Je suis assis sur le sable, le temps est idéal. Hier, le vent fouettait, je prenais des claques d’eau de mer, pas le goût de me baigner, et pas moyen d’écrire dans mon carnet de vacances, j’attrapais des dunes dans les oreilles. J’aime bien noter ce que je vois, ce que j’entends.  (DBA 948)

À quelques mètres, trois ados de 16 ans étendus sur le sable :948dessin12
- Pourquoi on a traîné le bateau jusqu’ici ?
- Ben, c’est chouette pour mettre la tête dessus !
- Ah ouais ! … Ben alors, arrête de bouger…
Bruits de caoutchouc qui grince…
- T’as pas envie d’un p’tit lagon ?
- Ah ouais, y a du gin avec des trucs que je sais plus. C’est bon, un petit lagon !C’est bon !
Langue qui claque. Soupir... On entend les ultra-violets qui percutent la peau… A gauche, une voix d’enfant :
- Papa, t’es le meilleur ! Attends, je vais encore faire un trou pour la boule bleue ! Lance !
Un couple jeune sous son parasol rayé bleu et blanc :
- Qu’est-ce que tu lis ?
- T’as dit quelque chose ? Je lis !
- Rien. Lis ! …
Une voix féminine hurle dans son GSM : Allo ? Ton rattrapage, ça baigne ? … Quoi ? Je suis sur la plage du Lalondou, l’eau est exceptionnelle … Non, c’est juste pour t’encourager ! Quoi ? T’as l’impression de te noyer ? … Bon, j’te laisse alors, je vais me jeter à l’eau.
Une famille descend les escaliers et aborde le sable. La mère :
- Arrête de jouer au foot avec le sac, les chips sont dedans !
- Hein quoi ! Oh non !

Visage horrifié de l’ado qui vérifie. La famille se mélange à une autre famille. Les garçons partent d’un côté avec le ballon, les filles vont de l’autre avec les raquettes. Les hommes placent les parasols et les nattes, les femmes papotent déjà :
- Non, pas de resto ce midi ! On s’est claqué dans un coin au bord de la route, on a déchiré le pain, on a déchiré les tomates, on a déchiré le jambon…
Un papa :Arthur, arrête de jeter des cailloux dans la mer, tu ne vois pas qu’il y a des gens qui se baignent ?
Une jeune femme avec sa petite fille d’environ deux ans et une bande de jeunes tout juste en âge de pouponner. Apparemment, y a pas de papa, elle élève sa fille toute seule. Mais tous les garçons, du coup, semblent aérer leur instinct paternel naissant pour s’occuper de la gamine, tandis que la mère s’éloigne avec les amies vers le kiosque à boissons. L’un d’eux est assis sur le sable. Il a aidé l’enfant à remplir le seau rouge, et il le renverse adroitement sur le sol :
- Tu vois, Amelle, ce qu’il manque, c’est la petite étiquette rouge comme pour les flans : tu la tires, et le sable descend tout seul. Alors, tu vas faire semblant de tirer la petite étiquette rouge, et je vais soulever le seau. On verra bien…


Châteaux de sable et barrages, tours et murailles garnies de galets et d’oursins. Les gosses inventent, créent de l’éphémère. On peut tout faire, puisque tout s’effacera ! … Mais dans mes carnets, il restera quelques mots coquillages dans lesquels j’entendrai les conversations de la mer.

Jean-François Meurs

 


Mot du jour

J'aime quand ma petite fille me dit : « tu es contente, Mamita ? » Elle me regarde avec un sourire en coin qui attend ma reconnaissance et il y a tant d'espoir dans ce sourire. Quel bonheur simple de la serrer contre moi et de lui dire : « Oui, je suis contente de toi, de ce que tu es,... mon cœur est comblé ! »

Le sentiment de contentement est source de vraie joie. Etre content de ma journée écoulée, de mon travail, de mes rencontres, de ma vie,... cela donne un sentiment de satisfaction, d'être bien avec les autres, d'être bien avec le monde.

On peut toujours trouver un manque, un point sombre dans nos vies. S'entraîner à regarder ce qui est plutôt que ce qui n'est pas, à percevoir le petit rayon de lumière dans le ciel menaçant, ... cela peut vraiment tout changer.

La source de la joie, le bonheur c'est d'avoir un cœur qui se contente de ce qu’il a.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Lucie
Voir l'article

Campobosco 2017
le diaporama
Voir l'article

« On va tout faire pour »
par les élèves de Lyon-Pressin
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

https://vimeo.com/221142294
  • International

    • Label salésien : Rebattre les cartes de la nutrition

      lappel nutrition tchad 004 Depuis trente ans, l’association Appel Durance œuvre pour lutter contre la malnutrition des enfants au Tchad, en partenariat avec les villageois. Cette association utilise la méthodologie des « Nutricartes » qui obtient de très bons résultats. Don Bosco Aujourd’hui a voulu en savoir plus et a interviewé sa présidente, Anne Vincent.

      Lire la suite

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite

  • Société

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite

    • Pour une écologie authentique

      ecologie authentique ressins 002 « Tout changement a besoin d’un chemin éducatif » plaide le Pape dans l’encyclique « Laudato Si’ ». Elèves en établissement agricole ou horticole, enseignants, mouvements de jeunesse, sont attentifs aux évolutions de l’écologie, mais il reste beaucoup à faire. Dans le réseau des établissements Don Bosco, on avance.

      Lire la suite

    • Amine : du Ghana à l’Allemagne et retour…

      Amine Après cinq années de voyage – où il a connu la peur et l’angoisse – Amine, 23 ans, originaire du Ghana, a réussi à gagner Stuttgart en Allemagne. Mais sa demande de régularisation n’a pu aboutir. Il y a quelques semaines, Amine a été reconduit au Ghana. Durant son passage en Europe, des salésiens de Don Bosco l’ont accueilli et accompagné. L’interview a été réalisé, alors qu’Amine se trouvait en Allemagne.

      Lire la suite

    • Les jeunes migrants deviennent acteurs avec Welcome Jeunes

      JRS Welcome Jeunes au Campobosco 001 L'idée phare du programme Welcome Jeunes est de permettre aux réfugiés de sortir du statut de bénéficiaire dans lesquels ils sont souvent placés et de devenir des acteurs. Interview de Lucile, responsable du programme, que nous avons rencontrée au Campobosco l’an dernier.

      Lire la suite