2

C'est l'Avent. Du 03 au 24 décembre, l'espace d'un instant, nous allons nous inviter chez vous pour préparer la fête de Noël. Nous sommes un groupe liégeois de la famille salésienne. Nous vous avons sélectionné avec nos enfants, petits et grands, un calendrier de l'Avent.

Il est né comme nait un enfant.Il est né d'une demande, d'un oui, d'un désir de créer et de moments de partage. Chaque semaine, un mot, un verbe de l'évangile du dimanche servira de fil conducteur. Chaque jour, un texte, une recette, un tableau, un bricolage, une prière... vous attendra. Surprise ! La fête de Noël sera d'autant mieux réussie si nous sommes le plus grand nombre à la préparer. N'hésitez donc pas à partager ce message avec vos enfants, petits-enfants, élèves, amis,…

Nous vous souhaitons déjà du plaisir en ouvrant chaque jour une des 24 fenêtres. C'est l'Avent. Tenez-vous prêts, on vous attend !

3

Prière

Noël, c'est dans longtemps.
Mais, déjà, Jésus, je veux me préparer à t'accueillir.
J'ai confectionné une couronne de l'Avent avec 4 bougies.
J'ai allumé la première ce matin.
Elle m'éclairera toute cette semaine pour rester éveillé-e et veiller.
Chaque dimanche, j'en allumerai une de plus.
J'allumerai la deuxième pour mieux te faire place.
J'accueillerai la joie de Dieu en allumant la troisième bougie.
Elle brillera sur mon visage.
La quatrième m'encouragera à porter du fruit.
Je voudrais apprendre à t'attendre.
Que mes mains sachent patienter avant de prendre.
Que mes yeux sachent regarder ce qui m'entoure.
Que mes oreilles sachent entendre ce qu'on me dit.
Que ma bouche sache attendre avant de parler.
Noël, c'est dans longtemps.
Mais déjà, Jésus,
je veux me préparer à t'accueillir.

4

 

04 12 Statue St BenoitS’exercer à tendre l'oreille.

Réapprendre à écouter la nature…

Et puis la musique...

Ah oui, bien sûr, j'aurais dû y penser! Se taire…

Le plus évident, mais le plus difficile...Le seul moyen d'écouter est de laisser à la parole de l'autre la place habituelle de nos paroles : celles que nous disons comme celles que nous pensons!

Et aussi ne pas juger...Les choses se gâtent....Accepter la parole de l'autre sans l'enfermer dans la petitesse de nos points de vue, jusqu'à accepter même de se laisser bousculer. Bref, s'entraîner à la bienveillance...

 

Bref, pratiquer l'hospitalité intérieure. L’ouïe, l'écoute est le canal d'accueil de ce qui nous environne : c'est ce qui nous permet de pratiquer une réelle hospitalité, où ce qui vient nous visiter est accueilli comme il se doit, avec respect et joie : la nature, la musique, l'autre mais également l'Autre, Celui qui se tient à la porte de notre cœur et qui ne pourra entrer que si le silence se fait et que notre écoute s'est entraînée à accueillir la splendeur de la Création et la beauté de nos frères et sœurs.

Norbert Mallet. Extraits

6

Oh, joie! Aujourd’hui, 6 décembre, c’est le jour de la Saint Nicolas. Dans l’est, le nord de la France, en Belgique et dans d’autres pays d’Europe, c’est le jour d’une fête familiale joyeuse, amusante avec ses couleurs, ses chants, ses odeurs de chocolat, massepain, mandarine et spéculoos.

Depuis un mois, les enfants préparent la venue du grand Saint. Ils lui écrivent une lettre pleine de promesses. Ils lui préparent pour son passage, un petit verre d'alcool et une carotte pour son âne. Cette nuit, Saint Nicolas est passé par la cheminée de chaque maison pour y déposer friandises et cadeaux.

Le 25 décembre, sera un autre jour de fête.

La nuit du 24 au 25, c'est le Père de Noël qui s'invite chez nous. Il vient nous offrir le plus beau des cadeaux, un trésor : son fils, l'enfant-Dieu.

Il ne passe pas comme Saint Nicolas par la cheminée de nos maisons. Il fait mieux encore ! Il passe par le coeur, les mains, les yeux, les pieds de chacun.

Comme les petits enfants, réjouissons-nous, émerveillons-nous, préparons ensemble cette fête de Noël pour qu'elle soit la fête de l'espérance, de la joie, de la rencontre, de la famille, de la solidarité et de l'accueil.

☆Les spéculoos de notre enfance☆

 

Ingrédients pour 12 spéculoos

  • 400gr de farine
  • 320gr de cassonade brune
  • 200gr de beurre à température ambiante
  • 2 oeufs
  • 80 gr d’amandes effilées
  • 1 pincée de sel
  • 1 cuillère à soupe de cannelle
  • 1 cuillère à café de 4 épices
  • 1 cuillère à café de bicarbonate de soude
  • 1 cuillère à soupe de lait

Matériel:

  • un saladier ou un cul-de-poule,
  • du papier de cuisson.

Préparation des spéculoos:

  1. Mélange d’un côté, dans un saladier, le beurre, la cassonade , la cannelle et les oeufs battus.
  2. Et dans un autre saladier, mélange la farine, le sel, les épices et les amandes.
  3. Mélange le tout et ajoute une cuillère à soupe de lait.
  4. Laisse reposer la pâte pendant au mois 24 heures au frigo.
  5. Préchauffer le four sur 180°.
  6. Fais des petites boules de pâtes et mets-les au four 15 minutes si tu souhaites que tes spéculoos soient mous ou 20 minutes si tu souhaites qu’ils soient croquants. ( Attention, demande de l’aide à un adulte).
  7. Laisse bien refroidir avant de déguster.
    Bon appétit!

 

 

7

« Toutes les grandes personnes ont d'abord été des enfants, mais peu d'entre elles s'en souviennent » Antoine de Saint-Exupérry.

Pourriez-vous vous rappeler comment petit enfant, vous viviez votre temps d'Avent ? Partagez-le autour de vous !

nous avons tous ete des enfants

8

Elle s'appelle Marie. Elle est jeune et vierge. Elle va être mère. L'ange le lui a dit. J'ai peint le visage de Marie. Il est de couleur terre, terre nourricière, terre d'accueil. Elle est sûrement anxieuse, Marie, comme beaucoup de futures mamans. Elle se sent démunie devant ce grand mystère qu'est la vie en elle. L'enfant qui vibre dans son ventre lui fait peur tout comme ce que pensent les femmes de Nazareth.

Pourtant, je la peins heureuse, Marie. Oui, elle est pleine de joie car elle est vie, elle est semence.
Elle est aussi berceau qui contient un trésor. Le petit qu'elle porte est Dieu. Elle se sent tellement bien avec lui dans un seul corps. Et puis quand il naîtra, elle pourra le prendre dans ses bras pour le caresser et le couvrir de baisers. Elle s'en réjouit déjà.

Je la peins douce et pleine de tendresse à l'image des mains de Joseph attirées dans la caresse de son ventre tout rond. Elle est pourtant déterminée, Marie, car une force nouvelle s'est infiltrée dans sa vie. Son corps de femme peut donner à Dieu le coeur, les yeux et les mains qu'il n'a pas.

Si je te décris ma peinture, c'est pour qu'ensemble, avec Marie, nous osions vivre en nous fiant à nos tripes. Et que nous puissions accueillir cette vie que Dieu nous donne. Cette vie si précieuse, cette vie qui est un cadeau. Osons dire de multiples « oui » pour que le message de Jésus soit vivant à travers nous.

08 12 Marie enceinte

10

« On ne célèbre pas la venue du Christ dans la chair en s’opposant aux autres, en se montrant angoissés et cyniques et en se limitant à diaboliser ceux qui ne vivent pas Noël en chrétiens, parce qu’ils n’ont pas la foi. Entre tous, il est possible de tisser des chemins de paix, de justice, de pardon, d’écoute mutuelle. »

Texte d’Enzo Bianchi, fondateur de la communauté monastique de Bose (Italie). Ce qui caractérise tout particulièrement cette communauté est qu'elle est faite d’hommes et de femmes provenant de différentes églises chrétiennes (catholiques, protestantes, orthodoxes, coptes).

10 12

11 12 1

11

☆ Ingrédients pour 24 petites étoiles :

  • 75 gr de beurre à température ambiante,
  • 1 pincée de sel,
  • 75gr de sucre en poudre,
  • 1 oeuf,
  • 150gr de farine.

 

 

 

☆ Matériel :

  • un saladier ou un cul-de-poule,
  • un rouleau de pâtisserie,
  • un emporte-pièce en forme d’étoile,
  • du papier de cuisson,
  • 6 piques à brochettes,
  • de la pâte à sucre de ta couleur préférée,
  • des petites décorations colorées en sucre.

☆ Préparation des sablés :

  1. Mélange le beurre, le sel , le sucre dans le cul-de-poule ou le saladier.
  2. Ajoute l’oeuf entier et mélange bien.
  3. Incorpore la farine avec tes mains ( propres !). Tu peux arrêter de mélanger quand tu sais faire une boule qui ne colle plus sur tes doigts.
    Laisse reposer la boule de pâte une heure au frigo puis chauffe le four à 200° (demande de l’aide à un adulte).
  4. Etale la pâte avec le rouleau ( elle doit être épaisse d’1 cm).
  5. Découpe les étoiles avec l’emporte-pièce.
  6. Dépose les étoiles sur du papier-cuisson et mets les étoiles au four pour 10 minutes.
  7. Retire-les étoiles du four et pique chacune d’elles tant qu’elles sont encore chaudes sur les piques à brochettes ( demande de l’aide d’un adulte!). Cette étape n’est pas nécessaire. Tu peux aussi décorer les étoiles sans les mettre sur un bâton.
  8. Etale au rouleau la pâte à sucre et découpe les étoiles à l’emporte-pièce. Tu peux y ajouter des décorations en sucre.
  9. Colle les étoiles en sucre sur les sablés en forme d’étoile avec un peu d’eau.
  10. Bon appétit!

 

 

 

 

11 12 2

 

 

 

 

 

 

Recette tirée du Filotéo, décembre-janvier 2014, n°224, p. 36.

13

 

Et si aujourd'hui on jouait ?

 Ce soir, réunis ta famille ou tes amis et demande à chacun de découper des coeurs dans des papiers de couleur. Il faut en découper autant que de personnes présentes, sans se compter soi-même.

Par exemple, si vous êtes 4, chacun découpe 3 coeurs.

Sur chaque coeur, on note le prénom d'une des personnes présentes et la qualité qu'on aime le plus chez elle.

Ensuite, on offre à chacun le coeur qu'on a écrit pour lui.

Comme cela , nous ferons naître et grandir la lumière dans les yeux de chacun.

Notre coeur en sera tout chaud.

Bonne fête aux Lucie et à tous ceux qui sont lumière pour les autres !

 

13 12

15

 

15 12Si tu ne penses d'abord qu'à lorgner les vitrines pour savoir ce que tu  vas acheter pour tes gosses, alors Noël c'est rapé.

Si tu succombes au désir de tes mômes qui veulent une voiture de police, une mitraillette en plastique et la panoplie complète du para, Noël c'est rapé.

Si tu as déjà acheté le Petit Jésus en sucre et ses parents en chocolat sans oublier un seul de ses bestiaux en caramel de la crèche, Noël c'est rapé.

Si tu commences à dresser la liste des gens à inviter en prenant soin d'exclure les chiants, les emmerdeurs, ceux et celles qui vont troubler la fête tranquille, Noël c'est rapé.

Si tu ne prends pas le temps de méditer durant cet Avent le merveilleux mystère de la nuit de Noël, la pauvreté de l'enfant Jésus, le dénuement absolu des immigrés que sont ses parents, Noël, c'est rapé.

Mais si tu lorgnes déjà le jeune couple de chômeur de ton immeuble qui, sans toi fêterait cette nuit là dans un peu plus de détresse et de solitude, alors Noël c'est gagné.

Si tu n'attends pas pour dire à l'ancienne qui vit seule, un mois à l'avance qu'elle sera ton invitée pour qu'elle savoure d'avance durant un mois ces quelques heures où elle sera reine, alors Noël c'est gagné.

Si tu prends la peine de réfléchir à ce mystère d'amour et de pauvreté qui, au cours des âges, a été défloré, foulé aux pieds et travesti en fête égoïste, fête de beuverie et de gueuleton, alors Noël c'est gagné.

Si tu continues dans l'année qui vient à vivre ce mystère en pensant que le partage c'est pas seulement l'affaire d'une nuit, alors Noël illuminera toute ton année.

Père Guy Gilbert.

 

17

 

« Sache qu'ici nous faisons consister la sainteté à être toujours joyeux. » disait Dominique Savio, jeune élève de Don Bosco, à un garçon nouvellement arrivé à l'Oratoire. Et il faisait ainsi un merveilleux résumé de la pensée de Don Bosco, qui avait pris pour devise le conseil de Saint Paul : « Soyez toujours joyeux. »

D'ailleurs, dans sa jeunesse, n'avait-il pas appelé « Compagnie de la Joie » le groupe de ses camarades qu'il voulait emmener sur le chemin du bien ? « L'humour, le rire, le refus des attitudes guindées, le refus des distances respectueuses envers l'éducateur, même prêtre, tout cela allié à l'optimisme de fond, fait du climat éducatif salésien un climat de détente où il fait bon vivre. »

La joie est la composante essentielle de cette ambiance éducative qui caractérise les maisons salésiennes, au point qu'on ne puisse concevoir une action éducative salésienne sans envisager la qualité de cette ambiance.

Une grande part de l'art éducatif de Jean Bosco consistait à toujours savoir instaurer autour de lui un tel climat de paix et de sérénité joyeuse. « Celui qui a le coeur en paix est toujours en fête. »

19

 

Cher Dieu,

Une autre année s'achève. Voilà déjà Noël.
Il est venu pour toi le temps de naître, de venir habiter en chacun de nous. 
Joie pour les hommes !

Je viens t'ouvrir mon coeur.
Cette année n'a pas toujours été facile.
J'ai connu des déceptions, des moments de solitude, d'impuissance et quelques nuits d'angoisse.
J'ai connu aussi de bons moments dans le quotidien de ma vie.
J'ai reçu plus que je n'ai perdu.

J'ai senti mon coeur se gonfler de joie quand j'ai vu mon fils revenir à la vie.
Un ami m'a inondé de positif et cela m'a fait un bien fou.
J'ai pardonné lentement mais sûrement, car les liens familiaux sont de tels trésors qu’il faut les préserver et les chérir.
J’ai goûté à une grande complicité professionnelle, quelle joie au quotidien de se comprendre et de savoir communiquer avec ses collègues.
J'ai expérimenté l’esprit salésien lors d’un voyage au coeur de la joie, de l'humour et de la fraternité.J'ai envie de chanter pour partager mon bonheur chaque fois que je suis entourée de mes enfants qui grandissent tant dans la foi que dans la joie.
J'ai expérimenté à travers ma peinture le partage de ma foi et des doutes.
J'ai retrouvé l'énergie à travers le sourire d'un enfant.
J'ai eu la grande chance de cheminer avec plusieurs familles en recherche de salésianité.
Durant ce parcours j'ai pu  rencontrer des personnes d’horizons différents merci grand Georges, merci amis piémontais, merci Saint Dominique, merci Marguerite, merci St Jean Bosco !
J'ai reçu de la bienveillance à profusion alors que je traversais une épreuve difficile.
J'ai vu des lueurs d'espérance dans le regard d'amis éprouvés, avec ce sentiment que de toute épreuve peut sortir une œuvre d'art.
J'ai vu partager des mercis, des bonjours, des bras tendus, des oreilles attentives, des cuisines accueillantes.
J'ai vu une amie reprendre espoir par sa guérison.

Aujourd'hui, je repense à tous ces moments d'éternité vécus cette année et te dis un énorme merci. Aide-moi à changer mon regard pour voir ce qui est beau. Garde moi dans la générosité afin que je donne sans attendre d'autres récompenses que celle de faire ta joie. Ta joie est ma force.

Prière (écrite à 10 mains) librement inspirée d'un texte de E. Leblanc.

20

 

Tous réunis autour de la table ronde de la cuisine, au programme : atelier pâte à sel. La farine vole, les rires et les idées fusent, la pâte devient petit sapin, cœur ou étoile pour garnir la maison ou cadeaux à offrir.

Et voilà des présents réalisés avec cœur qui feront le bonheur de ceux qui vous aiment.

 

Recette pâte à sel :

  • 200 gr de farine et de sel fin à bien mélanger avant d'incorporer 125 ml d'eau.
  • Laisser reposer la pâte au moins une heure enrobée dans un film plastique avant de la travailler.
  • Faites sécher à four doux ( 70°) une heure, à vérifier en fonction de l'épaisseur de la réalisation.
  • Si vous les vernissez, peut se conserver de longues années gardés au sec.

 

20 12

21

 

Joie de Noël,
Joie partagée,
Joie de vivre,
Joie dans les yeux,
Joie de Dieu,
Joie en Dieu,
Joie du merci.

Et si nous réalisions une pierre à merci ?

Choisis un joli caillou lisse.
Prends de la peinture et un pinceau ou un stylo feutre Posca.
Décore ton caillou.
Si ta pierre est toute belle, elle peut servir de pierre à merci sans peinture.

Pose le caillou chez toi, à un endroit que tu aimes bien et où tu vas tous les jours.
Quand tu le vois, prends-le dans ta main. A ce moment-là, pense à quelque chose de bon qui t'est arrivé et remercie Dieu pour cela.
Alors, tu apprendras à voir de plus en plus de belles choses autour de toi et cela te mettra en JOIE.

21 12

23

 

Dites, dites, si c'était vrai
S'il était né vraiment à Bethléem, dans une étable
Dites, si c'était vrai
Si les rois Mages étaient vraiment venus de loin, de fort loin
Pour lui porter l'or, la myrrhe, l'encens
Dites, si c'était vrai
Si c'était vrai tout ce qu'ils ont écrit Luc, Matthieu
Et les deux autres
Dites si c'était vrai
Si c'était vrai les noces de Cana
Et le coup de Lazare
Dites si c'était vrai
Si c'était vrai ce qu'ils racontent les petits enfants
Le soir avant d'aller dormir
Vous savez bien, quand ils disent Notre Père, quand ils disent Notre Mère
Si c'était vrai tout cela
Je dirais oui
Oh, sûrement je dirais oui
Parce que c'est tellement beau tout cela
Quand on croit que c'est vrai.

Jacques Brel

23 12

Mot du jour

synode des jeunes Don Bosco

Parole de jeunes : Adrien

 

 

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Famille Salésienne

    • Week-end Don Bosco jeunes et familles. Inscrivez-vous pour les 10 ans

      week end don bosco 2018 C'est une édition exceptionnelle du " Week-end Don Bosco jeunes et familles " qui se prépare : l'édition des 10 ans ! Il aura lieu du 30 octobre au 3 novembre dans les Alpes. Le réseau des anciens élèves se met au service des jeunes et des familles en proposant quatre jours de détente, de sport, de réflexion et de spiritualité au cœur du village-vacances AEC de Samoëns (Haute-Savoie). Cinq jours à la montagne… et à la salésienne !

      Lire la suite

    • Week-end MSJ : c’est la rentrée !

      MSJ TRACT SEPT2018 Les 28-30 septembre c’est le premier rendez-vous du Mouvement Salésien des Jeunes de la rentrée ! Week-end de partage et de relecture d’expériences un peu particulier. Ils vivent un temps pour les jeunes organisés par les jeunes.

      Lire la suite

    • Camp jeunes : un séjour en « road trip » en Israël-Palestine

      pelerinage israel don bosco 01 Il y a deux ans, des jeunes de la paroisse d’Argenteuil, confiée aux salésiens de Don Bosco, voulaient partir en « road trip » en Israël pour retrouver l’origine du christianisme… Un projet un peu fou pour des jeunes adultes étudiants ou au tout début de leur vie active ! Ils demandent à la province si un salésien peut les accompagner spirituellement. Eté 2018, ce projet se réalise !

      Lire la suite

    • Campobosco : ils ont bien dé-collé !

      Campobosco 2018 02 Du 26 au 30 Août, plus de 250 jeunes, issus de notre réseau ou d’ailleurs, et une soixantaine d’adultes de la famille salésienne se sont retrouvés au Colle Don Bosco pour vivre la 14ème édition du Campobosco, sur le thème « Prêt à de-colle(r) ». Quatre jours, du dimanche 26 août au jeudi 30 août 2018, pour vivre un R.A.P. (Réflexions, Activités, Prières). 5 journées bien remplies pour recharger les batteries avant la rentrée scolaire !

      Lire la suite

    • A 29 ans, Tantely s’engage définitivement chez les Salésiens

      Don Bosco Madagascar voeux 05 Les liens entre les provinces salésiennes de Madagascar et de France-Belgique sont profonds et nourris. Plusieurs jeunes frères sont venus en France ces dernières années, dans le cadre de leurs études. Parmi eux, Tantely Randrianantenaina, 29 ans, arrivé en France d’abord à Ressins en 2015, puis à Lyon pour suivre des études de théologie à l’université catholique. Tantely était notamment accompagnateur auprès du MSJ Rhône-Alpes. Il a prononcé ses vœux définitifs le 2 septembre à Madagascar. Lionel Touron a fait partie de la délégation française, emmenée par le père provincial. Il témoigne.

      Lire la suite

    • Le MSJ, membre de Don Bosco Youth-Net : une ouverture sur le monde

      msj don bosco youth net 02 Depuis mars 2018, le Mouvement Salésien des Jeunes (MSJ) fait partie du réseau Don Bosco Youth-Net (DBYN). Convaincue de la pertinence de goûter à l’animation salésienne au sein d’autres réalités européennes, Anne-Florence Perras, présidente du MSJ, nous en donne les raisons et opportunités.

      Lire la suite