seb350 et logo« Facebook permet au jeune de se construire, mais ne remplacera jamais la relation éducative réelle ». Webmaster de la famille salésienne, le frère Sébastien Robert, salésien de Don Bosco, intervient régulièrement dans le réseau salésien et en dehors pour présenter les réseaux sociaux et évoquer quel positionnement éducatif envisager.

 

DBA : Comment expliquer-vous le succès de facebook auprès des jeunes ?

Sébastien Robert : L'idée géniale de facebook est d'avoir réussi à associer tout ce que les jeunes aiment : discuter entre eux, partager de la musique ou de la photo. En fait, c'est MSN, un blog, Picasa, youtube et deezer* réunis ! C'est en plus un système très ingénieux pour retrouver des amis, notamment par les adresses mail.

DBA : Comment nous, parents, devons-nous réagir ?

S.R. : A mon sens, davantage par la prévention que par la répression. Il vaut mieux savoir que mon enfant y va plutôt qu'il y aille sans mon consentement, avec le téléphone mobile des copains ou par un ordinateur. En revanche, ça demande aux parents de s'intéresser à ce monde.

J'entends souvent des parents dire « combien de temps as-tu passé sur l'ordinateur aujourd'hui ? ». Mais en fait ils devraient demander : « Qu'est-ce que tu as fait aujourd'hui sur l'ordinateur ? »

DBA : En tant qu'éducateur, quels dangers percevez-vous dans l'utilisation de facebook ?


S.R. : Le premier, c'est l'atteinte à la vie privée. Quand ils partagent leurs photos de vacances, ils diffusent la vie privée des autres sans s'en rendre compte. Ainsi, si l'enfant d'une directrice d'école diffuse ses photos, ses copains verront la directrice en maillot de bain ! Pour cette raison, il me semble qu'il vaut mieux être sur facebook : ainsi, on sait ce que l'on dit de moi. Le deuxième danger, c'est la diffusion de calomnies, de mensonges, de fausses informations, exactement comme avec les téléphones mobiles ou internet.

« Facebook rejoint ce besoin qu'a un jeune de se
dévoiler pour quêter l'approbation de ses pairs. »

 

Le père Jean-Marie Petitclerc dit souvent aux jeunes : « Ce que tu as mis sur facebook, est-ce que tu irais le crier à pleine voix sur la cour de récréation ? » Enfin, le dernier danger est économique : facebook accueille des applications de jeux créés par d'autres sociétés. Parfois, pour continuer à jouer, il faut payer et cela peut se faire avec une facilité déconcertante, avec le téléphone mobile, l'abonnement adsl ou le numéro de carte bleue des parents. Il faut donc être vigilant.

DBA : Et que peut apporter facebook de positif ?

S.R. : C'est un outil de partage et de communication qui actuellement correspond bien aux jeunes et qui leur permet de se construire. Avant, nous avions la rue pour nous retrouver. Cette cour de récréation qui se prolonge lorsqu'on rentre de l'école, c'est facebook. C'est donc nécessaire dans la construction du jeune. Ainsi, il est prouvé que quand un jeune a 210 amis sur facebook, il ne discute en fait qu'avec 10% d'entre eux, ceux avec qui il entretient un lien fort, les copains de classe. Le psychiatre Serge Tisseron a développé le concept « d'extimité » : c'est ce besoin qu'a un jeune de se dévoiler pour quêter l'approbation de ses pairs. En gros, « suis-je cool ou suis-je nul ?»

DBA : Donc, en tant que parents, en tant qu'éducateurs, nous devons être présents sur ce réseau ?

S.R. : Il faut avoir envie d'y aller. Je serais tenté de dire qu'en tant qu'adulte, c'est bien que nous y soyons, sans forcément nous dévoiler. En tant qu'éducateur, je sais que je ne peux pas y être connecté tout le temps, mais quand j'y suis, c'est comme dans la cour de récréation : je vois, je lis des choses et je décide d'agir ou pas. Et comme dans la cour de récré, si j'agis, ce n'est pas en criant devant tout le monde. C'est donc par un mail ou un message privé, jamais sur le « mur » du jeune concerné. Et si l'on sent une difficulté, une grosse question, voire un moment de désespoir, nous devons oser une parole, un échange qui peut déboucher sur un échange avec moi ou avec un autre éducateur. Car facebook ne remplacera jamais la relation éducative réelle.

Propos recueillis par Benoît Deseure

Sébastien Robert est webmasteur et formateur au Centre Jean Bosco

22 novembre 2013

 

 

Pour aller plus loin

 


Mot du jour

logo calendrier de l avent 2017

Du 2 au 24 décembre,
Don Bosco Aujourd'hui vous propose de retrouver le mot
du jour dans
le calendrier de l'Avent 2017...

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Henri Marescaux témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Aurelie Monkam Noubissi témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

Aurelie Monkam Noubissi
  • Maisons Don Bosco

    • Des collégiens sur la route… des migrants !

      jeu migrants 02 Cet après-midi du jeudi 16 novembre 2017 les élèves de 4e du collège Bon-Accueil ont participé à une animation qui avait pour but de sensibiliser les jeunes aux problématiques des migrations internationales et d’en comprendre les enjeux. La sensibilisation s’est déroulée en trois temps : une introduction en classe sur les différents types de migrations et le partage de témoignages de mineurs non accompagnés, une mise en situation, sous forme de grand jeu puis une relecture du ressenti et des savoirs abordés à la suite de cette expérience.

      Lire la suite

    • Découvrez le nouveau site : www.oxyjeunes.net

      oxyjeune Animer un veillée spirituelle, préparer un temps d’animation, proposer un tournoi sportif… autant d’activités, pour enfants, jeunes et familles, disponibles sur le site www.oxyjeunes.net, à télécharger…. sans modération ! Le père Xavier Ernst et sœur Anne Orcel, délégués à la pastorale des jeunes, expliquent pourquoi ils ont voulu créer un nouveau site, dédié à la Pastorale.

      Lire la suite

    • « Réussir sa vie…, réussir dans la vie : les lycéens de Ressins ont la parole

      ressins reussir sa vie 01 Les élèves accompagnés par les animateurs en pastorale scolaire et les enseignants du lycée Etienne Gautier de Ressins ont débattu sur la question : « Réussir sa vie… Qu’est-ce que cela veut dire pour moi ? » Les réponses des jeunes futurs agriculteurs sont pleines de bon sens et de lucidité.

      Lire la suite

    • 20 jeunes en formation de « Secouristes pour la paix »

      secouristes de la paix 01 Une vingtaine de jeunes de secondes du réseau des établissements scolaires Don Bosco de France et de Belgique ont suivi la formation « Secouriste pour la paix ». Cette session a eu lieu du 22 au 27 octobre, à Nice. Animée par Myriam Maréchal accompagnée de formateurs de l’IFHIM* en collaboration avec le Valdocco Nice. L’objectif ? Apprendre à se découvrir pour avoir un meilleur engagement dans les projets.

      Lire la suite

    • Le Lycée Costa de Beauregard en visite à Turin

      chambery turin 01 Chaque année le lycée Costa de Beauregard organise un voyage à Turin pour permettre au personnel enseignant et administratif de découvrir Don Bosco. Le Père Paul Ripaud se fait le guide de ces voyages. Une aventure magnifique pour les jeunes lycéens.

      Lire la suite

    • Réussir dans la vie ou réussir sa vie ? Comment ne pas se contredire ?

      reussir dans la vie 003Parents et enseignants souhaitent la réussite de leurs enfants ou de leurs élèves, réussite aux examens bien sûr, mais aussi réussite sociale. Mais l'expression même « réussir dans la vie » est problématique pour les chrétiens. Le Père Paul Ripaud, salésien et membre de la communauté éducative du Lycée Etienne Gauthier de Ressins, pose le problème et évoque la position originale de Don Bosco.

      Lire la suite

  • Société

    • Les challenges sur internet sont-ils dangereux ?

      ice bucket challenge 001 Depuis de nombreux mois, les challenges ont pris une ampleur importante sur internet, sur les réseaux sociaux. On peut en trouver de tous types, du divertissant, à l’émouvant, en passant par le vulgaire ou le dangereux. Mais en quoi consiste un challenge ?

      Lire la suite

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite

    • « Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

      apprends moi la nature 002 Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite