Qu d education ordinateur355 Réponse de J. M. Petiteclerc, éducateur spécialisé, Sdb. «Comme cela, je serai tranquille pour travailler et jouer, sans être dérangé par les frères et sœurs !», «Tous mes copains ont des parents qui l'acceptent !» Arguments imparables. Combien ai-je vu de parents qui cèdent à la pression de leur adolescent ! Il revient aux adultes d'apprendre à leurs enfants à utiliser les outils qu'ils ont entre les mains. Car même si les jeunes maîtrisent souvent mieux que nous le maniement du clavier, ceci ne signifie absolument pas qu'ils maîtrisent véritablement l'outil. Je vois trois dangers, qui peuvent les guetter, et pour la prévention desquels ils ont besoin de notre aide.

 

 

 

 

 

 

 

Le pouvoir envahissant du jeu

Tout est tellement bien pensé, dans les logiciels présents sur le marché, pour capter l'attention de l'utilisateur et lui faire quitter l'univers du réel. J'entends des parents dire à leurs enfants « Tu arrêteras le jeu à 22h00 », mais imaginez que ce soir-là, il atteigne le score de 13.600 points alors que son record précédent est de 13.610, comment jugez-vous possible qu'il puisse arrêter de lui-même ? L'adolescent a besoin que lui soient rappelées les exigences du monde réel. Et le risque est grand que l'adolescent sombre dans le virtuel, au point d'être déconnecté de la réalité.

Le contrôle parental n'est pas toujours efficace

Le deuxième concerne l'accès aux sites. Certes, il existe des modes de contrôle parental. Mais n'oublions pas que nos enfants sont parfois plus doués que nous pour les contourner. Des images choquantes peuvent durablement impressionner, surtout à l'âge de l'éveil de la sexualité.

Les ados sont rarement conscients de la portée de ce qu'ils écrivent

Le troisième danger concerne l'accès aux réseaux sociaux (Facebook, twitter). Bon nombre d'adolescents sont très attachés à ce nouveau moyen de communication avec leurs amis. Cette utilisation peut avoir des côtés très positifs en termes de sociabilité. Mais le risque provient de l'affaissement des barrières entre vie intime, vie privée et vie publique. J'aime dire à l'adolescent que je vois pianoter : « Es-tu sûr que ce que tu écris ce soir, tu es capable de le crier demain matin sur la cour du collège ? » Il risque souvent de ne pas bien mesurer l'impact des propos qu'il tient sur son ordinateur. Et il m'est arrivé de voir des jeunes détruits par des paroles ou des images diffusées sur internet, sans que, bien souvent, les auteurs se soient rendu compte de la portée de ce qu'ils ont écrit.

La présence des parents est indispensableserdu-ordinateur-180 2

Face à de tels dangers, le fait de laisser l'adolescent se débrouiller seul dans sa chambre avec son ordinateur me paraît synonyme d'une démission éducative.

Je juge préférable, à l'âge du collège, qu'il ait accès à un ordinateur situé dans une pièce fréquentée par ses parents, ce qui leur permet d'en réglementer l'accès et de pouvoir jeter un œil sur les sites consultés. Cette présence permet également de discuter de temps en temps avec l'adolescent sur les destinataires des messages qu'il envoie et sur l'attention à porter au respect de l'intimité de ses proches et de lui-même.

 

La présence éducative des parents a pour but d'aider l'adolescent, à l'âge du collège, où il est si influençable par les copains, à apprendre à gérer l'utilisation de son ordinateur, puisque le but de l'éducation réside dans l'apprentissage de l'autonomie.
Lorsqu'il arrivera à l'âge du lycée, l'adolescent aura acquis les bases d'une bonne gestion du temps passé devant l'écran. Il sera alors possible de lui faire confiance en lui permettant d'installer l'ordinateur dans sa chambre, afin de le préparer à l'autonomie.

 

Jean-Marie Petitclerc

salésien de Don Bosco

directeur du Valdocco

Janvier 2013

 

 

MIEUX COMPRENDRE

 

 Jean-Marie Petitclerc a écrit de nombreux livres. Tous publiés aux éditions Don Bosco.

Voici les plus récents :

La pédagogie de Don Bosco en 12 mots clés, de Jean-Marie Petitclerc, Edition Don Bosco

L'internat, une école de vie pour tous , de Jean-Marie Petitclerc, Edition Don Bosco

Spiritualité de l'éducation ,Jean-Marie Petitclerc, Edition Don Bosco.

 

 


Mot du jour

Tous les matins, Noémie se rend au collège. Elle est heureuse d’y retrouver ses amis. A vrai dire, c’est bien la seule chose qui lui donne envie de se lever de bonne heure. Noémie est la dernière de sa classe. Ses professeurs sont désemparés… Ses parents, tourmentés par l’échec de leur fille, se demandent comment elle pourra réussir dans la vie avec de tels résultats ?

Mais, ce matin, Noémie se lève de bonheur ! Ce ne sont pas ses résultats qui lui empêcheront de réussir sa vie et de réaliser son rêve : devenir couturière ! Ce qui lui importe : tisser des liens… et être la première à l’école de la Vie !

Si vous n’avez pas été le premier de la classe, c’est pour une seule raison : vous êtes candidat à être le premier à l’école de la Vie !

Il n’est jamais trop tard pour reprendre ses études…

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Étrenne 2018 du supérieur mondial des Salésiens
de Don Bosco : Cultivons l'art d'écouter et
d'accompagner (thème 2018 - © ANS)

Henri Marescaux témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

Aurelie Monkam Noubissi