Christ Brésil 355Le Brésil est à l'honneur : il accueille les Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ) et bientôt la coupe du monde de football. Aujourd'hui des millions de jeunes convergent vers Rio. Viviani Catroli, chercheure brésilienne, vivant actuellement en France, nous présente ce pays aux mille couleurs et aux mille contrastes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DBA : Qui sont les jeunes brésiliens ?
Viviani Catroli : Le Brésil est composé de 34 millions de jeunes de 15 à 24 ans ; 2 millions sont au chômage avec 70 % d'entre eux qui n'ont aucune formation professionnelle. Malgré tout, les jeunes brésiliens ne se laissent pas abattre. Ils croient en un avenir meilleur et n'ont pas peur des adversités même si le changement de la société est très difficile et que le système inégalitaire les écrase jour après jour. Ils sont très attachés à leur famille et très respectueux de la transmission du savoir à l'école mais aussi avec les parents et grands-parents.

 

DBA : Quelles sont les forces et les talents de la jeunesse brésilienne ?
VC : Comme tous les jeunes, ils ont de l'énergie. Les jeunes défavorisés, à la campagne, dans les lieux reculés, les bidonvilles, restent très actifs et imaginatifs. Ils sont bien informés des nombreux projets prévus pour leur émancipation par les autorités et associations locales et par le gouvernement. Il existe de nombreux cours du soir, des programmes de sensibilisation ou des projets pour devenir entrepreneur par exemple. Au Brésil, 25% des entrepreneurs ont moins de 24 ans. L'économie solidaire est très bien structurée et très active. Vous pouvez aller au fin fond de l'Amazonie, loin de tout, dans des quartiers très pauvres, il y aura toujours des jeunes sensibilisés aux problèmes auxquels le pays est confronté et qui agissent pour l'améliorer.

 

DBA : La question du métissage reste-t-elle d'actualité ?Bresil viviani dr 355 Viviani Catroli est psychologue clinicienne, docteur en psychologie social. Ses travaux portent sur les questions liées à l'adolescence, la violence, la ségrégation et la vulnérabilité sociale et à l'immigration. Elle a travaillé, comme chercheuse et clinicienne, dans des écoles des quartiers défavorisés à São Paulo et Rio.
VC : Le livre de Gilberto Freire, anthropologue, « Maitres et esclaves » décrit très bien le métissage de la société brésilienne. L'auteur considère que la formation brésilienne a été « un processus d'équilibrage entre des antagonismes. Antagonismes de civilisations et d'économies. La civilisation européenne et indigène. L'européenne et l'africaine. L'africaine et l'indigène. L'économie agricole et la pastorale. L'économie des champs et celle des mines. La catholique et l'hérétique. Le jésuite et le grand propriétaire. [...] Le bachelier et l'analphabète. Mais les dominant tous, plus général et plus profond encore : l'antagonisme du seigneur et de l'esclave. ». Malheureusement, tout cet univers d'une « complexité inégale » fait encore partie de la réalité brésilienne d'aujourd'hui.

 

DBA : Quelle est la place réelle de la foi ?
VC : L'Amérique Latine est presque « naturellement » chrétienne. Il existe, toutefois, un métissage religieux, un syncrétisme, apporté par le croisement des cultures indigènes, européennes et africaines. Et cela est très important : une société métisse doit avoir une religiosité métissée afin de ne pas contribuer à l'exclusion de certaines communautés. Nous avons l'habitude de dire que Dieu est brésilien. Apres l'arrivée du nouveau Pape, la phrase a changé et nous disons maintenant que si les Argentins ont le Pape, nous avons Dieu !

 

DBA : Que peuvent apporter des évènements mondiaux comme les JMJ ou la coupe du monde de football en 2014 ?
VC : Cette question est très délicate. La ville de Rio et ses habitants souffrent énormément de la spéculation immobilière et de la privatisation des espaces publics. Depuis quelques années, le coût de la vie à Rio a triplé. Les habitants des bidonvilles sont déplacés pour que les favelas se transforment en espaces touristiques ou deviennent de grands projets immobiliers. Le Maracaña, le temple du foot et du peuple, a été privatisé ! La ville n'a toujours pas de service de transport collectif de qualité. La corruption a toujours été très forte au Brésil et maintenant, comme il y a davantage d'argent, elle est devenue épidémique.

 

Avec les JMJ, nous avons face à nous, l'un des grands défis auquel est confrontée l'Eglise Catholique. L'Eglise brésilienne s'est toujours engagée de façon très importante dans la société au niveau social et a toujours été proche des pauvres. Malheureusement, elle s'est un peu éloignée de cette mission pour se concentrer sur la dimension spirituelle. Dans le même temps, les églises évangéliques protestantes ont investi l'espace. Ces églises contrôlent aujourd'hui les grands moyens de communication comme la télé mais aussi la sphère politique. Des pasteurs siègent au parlement brésilien. Cette situation préoccupe énormément car ces églises propagent des idées plutôt intégristes et ségrégationnistes qui peuvent faire reculer la société brésilienne. La nomination du Pape François va dans le bon sens. Avec une église catholique engagée pour le progrès social et la démocratie, le Brésil peut redevenir ce pays où la foi incarne un message d'espoir pour tous. Comme disait Frei Betto, moine dominicain brésilien, théologien de la libération, écrivain, militant politique, dans les années 70 : "Qui s'éloigne du peuple ne peut plus écouter Dieu".

Propos recueillis par Karine GOLD-DALG

18 juillet 2013

 


Bresil danse 355Le Brésil est composé de 34 millions de jeunes de 15 à 24 ans, soit près de 20% de la population.Bresil foot 355Foot Le Brésil accueillera en 2014 le Mondial. Cela ne va pas sans conséquence sur le coût de la vie.


Pour aller plus loin

Une délégation du Mouvement Salésien des Jeunes (MSJ) est à Rio pour les JMJ. Un article à lire. Prêts à partir pour les JMJ à Rio !

 


Mot du jour

synode des jeunes Don Bosco

Parole de jeunes : Quentin

 

 

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Famille Salésienne

    • Week-end Don Bosco jeunes et familles. Inscrivez-vous pour les 10 ans

      week end don bosco 2018 C'est une édition exceptionnelle du " Week-end Don Bosco jeunes et familles " qui se prépare : l'édition des 10 ans ! Il aura lieu du 30 octobre au 3 novembre dans les Alpes. Le réseau des anciens élèves se met au service des jeunes et des familles en proposant quatre jours de détente, de sport, de réflexion et de spiritualité au cœur du village-vacances AEC de Samoëns (Haute-Savoie). Cinq jours à la montagne… et à la salésienne !

      Lire la suite

    • Week-end MSJ : c’est la rentrée !

      MSJ TRACT SEPT2018 Les 28-30 septembre c’est le premier rendez-vous du Mouvement Salésien des Jeunes de la rentrée ! Week-end de partage et de relecture d’expériences un peu particulier. Ils vivent un temps pour les jeunes organisés par les jeunes.

      Lire la suite

    • Camp jeunes : un séjour en « road trip » en Israël-Palestine

      pelerinage israel don bosco 01 Il y a deux ans, des jeunes de la paroisse d’Argenteuil, confiée aux salésiens de Don Bosco, voulaient partir en « road trip » en Israël pour retrouver l’origine du christianisme… Un projet un peu fou pour des jeunes adultes étudiants ou au tout début de leur vie active ! Ils demandent à la province si un salésien peut les accompagner spirituellement. Eté 2018, ce projet se réalise !

      Lire la suite

    • Campobosco : ils ont bien dé-collé !

      Campobosco 2018 02 Du 26 au 30 Août, plus de 250 jeunes, issus de notre réseau ou d’ailleurs, et une soixantaine d’adultes de la famille salésienne se sont retrouvés au Colle Don Bosco pour vivre la 14ème édition du Campobosco, sur le thème « Prêt à de-colle(r) ». Quatre jours, du dimanche 26 août au jeudi 30 août 2018, pour vivre un R.A.P. (Réflexions, Activités, Prières). 5 journées bien remplies pour recharger les batteries avant la rentrée scolaire !

      Lire la suite

    • A 29 ans, Tantely s’engage définitivement chez les Salésiens

      Don Bosco Madagascar voeux 05 Les liens entre les provinces salésiennes de Madagascar et de France-Belgique sont profonds et nourris. Plusieurs jeunes frères sont venus en France ces dernières années, dans le cadre de leurs études. Parmi eux, Tantely Randrianantenaina, 29 ans, arrivé en France d’abord à Ressins en 2015, puis à Lyon pour suivre des études de théologie à l’université catholique. Tantely était notamment accompagnateur auprès du MSJ Rhône-Alpes. Il a prononcé ses vœux définitifs le 2 septembre à Madagascar. Lionel Touron a fait partie de la délégation française, emmenée par le père provincial. Il témoigne.

      Lire la suite

    • Le MSJ, membre de Don Bosco Youth-Net : une ouverture sur le monde

      msj don bosco youth net 02 Depuis mars 2018, le Mouvement Salésien des Jeunes (MSJ) fait partie du réseau Don Bosco Youth-Net (DBYN). Convaincue de la pertinence de goûter à l’animation salésienne au sein d’autres réalités européennes, Anne-Florence Perras, présidente du MSJ, nous en donne les raisons et opportunités.

      Lire la suite