maradiaga 355x248Archevêque de Tegucigalpa (Honduras) depuis 1993, Oscar Andres Rodriguez Maradiaga sera l'un des quatre salésiens de Don Bosco à participer au conclave qui doit s'ouvrir dans les prochains jours pour élire un successeur à Benoît XVI.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Personnalité atypique et charismatique (il aime jouer du saxophone), le cardinal Maradiaga est aussi depuis 2007, le président de Caritas Internationalis. Elu pour un premier mandat de 4 ans, il a été largement réélu en mai 2011 (avec 75% des voix).

 

Le 11 décembre dernier, ce fils de Don Bosco répondait aux questions de nos confrères de « La Croix » après la publication par le pape d'un texte sur la charité. Le pape rappelle que « la charité catholique n'est pas une simple philanthropie, une sorte de tranquillité pour la conscience. Elle est une exigence de la foi », explique le cardinal Maradiaga.


Président de Caritas Internationalis

« Si je suis croyant, je ne peux me retrancher dans ma tour d'ivoire, mais je dois être là où les hommes ont faim et soif, là où ils souffrent de la guerre, de la pauvreté, du mal-être. Le véritable chrétien ne peut pas rester indifférent (...) A Caritas, nous pratiquons la foi en action, qui se nomme la charité. Cette charité-là ne demande rien en échange. Parce qu'il s'agit d'êtres humains, nous pensons que partager tous les biens, pas seulement les biens matériels, est une exigence de l'Evangile ». Caritas Internationalis réunit les organisations catholiques d'aide au développement et de lutte contre la pauvreté, comme, en France, le Secours catholique. Elle offre une aide directe à 24 millions de personnes, par an, dans près de 200 pays.


livre Maradiaga okPrésent actuellement à Rome, le cardinal hondurien, âgé de 70 ans et dont DBA avait consacré un long article dans son numéro 949, a également répondu à quelques questions des journalistes ces derniers jours. Oui, il a été surpris par la renonciation du pape : « J'ai été surpris et attristé. Ce n'est pas facile de perdre son père. Et puis, j'ai réfléchi et prié. Et j'ai compris pourquoi cette décision est courageuse et témoigne de l'humilité de Benoît XVI. Le pape n'est pas un superman ! Et l'Eglise est faite d'êtres humains. »

 

Comment annoncer Dieu dans un monde qui n'en ressent pas le besoin ?

Evoquant le conclave, le cardinal Maradiaga explique que « Le premier défi que devra affronter le nouveau pape, quel qu'il soit, sera l'annonce de l'Evangile à un monde qui pense que ce n'est pas nécessaire. Comment annoncer Dieu à un monde qui n'en ressent pas le besoin, un monde modelé par le matérialisme, l'individualisme, le relativisme ? Tout le reste en découle. Il me semble que le matérialisme engendré par le capitalisme est pire que celui qui était au cœur du marxisme ». Second défi du prochain pape, « celui de la mission » : « Seuls 20% des hommes connaissent le Christ. C'est pour nous un défi essentiel ».


Enfin, le cardinal Maradiaga estime que « les relations entre les évêques, les épiscopats et Rome doivent être travaillées (...) Les récents scandales romains nous ont peu touchés : nous vivons si loin, nous avons tant d'autres problèmes ! »

 

Benoit Deseure
7 mars 2013

 

 

 

Pour aller plus loin

 
 
 

Mot du jour

mdj 24 01 2018

« Le seul fait de rêver est déjà très important. Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir et l'envie furieuse d'en réaliser quelques-uns. Je vous souhaite d'aimer ce qu'il faut aimer et d'oublier ce qu'il faut oublier. Je vous souhaite des passions, je vous souhaite des silences. Je vous souhaite des chants d'oiseaux au réveil et des rires d'enfants. Je vous souhaite de respecter les différences des autres, parce que le mérite et la valeur de chacun sont souvent à découvrir. Je vous souhaite de résister à l'enlisement, à l'indifférence et aux vertus négatives de notre époque. Je vous souhaite enfin de ne jamais renoncer à la recherche, à l'aventure, à la vie, à l'amour, car la vie est une magnifique aventure et nul de raisonnable ne doit y renoncer sans livrer une rude bataille. Je vous souhaite surtout d'être vous, fier de l'être et heureux, car le bonheur est notre destin véritable. »

Jacques Brel

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Comment sortir de la crise… des gilets jaunes ?

      don bosco Petitclerc gilets jaunes 2 Alors que nous venons de vivre l’acte 6 des gilets jaunes, Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, nous livre son point de vue.

      Lire la suite

    • Harcèlement au collège : comment on en arrive là, comment on s’en sort ?

      don bosco harcelement 04 Depuis quelques mois, la rentrée scolaire a eu lieu ; avec son lot de joies, d’habitudes, de retrouvailles, de nouveautés. Mais parfois, pour certains, c’est un moment d’appréhension, surtout lorsqu’on est victime de harcèlement. Basile, jeune lycéen aujourd’hui, a accepté de témoigner sur ces difficiles années de collège.

      Lire la suite

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite