dba 990 150

Dossier dans la revue DBA n° 990 de mai 2017... (et complété d'articles uniquement disponibles sur le site)

 

  • Amine : du Ghana à l’Allemagne et retour…

    Amine Après cinq années de voyage – où il a connu la peur et l’angoisse – Amine, 23 ans, originaire du Ghana, a réussi à gagner Stuttgart en Allemagne. Mais sa demande de régularisation n’a pu aboutir. Il y a quelques semaines, Amine a été reconduit au Ghana. Durant son passage en Europe, des salésiens de Don Bosco l’ont accueilli et accompagné. L’interview a été réalisé, alors qu’Amine se trouvait en Allemagne.

  • Les jeunes migrants deviennent acteurs avec Welcome Jeunes

    JRS Welcome Jeunes au Campobosco 001 L'idée phare du programme Welcome Jeunes est de permettre aux réfugiés de sortir du statut de bénéficiaire dans lesquels ils sont souvent placés et de devenir des acteurs. Interview de Lucile, responsable du programme, que nous avons rencontrée au Campobosco l’an dernier.

  • Du Sénégal à Turin en Italie, une migration pour une passion

    FALLOU « Le foot c’est ma passion ». Porté par sa passion, Fallou est parti à 16 ans du Sénégal. Aujourd’hui il a 22 ans, et réside à Turin. Il est passé par la communauté des salésiens de Don Bosco de Don Mauro.

  • Parti du Cameroun, Théophile veut se mettre au service des plus démunis à Lyon

    migrants mineurs isoles 3 001 Théophile, vient du Cameroun. Il s’est retrouvé seul, sans être scolarisé, à 15 ans. Aujourd’hui il est à Lyon, il aide les jeunes dans la rue… « j’essaie de leur apporter des solutions pour qu’ils puissent bénéficier d’un lieu pour être hébergé ». Son parcours est exemplaire.

  • Sylvain, originaire du Cameroun : « On se sent seul face à soi-même ». 

    migrants mineurs isoles 002 Après une enfance au Cameroun, Sylvain a voulu partir ailleurs faute de travail. Il a rencontré les salésiens de Don Bosco en Espagne. Puis accompagné en France, il a découvert l’esprit de famille : « Car nous les jeunes migrants, on a souvent des moments où on se sent seul face à soi-même ». 

  • Le réseau des salésiens de Don Bosco : quelles actions auprès des mineurs migrants ?

    Migrants mineurs isoles Les établissements d’action sociale du réseau Don Bosco de France, de Belgique et du monde entier accueillent de nombreux mineurs migrants. Un travail d’intégration est réalisé pour permettre à ces jeunes de trouver plus facilement leur place au sein du pays qui les accueille.

  • Le parcours de Randy, mineur migrant, de la RDC

    migrants mineurs isoles cije 001 Randy vient de la République Démocratique du Congo (RDC). Il a été invité à participer au Camp InterJeunes où il a rencontré des salésiens de Don Bosco. Ses blessures étaient encore vives. Aujourd’hui, grâce aux Camps InterJeunes, il a découvert le métier d’animateur. Une étape importante dans son parcours.

  • Les évêques de Belgique : « Les migrants sont porteurs d’espoir »

    site cathobel Après avoir visité des centres d’accueil ouverts ou fermés, dès le début du grand choc migratoire, les évêques belges ont publié fin 2015 une déclaration « Vivre ensemble avec les réfugiés et migrants nos frères et sœurs ». Voici quelques extraits.

  • Mineurs migrants : l’accueil dans le réseau salésien de Belgique

    mineurs migrants accueil en belgique Aujourd’hui des milliers de mineurs migrants fuient leur pays en raison de la guerre, la pauvreté. Pour les accueillir, différents lieux du réseau salésien en Belgique, se mobilisent. Quel est l’accueil spécifique des mineurs migrants dans les maisons salésiennes ?

  • L’établissement N.D. des Minimes accueille trente migrants

    migrants n d minimes lyon 001 « Cette rencontre a été une claque pour moi et m’a fait prendre du recul » s’exclame Coline, lycéenne aux Minimes, à Lyon après la rencontre organisée par la Pastorale du lycée et la cellule « migrants » du diocèse de Lyon. Pour de nombreux lycéens, ce fut une expérience cruciale qui les aide à sortir des clichés. Témoignage de Fabienne Laumonier, animatrice en pastorale scolaire.

Mot du jour

L’huître. Elle renferme l’une des pierres les plus précieuses : la perle. La conception de cette dernière est riche d’enseignement : elle n’est qu’autre qu’une épreuve dans la vie d’une huître.

Lorsqu’un objet irritant, tel un grain de sable par exemple, s’introduit dans l’huître, elle fabrique alors naturellement, autour de celui-ci, une enveloppe de nacre laissant apparaître, quelques temps plus tard, une magnifique perle.

Nos préoccupations, nos attentes, nos doutes… sont quelquefois comme ces grains de sable. Ils viennent nous contrarier laissant entrevoir une brume, parfois épaisse, au cœur de notre vie. Mais si nous laissons Dieu faire son œuvre en nous, alors naîtront des « perles de grand prix ».

Laissons tous les grains de sable de notre quotidien façonner des perles dans nos vies !

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Étrenne 2018 du supérieur mondial des Salésiens
de Don Bosco : Cultivons l'art d'écouter et
d'accompagner (thème 2018 - © ANS)

Henri Marescaux témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

Aurelie Monkam Noubissi