DBA 979 1 355La question se pose un jour ou l'autre dans les familles, ce n'est pas neuf. Comment accueillir la demande de son adolescent ? Trop de réticence, et le dialogue établi patiemment au fil de longues années risque d'être abimé. Tout accepter d'emblée ressemble à une démission des responsabilités de parent.

 

 

 

La relation amoureuse à 14-15 ans, n'est évidemment pas la même qu'à 17-18 ans, où, en principe, la maturité affective est plus grande. Il faut adapter l'accompagnement de son enfant en fonction de sa situation et trouver un nouvel équilibre dans la relation. C'est le moment de lui dire qu'il a grandi, que l'on reconnait sa relation affective forte avec un garçon ou une fille, et que c'est le moment de grandir en responsabilité vis-à-vis des autres. Il est important que l'enfant sente dans l'échange d'avantage une confiance qu'une crainte.

 

Une question !  Qu'est-ce qu'aimer ?

DBA 979 2 248Le parent doit aussi bien laisser le jeune agir que lui suggérer des interrogations qu'il devrait se poser sur sa relation. Par exemple, préciser ce que l'on appelle ouverture et fermeture dans une relation à deux. La richesse d'une amitié ou d'un amour, c'est de pouvoir l'ouvrir à d'autres. On peut vivre sa relation comme dans une bulle : dans ce cas, on se ferme à la vie, qui est bien plus riche que le seul couple. On passe à côté des joies de la vie de famille ou de la solidarité d'un groupe qui apporte de l'équilibre. S'aimer, c'est réaliser des actions ensemble, se donner des objectifs à partager : aller au cinéma à deux c'est bien, mais inviter des amis pour une soirée jeux c'est mieux. Et en expliquer les raisons...


Aborder ces sujets avec son enfant, c'est courir le risque de passer pour un vieux qui ne comprend rien ! Ce risque diminue si vous n'avez pas attendu son adolescence pour aborder ces sujets sensibles. Prenez patience, ayez confiance dans vos convictions ou vos intuitions. Maintenez la relation, et attendez le moment de remettre le sujet sur la table sous une autre forme, et pourquoi pas en abordant la situation du cousin avec sa copine ! ...

 

Exprimer sa confiance, même si...

Il est important que l'adolescent se sente toujours en relation de confiance avec sa famille... C'est elle qui sera sa bouée de secours si un jour la relation actuelle vient à se briser. Peut-être faudra-t-il alors accueillir le chagrin d'amour tel que le jeune le vit, l'écouter pleurer son histoire (sans insister sur le fait qu'on l'avait averti) ? Il faudra sans doute l'aider à relativiser et passer le mauvais cap, sans jugement.

 

DBA 979 3 248Le parent doit éviter toute intrusion dans la relation amoureuse de son enfant, c'est son jardin secret, il ne partagera que ce qu'il en voudra. Pourtant en tant que parent il convient d'accompagner son enfant avec empathie, même si la situation est quelquefois difficile à vivre pour toute la famille, notamment pour les frères et les sœurs.

 

Si vous encouragez la relation, vous pousserez votre enfant vers une relation « amoureuse » qui peut ne pas être la bonne, et vous mettrez votre ado en difficulté relationnelle. Et dans le cas où vous vous opposez à cette relation, notamment avec un jeune que vous n'appréciez pas particulièrement, votre enfant risque de s'éloigner de vous et vous ne verrez rien de son évolution. Tout se passera en dehors de la relation de confiance qui doit exister entre vous et lui. Les exemples difficiles à vivre ne manquent pas, comme des jeunes garçons ou filles de 14-15 ans qui deviennent parents sans le vouloir, car les parents n'étaient pas informés de l'avancée de relation qu'ils entretenaient... Cela n'arrive pas qu'aux autres !

 

 

Nous ? Des vieux ringards ?

Alors se pose la question de ce que j'accepte sous mon toit. La tradition de l'institution Eglise est quelquefois mal adaptée aux jeunes d'aujourd'hui. Dans certaines familles, la convention porte vers le « jamais avant le mariage » ! Soyons réalistes, aujourd'hui les jeunes peuvent être amenés à vivre une première relation sexuelle dans un lieu mal adapté : il n'y aura aucune garantie que la relation amoureuse soit intelligente et construite !

 

Pour autant dois-je tout autoriser sous mon toit ? Certainement pas ! Chaque famille suivant son histoire établira les règles qu'elle entend faire appliquer en gardant à l'esprit que le ou la jeune que l'on accueille sous son toit possède une autre histoire, une autre famille, une autre façon de faire. Le dialogue devra être clair avec les deux jeunes ensemble pour construire une relation durable entre les parents et le « couple d'amoureux ». Ne pas hésiter à expliciter et reconnaitre les différences entre les familles, sans jugement de valeur. Faire comprendre aux jeunes qu'ils devront, plus tard, à leur tour, créer eux-mêmes leurs propres règles s'ils veulent vivre ensemble. Pour l'heure vous souhaitez que leur attitude soit celle-ci ou celle-là... Soyez exigeant mais restez ouvert à la négociation...

 

DBA 979 5 ok 248Alors... on dort où ?

Dites clairement ce qui est acceptable pour votre famille, compte tenu des frères et sœurs, et peut-être de ceux qui vous accueillent pendant ces vacances, par exemple les grands parents. Posez les règles. C'est un constat que l'adolescent aura peut-être du mal à vivre, mais il est capable de comprendre vos raisons qui ne sont pas les siennes. Patience ! ... C'est le moment d'exprimer vos convictions sur la relation affective et sexuelle entre un homme et une femme. En réalité, il est toujours préférable de prévenir et d'aborder « les questions qui fâchent » avant que la situation ne s'impose... Cela se passe autour d'un repas, d'un verre ou d'un café plutôt que devant une espèce de tribunal...

 

Il n'y a pas de réponse simple à la question, mais on peut mettre un peu de raison dans le moteur de l'affection. D'un côté, nous favorisons l'autonomie de nos enfants, d'un autre côté, nous avons parfois le devoir de les protéger contre eux-mêmes. L'équilibre est à trouver à chaque fois, et d'un enfant à l'autre, ce ne sera pas pareil.

 

 

 

Jean François Meurs, sdb

 

à partir des témoignages de
Denis et Bénédicte Lefevre
salésiens coopérateurs, Poitiers


Mot du jour

Dans toute recherche de foi, il n’y a pas un catalogue de valeurs mais une personne : Jésus, qui nous pose une question : « Pour vous qui suis-je ? » Certains répondront un sage, un des grands inspirés de notre histoire humaine !

« Tu es le Messie de Dieu ». Jésus accepte cette profession de foi de Pierre, mais tout de suite, il chasse les rêves de puissance et de triomphe des disciples.

Souvent nous sommes habités par des rêves de réussite, de reconnaissance. Au cœur de notre marche de foi, il y a quelqu’un qui nous invite à Le reconnaître. Reconnaître qui est Jésus, c’est accepter son chemin de serviteur souffrant et marcher librement à sa suite. L’Evangile n’est pas un carcan, mais un appel à nous livrer, telle une voile, au vent de l’Amour !

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Les Salésiens de Don Bosco dans un pays
en mutation : le Vietnam
Voir l'article

Jean-Marie Petitclerc, sdb : l’utilité
du système préventif (3/3)
Voir l'article

Père Fabio Attard : Comment peut-on faire
évlouer la pastorale des jeunes ?
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Famille Salésienne

    • Le Décalogue de l’Accompagnateur Salésien

      decalogue accompagnateur Elaboré au cours des Journées de Spiritualité de la Famille Salésienne, le « Décalogue de l’Accompagnateur Salésien » a été un cadeau des sœurs salésiennes de Don Bosco au Recteur Majeur pour le remercier du message de l’Etrenne 2018.

      Lire la suite

    • Whatsapp’El ? 130 jeunes au weekend MSJ de mars 2018

      msj paris 2018 03 Le Mouvement Salésien des Jeunes s’est réuni à Paris autour du thème de l’appel et de la vocation, sous le slogan 2.0 : Whatsapp’El. Et pour le coup, l’appel avait été entendu puisque 130 jeunes étaient présents durant le week-end du 16/18 mars ! Quelle joie d’être si nombreux et de compter tant de nouveaux visages ! Témoignage de Anne-Elisabeth Lesne.

      Lire la suite

    • Don Bosco dans la collection « Grande Figure de la Spiritualité Chrétienne »

      grande figure spiritualite chretienne Jean-Marie Petitclerc, Michael Lonsdale, un magnifique duo réuni dans un livre : Don Bosco, édité au sein de la collection : Les Grandes Figures de la Spiritualité Chrétienne. 40 volumes consacrés à 40 saints. La collection « Les Grandes Figures de la Spiritualité Chrétienne », dirigée par Michael Lonsdale, présente le saint patron des salésiens dans un beau livre accompagné d’un CD.

      Lire la suite

    • « Un jeune à la foi » : 24 jeunes écrivent sur leur foi. Un livre pour tous !

      Un jeune a la foi C’est à partir de la description d’un objet que 24 jeunes du MSJ (Mouvement Salésien des Jeunes) ont souhaitaient exprimer leur foi… Une foi vivante et présente dans le quotidien de chacun… Le credo se vit au détour d’une rose, d’une chemise scoute, d’un abonnement de train, d’un peignoir, d’un diamant ou encore d’une paire de skis. Une invitation à regarder ce qui nous entoure… autrement !Logo video80

      Lire la suite

    • « La refonte du site des Editions Don Bosco est une belle expérience. »

      site EDB Comme l’a voulu Don Bosco, la communication des livres et des ouvrages est un levier essentiel de développement des jeunes. Le site des Éditions Don Bosco, editions-donbosco.fr, permet ainsi de se procurer tous les livres de la bibliothèque par correspondance, de manière simple. La refonte de ce site est une belle aventure menée par plusieurs bénévoles, dont Françoise Quéval, une ancienne élève de l’école la Providence et David Viagulasamy, responsable de projet internet et digitaux.

      Lire la suite

    • Le nouveau Don Bosco Aujourd’hui : Éduquer à l’esprit critique

      Couverture DBA 993 Assez de préjugés et d’idées toutes faites ! Attention aux gourous, aux vérités « absolues » qui s’habillent d’idéalisme. Mais qui croire dans le foisonnement de propositions et de « vérités » partielles ? Voici le nouveau numéro Don Bosco Aujourd’hui. Son thème ? Eduquer à l’esprit critique.

      Lire la suite

  • Société

    • Jean-Marie Petitclerc : « Ils continuent d'être appelés »

      Livre jmp appele « Il est deux manières, et peut-être deux manières seulement, de vivre sa vie. Soit je la considère comme une succession de hasards et de nécessités. Soit je la considère sous l’angle de la réponse à une vocation. » Ces quelques lignes sont le centre du livre de Jean-Marie Petitclerc : Ils continuent d'être appelés. Il propose un voyage sur le thème de la vocation... pour tous ceux qui veulent réussir leur vie et en même temps répondre à cet appel sur cette terre.

      Lire la suite

    • Le langage des jeunes change… vous comprenez quelque-chose ?

      Le langage des jeunes et ados le dico pour les parents Vous comprenez quelque chose ? Le langage des jeunes évolue et change constamment ; tout est une affaire de mode, de tendance. Si je vous parle de « tchatcheur », vous reconnaîtrez, pour la plupart, la signification : une personne qui parle beaucoup. Mais, nous pouvons les interpréter de différentes manières. Besoin d’un dictionnaire ?

      Lire la suite

    • Développer l’esprit critique dans toutes les matières

      esprit critique educateurs Avec les nouveaux moyens de communication, les jeunes ont bien du mal à prendre du recul par rapport aux informations qu'ils reçoivent dans leur entourage ou par les médias. Qu'en disent les profs ?

      Lire la suite

    • Pourquoi des cours d’Enseignement Moral et Civique ?

      esprit critique dossier lacomba 02 Suite aux attentats, l’Education Nationale a demandé aux professeurs « une grande mobilisation pour les valeurs de la République. » Comment cela se traduit concrètement ? Par la mise en place d’Enseignement Moral et Civique. Don Bosco Aujourd’hui est allé interroger, Hélène Lacombat, professeur au lycée Notre Dame des Minimes.

      Lire la suite