Dessin Serdu
J’avoue ne pas être très rassuré par l’année scolaire qui s’ouvre. Mon fils entre en sixième : changement d’établissement, changement de ville, changement de façon de travailler. Il quitte le cocon rassurant de l’école primaire. Comment bien l’accompagner ? J’ai peur qu’il sente que je suis stressé. (DBA n°954)




Ah, la peur des parents le jour de l’entrée en sixième… La scène est, je vous l’assure, archi classique ­ : voici arrivé le jour de la rentrée pour Julien (appelons-le Julien), l’aîné de la famille. Papa et maman l’accompagnent pour le retrait des livres la découverte de la classe, la rencontre avec le professeur principal. Ils en profitent pour scruter la liste des élèves de la classe, tenter d’y repérer des noms familiers, mais aussi pour regarder l’emploi du temps. Que de changements…
Souvent, souvent, l’inquiétude monte chez la maman ; cela se voit vite, d’ailleurs. Et souvent, souvent, c’est l’enfant qui va la rassurer : « Quand je suis venu visiter le collège, l’an dernier, j’ai demandé à être avec Ludovic, mon meilleur ami. Eh bien regarde, maman, ils y ont fait attention ».
L’attention, l’accueil, la confiance. Voilà bien trois mots qui vont rythmer ces premières journées. Et même l’ensemble de l’année de sixième. Cette année-là est d’abord, en collège, l’année de l’accueil. C’est pour cette raison, qu’en ce premier jour, les professeurs principaux, et moi, responsable de niveau, sommes à l’écoute pour répondre aux questions des parents, à toutes les questions.
Oui, les enfants se rangent à un endroit bien précis dans la cour à la sonnerie et le professeur vient les chercher. Oui, moi, en tant que responsable des sixièmes, je suis là, dans la cour (cette cour à laquelle saint Jean Bosco attachait tant d’importance) et dans les couloirs pour aider les élèves un peu plus lents, un peu perdus.
Dessin SerduPour les enfants, la journée de visite, de découverte, effectuée quelques mois auparavant (souvent en mai) a été très riche, les a rassurés. Mais elle ne constitue pas une fin en soi­ : confiance, dialogue et écoute seront très importants en début d’année scolaire, pour un bon démarrage. Mais ces trois piliers de notre travail le seront tout au long de l’année scolaire. Pour bien grandir tous ensemble. Fidèle, finalement, à ce que saint Jean Bosco nous a légué : « sans affection, pas de confiance » et « sans confiance, pas d’éducation. » Une pédagogie mise en œuvre en équipe avec les professeurs, la direction, les responsables de la vie scolaire. Toute la "maison" (le mot n’est pas neutre).
Jean-Marie Petitclerc explique souvent qu’une œuvre salésienne « veut être un lieu sécurisant, où chaque jeune se sente accueilli "comme il est" et écouté­ ; un lieu d'investissement où il sera rejoint dans ses pôles d’intérêt et où il sera constamment encouragé par des adultes attentifs à sa progression­ ; un lieu de réussite, où l'on s’appuiera sur ses savoir-faire et où l’on respectera ses rythmes d’acquisition et d'apprentissage ». Bref, que la pédagogie salésienne est une pédagogie de la réussite. Car c'est en permettant au jeune de mémoriser ses réussites antérieures qu’on lui donne les moyens d’affronter des difficultés supplémentaires. « On ne soulignera jamais assez combien l'accoutumance à l’échec est génératrice de perte de confiance en soi-même », dit souvent le père Petitclerc.
Encore faut-il que ce souci de l’accueil, du dialogue, de l’écoute et de la confiance, soit bien visible. Que l’enfant soit bien accueilli, mais qu’en plus il se sente, lui comme sa famille, bien accueilli. C’est pour cette raison que la visite du mois de mai, la première journée de septembre, mais aussi d’autres rendez-vous rythment l’année. Et sont clairement expliqués aux parents. Objectif­ : que toute la famille soit rassurée pour une bonne année.
Anne Dennequin




Anne Dennequin, ancienne élève de Don Bosco et maman de deux garçons, est depuis huit ans, responsable des classes de sixième au collège Immaculée Conception, à Bailleul (Nord), établissement où elle a elle-même effectué sa scolarité. Le collège compte sept cent quarante élèves et est sous tutelle salésienne.

Mot du jour

Je chante la fontaine, au milieu du village,
de pierres et de bois, réservoir accueillant
où vient plonger cette eau, qui descend des alpages,
pour la vie des maisons, des troupeaux, des passants.

On l’appelait « bachal », lorsque vivait mon père.
On l’appelle aujourd’hui, tristement, un bassin.
Mais c’est la même source arrivant de la terre,
vivante, transparente au creux de notre main...

Toujours, tu restes là, disponible et fidèle,
avec les mêmes chants, avec le même entrain,
au milieu du village, aussi vivante et belle,
oasis accueillante au bord de nos chemins.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Les Salésiens de Don Bosco dans un pays
en mutation : le Vietnam
Voir l'article

Jean-Marie Petitclerc, sdb : l’utilité
du système préventif (3/3)
Voir l'article

Père Fabio Attard : Comment peut-on faire
évlouer la pastorale des jeunes ?
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Famille Salésienne

    • Le Décalogue de l’Accompagnateur Salésien

      decalogue accompagnateur Elaboré au cours des Journées de Spiritualité de la Famille Salésienne, le « Décalogue de l’Accompagnateur Salésien » a été un cadeau des sœurs salésiennes de Don Bosco au Recteur Majeur pour le remercier du message de l’Etrenne 2018.

      Lire la suite

    • Whatsapp’El ? 130 jeunes au weekend MSJ de mars 2018

      msj paris 2018 03 Le Mouvement Salésien des Jeunes s’est réuni à Paris autour du thème de l’appel et de la vocation, sous le slogan 2.0 : Whatsapp’El. Et pour le coup, l’appel avait été entendu puisque 130 jeunes étaient présents durant le week-end du 16/18 mars ! Quelle joie d’être si nombreux et de compter tant de nouveaux visages ! Témoignage de Anne-Elisabeth Lesne.

      Lire la suite

    • Don Bosco dans la collection « Grande Figure de la Spiritualité Chrétienne »

      grande figure spiritualite chretienne Jean-Marie Petitclerc, Michael Lonsdale, un magnifique duo réuni dans un livre : Don Bosco, édité au sein de la collection : Les Grandes Figures de la Spiritualité Chrétienne. 40 volumes consacrés à 40 saints. La collection « Les Grandes Figures de la Spiritualité Chrétienne », dirigée par Michael Lonsdale, présente le saint patron des salésiens dans un beau livre accompagné d’un CD.

      Lire la suite

    • « Un jeune à la foi » : 24 jeunes écrivent sur leur foi. Un livre pour tous !

      Un jeune a la foi C’est à partir de la description d’un objet que 24 jeunes du MSJ (Mouvement Salésien des Jeunes) ont souhaitaient exprimer leur foi… Une foi vivante et présente dans le quotidien de chacun… Le credo se vit au détour d’une rose, d’une chemise scoute, d’un abonnement de train, d’un peignoir, d’un diamant ou encore d’une paire de skis. Une invitation à regarder ce qui nous entoure… autrement !Logo video80

      Lire la suite

    • « La refonte du site des Editions Don Bosco est une belle expérience. »

      site EDB Comme l’a voulu Don Bosco, la communication des livres et des ouvrages est un levier essentiel de développement des jeunes. Le site des Éditions Don Bosco, editions-donbosco.fr, permet ainsi de se procurer tous les livres de la bibliothèque par correspondance, de manière simple. La refonte de ce site est une belle aventure menée par plusieurs bénévoles, dont Françoise Quéval, une ancienne élève de l’école la Providence et David Viagulasamy, responsable de projet internet et digitaux.

      Lire la suite

    • Le nouveau Don Bosco Aujourd’hui : Éduquer à l’esprit critique

      Couverture DBA 993 Assez de préjugés et d’idées toutes faites ! Attention aux gourous, aux vérités « absolues » qui s’habillent d’idéalisme. Mais qui croire dans le foisonnement de propositions et de « vérités » partielles ? Voici le nouveau numéro Don Bosco Aujourd’hui. Son thème ? Eduquer à l’esprit critique.

      Lire la suite

  • Société

    • Jean-Marie Petitclerc : « Ils continuent d'être appelés »

      Livre jmp appele « Il est deux manières, et peut-être deux manières seulement, de vivre sa vie. Soit je la considère comme une succession de hasards et de nécessités. Soit je la considère sous l’angle de la réponse à une vocation. » Ces quelques lignes sont le centre du livre de Jean-Marie Petitclerc : Ils continuent d'être appelés. Il propose un voyage sur le thème de la vocation... pour tous ceux qui veulent réussir leur vie et en même temps répondre à cet appel sur cette terre.

      Lire la suite

    • Le langage des jeunes change… vous comprenez quelque-chose ?

      Le langage des jeunes et ados le dico pour les parents Vous comprenez quelque chose ? Le langage des jeunes évolue et change constamment ; tout est une affaire de mode, de tendance. Si je vous parle de « tchatcheur », vous reconnaîtrez, pour la plupart, la signification : une personne qui parle beaucoup. Mais, nous pouvons les interpréter de différentes manières. Besoin d’un dictionnaire ?

      Lire la suite

    • Développer l’esprit critique dans toutes les matières

      esprit critique educateurs Avec les nouveaux moyens de communication, les jeunes ont bien du mal à prendre du recul par rapport aux informations qu'ils reçoivent dans leur entourage ou par les médias. Qu'en disent les profs ?

      Lire la suite

    • Pourquoi des cours d’Enseignement Moral et Civique ?

      esprit critique dossier lacomba 02 Suite aux attentats, l’Education Nationale a demandé aux professeurs « une grande mobilisation pour les valeurs de la République. » Comment cela se traduit concrètement ? Par la mise en place d’Enseignement Moral et Civique. Don Bosco Aujourd’hui est allé interroger, Hélène Lacombat, professeur au lycée Notre Dame des Minimes.

      Lire la suite