dessin 1« Mon fils a revendu ses cadeaux sur ebay. Il s’est acheté une gameboy. Comment dois-je me positionner ? » Quand des parents découvrent la petite opération financière et commerciale engagée sans préavis par l’un de leurs enfants avec les cadeaux qu’ils viennent de lui offrir, il est évident et normal qu’ils puissent ressentir une profonde déception. Ce peut être une réaction d’étonnement mêlée d’impatience, et même de colère. Ce peut être aussi une prise de conscience douloureuse de l’incapacité qu’ils éprouvent alors de découvrir, de comprendre et de répondre aux nouveaux besoins ou désirs de leurs enfants.(DBA n°955)

Face à un tel comportement, il n’existe pas de réponse globale. Même s’il paraît normal de réagir face à une situation de revente des cadeaux reçus, évitons tout de même de nous laisser dominer par nos sentiments et nos traditions. Notre déception est normale mais évitons de glisser vers une situation de conflit dont on ne peut jamais prévoir les conséquences. Pourquoi pas une pointe d’humour ?

Il est évident que chaque événement de ce genre mérite attention, et un temps de réflexion entre adultes et jeunes. On peut presque toujours constater que ce comportement prouve un manque d’échanges et de dialogues préalables entre parents et enfants : je parle d’échanges et de dialogues ouverts : ce qui signifie, que la responsabilité et l’initiative du jeune concerné, doivent être reconnues et assurées.

dessin 2Mais alors, s’il n’y a plus de secret, de surprise, de découverte, est-ce encore un cadeau ? Nous sommes aujourd’hui dans un nouveau régime où le sens que nous avons de la maturité des enfants comme la nôtre, exige des relations à la fois plus profondes et plus libres. Profondes en ce sens que les relations parents/enfants doivent, désormais, prendre en compte, dès la petite enfance, les capacités d’autonomie, de responsabilité et de décision de leur enfant. Le changement est souvent déconcertant pour des parents soucieux d’une saine et claire autorité sur leurs enfants, mais peu préparés à vivre avec eux des relations où ceux-ci peuvent exercer leurs capacités de jugement et donc de choix. C’est bien ce sens d’une fraternité nouvelle que met en place le sacrement du baptême : en nous instituant fils et fille de Dieu Père, le baptême place la vie fraternelle de tous les membres de la famille comme source et fondement de notre vie familiale et sociale. Et cela change beaucoup de choses ! Plus que l’on croît au premier abord !

Nous ne sommes plus au temps du Père Noël ! Nous commençons à vivre enfin, le temps du respect de l’enfant, dès le plus jeune âge. Même à deux et trois ans, un enfant doit être déjà considéré comme capable de donner son avis et de faire des choix. Ce qui ne supprime pas, évidemment, notre responsabilité d’adulte et de parents !

Des cadeaux-surprise ? C’est toujours possible ! Mais, comme parents et éducateurs, retenons que ce type de cadeau doit toujours être de préférence, modeste et plutôt symbolique. Pour les autres cadeaux, n’oublions jamais de chercher avec chacun des jeunes concernés, ce qu’il pourrait être, selon nos moyens (il est bon qu’ils le sachent !), les besoins et la nécessité de chacun. Soyons réalistes, justes et fraternels.

Jean-Pierre JUNG


Jean-Pierre Jung, Salésien de DB, prêtre. Entre autres activités, pendant 40 ans, il a accompagné comme psychopédagogue, de nombreux jeunes en difficulté, dans l'atelier thérapeutique d'un Foyer social spécialisé agréé par la Direction Générale de l'Action Sociale.


Mot du jour

Sur le chemin des mystères joyeux, il y a l’épisode de l’annonce à Marie, par l’ange Gabriel : elle concevra Jésus. Annonce d’une grande nouvelle qui viendra chambouler la vie même de Marie. Elle accueille cette demande et donne une réponse par son « oui ». Ce « oui » ouvre ainsi à d’autres « oui » ; autant d’annonciations qui jalonneront la vie de Marie, jusqu’au « oui » pour être accueilli chez Jean, suite à la demande de son fils en croix. Des annonciations jaillissent dans le quotidien de nos vies. Les projets, grands et petits, surgissent afin que nous prenions nos responsabilités et que nous puissions prendre notre part dans la construction du Royaume de Dieu. Osons répondre par des « oui » qui nous feront grandir humainement et spirituellement.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Fabienne Bouy
Voir l'article

École de Vie Don Bosco
Interview de Laure
Voir l'article

I see you - "Clin d'œil à la créativité"
du FestiClip 2017
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

https://vimeo.com/221142294
  • Famille Salésienne

    • Don Bosco en son temps : Luigi Farini

      farini 1 Don Bosco était le « poil à gratter » de certains hommes politiques de son temps. Pourquoi ? Son respect tout dévoué au Pape, par exemple, contrastait avec les idées dans le vent. Les journaux se chargeaient d’alimenter les suspicions et accusations de « réactionnaire ».

      Lire la suite

    • Le nouveau Don Bosco Aujourd’hui : Rebattre les cartes de la nutrition au Sahel

      dba une 991 « Il ne suffit pas de concilier la protection de la nature et le profit financier, ou la préservation de l'environnement et le progrès. Il s'agit de redéfinir le progrès. » Dans son encyclique « Laudato Si’ », le Pape François propose les lignes de force d’une écologie intégrale et authentique. Etablissements agricoles ou horticoles, enseignants, mouvements de jeunesse, avancent dans cette direction. C’est ce chemin d’avenir que retrace le nouveau numero de Don Bosco Aujourd’hui.

      Lire la suite

    • Don Bosco en son temps : Faà di Bruno

      Faa di Bruno « Aux tout premiers temps de l’oratoire, on voyait arriver presque tous les lundis un capitaine du génie, lequel, après avoir déposé son épée, se confessait, servait la messe et communiait. Nous en étions tous édifiés » raconte le Père Jean-Baptiste Francesia.

      Lire la suite

    • Don Bosco vu par Myriam Tonus et Jean-Michel Javaux

      Myriam Tonus et Jean Michel Javeau Ils sont éducateurs, prêtres, artistes, politiques, hommes et femmes de ce temps... Don Bosco Aujourd’hui est allé à leur rencontre, leur demandant ce que représente pour eux le saint de Turin, ce qu’ils aiment en lui, ce qu’ils en retiennent et si, pour eux, son message est encore actuel.

      Lire la suite

    • Jacques-Oliver Vial : Une petite main au service de ce beau projet éducatif et spirituel

      Vial Jacques-Oliver Vial est président des camps InterJeunes. Il est dans plusieurs groupes de la famille salésienne. Homme d’engagement, il fait un parcours de militant et un parcours de foi.

      Lire la suite

    • Don Bosco en son temps : Leonardo Murialdo et Don Bosco

      leonardo murialdo Quoique très différents par leurs origines sociales et leur éducation, Saint Jean Bosco et Saint Leonardo Murialdo se sont rencontrés dans le souci de l’éducation des jeunes pauvres et abandonnés. Ils noueront une grande amitié et collaboreront jusqu’à la fin.

      Lire la suite

  • International

    • Label salésien : Rebattre les cartes de la nutrition

      lappel nutrition tchad 004 Depuis trente ans, l’association Appel Durance œuvre pour lutter contre la malnutrition des enfants au Tchad, en partenariat avec les villageois. Cette association utilise la méthodologie des « Nutricartes » qui obtient de très bons résultats. Don Bosco Aujourd’hui a voulu en savoir plus et a interviewé sa présidente, Anne Vincent.

      Lire la suite

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite

  • Société

    • Pour une écologie authentique

      ecologie authentique ressins 002 « Tout changement a besoin d’un chemin éducatif » plaide le Pape dans l’encyclique « Laudato Si’ ». Elèves en établissement agricole ou horticole, enseignants, mouvements de jeunesse, sont attentifs aux évolutions de l’écologie, mais il reste beaucoup à faire. Dans le réseau des établissements Don Bosco, on avance.

      Lire la suite

    • Amine : du Ghana à l’Allemagne et retour…

      Amine Après cinq années de voyage – où il a connu la peur et l’angoisse – Amine, 23 ans, originaire du Ghana, a réussi à gagner Stuttgart en Allemagne. Mais sa demande de régularisation n’a pu aboutir. Il y a quelques semaines, Amine a été reconduit au Ghana. Durant son passage en Europe, des salésiens de Don Bosco l’ont accueilli et accompagné. L’interview a été réalisé, alors qu’Amine se trouvait en Allemagne.

      Lire la suite

    • Les jeunes migrants deviennent acteurs avec Welcome Jeunes

      JRS Welcome Jeunes au Campobosco 001 L'idée phare du programme Welcome Jeunes est de permettre aux réfugiés de sortir du statut de bénéficiaire dans lesquels ils sont souvent placés et de devenir des acteurs. Interview de Lucile, responsable du programme, que nous avons rencontrée au Campobosco l’an dernier.

      Lire la suite

    • Du Sénégal à Turin en Italie, une migration pour une passion

      FALLOU « Le foot c’est ma passion ». Porté par sa passion, Fallou est parti à 16 ans du Sénégal. Aujourd’hui il a 22 ans, et réside à Turin. Il est passé par la communauté des salésiens de Don Bosco de Don Mauro.

      Lire la suite