalité de la cruauté » dans notre société. La soirée s'achève avec le Mot du Soir, offert sous forme de chanson par Théo Mertens. Les clips seront bientôt tous visibles sur le site du FestiClip : www.donboscomedia.com.

 

Epilogue

1h30 du matin. Raphaël Janiec, adjoint en pastorale à Don Bosco Marseille, est alpagué par l'un de ses jeunes. « Raphaël ! Raphaël ! J'ai réfléchi à un scénario pour notre film l'année prochaine »...

 

...La suite est (encore) à inventer.

 

 

Une journée placée sous le signe du cinéma !

10e anniversaire oblige, les organisateurs du FestiClip ont voulu "prolonger" la soirée en permettant aux personnes présentes de participer, durant la journée du samedi, à des ateliers de techniques cinématographiques. Une opportunité d'échanger notamment sur les difficultés rencontrées durant les différentes étapes de la production, et d'apprendre à mieux maîtriser la prise de vue et la prise de son. 

 

Pendant que certains perfectionnaient leur pratique cinématographique, d'autres ont profité du temps libre pour aller visiter le Musée Miniature et Cinéma, dont les premiers étages offrent un panorama extrêmement clair des différentes étapes de la production d'un blockbuster américain. L'occasion, aussi, d'en savoir davantage sur les différentes techniques d'effets spéciaux, et de découvrir une grande collection de décors et de costumes familiers. On trouve notamment le masque ayant servi à Madame Doubtfire, quelques Gremlins disséminés, la reine Alien et le masque de Maximus, le héros de Gladiator ! Frissons garantis !

Rémi Favresse

4 juin 2015

 

 

Festiclip 2015 - Prix du Jury : "Rumeur" par les lycéens du Puits de l'Aune (Feurs - 42)

 

 

Festiclip 2015 - Prix du public : "Le sens de la vie selon Jordan" par les lycéens de l'Institut Lemonnier (Caen - 14)

 

 

Festiclip 2015 - Prix de la créativité : "Bas Les Masques" par les lycéens de Don Bosco Wittenheim (67)


Mot du jour

La musique est entrée dans ma vie assez tôt. Un violoncelle calé entre mes jambes à 4 ans, je ne comprenais pas trop l’objectif de tout ça. Ce n’était que des devoirs en plus pour moi. Et puis j’ai découvert le chant et m’a facilité à sortir les sons qu’il fallait. Je n’ai pas complètement lâché le violoncelle mais le chant s’avère être ce qui me remplit le plus. Oui car quand je chante je suis pleine. Pleine d’amour et de joie. Je souris dès que la voix de mon amie s’élève et que la mienne est prête à l’accompagner. Je souris en pensant à ce jour au Campobosco où on a vécu ce que j’appelle un orgasme musical. Le sourire aux lèvres on avait des frissons partout. La joie nous inondait. Alors je ne sais toujours pas si Dieu existe et s’il veut mon bien. Mais le chant est là pour me rappeler à chaque fois que je suis heureuse.

ÉcouterOceans Acoustic - Hillsong UNITED

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Patrick Loyer, Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Famille Salésienne

    • Serdu ! Dessine-moi Don Bosco !

      Serge Duhayon Serge Duhayon est dessinateur de Presse. Il a collaboré à des revues spécialisées et signé des milliers de dessins pour des tas de bulletins d’associations locales. Ses sujets préférés ? Les jeunes. Depuis trente ans, Serdu prend le crayon pour les pages pédagogiques de Don Bosco Aujourd’hui. Qui se cache derrière ce crayon ?

      Lire la suite

    • Le nouveau Don Bosco Aujourd’hui : Eduquer l’air de rien…

      Une dba 994 Les interventions éducatives des adultes font partout l’objet de programmes, de règles, d’horaires, d’exercices didactiques... Mais il restera toujours des espaces et des moments qui donnent du jeu pour la spontanéité. On parle alors de pédagogie informelle ou non-formelle, ou plus familièrement de pédagogie « du patio » ou « de la cour de récré ». Don Bosco y était très sensible. Quel est l’intérêt aujourd’hui de pratiquer cette pédagogie non formelle ?

      Lire la suite

    • Martin Sautereau : « je veux transmettre ce que j’ai reçu. »

      martin au campobosco 01 Le prochain Campobosco a lieu du 26 au 30 août à Turin (Italie). Écoute de grands témoins et débats entre jeunes, jeux, célébrations, veillées festives, activités sportives, ateliers : théâtre, clown, danse, musique, chant, multimédia… C’est un grand temps fort qui traverse la vie des jeunes. Martin Sautereau, lui, s’est senti transformé par l’expérience du Campobosco. Témoignage.

      Lire la suite

    • Les Anciens élèves de Don Bosco toujours plus innovants !

      ADB ADBS AG Le réseau des anciens élèves s'est réuni mi-mars à Lyon. L'occasion d'annoncer que le projet de plate-forme Don Bosco est entré dans sa phase opérationnelle. Rappelons l'objectif de la plate-forme Don Bosco : permettre aux élèves du réseau de trouver des stages, bénéficier de contacts en entreprise, en s'appuyant sur le réseau des anciens élèves et sur les entreprises proches de nos "maisons".

      Lire la suite

    • Le Décalogue de l’Accompagnateur Salésien

      decalogue accompagnateur Elaboré au cours des Journées de Spiritualité de la Famille Salésienne, le « Décalogue de l’Accompagnateur Salésien » a été un cadeau des sœurs salésiennes de Don Bosco au Recteur Majeur pour le remercier du message de l’Etrenne 2018.

      Lire la suite

    • Whatsapp’El ? 130 jeunes au weekend MSJ de mars 2018

      msj paris 2018 03 Le Mouvement Salésien des Jeunes s’est réuni à Paris autour du thème de l’appel et de la vocation, sous le slogan 2.0 : Whatsapp’El. Et pour le coup, l’appel avait été entendu puisque 130 jeunes étaient présents durant le week-end du 16/18 mars ! Quelle joie d’être si nombreux et de compter tant de nouveaux visages ! Témoignage de Anne-Elisabeth Lesne.

      Lire la suite

  • International

    • Move with Africa : une école de Bruxelles en immersion au Bénin

      bruxelles benin via don bosco 01 Comment pouvons-nous faire des vrais citoyens de nos jeunes ? C'est une question sur laquelle beaucoup d'enseignants débattent. Jérôme Merckx, a travaillé pendant un an avec ses élèves –avec le soutien de Via Don Bosco - à une culture citoyenne ouverte et internationale. Ils sont actuellement au Bénin.

      Lire la suite

    • Les Salésiens de Don Bosco dans un pays en mutation : le Vietnam

      vietnam ecole db dong thuan 07 Depuis ces dernières années, une dizaine de missionnaires salésiens, hommes et femmes, arrivent du Vietnam en France. Grâce aux échanges entre pays, nous connaissons de mieux en mieux ce pays en pleine évolution. Les salésiens et salésiennes de Don Bosco y sont présents, au nombre de 600. Leur travail prend de multiples formes. Toujours auprès des jeunes.Logo video80

      Lire la suite

    • Radio Don Bosco Madagascar : Évangéliser jusqu'aux extrémités de l'île !

      radio don bosco madagascar 04 La province des salésiens a mis en œuvre la phrase de Don Bosco « Faire des jeunes de bons chrétiens et d'honnêtes citoyens » d'une façon originale pour la congrégation : le Radio Don Bosco. Depuis 1996, cette radio permet de diffuser des émissions éducatives et catéchétiques. Elle est nationalement connue sur l'île !

      Lire la suite

    • Mexique : une frontière, une blessure…

      mexique don bosco 05 La frontière entre les Etats-Unis et le Mexique est une blessure ouverte entre deux mondes si proches géographiquement et en même temps si différents culturellement. Et pourtant elle forme une nouvelle région avec sa culture de passage. C’est là que les présences salésiennes se multiplient.

      Lire la suite

  • Société

    • Philo pour enfants : enseigner la morale, mais pas comme un cours de grammaire

      philo pour enfants 02 Enseigner le jugement moral par la philo ! C’est le pari de certains animateurs qui interviennent dans les écoles ou les centres socio culturel… Les ateliers philo destinés aux plus jeunes se développent un peu partout en France et en Belgique. Les approches et les méthodes sont nombreuses. Il s’agit de se familiariser avec les idées, de faire de l’éducation morale et civique par l’apprentissage du questionnement.

      Lire la suite

    • Question d’éducation : « En famille, on n’arrive pas à se parler ! »

      education parler en famille 02 Si le développement de l’esprit critique est au centre de la mission éducative de l’école, il est aussi, évidemment, central… dans nos propres familles. Comment se déroulent les échanges ? Comment donner du poids à la parole de l’enfant ? Et ouvrir leur horizon ? Les parents s’expriment sur les règles qu’ils adoptent.

      Lire la suite

    • Jean-Marie Petitclerc : « Ils continuent d'être appelés »

      Livre jmp appele « Il est deux manières, et peut-être deux manières seulement, de vivre sa vie. Soit je la considère comme une succession de hasards et de nécessités. Soit je la considère sous l’angle de la réponse à une vocation. » Ces quelques lignes sont le centre du livre de Jean-Marie Petitclerc : Ils continuent d'être appelés. Il propose un voyage sur le thème de la vocation... pour tous ceux qui veulent réussir leur vie et en même temps répondre à cet appel sur cette terre.

      Lire la suite

    • Le langage des jeunes change… vous comprenez quelque-chose ?

      Le langage des jeunes et ados le dico pour les parents Vous comprenez quelque chose ? Le langage des jeunes évolue et change constamment ; tout est une affaire de mode, de tendance. Si je vous parle de « tchatcheur », vous reconnaîtrez, pour la plupart, la signification : une personne qui parle beaucoup. Mais, nous pouvons les interpréter de différentes manières. Besoin d’un dictionnaire ?

      Lire la suite