Campobosco Ressins Domaine « Bon, eh, dites ! Le Campobosco, c'est bien, mais on y fait quoi, CONCRETEMENT ? » Amis jeunes : rassurez-vous ! Pour cette 11e édition, les organisateurs vous ont concocté un programme aux petits oignons à partir de la recette qui a fait le succès du rassemblement ! Mise en situation...

 

 

Jeudi 20 août, Ressins. Vous arrivez sur les lieux. Pour certains, c'est la première fois, alors il y a un peu d'inquiétude. Pour d'autres par contre, ce sont les retrouvailles et la joie d'être là, enfin.

 

ic action play  vidéo : interview de Clémence à RCF « Volontaire au Campobosco, pourquoi ? » 

 

Le temps d'accueil permet à chacun de prendre ses quartiers et ses marques. Le domaine est grand et, déjà, les habitués viennent en aide aux néo-arrivants. Les organisateurs, tout sourire, souhaitent la bienvenue et invitent au repas. Première veillée le soir : une grande fête, pour poser le climat. Tout le monde s'éclate, les premiers liens se tissent, mais c'est encore timide.

 

Heureusement, dès le lendemain matin, le temps de fraternité fait tomber les dernières résistances/réticences. Par petits groupes de 10, on apprend à se connaître : que fais-tu dans la vie, d'où viens-tu, qu'es-tu venu chercher ici ? Comment trouves-tu les lieux ? L'ambiance ? Les animations ont raison des dernières inhibitions. Puis intervient le « grand témoin ».

 

Campobosco Ressins Ateliers Un cours de guitare en plein air, ça vous intéresserait ?

Un invité de marque !

Vous le savez, 2015 est l'année du bicentenaire de la naissance de Don Bosco. A cette occasion, les Salésiens ont planifié un programme d'envergure : le Défi Citoyenneté 2025. Concrètement, celui-ci interroge notre société (et nos maisons) sur les responsabilités qu'elle confie aux jeunes et se fonde sur une expérience unique : celle de la République des Enfants, un foyer pour enfants situé en Colombie, où les jeunes sont en autogestion. Organisés en « gouvernement », les jeunes de ce foyer, situé dans la banlieue de Bogota, élisent chaque année un Maire.

 

Et justement, c'est un ancien Maire de cette République qui est le « grand témoin » du Campo cette année. Il restera présent tout au long du rassemblement pour partager son vécu et répondre à toutes les questions !

 

Un temps pour expérimenter

Le vendredi matin, c'est aussi le moment où il faut choisir son atelier. Un très grand nombre de possibilités sont offertes : théâtre, origami, tournage de clip-vidéo, chant, bricolage, feux d'artifice, arts martiaux, sans oublier Ch'tiNN, LE journal d'actu du Campo ! Tous ces ateliers n'ont qu'une finalité : convoquer le talent de chacun. Pendant trois demi-journées, il faudra s'initier à une technique ou parfaire la sienne, afin d'être « opé » pour la veillée finale !

 

 

Campobosco Ressins Tournoi Sport Faire du sport en s'amusant, c'est le pied !Bicentenaire oblige, cette édition 2015 du Campobosco accueille les coaches de la « Don Bosco Academy », la comédie musicale qui a déjà séduit 8 000 personnes en France et en Belgique ! Les participants à ces ateliers pourront s'initier aux chorés qui accompagnent les tubes « Amorevolezza », « Être leur soleil » et « Don Bosco Academy ».

 

Un temps pour s'activer

Comme toute institution qui se respecte, le Campo a ses « classiques ». Le grand jeu de Manu en est un. Indémodable, il commence au crépuscule et se poursuit jusque tard dans la nuit, en invitant les jeunes à pénétrer un univers imaginaire dans lequel il faut s'affronter en équipes, relever des défis et se creuser les méninges pour gagner la partie !

 

Le samedi, autre incontournable : le tournoi sportif. Et là encore, les organisateurs ont tout prévu : 8 disciplines, conçues pour être accessibles à tous, y compris aux sportifs du dimanche ! Pétanque, mölkky, mini-foot avec ballon cubique, course-relais... Délires garantis ! Pour gagner : il faudra assurer à tous les ateliers, et la jouer fair-play !

 

Campobosco Ressins Veillee Spi Prier, méditer, simplement partager un temps spirituel

Un temps pour partager sa foi

Le samedi soir, la veillée spirituelle ouvre sur la réflexion et l'expression autour de sa foi. Mais là encore, pas d'inquiétude : ce temps s'adresse à tous et s'adapte aux convictions et au cheminement de chacun. Pour ceux que la prière peine à interpeller, il est même prévu une marche nocturne. Le tout, n'est-ce pas de partager ?

 

La messe du dimanche matin est dans le même esprit. Et puis, l'après-midi, la tension se fait ressentir, tandis que tous les groupes réunis une dernière fois en ateliers peaufinent leur prestation. C'est que dimanche soir rime avec « veillée finale », pendant laquelle les talents de chacun se révèlent à tous !

 

Lundi 24 août, les groupes se dispersent dans les autocars. Pour beaucoup, rendez-vous est déjà pris pour l'année prochaine ! 

 

 

 

 

Rémi Favresse

18 juin 2015

 

 

 

A lire aussi sur 2015.don-bosco.net...


Lourdes 2019

congres lourdes 2019 salesien don bosco

Toutes les informations sur le pèlerinage Lourdes 2019...

Mot du jour

52 paroles s1 e8

Indispensable, pas indispensable une ou un meilleur ami ? Pas forcément, mais reste qu’elle ou il est souvent là. Ce lien s’enracine fréquemment dans la petite enfance. Nos jeunes interviewés en attendent du soutien, de la bienveillance.

Pour William avec un meilleur ami on se doit de conjuguer les verbes « rigoler » et « épauler ». Tara résume bien le sentiment de beaucoup : «… quelqu’un qui essayera de faire en sorte que je prenne toujours un bon chemin… qui m’aidera à avancer dans ma réflexion… avec qui je peux débattre… qui pourra m’accompagner dans les difficultés de la vie… qui sera toujours là. »

Question : Que sont nos amis devenus… ?

Voir le 8è épisode : Un meilleur ami ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Comment sortir de la crise… des gilets jaunes ?

      don bosco Petitclerc gilets jaunes 2 Alors que nous venons de vivre l’acte 6 des gilets jaunes, Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, nous livre son point de vue.

      Lire la suite

    • Harcèlement au collège : comment on en arrive là, comment on s’en sort ?

      don bosco harcelement 04 Depuis quelques mois, la rentrée scolaire a eu lieu ; avec son lot de joies, d’habitudes, de retrouvailles, de nouveautés. Mais parfois, pour certains, c’est un moment d’appréhension, surtout lorsqu’on est victime de harcèlement. Basile, jeune lycéen aujourd’hui, a accepté de témoigner sur ces difficiles années de collège.

      Lire la suite

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite