facebook-CGU-355Le monde entier connait-il Facebook aujourd'hui ? Certainement. Au moins de nom ! Mais que ce cache-t-il derrière le mur ? Beaucoup pensent que leur vie privée est en danger : leurs données personnelles vont être piratées. Erreur ! Car rien ne m'oblige à livrer les détails de ma vie. Alors, y a-t-il un véritable danger ? Réponse de Sébastien Robert, sdb, webmaster des sites salésiens.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rien d'original ! Avant Facebook, il existait Picasa pour partager ses photos, Copains d'avant pour retrouver ses amis, Youtube pour partager ses vidéos, Skyblog pour raconter sa vie, Doodle pour programmer ses réunions, MSN pour « tchatter » ... sans oublier les sites de rencontres, les forums, les sites de jeux... Maintenant, il y a un seul site pour faire tout cela : Facebook. Et c'est peut-être là l'originalité. D'un point de vue technique, le site de Facebook est informatiquement génial et bien pensé. Mais alors quels risques véritables ?

« Ils vont utiliser ma photo de vacances pour en faire une publicité ! »

Fantasmes, peur, manque de recul... Il est possible d'entendre beaucoup de choses sur Facebook, surtout quand elles dramatisent la réalité. Soyons clair : 300 millions de photos sont téléchargées par jour sur les serveurs de la société Facebook Incorporation. Voilà qui diminue grandement la probabilité qu'ils utilisent une de mes photos ! Pour argumenter, si nous nous arrêtons sur les Conditions Générales d'Utilisations (CGU) de Facebook, nous pouvons lire : « Pour le contenu protégé par les droits de propriété intellectuelle, comme les photos ou vidéos [...] vous nous accordez une licence non-exclusive, transférable, sous-licenciable, sans redevance et mondiale [...]. Cette licence de propriété intellectuelle se termine lorsque vous supprimez vos contenus de propriété intellectuelle ou votre compte, [...]. » En résumé : « ne me demandez pas d'argent parce que votre photo a fait un buzz ! » Facebook se protège donc d'une demande de retour sur bénéfices qu'un utilisateur pourrait faire. Mais il est clairement dit que ce droit peut se terminer ! Non, ce n'est pas l'intérêt de Facebook de dévoiler vos données personnelles...

Quels intérêts pour Facebook ?

Certes, le site web lors de son lancement en 2004 et le site aujourd'hui n'ont plus grand chose de semblable. Tout simplement parce que les objectifs ont changé. Ce n'est plus un livre de visages pensé pour favoriser les rencontres « amoureuses » d'étudiants. C'est une manne de données personnelles à vendre à des publicitaires. La société Facebook, maintenant cotée en bourse, ne souhaite pas révéler à toute la planète vos secrets et désirs. Non ! Elle cherche à vous vendre comme cible potentielle. C'est pour cela que la société Facebook réagit tant dès que son image est en jeu. Non le danger n'est pas là...

Quels sont les véritables risques ?

Le plus inquiétant de tous : La calomnie. Facebook est une tribune d'où certains pensent qu'ils peuvent tout dire ! Et c'est bien là le drame. Ce média ne doit pas échapper à la raison que tous nous devons garder avant de nous exprimer. Surtout si c'est pour faire souffrir, pour extorquer... Et c'est bien une question d'éducation : apprendre aux jeunes (de 10 à 30 ans!) qu'ils doivent réfléchir avant de mettre quelques choses sur le « mur » ! Leur dire aussi qu'ils peuvent parler à leurs proches de ce que l'ont dit d'eux-mêmes sur ce média.

L'autre risque : penser que ce média social peut remplacer un véritable réseau social (c.-à-d réel entre personnes physiques). Le jeune qui s'imagine de fausses amitiés par le biais d'Internet est en danger.

Enfin, il n'y a pas plus d'images violentes ou pornographiques sur Facebook que sur Internet (Google, Yahoo...) La question n'est pas : comment faire pour éviter à ce qu'un enfant tombe dessus ; cela arrivera... La question est : comment parler avec les jeunes avant et pendant pour qu'ils puissent dire ce qui les choque ! Faut-il encore que les adultes s'intéressent à la réalité du virtuel d'aujourd'hui.

 

Sébastien ROBERT, sdb
Webmaster

 

 

Pour aller plus loin


La formation "Réseaux sociaux : quelles attitudes éducatives ?"

La page Facebook de la famille salésienne de Don Bosco

 

 

 

 

 

 


Mot du jour

Dans la communication entre les êtres humains, la voix joue un rôle très particulier. Voix d’hommes, voix de femmes, voix d’enfants, chacune a sa tessiture et son timbre reconnaissable entre mille. Certains ont une voix chaude, vibrante, alors que d’autres ont une voix blanche, voire froide. Entre ces extrêmes, quantité de nuances… La voix est aussi un vecteur de la personnalité de celui qui parle ou qui chante, ce qui joue sur l’écoute de l’auditeur, son adhésion ou son opposition aux propos. Ce n’est pas pour rien que les chanteurs travaillent leur voix, leur façon d’émettre les sons ; ce n’est pas pour rien que les acteurs travaillent leur élocution ; ce n’est pas pour rien que les hommes politiques prennent des cours pour rendre plus convaincant leurs discours !

Qu’elle soit parlée ou chantée, la voix est un des organes essentiels de la communication entre les humains, mais aussi de la communication avec le Seigneur : « Seigneur, entends ma voix qui te supplie ». (Ps. 85)

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Le train de la mémoire retour d'Auschwitz
Antoine, aumônerie d'Amboise.
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoingne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Maud Fontenoy, marraine du 30è anniversaire de
l'association Diamond
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Les challenges sur internet sont-ils dangereux ?

      ice bucket challenge 001 Depuis de nombreux mois, les challenges ont pris une ampleur importante sur internet, sur les réseaux sociaux. On peut en trouver de tous types, du divertissant, à l’émouvant, en passant par le vulgaire ou le dangereux. Mais en quoi consiste un challenge ?

      Lire la suite

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite

    • « Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

      apprends moi la nature 002 Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite