facebook-CGU-355Le monde entier connait-il Facebook aujourd'hui ? Certainement. Au moins de nom ! Mais que ce cache-t-il derrière le mur ? Beaucoup pensent que leur vie privée est en danger : leurs données personnelles vont être piratées. Erreur ! Car rien ne m'oblige à livrer les détails de ma vie. Alors, y a-t-il un véritable danger ? Réponse de Sébastien Robert, sdb, webmaster des sites salésiens.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rien d'original ! Avant Facebook, il existait Picasa pour partager ses photos, Copains d'avant pour retrouver ses amis, Youtube pour partager ses vidéos, Skyblog pour raconter sa vie, Doodle pour programmer ses réunions, MSN pour « tchatter » ... sans oublier les sites de rencontres, les forums, les sites de jeux... Maintenant, il y a un seul site pour faire tout cela : Facebook. Et c'est peut-être là l'originalité. D'un point de vue technique, le site de Facebook est informatiquement génial et bien pensé. Mais alors quels risques véritables ?

« Ils vont utiliser ma photo de vacances pour en faire une publicité ! »

Fantasmes, peur, manque de recul... Il est possible d'entendre beaucoup de choses sur Facebook, surtout quand elles dramatisent la réalité. Soyons clair : 300 millions de photos sont téléchargées par jour sur les serveurs de la société Facebook Incorporation. Voilà qui diminue grandement la probabilité qu'ils utilisent une de mes photos ! Pour argumenter, si nous nous arrêtons sur les Conditions Générales d'Utilisations (CGU) de Facebook, nous pouvons lire : « Pour le contenu protégé par les droits de propriété intellectuelle, comme les photos ou vidéos [...] vous nous accordez une licence non-exclusive, transférable, sous-licenciable, sans redevance et mondiale [...]. Cette licence de propriété intellectuelle se termine lorsque vous supprimez vos contenus de propriété intellectuelle ou votre compte, [...]. » En résumé : « ne me demandez pas d'argent parce que votre photo a fait un buzz ! » Facebook se protège donc d'une demande de retour sur bénéfices qu'un utilisateur pourrait faire. Mais il est clairement dit que ce droit peut se terminer ! Non, ce n'est pas l'intérêt de Facebook de dévoiler vos données personnelles...

Quels intérêts pour Facebook ?

Certes, le site web lors de son lancement en 2004 et le site aujourd'hui n'ont plus grand chose de semblable. Tout simplement parce que les objectifs ont changé. Ce n'est plus un livre de visages pensé pour favoriser les rencontres « amoureuses » d'étudiants. C'est une manne de données personnelles à vendre à des publicitaires. La société Facebook, maintenant cotée en bourse, ne souhaite pas révéler à toute la planète vos secrets et désirs. Non ! Elle cherche à vous vendre comme cible potentielle. C'est pour cela que la société Facebook réagit tant dès que son image est en jeu. Non le danger n'est pas là...

Quels sont les véritables risques ?

Le plus inquiétant de tous : La calomnie. Facebook est une tribune d'où certains pensent qu'ils peuvent tout dire ! Et c'est bien là le drame. Ce média ne doit pas échapper à la raison que tous nous devons garder avant de nous exprimer. Surtout si c'est pour faire souffrir, pour extorquer... Et c'est bien une question d'éducation : apprendre aux jeunes (de 10 à 30 ans!) qu'ils doivent réfléchir avant de mettre quelques choses sur le « mur » ! Leur dire aussi qu'ils peuvent parler à leurs proches de ce que l'ont dit d'eux-mêmes sur ce média.

L'autre risque : penser que ce média social peut remplacer un véritable réseau social (c.-à-d réel entre personnes physiques). Le jeune qui s'imagine de fausses amitiés par le biais d'Internet est en danger.

Enfin, il n'y a pas plus d'images violentes ou pornographiques sur Facebook que sur Internet (Google, Yahoo...) La question n'est pas : comment faire pour éviter à ce qu'un enfant tombe dessus ; cela arrivera... La question est : comment parler avec les jeunes avant et pendant pour qu'ils puissent dire ce qui les choque ! Faut-il encore que les adultes s'intéressent à la réalité du virtuel d'aujourd'hui.

 

Sébastien ROBERT, sdb
Webmaster

 

 

Pour aller plus loin


La formation "Réseaux sociaux : quelles attitudes éducatives ?"

La page Facebook de la famille salésienne de Don Bosco

 

 

 

 

 

 


Mot du jour

T’es-tu déjà épris, le soir tombé, de t’allonger dans l’herbe pour scruter les étoiles ? C’est à plusieurs années-lumière, au-dessus de nous, qu’elles prennent place dans le ciel constituant ainsi la voie lactée. Plusieurs milliards d’étoiles composent cette galaxie, et pourtant, seulement quelques-unes d’entre elles sont observables grâce à leur Lumière plus étincelante. Une véritable aventure pour faire signe aux Hommes !

Elles nous appellent ! Elles nous invitent, à notre tour, à briller et à semer notre Lumière autour de nous, tel un aventurier de la Lumière ! L’aventurier de la Lumière porte en lui des étincelles de Dieu et illumine l’univers qui l’entoure. Il rassemble les étoiles et construit des constellations.

Cet aventurier de la Lumière… c’est toi, c’est moi, c’est nous !

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Étrenne 2018 du supérieur mondial des Salésiens
de Don Bosco : Cultivons l'art d'écouter et
d'accompagner (thème 2018 - © ANS)

Henri Marescaux témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

Aurelie Monkam Noubissi