Catherine-Foucher-Scout-355A l'initiative de Catherine Faucher responsable du département pédagogie, les Scouts et Guides de France ont lancé un « observatoire éducatif »sur les questions concernant la jeunesse. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DBA : Comment est né ce projet ?
Catherine Faucher : Notre mouvement a toujours eu le réflexe d'observer le monde des jeunes pour mieux répondre aux attentes et aux défis de notre société. L'idée est venue d'avoir quelque chose de permanent, qu'on a appelé « observatoire éducatif », parce que son rôle est d'observer les jeunes de six à vingt et un ans dans notre société. De là sortiront des données pouvant inspirer des con seils pour aider les éducateurs.

 

DBA : Depuis quand existe-t-il ?
C.F. : En fin 2010, j'ai voulu créer un groupe de travail qui mélange des responsables pédagogiques de chez nous et différents spécialistes scientifiques touchant la psychopédagogie, la sociologie, la philosophie, la pastorale, et des journalistes. Il y a Gwenaëlle Boulet, du journal pour ados « Phosphore », la sociologue Brigitte Bleuzen, le P. Christian Salenson qui dirige l'Institut des Sciences et des Religions de Marseille, Christiane Durand, la responsable de l'observatoire national de pédagogie de l'Enseignement  Catholique, et quel ques autres.

 

DBA : Qu'avez-vous produit actuellement ?
Catherine-Foucher-Scout-18-25-355C.F. : Notre groupe s'est retrouvé trois fois en 2011 et cinq fois cette année. On a fait deux choix. En premier lieu, nous étions interpellés par le phénomène des « indignés », tout ce qui concerne le rapport à l'engagement citoyen, à la politique, à la manière de s'engager aujourd'hui chez les 18-25 ans. Une interpellation d'une page est sortie pour la rentrée, à chacun maintenant de s'en saisir. Pour le second choix, nous avons été touchés par la manière dont les ados, plutôt années « collège », pa-lent entre eux, se traitent, entre garçons et filles, entre filles, entre garçons, tout ce qui a rapport à leur identité sexuée. Le vocabulaire paraît violent, agressif à des adultes, et même à des chefs qui n'ont que sept à huit ans de plus que leurs jeunes. Est-ce que cela signifie quel que chose ou pas dans la construction de leur identité sexuée ? On veut récupérer un corpus d'expressions et partir vraiment de ce qu'ils disent. On a profité du Jamboree qui a eu lieu fin juillet 2012 : une dizaine d'observateurs se sont promenés, ont pris des notes, etc. Ils étaient aidés par un questionnaire précis. Ils devaient noter non seulement le vocabulaire, mais aussi le langage du corps et les réactions de l'entourage. On a également interrogé des chefs et des cheftaines. En suite, au cours du premier trimestre et jusqu'à Noël, on a répertorié ces expressions des ados. On va travailler dans les collèges, les réunions, les quartiers, les aumôneries, plein de lieux différents. En même temps, on va essayer d'analyser le vocabulaire recueilli, et du coup, on pourra dégager des repères pédagogiques à donner aux chefs et cheftaines pour la construction de l'identité sexuée des jeunes.

 

DBA : Quel est le lien avec les colloques réalisés depuis le début de l'année ?
C.F. : Ils sont antérieurs à l'observatoire, en lien avec les cent ans du guidisme. L'ensemble des quatre colloques aborde le thème : « Qu'est-ce qu'être femme, ou fille, ou garçon, dans une Alliance ? » Celui de mars 2012 privilégiait l'entrée éducative ; celui d'Angers se situait sous l'angle historique : l'histoire de la femme, ses droits, et une table ronde avec quatre générations de femmes. Celui de septembre, à Lille, avait une entrée sociale : « La femme aujour d'hui dans la société française ». Il y a des ghettos, l'éducation, la santé, qu'est-ce que cela signifie ? Le dernier, en mars 2013, concernera l'alliance homme-femme. Notre obser vatoire est arrivé après que les choses soient lancées. Ce n'est pas lui qui fait le lien entre ces différentes choses, mais il est appelé à le devenir.

 

DBA : Avez-vous déjà des échos sur le terrain ?
C.F. : On trouve des échos des colloques sur un blog à partir du site www.sgdf.fr. Finalement, on s'aperçoit que c'est une vraie question, les stéréotypes demeurent. Il y a donc quelque chose à faire. La mi xité chez nous croît depuis vingt ans. Quels sont ses ef fets ? Les maîtrises sont mix tes ; comment vivent-elles cela, et quel modèle donnent-elles à voir ? L'observatoire et d'autres lieux fourniront des éléments plus éducatifs et pédagogiques, mais on n'est pas encore à cette phase-là.  La fusion entre les Scouts et
les Guides de France a eu lieu en 2004. Il est temps de nous poser pour prendre le temps de réfléchir. Nous ne pouvons pas nous contenter de reproduire, tel quel, ce que nous ont transmis nos aînés. Il faut tenir compte des exigences des parents, des courants de pensée, de la complexité de notre monde. Notre but est d'observer les jeunes d'aujourd'hui pour faire évoluer la pédagogie du mouvement.

 


Mot du jour

Dans toute recherche de foi, il n’y a pas un catalogue de valeurs mais une personne : Jésus, qui nous pose une question : « Pour vous qui suis-je ? » Certains répondront un sage, un des grands inspirés de notre histoire humaine !

« Tu es le Messie de Dieu ». Jésus accepte cette profession de foi de Pierre, mais tout de suite, il chasse les rêves de puissance et de triomphe des disciples.

Souvent nous sommes habités par des rêves de réussite, de reconnaissance. Au cœur de notre marche de foi, il y a quelqu’un qui nous invite à Le reconnaître. Reconnaître qui est Jésus, c’est accepter son chemin de serviteur souffrant et marcher librement à sa suite. L’Evangile n’est pas un carcan, mais un appel à nous livrer, telle une voile, au vent de l’Amour !

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Les Salésiens de Don Bosco dans un pays
en mutation : le Vietnam
Voir l'article

Jean-Marie Petitclerc, sdb : l’utilité
du système préventif (3/3)
Voir l'article

Père Fabio Attard : Comment peut-on faire
évlouer la pastorale des jeunes ?
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Famille Salésienne

    • Le Décalogue de l’Accompagnateur Salésien

      decalogue accompagnateur Elaboré au cours des Journées de Spiritualité de la Famille Salésienne, le « Décalogue de l’Accompagnateur Salésien » a été un cadeau des sœurs salésiennes de Don Bosco au Recteur Majeur pour le remercier du message de l’Etrenne 2018.

      Lire la suite

    • Whatsapp’El ? 130 jeunes au weekend MSJ de mars 2018

      msj paris 2018 03 Le Mouvement Salésien des Jeunes s’est réuni à Paris autour du thème de l’appel et de la vocation, sous le slogan 2.0 : Whatsapp’El. Et pour le coup, l’appel avait été entendu puisque 130 jeunes étaient présents durant le week-end du 16/18 mars ! Quelle joie d’être si nombreux et de compter tant de nouveaux visages ! Témoignage de Anne-Elisabeth Lesne.

      Lire la suite

    • Don Bosco dans la collection « Grande Figure de la Spiritualité Chrétienne »

      grande figure spiritualite chretienne Jean-Marie Petitclerc, Michael Lonsdale, un magnifique duo réuni dans un livre : Don Bosco, édité au sein de la collection : Les Grandes Figures de la Spiritualité Chrétienne. 40 volumes consacrés à 40 saints. La collection « Les Grandes Figures de la Spiritualité Chrétienne », dirigée par Michael Lonsdale, présente le saint patron des salésiens dans un beau livre accompagné d’un CD.

      Lire la suite

    • « Un jeune à la foi » : 24 jeunes écrivent sur leur foi. Un livre pour tous !

      Un jeune a la foi C’est à partir de la description d’un objet que 24 jeunes du MSJ (Mouvement Salésien des Jeunes) ont souhaitaient exprimer leur foi… Une foi vivante et présente dans le quotidien de chacun… Le credo se vit au détour d’une rose, d’une chemise scoute, d’un abonnement de train, d’un peignoir, d’un diamant ou encore d’une paire de skis. Une invitation à regarder ce qui nous entoure… autrement !Logo video80

      Lire la suite

    • « La refonte du site des Editions Don Bosco est une belle expérience. »

      site EDB Comme l’a voulu Don Bosco, la communication des livres et des ouvrages est un levier essentiel de développement des jeunes. Le site des Éditions Don Bosco, editions-donbosco.fr, permet ainsi de se procurer tous les livres de la bibliothèque par correspondance, de manière simple. La refonte de ce site est une belle aventure menée par plusieurs bénévoles, dont Françoise Quéval, une ancienne élève de l’école la Providence et David Viagulasamy, responsable de projet internet et digitaux.

      Lire la suite

    • Le nouveau Don Bosco Aujourd’hui : Éduquer à l’esprit critique

      Couverture DBA 993 Assez de préjugés et d’idées toutes faites ! Attention aux gourous, aux vérités « absolues » qui s’habillent d’idéalisme. Mais qui croire dans le foisonnement de propositions et de « vérités » partielles ? Voici le nouveau numéro Don Bosco Aujourd’hui. Son thème ? Eduquer à l’esprit critique.

      Lire la suite

  • Société

    • Jean-Marie Petitclerc : « Ils continuent d'être appelés »

      Livre jmp appele « Il est deux manières, et peut-être deux manières seulement, de vivre sa vie. Soit je la considère comme une succession de hasards et de nécessités. Soit je la considère sous l’angle de la réponse à une vocation. » Ces quelques lignes sont le centre du livre de Jean-Marie Petitclerc : Ils continuent d'être appelés. Il propose un voyage sur le thème de la vocation... pour tous ceux qui veulent réussir leur vie et en même temps répondre à cet appel sur cette terre.

      Lire la suite

    • Le langage des jeunes change… vous comprenez quelque-chose ?

      Le langage des jeunes et ados le dico pour les parents Vous comprenez quelque chose ? Le langage des jeunes évolue et change constamment ; tout est une affaire de mode, de tendance. Si je vous parle de « tchatcheur », vous reconnaîtrez, pour la plupart, la signification : une personne qui parle beaucoup. Mais, nous pouvons les interpréter de différentes manières. Besoin d’un dictionnaire ?

      Lire la suite

    • Développer l’esprit critique dans toutes les matières

      esprit critique educateurs Avec les nouveaux moyens de communication, les jeunes ont bien du mal à prendre du recul par rapport aux informations qu'ils reçoivent dans leur entourage ou par les médias. Qu'en disent les profs ?

      Lire la suite

    • Pourquoi des cours d’Enseignement Moral et Civique ?

      esprit critique dossier lacomba 02 Suite aux attentats, l’Education Nationale a demandé aux professeurs « une grande mobilisation pour les valeurs de la République. » Comment cela se traduit concrètement ? Par la mise en place d’Enseignement Moral et Civique. Don Bosco Aujourd’hui est allé interroger, Hélène Lacombat, professeur au lycée Notre Dame des Minimes.

      Lire la suite