Christ Brésil 355Le Brésil est à l'honneur : il accueille les Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ) et bientôt la coupe du monde de football. Aujourd'hui des millions de jeunes convergent vers Rio. Viviani Catroli, chercheure brésilienne, vivant actuellement en France, nous présente ce pays aux mille couleurs et aux mille contrastes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DBA : Qui sont les jeunes brésiliens ?
Viviani Catroli : Le Brésil est composé de 34 millions de jeunes de 15 à 24 ans ; 2 millions sont au chômage avec 70 % d'entre eux qui n'ont aucune formation professionnelle. Malgré tout, les jeunes brésiliens ne se laissent pas abattre. Ils croient en un avenir meilleur et n'ont pas peur des adversités même si le changement de la société est très difficile et que le système inégalitaire les écrase jour après jour. Ils sont très attachés à leur famille et très respectueux de la transmission du savoir à l'école mais aussi avec les parents et grands-parents.

 

DBA : Quelles sont les forces et les talents de la jeunesse brésilienne ?
VC : Comme tous les jeunes, ils ont de l'énergie. Les jeunes défavorisés, à la campagne, dans les lieux reculés, les bidonvilles, restent très actifs et imaginatifs. Ils sont bien informés des nombreux projets prévus pour leur émancipation par les autorités et associations locales et par le gouvernement. Il existe de nombreux cours du soir, des programmes de sensibilisation ou des projets pour devenir entrepreneur par exemple. Au Brésil, 25% des entrepreneurs ont moins de 24 ans. L'économie solidaire est très bien structurée et très active. Vous pouvez aller au fin fond de l'Amazonie, loin de tout, dans des quartiers très pauvres, il y aura toujours des jeunes sensibilisés aux problèmes auxquels le pays est confronté et qui agissent pour l'améliorer.

 

DBA : La question du métissage reste-t-elle d'actualité ?Bresil viviani dr 355 Viviani Catroli est psychologue clinicienne, docteur en psychologie social. Ses travaux portent sur les questions liées à l'adolescence, la violence, la ségrégation et la vulnérabilité sociale et à l'immigration. Elle a travaillé, comme chercheuse et clinicienne, dans des écoles des quartiers défavorisés à São Paulo et Rio.
VC : Le livre de Gilberto Freire, anthropologue, « Maitres et esclaves » décrit très bien le métissage de la société brésilienne. L'auteur considère que la formation brésilienne a été « un processus d'équilibrage entre des antagonismes. Antagonismes de civilisations et d'économies. La civilisation européenne et indigène. L'européenne et l'africaine. L'africaine et l'indigène. L'économie agricole et la pastorale. L'économie des champs et celle des mines. La catholique et l'hérétique. Le jésuite et le grand propriétaire. [...] Le bachelier et l'analphabète. Mais les dominant tous, plus général et plus profond encore : l'antagonisme du seigneur et de l'esclave. ». Malheureusement, tout cet univers d'une « complexité inégale » fait encore partie de la réalité brésilienne d'aujourd'hui.

 

DBA : Quelle est la place réelle de la foi ?
VC : L'Amérique Latine est presque « naturellement » chrétienne. Il existe, toutefois, un métissage religieux, un syncrétisme, apporté par le croisement des cultures indigènes, européennes et africaines. Et cela est très important : une société métisse doit avoir une religiosité métissée afin de ne pas contribuer à l'exclusion de certaines communautés. Nous avons l'habitude de dire que Dieu est brésilien. Apres l'arrivée du nouveau Pape, la phrase a changé et nous disons maintenant que si les Argentins ont le Pape, nous avons Dieu !

 

DBA : Que peuvent apporter des évènements mondiaux comme les JMJ ou la coupe du monde de football en 2014 ?
VC : Cette question est très délicate. La ville de Rio et ses habitants souffrent énormément de la spéculation immobilière et de la privatisation des espaces publics. Depuis quelques années, le coût de la vie à Rio a triplé. Les habitants des bidonvilles sont déplacés pour que les favelas se transforment en espaces touristiques ou deviennent de grands projets immobiliers. Le Maracaña, le temple du foot et du peuple, a été privatisé ! La ville n'a toujours pas de service de transport collectif de qualité. La corruption a toujours été très forte au Brésil et maintenant, comme il y a davantage d'argent, elle est devenue épidémique.

 

Avec les JMJ, nous avons face à nous, l'un des grands défis auquel est confrontée l'Eglise Catholique. L'Eglise brésilienne s'est toujours engagée de façon très importante dans la société au niveau social et a toujours été proche des pauvres. Malheureusement, elle s'est un peu éloignée de cette mission pour se concentrer sur la dimension spirituelle. Dans le même temps, les églises évangéliques protestantes ont investi l'espace. Ces églises contrôlent aujourd'hui les grands moyens de communication comme la télé mais aussi la sphère politique. Des pasteurs siègent au parlement brésilien. Cette situation préoccupe énormément car ces églises propagent des idées plutôt intégristes et ségrégationnistes qui peuvent faire reculer la société brésilienne. La nomination du Pape François va dans le bon sens. Avec une église catholique engagée pour le progrès social et la démocratie, le Brésil peut redevenir ce pays où la foi incarne un message d'espoir pour tous. Comme disait Frei Betto, moine dominicain brésilien, théologien de la libération, écrivain, militant politique, dans les années 70 : "Qui s'éloigne du peuple ne peut plus écouter Dieu".

Propos recueillis par Karine GOLD-DALG

18 juillet 2013

 


Bresil danse 355Le Brésil est composé de 34 millions de jeunes de 15 à 24 ans, soit près de 20% de la population.Bresil foot 355Foot Le Brésil accueillera en 2014 le Mondial. Cela ne va pas sans conséquence sur le coût de la vie.


Pour aller plus loin

Une délégation du Mouvement Salésien des Jeunes (MSJ) est à Rio pour les JMJ. Un article à lire. Prêts à partir pour les JMJ à Rio !

 


Mot du jour

Le silence cherche sa place. Ni sur les places ni dans les cafés, il ne l’a trouvé. Il voyage encore, se trouve un banc près d’un parc pour se reposer. Les chiens et les voitures lui ont vite demandé de partir. Impossible en ces lieux de dormir.

Dans un endroit à l’écart, le vent l’emporte comme une feuille.

Bienheureux celui qui le trouve et l’accueille.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Jean-Marie Petitclerc, sdb : L’application du
système préventif (2/3)
Voir l'article

Père Fabio Attard : Comment la pédagogie
salésienne peut-elle s’adresser à tous ?
Lire l'article

A Nice, une centaine de jeunes marche
sur les pas de Don Bosco
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Maisons Don Bosco

    • Une année avec les « clowns de l’espoir » pour le collège Immaculée Conception à Bailleul

      Bailleul clown espoir A vos marques, prêts ?... Solidarité ! Le collège Immaculée Conception de Bailleul a créé un vaste projet en lien avec les « clowns de l'espoir ». Il s’agit d’apporter de l'argent et soutenir leurs actions. Mais pas seulement ! Pour Isabelle Marcant, directrice de l’Immaculée Conception de Bailleul « le projet de solidarité n’aurait pas de sens si les jeunes n’étaient pas eux-mêmes capables de donner de la joie ». Les 780 élèves qui ont couru cette année ne l’ont pas fait uniquement pour recueillir de l’argent.

      Lire la suite

    • Un juge à Ressins

      Ressins juge Fayol Novembre 2017. Dans le cadre des activités du foyer de l’Institut Agricole de Ressins, environ 160 jeunes et 20 professeurs ont rencontré le juge Fayol et un avocat afin de s’initier à la réalité de la justice institutionnelle.

      Lire la suite

    • Les Bac Pro Paysage du Campus de Pouillé remportent le 1er prix au concours vidéo Culture Agri !

      Pouille Concours video Culture Agri Le concours national Culture Agri est un concours vidéo organisé par le Crédit Mutuel. Chaque année, le jury impose un thème et récompense les meilleures vidéos au niveau national, et départemental. Cette année, le thème est  « Agriculture du futur ». Découvrez les vidéos du Campus de Pouillé qui a reçu le premier prix !Logo video80

      Lire la suite

    • A Nice, une centaine de jeunes marche sur les pas de Don Bosco

      140 ans nice systeme preventif C’est à Nice que Don Bosco a inauguré sa première œuvre hors d’Italie. 140 ans après, c’est donc à Nice, que des jeunes des maisons salésiennes de la région PACA sont venus fêter cet anniversaire. Chaque établissement a délégué 10 représentants de 3ème ou de 2nde. Comment les jeunes ont-ils été sensibilisés à la pédagogie salésienne ? Par un grand jeu !Logo video80

      Lire la suite

    • 6è Congrès de l'éducation salésienne : Eduquer à la citoyenneté́

      Flyer 6e Congres education salesienne.compressed Quatre ans déjà ! Les 6 et 7 avril 2018 au Centre Valpé- Ecully (69), l'association des Maisons Don Bosco organise le 6è congrès de l'éducation salésienne sur le thème : Éduquer à la citoyenneté́ ! Pourquoi ce thème ? Interview de Myriam Maréchal, coordinatrice de l’équipe préparatrice du Congrès.

      Lire la suite

    • Le lycée Don Bosco Marseille à Nice – « Don Bosco nous a unis »

      140 ans nice systeme preventif marseille C’est le jour « J » pour partir à Nice. Nous faisons connaissance avec les jeunes de la région PACA « Je sens que je vais briller, cet aprem je marcherai sur l’eau. Je suis en feu comme Soprano…. » C’est l’équipe de Marseille qui témoigne de sa journée à Nice pour fêter les 140 ans du « système préventif ».

      Lire la suite

  • Société

    • Le langage des jeunes change… vous comprenez quelque-chose ?

      Le langage des jeunes et ados le dico pour les parents Vous comprenez quelque chose ? Le langage des jeunes évolue et change constamment ; tout est une affaire de mode, de tendance. Si je vous parle de « tchatcheur », vous reconnaîtrez, pour la plupart, la signification : une personne qui parle beaucoup. Mais, nous pouvons les interpréter de différentes manières. Besoin d’un dictionnaire ?

      Lire la suite

    • Développer l’esprit critique dans toutes les matières

      esprit critique educateurs Avec les nouveaux moyens de communication, les jeunes ont bien du mal à prendre du recul par rapport aux informations qu'ils reçoivent dans leur entourage ou par les médias. Qu'en disent les profs ?

      Lire la suite

    • Pourquoi des cours d’Enseignement Moral et Civique ?

      esprit critique dossier lacomba 02 Suite aux attentats, l’Education Nationale a demandé aux professeurs « une grande mobilisation pour les valeurs de la République. » Comment cela se traduit concrètement ? Par la mise en place d’Enseignement Moral et Civique. Don Bosco Aujourd’hui est allé interroger, Hélène Lacombat, professeur au lycée Notre Dame des Minimes.

      Lire la suite

    • Éduquer à l’esprit critique

      eduquer esprit critique Comment éduquer les jeunes à une liberté intérieure pour qu'ils aient une critique constructive et ne se laissent pas embarquer par leurs émotions ? Comment les aider à prendre des distances par rapport aux théories du complot ou aux fake news qui se développent partout dans les écoles et jettent la confusion entre le vrai et le faux ?

      Lire la suite