Quest déducation 1 pteRéponse de Virginie Mérel, Fma. Crise de larmes, supplications, refus de se lever, combien de parents se trouvent démunis face à leur enfant ou leur adolescent refusant de prendre le chemin de l'école ? Entre angoisses, conflits, incompréhensions, il ne va pas toujours de soi de trouver la juste attitude.

 

Cette « juste » attitude n'est d'ailleurs pas la solution miracle, puisque chacun sait qu'elle n'existe pas, mais plutôt une attitude qui se veut la plus ajustée possible à ce que l'enfant ou l'ado est en train de vivre ou cherche à nous dire. Je propose, ici, de baliser un chemin possible parmi d'autres.

La première étape est la prise de conscience que le refus d'aller à l'école s'enracine dans un «parce que». Il y a le petit caprice passager, la fatigue ou le bon rhume que généralement nous savons bien repérer. Là où cela se corse, c'est lorsque le refus échappe à notre compréhension, lorsque nous ne parvenons pas à «voir» l'invisible : l'angoisse de l'ado, pour qui, la scolarité ne prend plus sens parce qu'il ne parvient pas à se projeter dans l'avenir, la peur envahissante de l'échec qui, dans sa tête, c'est sûr, se répétera, le traumatisme de l'enfant victime de racket ou de harcèlement dans la cour de récré ou à la sortie du collège.


Elles sont multiples les causes du refus et il nous revient, à nous, adultes, d'entrer d'abord dans cette attitude de foi du mal-être de l'enfant : le prendre au sérieux, permettre à l'enfant de verbaliser ce qui l'habite pour ainsi commencer à construire, avec lui, un chemin de réponse.

Il faut recréer des liens, prendre le temps d'aller sur place

La deuxième étape consisterait alors à devenir compagnon de route comme pour signifier à l'enfant qu'il n'est plus seul, ne plus s'inscrire dans l'opposition mais faire alliance,sans pour autant tout accepter. Par exemple, s'autoriser à questionner le choix de l'orientation avec les plus grands : combien de jeunes, aujourd'hui, se trouvent dans des filières qu'ils ont eu à choisir par défaut ? Il est essentiel que cette dynamique de lien s'établisse aussi avec l'école. Comment aider l'enfant à y retourner, si les parents ne prennent pas le temps de s'y rendre eux-mêmes pour mieux percevoir ce qu'il s'y vit. Il est nécessaire qu'ils rencontrent l'enseignant pour porter un regard plus objectif sur ce qui peut, parfois, être douloureux,voire éventuellement« maltraitant » pour leur enfant.

Les parents ne doivent pas relacher leur présenceQu déducation 2 pt

Il me semble aussi que ce ne sont pas toujours les parents qui sont à la meilleure place pour cela et que parfois le recours à une tierce personne médiatrice est à penser : que des grands parents, un éducateur, un copain puissent devenir relais et relancer la motivation. Les parents, ont par contre, la responsabilité essentielle de soutenir, d'encourager, de valoriser la réussite scolaire car le jeune ne sera capable de l'investir que si elle a du sens aux yeux de son entourage.

Les premiers signes positifs doivent être valorisés

Le troisième pas à faire, me semble-t-il, est de consolider. Nous aurions facilement tendance à relâcher notre présence et notre attention aux premiers signes positifs. C'est justement là, je pense, qu'il nous faut continuer à être soutien vigilant. Il est essentiel de demeurer à l'écoute, de favoriser le dialogue afin de libérer la parole du jeune. Combien de jeunes sont livrés à eux-mêmes lorsqu'ils rentrent, le soir, à la maison ? Cette présence attentive, il nous faut, sans cesse, la travailler en nous afin d'être capables de nous décentrer pour rejoindre l'enfant là, où il en est, lui.

Ce qui semble important c'est de prendre le temps, de dédramatiser, de ne pas se focaliser sur la situation ni de s'y enfermer. Un chemin qui vaut le coup si c'est pour parcourir à nouveau sereinement celui de l'école.

Virginie MEREL
Salésienne de Don Bosco
éducatrice au Valdocco
25 avril 2013 

Pour aller plus loin

Virginie Mérel, sœur salésienne de Don Bosco, est éducatrice spécialisée, au Valdocco-Lyon. Lire l'article de Virigine Mérel sur des vacances intergénérationnelles.


Mot du jour

« Moi, je suis le bon pasteur, le vrai berger qui donne sa vie pour ses brebis. » Jn 10

Jésus, le bon berger se donne corps et âme, il n’abandonne pas son troupeau.

Don Bosco avait bien compris cette parole et l’a fait par l’investissement de toute sa vie pour ses jeunes.
A leur exemple, l’éducatrice et l’éducateur Salésien sont pleinement soucieux du bien de leurs jeunes et désirent leur donner le meilleur d’eux-mêmes.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Les Salésiens de Don Bosco dans un pays
en mutation : le Vietnam
Voir l'article

Jean-Marie Petitclerc, sdb : l’utilité
du système préventif (3/3)
Voir l'article

Père Fabio Attard : Comment peut-on faire
évlouer la pastorale des jeunes ?
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Famille Salésienne

    • Le Décalogue de l’Accompagnateur Salésien

      decalogue accompagnateur Elaboré au cours des Journées de Spiritualité de la Famille Salésienne, le « Décalogue de l’Accompagnateur Salésien » a été un cadeau des sœurs salésiennes de Don Bosco au Recteur Majeur pour le remercier du message de l’Etrenne 2018.

      Lire la suite

    • Whatsapp’El ? 130 jeunes au weekend MSJ de mars 2018

      msj paris 2018 03 Le Mouvement Salésien des Jeunes s’est réuni à Paris autour du thème de l’appel et de la vocation, sous le slogan 2.0 : Whatsapp’El. Et pour le coup, l’appel avait été entendu puisque 130 jeunes étaient présents durant le week-end du 16/18 mars ! Quelle joie d’être si nombreux et de compter tant de nouveaux visages ! Témoignage de Anne-Elisabeth Lesne.

      Lire la suite

    • Don Bosco dans la collection « Grande Figure de la Spiritualité Chrétienne »

      grande figure spiritualite chretienne Jean-Marie Petitclerc, Michael Lonsdale, un magnifique duo réuni dans un livre : Don Bosco, édité au sein de la collection : Les Grandes Figures de la Spiritualité Chrétienne. 40 volumes consacrés à 40 saints. La collection « Les Grandes Figures de la Spiritualité Chrétienne », dirigée par Michael Lonsdale, présente le saint patron des salésiens dans un beau livre accompagné d’un CD.

      Lire la suite

    • « Un jeune à la foi » : 24 jeunes écrivent sur leur foi. Un livre pour tous !

      Un jeune a la foi C’est à partir de la description d’un objet que 24 jeunes du MSJ (Mouvement Salésien des Jeunes) ont souhaitaient exprimer leur foi… Une foi vivante et présente dans le quotidien de chacun… Le credo se vit au détour d’une rose, d’une chemise scoute, d’un abonnement de train, d’un peignoir, d’un diamant ou encore d’une paire de skis. Une invitation à regarder ce qui nous entoure… autrement !Logo video80

      Lire la suite

    • « La refonte du site des Editions Don Bosco est une belle expérience. »

      site EDB Comme l’a voulu Don Bosco, la communication des livres et des ouvrages est un levier essentiel de développement des jeunes. Le site des Éditions Don Bosco, editions-donbosco.fr, permet ainsi de se procurer tous les livres de la bibliothèque par correspondance, de manière simple. La refonte de ce site est une belle aventure menée par plusieurs bénévoles, dont Françoise Quéval, une ancienne élève de l’école la Providence et David Viagulasamy, responsable de projet internet et digitaux.

      Lire la suite

    • Le nouveau Don Bosco Aujourd’hui : Éduquer à l’esprit critique

      Couverture DBA 993 Assez de préjugés et d’idées toutes faites ! Attention aux gourous, aux vérités « absolues » qui s’habillent d’idéalisme. Mais qui croire dans le foisonnement de propositions et de « vérités » partielles ? Voici le nouveau numéro Don Bosco Aujourd’hui. Son thème ? Eduquer à l’esprit critique.

      Lire la suite

  • Société

    • Jean-Marie Petitclerc : « Ils continuent d'être appelés »

      Livre jmp appele « Il est deux manières, et peut-être deux manières seulement, de vivre sa vie. Soit je la considère comme une succession de hasards et de nécessités. Soit je la considère sous l’angle de la réponse à une vocation. » Ces quelques lignes sont le centre du livre de Jean-Marie Petitclerc : Ils continuent d'être appelés. Il propose un voyage sur le thème de la vocation... pour tous ceux qui veulent réussir leur vie et en même temps répondre à cet appel sur cette terre.

      Lire la suite

    • Le langage des jeunes change… vous comprenez quelque-chose ?

      Le langage des jeunes et ados le dico pour les parents Vous comprenez quelque chose ? Le langage des jeunes évolue et change constamment ; tout est une affaire de mode, de tendance. Si je vous parle de « tchatcheur », vous reconnaîtrez, pour la plupart, la signification : une personne qui parle beaucoup. Mais, nous pouvons les interpréter de différentes manières. Besoin d’un dictionnaire ?

      Lire la suite

    • Développer l’esprit critique dans toutes les matières

      esprit critique educateurs Avec les nouveaux moyens de communication, les jeunes ont bien du mal à prendre du recul par rapport aux informations qu'ils reçoivent dans leur entourage ou par les médias. Qu'en disent les profs ?

      Lire la suite

    • Pourquoi des cours d’Enseignement Moral et Civique ?

      esprit critique dossier lacomba 02 Suite aux attentats, l’Education Nationale a demandé aux professeurs « une grande mobilisation pour les valeurs de la République. » Comment cela se traduit concrètement ? Par la mise en place d’Enseignement Moral et Civique. Don Bosco Aujourd’hui est allé interroger, Hélène Lacombat, professeur au lycée Notre Dame des Minimes.

      Lire la suite