962_1017Mon enfant ne veut plus manger avec nous à la maison ; il me parle mal ; il prend la maison pour un hôtel-restaurant, que faire ?

Pour un jeune, l'adolescence constitue toujours une période jamais très facile à vivre. Il lui semble être un peu assis entre deux chaises. Il n'est plus un enfant, et n'hésite pas à le faire bruyamment savoir aux membres de son entourage qui voudraient l'ignorer. Mais il sait aussi combien le chemin qui le mène à la vie adulte est semé d'embûches.  (DBA N° 962)

 

 

À la table du repas familial, il ne se sent en phase ni avec ses jeunes frères et sœurs, dont les préoccupations lui paraissent enfantines, ni avec ses parents dont il veut se différencier. Alors, il préfère fuir avec les copains. Eux, au moins, ils le comprennent, puisqu'ils vivent les mêmes transformations que lui. On sait l'importance pour l'adolescent de cette appartenance au groupe des « pairs ».

De telles attitudes sont un peu déconcertantes pour les parents, car elles compliquent singulièrement l'organisation de la vie familiale. Mais ce qui me paraît important, c'est de ne pas les interpréter aussitôt dans le registre de l'attaque, en veillant à ne pas sombrer à son tour dans un versant agressif. Car de telles attitudes traduisent beaucoup plus le mal-être de l'adolescent qu'une volonté de faire de la peine à ceux qu'il aime.

« Mon ado prend la maison pour un hôtel-restaurant » dites-vous. Je ne crois pas que cela corresponde à la réalité, même s'il en donne parfois l'impression. Toutes les enquêtes montrent que l'adolescent est très attaché à sa famille, qu'il ne souhaiterait quitter sous aucun prétexte, tant elle constitue pour lui un lieu de sécurisation en cette période de doutes qu'il traverse.

962_1018Alors, comment réagir ? Il faut, bien sûr, montrer à son ado que l'appartenance à la famille nécessite la participation de chacun, et le repas constitue un moment de rencontre privilégié. Mais il peut être intéressant de négocier avec lui que lorsqu'il est exceptionnellement en activité au moment du repas familial, il puisse se faire à manger après et lui permettre également de temps en temps de manger avec ses ami(e)s, tant ce partage est important pour lui. Si votre ado se sent reconnu dans la légitimité de ses demandes particulières, il acceptera d'autant mieux, les autres jours, les contraintes familiales.

Et s'il vous parle mal ? Il faut, bien sûr, le reprendre sur son langage, car l'exigence de respect s'impose à tous. Mais, là encore, n'interprétez pas trop vite ses propos comme une attaque vis-à-vis de votre personne, mais plutôt comme une tentative maladroite de vouloir prendre un peu de distance, afin de vous faire comprendre qu'il ne peut plus être ce petit enfant qui dit oui à tout. Il convient donc de le reprendre, non pas en devenant agressif à votre tour, mais de manière ferme et douce.

Il vous faut faire preuve de fermeté à l'égard des propos tenus et des actes posés, afin de bien signifier les limites à ne pas franchir. Ce serait, en effet, un mauvais service à lui rendre que de lui laisser croire qu'il peut prendre le pouvoir dans la maison.

Mais sachez aussi manifester de la douceur à l'égard de sa personne, afin de lui montrer que vous ne cessez de l'aimer malgré la maladresse de ses attitudes.

Fermeté et douceur, telle est, je crois, la recette salésienne pour l'accompagnement des adolescents.

Jean Marie PETITCLERC


Mot du jour

synode des jeunes Don Bosco

Parole de jeunes : Adrien

 

 

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Famille Salésienne

    • Week-end Don Bosco jeunes et familles. Inscrivez-vous pour les 10 ans

      week end don bosco 2018 C'est une édition exceptionnelle du " Week-end Don Bosco jeunes et familles " qui se prépare : l'édition des 10 ans ! Il aura lieu du 30 octobre au 3 novembre dans les Alpes. Le réseau des anciens élèves se met au service des jeunes et des familles en proposant quatre jours de détente, de sport, de réflexion et de spiritualité au cœur du village-vacances AEC de Samoëns (Haute-Savoie). Cinq jours à la montagne… et à la salésienne !

      Lire la suite

    • Week-end MSJ : c’est la rentrée !

      MSJ TRACT SEPT2018 Les 28-30 septembre c’est le premier rendez-vous du Mouvement Salésien des Jeunes de la rentrée ! Week-end de partage et de relecture d’expériences un peu particulier. Ils vivent un temps pour les jeunes organisés par les jeunes.

      Lire la suite

    • Camp jeunes : un séjour en « road trip » en Israël-Palestine

      pelerinage israel don bosco 01 Il y a deux ans, des jeunes de la paroisse d’Argenteuil, confiée aux salésiens de Don Bosco, voulaient partir en « road trip » en Israël pour retrouver l’origine du christianisme… Un projet un peu fou pour des jeunes adultes étudiants ou au tout début de leur vie active ! Ils demandent à la province si un salésien peut les accompagner spirituellement. Eté 2018, ce projet se réalise !

      Lire la suite

    • Campobosco : ils ont bien dé-collé !

      Campobosco 2018 02 Du 26 au 30 Août, plus de 250 jeunes, issus de notre réseau ou d’ailleurs, et une soixantaine d’adultes de la famille salésienne se sont retrouvés au Colle Don Bosco pour vivre la 14ème édition du Campobosco, sur le thème « Prêt à de-colle(r) ». Quatre jours, du dimanche 26 août au jeudi 30 août 2018, pour vivre un R.A.P. (Réflexions, Activités, Prières). 5 journées bien remplies pour recharger les batteries avant la rentrée scolaire !

      Lire la suite

    • A 29 ans, Tantely s’engage définitivement chez les Salésiens

      Don Bosco Madagascar voeux 05 Les liens entre les provinces salésiennes de Madagascar et de France-Belgique sont profonds et nourris. Plusieurs jeunes frères sont venus en France ces dernières années, dans le cadre de leurs études. Parmi eux, Tantely Randrianantenaina, 29 ans, arrivé en France d’abord à Ressins en 2015, puis à Lyon pour suivre des études de théologie à l’université catholique. Tantely était notamment accompagnateur auprès du MSJ Rhône-Alpes. Il a prononcé ses vœux définitifs le 2 septembre à Madagascar. Lionel Touron a fait partie de la délégation française, emmenée par le père provincial. Il témoigne.

      Lire la suite

    • Le MSJ, membre de Don Bosco Youth-Net : une ouverture sur le monde

      msj don bosco youth net 02 Depuis mars 2018, le Mouvement Salésien des Jeunes (MSJ) fait partie du réseau Don Bosco Youth-Net (DBYN). Convaincue de la pertinence de goûter à l’animation salésienne au sein d’autres réalités européennes, Anne-Florence Perras, présidente du MSJ, nous en donne les raisons et opportunités.

      Lire la suite