maradiaga 355x248Archevêque de Tegucigalpa (Honduras) depuis 1993, Oscar Andres Rodriguez Maradiaga sera l'un des quatre salésiens de Don Bosco à participer au conclave qui doit s'ouvrir dans les prochains jours pour élire un successeur à Benoît XVI.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Personnalité atypique et charismatique (il aime jouer du saxophone), le cardinal Maradiaga est aussi depuis 2007, le président de Caritas Internationalis. Elu pour un premier mandat de 4 ans, il a été largement réélu en mai 2011 (avec 75% des voix).

 

Le 11 décembre dernier, ce fils de Don Bosco répondait aux questions de nos confrères de « La Croix » après la publication par le pape d'un texte sur la charité. Le pape rappelle que « la charité catholique n'est pas une simple philanthropie, une sorte de tranquillité pour la conscience. Elle est une exigence de la foi », explique le cardinal Maradiaga.


Président de Caritas Internationalis

« Si je suis croyant, je ne peux me retrancher dans ma tour d'ivoire, mais je dois être là où les hommes ont faim et soif, là où ils souffrent de la guerre, de la pauvreté, du mal-être. Le véritable chrétien ne peut pas rester indifférent (...) A Caritas, nous pratiquons la foi en action, qui se nomme la charité. Cette charité-là ne demande rien en échange. Parce qu'il s'agit d'êtres humains, nous pensons que partager tous les biens, pas seulement les biens matériels, est une exigence de l'Evangile ». Caritas Internationalis réunit les organisations catholiques d'aide au développement et de lutte contre la pauvreté, comme, en France, le Secours catholique. Elle offre une aide directe à 24 millions de personnes, par an, dans près de 200 pays.


livre Maradiaga okPrésent actuellement à Rome, le cardinal hondurien, âgé de 70 ans et dont DBA avait consacré un long article dans son numéro 949, a également répondu à quelques questions des journalistes ces derniers jours. Oui, il a été surpris par la renonciation du pape : « J'ai été surpris et attristé. Ce n'est pas facile de perdre son père. Et puis, j'ai réfléchi et prié. Et j'ai compris pourquoi cette décision est courageuse et témoigne de l'humilité de Benoît XVI. Le pape n'est pas un superman ! Et l'Eglise est faite d'êtres humains. »

 

Comment annoncer Dieu dans un monde qui n'en ressent pas le besoin ?

Evoquant le conclave, le cardinal Maradiaga explique que « Le premier défi que devra affronter le nouveau pape, quel qu'il soit, sera l'annonce de l'Evangile à un monde qui pense que ce n'est pas nécessaire. Comment annoncer Dieu à un monde qui n'en ressent pas le besoin, un monde modelé par le matérialisme, l'individualisme, le relativisme ? Tout le reste en découle. Il me semble que le matérialisme engendré par le capitalisme est pire que celui qui était au cœur du marxisme ». Second défi du prochain pape, « celui de la mission » : « Seuls 20% des hommes connaissent le Christ. C'est pour nous un défi essentiel ».


Enfin, le cardinal Maradiaga estime que « les relations entre les évêques, les épiscopats et Rome doivent être travaillées (...) Les récents scandales romains nous ont peu touchés : nous vivons si loin, nous avons tant d'autres problèmes ! »

 

Benoit Deseure
7 mars 2013

 

 

 

Pour aller plus loin

 
 
 

Mot du jour

L’engagement humanitaire est un souci pour l’homme qui conduit à en prendre soin partout où il souffre. C’est une conscience récente qui amène certains à donner de leur temps pour rendre service dans des situations d’urgence ou durables de faim, de maladie, de guerre. Don Bosco déjà avait su engager ses jeunes dans la lutte contre le choléra lorsque ce fléau avait touché la ville de Turin en juillet 1854. Disposés à vivre cette solidarité, une cinquantaine de jeunes acceptent d’aller porter secours aux malades dans les maisons et les hôpitaux. Aujourd’hui, le volontariat international permet à tous les jeunes qui le souhaitent de vivre cette solidarité. Toute éducation, pour être complète, doit ouvrir à cette dimension du service. La générosité existe, à condition de savoir l’encourager et la solliciter.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Maman et femme de Philippe, handicapé, Martha
Kayser avait ému au " Week-end Don Bosco 2016 "
Voir l'article

« On va tout faire pour »
par les élèves de Lyon-Pressin
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Margot et Margot
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

https://vimeo.com/221142294
  • International

    • Label salésien : Rebattre les cartes de la nutrition

      lappel nutrition tchad 004 Depuis trente ans, l’association Appel Durance œuvre pour lutter contre la malnutrition des enfants au Tchad, en partenariat avec les villageois. Cette association utilise la méthodologie des « Nutricartes » qui obtient de très bons résultats. Don Bosco Aujourd’hui a voulu en savoir plus et a interviewé sa présidente, Anne Vincent.

      Lire la suite

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite

  • Société

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite

    • Pour une écologie authentique

      ecologie authentique ressins 002 « Tout changement a besoin d’un chemin éducatif » plaide le Pape dans l’encyclique « Laudato Si’ ». Elèves en établissement agricole ou horticole, enseignants, mouvements de jeunesse, sont attentifs aux évolutions de l’écologie, mais il reste beaucoup à faire. Dans le réseau des établissements Don Bosco, on avance.

      Lire la suite

    • Amine : du Ghana à l’Allemagne et retour…

      Amine Après cinq années de voyage – où il a connu la peur et l’angoisse – Amine, 23 ans, originaire du Ghana, a réussi à gagner Stuttgart en Allemagne. Mais sa demande de régularisation n’a pu aboutir. Il y a quelques semaines, Amine a été reconduit au Ghana. Durant son passage en Europe, des salésiens de Don Bosco l’ont accueilli et accompagné. L’interview a été réalisé, alors qu’Amine se trouvait en Allemagne.

      Lire la suite

    • Les jeunes migrants deviennent acteurs avec Welcome Jeunes

      JRS Welcome Jeunes au Campobosco 001 L'idée phare du programme Welcome Jeunes est de permettre aux réfugiés de sortir du statut de bénéficiaire dans lesquels ils sont souvent placés et de devenir des acteurs. Interview de Lucile, responsable du programme, que nous avons rencontrée au Campobosco l’an dernier.

      Lire la suite