Diaconia3 355x248Plus de douze mille participants étaient présents à Lourdes pour fêter la solidarité ! Durant trois jours, du 9 au 11 mai, une quarantaine de forums et une centaine d'animations et de spectacles étaient organisées. Ils ont permis à chacun de vivre un temps de rencontres, de réflexion et de fraternité dans le partage et dans la foi.

 

 

 

 

C'est à l'initiative du Conseil national pour la Solidarité de l'Eglise catholique en France qu'est lancée, en 2011, la démarche Diaconia. Son objectif premier est d'appeler les chrétiens à vivre davantage, dans la réciprocité, les relations sociales et fraternelles avec les personnes en situation de fragilité. Une illustration exceptionnelle de ce thème fut présentée lors du freezmob (photo de Une).

 

 

Des jeunes se sont saisis de la démarche

Au début du rassemblement à Lourdes, les jeunes ont partagé quelques projets initiés par eux-mêmes. Parmi ces projets, le Mami Mail : il s'agit de mettre un ordinateur en « libre-service » dans une maison de retraite pour que les grands-mères ou les grands-pères puissent aller sur internet et recevoir des mails de leurs enfants et petits-enfants. Deux jeunes viennent passer une heure par semaine pour assister la personne âgée à surfer sur internet, ouvrir les mails ou même les écrire, télécharger ou imprimer des photos (Yvelines) ; il y a aussi celui des jeunes du Puy en Velay, qui se sont maquillés et, avec leurs nez rouges, accompagnés d'une association locale, ils sont allés divertir des enfants hospitalisés.


La déléguée des jeunes transmet son enthousiasme aux douze mille participants : «Le défi ne s'arrête pas là ! Ce rassemblement doit être un tremplin vers l'action pour une société plus fraternelle. Les jeunes qui ont réalisé des défis de fraternité ont également réfléchi à des idées concrètes pour l'avenir. Pendant ces 3 jours, n'hésitez pas à les interpeller (et les moins jeunes aussi!) sur leurs idées pour l'avenir. La fraternité à laquelle nous appelle le Christ se construit maintenant ! Nous sommes l'Eglise d'aujourd'hui, nous y avons une place et une parole ! Donc n'oublions pas que l'Eglise, c'est nous tous!»

Une belle participation salésienne : des paroissiens et surtout des éducateurs et enseignantsDiaconia5 355x248

 Parmi les douze milles participants, étaient présents des délégués du réseau salésien en paroisse comme celle de Lyon et de Paris, ainsi que des membres de l'association TSEC et Hors Les Classes. Ces derniers ont animés un temps de forum sur le thème : « communautés chrétiennes et intervenants sociaux : expérience et complémentarité ». Plus de cent vingt personnes y étaient inscrites. Ce temps a permis de percevoir la mission de chacun, qu'il soit salarié ou bénévole, comme une richesse et non comme un frein.

Un message d'envoi

En fin de rassemblement, un message final est adressé aux participants indiquant que Diaconia est une étape. «Le temps de l'engagement se poursuit. Les participants appellent tous les baptisés et tous les hommes et femmes de bonne volonté qui se retrouvent dans les valeurs de l'Evangile, à se mettre enroute, ensemble, pour construire une société juste et fraternelle. Une société où l'attention aux pauvres guide toutes nos actions.»

 

Vincent Grodziski
16 mai 2013

 

 

 Diaconia4 355x248Diaconia2 355x248

Diaconia6 355x248

 

 

 Diaconia : Ce qu'ils en disent (Vidéo) :

 

 

Pour aller plus loin

Les vidéos de Diaconia 2013 : www.diaconia2013.fr/2013/05/diaconia-tv
Les images du freezmob
La vidéo du freezemob
Message des jeunes : Message-des-jeunes-pour-Diaconia.pdf
Message final : messagediaconia-FINAL.pdf
Homélie du Cardinal André Vingt-Trois : Homelie-Lourdes-Diaconia-2013-1.pdf

 

 

 




Mot du jour

Lorsque Jean Bosco découvre la misère des jeunes, son premier objectif n’est pas de trouver une église ou de construire une école mais d’avoir un terrain pour jouer !

Aux éducateurs, il conseille : « Donnez ample liberté de sauter, de courir, de crier à cœur joie ». Et Marie-Dominique écrit aux sœurs de St-Cyr-sur-mer: « Dites bien aux filles que je veux qu’elles soient joyeuses, qu’elles sautent, qu’elles rient, qu’elles chantent… ! »

La cour de récréation est pour nos fondateurs, le cœur de tout acte éducatif, le centre de toutes les rencontres, de la détente, du petit mot de l’éducateur à l’oreille du jeune, du jeu collectif où chacun est vraiment lui-même, sans artifice, ni crainte ; où les aînés prennent en charge les plus petits et les timides ; où les adultes jouent avec les jeunes ; où l’on découvre ensemble les règles du vivre ensemble…

Tant et si bien qu’on dira : « Don Bosco parmi les jeunes, c’est Don Bosco dans la cour de récréation. »

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Étrenne 2018 du supérieur mondial des Salésiens
de Don Bosco : Cultivons l'art d'écouter et
d'accompagner (thème 2018 - © ANS)

Henri Marescaux témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

Aurelie Monkam Noubissi
  • Société

    • Jean-Marie Petitclerc : « certains jeunes vivent mal Noël »

      rue de NoëlBientôt Noël, les rues et les maisons s’illuminent ! Il est temps de réfléchir à la fête, avec amis, famille, belle-famille… L’effervescence est au rendez-vous ! Pourtant, c’est l’une des périodes les plus difficiles pour les jeunes en institution. Voici le témoignage de Jean-Marie Petitclerc, qui durant 30 ans a dirigé des institutions sociales salésiennes.

      Lire la suite

    • Culture des jeunes : le rêve de devenir Youtubeurs

      YouTubeurs L’univers de Youtube est d’une grande richesse (musique, films…), mais les jeunes sont passionnés par ce que l’on appelle les youtubeurs. Vous connaissez ?

      Lire la suite

    • Les challenges sur internet sont-ils dangereux ?

      ice bucket challenge 001 Depuis de nombreux mois, les challenges ont pris une ampleur importante sur internet, sur les réseaux sociaux. On peut en trouver de tous types, du divertissant, à l’émouvant, en passant par le vulgaire ou le dangereux. Mais en quoi consiste un challenge ?

      Lire la suite

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite