pape football dr355Le pape François, salesianissimo ! Ça a évidemment été l'événement le plus marquant de ce début 2013 : un pape qui démissionne, un autre qui arrive de « l'autre bout de la terre »... On n'avait jamais vu ça. L'occasion pour DBA de revenir sur les liens entre le Vatican et les Salésiens, et entre ce pape argentin et les fils et filles de Jean Bosco.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean Bosco et les papes, voilà une histoire ancienne : « J'ai demandé à Mgr Cagliero de dire au Saint Père que les Salésiens ont pour objectif spécial de soutenir l'autorité du Pape, partout où ils se trouvent, partout où ils travaillent », dit un jour le Turinois. Les papes le lui rendirent bien : Pie IX l'exhorta à créer une congrégation et lui prodigua de nombreux conseils. Son successeur, Léon XIII, accepta de devenir le premier coopérateur salésien. Mais, Jean Bosco et le pape, c'est aussi une histoire de l'an 2013. Récit...

Acte 1. Le conclave

En ce 12 mars, alors que les cardinaux pénètrent dans la chapelle Sixtine, ils ne sont que dix-sept à être issus des rangs d'un ordre religieux, d'une congrégation. Dix-sept religieux parmi 115 cardinaux électeurs, voilà qui est peu. C'est pourtant l'un d'entre eux, un jésuite, qui, le lendemain, apparaîtra au balcon de la loggia... Reste que, parmi ces 17 religieux, ce ne sont pas les jésuites qui sont les plus nombreux... mais les Salésiens de Don Bosco (4 représentants), devant les franciscains (3), les jésuites et les dominicains (2 chacun). Qui sont ces quatre salésiens ? Il y a d'abord, si l'on respecte l'ordre alphabétique, Mgr Angelo Amato, 74 ans, un homme de la Curie, préfet de la Congrégation des Causes des Saints et qui fut auparavantsecrétaire de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi. Autrement dit, unproche de Benoît XVI.


Deuxième italien: Tarcisio Bertone, 78 ans. Ce Piémontais (comme Jean Bosco) est, lui aussi,unfidèle et untrèsproche de Benoît XVI. Ilest en effetsecrétaired'Etat du Saint-Siège, autrement dit "Premier ministre" du pape. A cetitre, il fait partie de ceuxqui ont dûs'expliquersur les dysfonctionnements de l'administrationromaine.

Troisième Salésien (et troisième Italien !), Mgr Raffaele Farina, 79 ans, est entré dans la congrégation à l'âge de 16 ans ! Il a longtemps été enseignant de théologie à l'Université Pontificale Salésienne (UPS) et est depuis 2007 archiviste et bibliothécaire du Vatican.

Enfin, quatrième cardinal électeur, un représentant de l'Amériquelatine : Mgr Oscar Rodriguez Maradiaga. L'archevêque de Tegucigalpa (Honduras) depuis... 1978 est le plus jeune des quatre cardinaux salésiens (il a 70 ans). A la tête de Caritas Internationalis (leSecourscatholique, en France) depuis 2007, c'est un homme qui compte dans l'Eglisecatholique, sur tous les continents. Unevoix écoutée.

Tous les quatre entrent dans la chapelle Sixtine en tant que cardinal. Et c'est comme cardinal qu'ils en ressortent, à la différence de Jorge Mario Bergoglio. Un jésuite qui choisit un prénom franciscain... et qui connait bien les salésiens.

Acte 2. Le pape François

Dans les jours qui suivent son élection, les liens entre le pape François et la famille salésienne sont en effet rendus publics. On découvre d'abord que le nouveau pape a été marqué par la figured'un salésien coadjuteur (un frère, non ordonné prêtre), Artémide Zatti. "En 1976, témoigne Jorge Mario Bergoglio, les jésuites d'Argentinen'avaient plus de vocation de frère coadjuteur et nous pensions que la situaton était irréversible."


Photo Fran 1erEn 1976, un évêque parle au père Bergoglio de M. Zatti. « Il me donna à lire sa biographie. Son profil quasi parfait de coadjuteur retint mon attention. A ce moment, je sentis que je devais demander à Dieu, par son intercession, de nous envoyer des vocations de coadjuteurs. Je fis des neuvaines... » Dans les années qui suivirent, dix-huit jeunes entrèrent au noviciat. « Les novices, les étudiants et les jeunes coadjuteurs ont fait plusieurs fois la neuvaine en l'honneur de M. Zatti, pour demander des vocations. Moi-même, je l'ai faite (...) Je répète que je suis convaincu de son intercession », raconte encore le pape argentin.

Un autre lien est découvert : « Le nouveau pape est un ancien élève salésien » écrit le 19 mars l'Agence Infos Salésiennes (ANS), depuis Rome. « En 1949, Jorge Mario Bergoglio fréquenta avec son frère le pensionnat salésien Wilfrid Baron de Ramos-Mejia. » On retrouve même trace d'un premier prix en conduite et en religion et évangile.

 

Dans la foulée, les Salésiennes de Don Bosco de Thaïlande annoncent que parmi celles-ci, se trouve une missionnaire argentine qui n'est autre que... la cousine du pape, sœur Ana Rosa Sivori. « La dernière fois que je l'ai vue, c'était l'année dernière, témoigne-t-elle. J'étais revenue à la maison pour visiter mes parents et je suis allée le rencontrer comme je le faisais toujours quand je revenais en Argentine. Nous avons bavardé un peu et puis il m'a donné des livres pour moi et pour les sœurs et, comme toujours, il m'a demandé des prières. Il m'a demandé de prier pour lui. Il me disait toujours: "Ana Rosa, prie pour moi, rappelle-toi de prier pour moi".

 

Quelques jours plus tard, le recteur majeur des Salésiens, le père Pascual Chavez, est reçu en audience au Vatican. "Nous avons rappelé quelques évènements qui marquent ses liens avec la spiritualité et l'oeuvre salésienne : quand à Aparecida, il demanda à ce que la béatification de Zeffirino Namuncurà n'eut pas lieu à Buenos Aires mais à Chimpay, motivant sa requête par l'explication : 'En Patagonie, les salésiens ont tout fait'; son passé d'élève du Pensionnat salésien de Ramos Mejía; sa dévotion à Marie Auxiliatrice, qu'il exprimait en se rendant à son Sanctuaire, à Almagro, le 24 de tous les mois pour célébrer l'Eucharistie; il a lui-même rappelé que le père Enrique Pozzoli, toujours un salésien, l'avait baptisé précisément dans ce Sanctuaire; et nous avons même parlé de son affiliation au Club de Football San Lorenzo (photo de Une), dont il conserve la première carte d'adhérent", raconte le père Chavez.

Acte 3. Les Salésiens du Vatican

En ce début d'été, quatre mois après l'élection du nouveau pape, qu'écrire aujourd'hui ? François a répondu par un enthousiasmant « Pourquoi pas ? » à l'invitation du père Chavez de venir célébrer les 200 ans de la naissance de saint Jean Bosco à Turin, le 24 mai 2015, à l'occasion de la fête de Marie Auxiliatrice. Son agenda lui permettra-t-il de le faire ? L'avenir le dira.

En attendant, la famille salésienne demeure présente dans l'entourage du pape, dans les services centraux de l'Eglise. Nous avons déjà évoqué les quatre cardinaux du conclave. Mais d'autres salésiens servent au Vatican.

 

Savez-vous, ainsi, que c'est un Salésien qui est directeur de la chapelle Sixtine ? Le père Massimo Palombella est un Turinois de 46 ans. S'il est docteur en théologie dogmatique, il est aussi diplômé en musique chorale et en composition. Avec le chœur inter-universitaire de Rome, il a à son actif de nombreux concerts en Italie et dans le monde.


Savez-vous que c'est un Salésien qui est secrétaire (autrement dit n°2) de la congrégation pour l'évangélisation des peuples ? « C'est une excellente nouvelle que d'avoir un homme de cette qualité à un tel niveau au Saint-Siège et qui comprend aussi bien la situation des catholiques de Chine » avait réagi à sa nomination un prêtre de Hong-Kong. Le Père Savio Hon Tai-Fai, 63 ans, est entré chez les Salésiens en 1975. Il parle le cantonais, le mandarin, l'anglais, le français. « Il jouit d'un grand respect au sein du clergé chinois et c'est un homme d'écoute ».


Savez-vous qu'une Fille de Marie-Auxiliatrice, sœur Lucia Fedrigotti, travaille au sein de la congrégation pour les instituts de vie consacrée ? Elle y est la représentante officiellede cette instance, auprès des conférences nationales des Supérieur(e)s Majeur(e)s. Un poste important.

 

Alors évidemment, depuis sa création, la société Saint-François de Sales, nom qu'a donné Jean Bosco à sa congrégation, n'a pas pour objet de remplir les bureaux du Vatican. Son charisme, celui des sœurs salésiennes également, comme de toute la famille salésienne est de servir d'abord les jeunes du monde entier, quelle que soit leur religion. Pour éduquer en évangélisant. Pour évangéliser en éduquant. Sûr que le nouveau pape ne peut que bénir une telle mission...

Reportage réalisé par Benoît DESEURE

1er aout 2013


 

 

 

CREMISAN : UNE MAISON SALESIENNE

ET UN DOSSIER PAPAL

 

pape crémisan dr355A Cremisan, salésiennes et salésiens sont depuis 1891 au service de la population par des œuvres sociales et des activités de formation.Que se passe-t-il à Crémisan ? Les autorités israéliennes ont décidé d'y construire le fameux «mur», visant à séparer Israël de la Cisjordanie. Seulement, ici, le « mur de l'apartheid », comme l'ont appelé les Palestiniens, doit séparer Bethléem, Beit Jala et les villages voisins de la vallée de Crémisan qui vont basculer du côté israélien de la clôture. Une vallée où se trouvent notamment des œuvres salésiennes.

 

Les salésiens du Moyen-Orient ont demandé à ce Tribunal que le mur de division ne coupe pas leur propriété : «Votre élection nous a apporté l'espérance que les choses changeraient. Nous avons encore espoir».

 

 

 

pape encadre 1a dr355Les nageurs niçois Yannick Agnel ou Camille Muffat, médaillés aux JO de Londres sont des ancien du collège Don Bosco de Woluwé-Saint-Lambert, Bruxelles.DU PAPE A MISS FRANCE,

DES ANCIENS ELEVES CELEBRES

 
En France et en Belgique, on compte beaucoup d' « anciens de Don Bosco » célèbres. Normal, pour un réseau congréganiste qui, de Pouillé à Nice, de Liège à Landser, accueille chaque année 35 000 jeunes.

Certains le sont par le sport, comme les nageurs niçois Yannick Agnel ou Camille Muffat, médaillés aux JO de Londres ou comme le coureur cycliste Axel Merckx, ancien du collège Don Bosco de Woluwé-Saint-Lambert, à Bruxelles.


D'autres le sont par la musique ou le chant, comme Nicole Grisoni, ancienne de Thonon, plus connue sous le pseudo de... Nicoletta. Ou Roger Allen Jouret, ancien de Woluwé lui aussi, et qui connut en 1978 un extraordinaire succès avec « Ça plane pour moi » : Plastic Bertrand.


Mais la célébrité, c'est aussi par exemple le titre de miss France 2013, remporté par une (très belle, évidemment) ancienne élève de Landser, Delphine Wespiser. Ou le duo comique belge Les Frères Taloche : Bruno et Vincent (leurs vrais prénoms) ont été scolarisés chez les salésiens à Don Bosco-Verviers et ont obtenu en 2005 le prestigieux prix Raymond-Devos.


On pourrait évidemment rallonger la liste pendant des pages, de Jacques Delors (Patronage Saint-Pierre, à Paris) à Mgr Jacques Gaillot (ESTIC Saint-Dizier), du ministre belge Didier Reynders (Don Bosco Liège) à Bruno Dumont (Grand Prix du jury à Cannes 1999, de Bailleul), de l'écrivain Alain Mabanckou (prix Renaudot 2006, ancien de Pointe-Noire) à Mgr Pierre Pican, l'évêque émérite de Bayeux-Lisieux (ancien de Giel). Mais la place manque. Alors, résumons : du pape à miss France, la liste est longue, et variée. Et celui que l'on préfère, c'est le premier de tous, passé de la célébrité à la postérité : saint Dominique Savio !

 

 

 

 

 

 

 


Mot du jour

« Que veux-tu que je fasses pour toi ? »

Dieu à l’écoute de mon désir profond, mon désir de vivre malgré les circonstances de la réalité complexe.

Il est proche de ceux qui l'invoquent, De tous ceux qui l'invoquent en vérité.

Il répond au désir de ceux qui le craignent ; Il écoute leur cri : il les sauve (Ps 145)

Le psaume le dit avec enthousiasme : dès que nous exprimons la moindre envie de vivre, au moment où notre volonté de vivant bourgeonne à nouveau, Dieu veut lui aussi y répondre, même si cela prend du temps dans notre existence humaine. Il ne rate jamais une occasion de satisfaire notre demande de vie, surtout quand c’est devenu pour nous une affaire de vie ou de mort.

Et si nous n’en voulons plus, parce que nous n’en pouvons plus …

Alors demandons-Lui de renaître à son désir à Lui.

Les yeux sur toi, tous, ils espèrent : Tu leur donnes la nourriture au temps voulu ;

Tu ouvres ta main : Tu rassasies pour tout vivant, le plaisir, la volonté.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Patrick Loyer, Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Maisons Don Bosco

    • « Va à la pompe ! » L’éducation selon Don Bosco

      education don bosco 03 Lorsque des éducateurs se plaignaient auprès de Don Bosco de ne pas être écoutés par les jeunes et de ne pas savoir comment les prendre, Don Bosco disait : « Va à la pompe ». Il y avait, dans la cour du Valdocco, une fontaine autour de laquelle il y avait toujours un attroupement de jeunes qui se bousculaient pour boire ou pour ramollir la pagnote trop dure du petit déjeuner. C’est là que l’éducateur, en se mêlant à la file, pouvait entendre les conversations, connaître les centres d’intérêt des garçons, leurs préoccupations du moment. L’éducateur était ainsi en prise directe sur leur culture et pouvait sentir l’atmosphère générale. Don Bosco suggérait aussi à l’éducateur d’être moins dur, moins rigide, de « ramollir » son quotidien.

      Lire la suite

    • Le Festiclip est cette année un festival européen sensible au monde des laissés pour compte

      fasticlip 2018 04 La treizième édition du FestiClip, festival de vidéoclips réalisé par et pour des jeunes de 15 à 20 ans, s’est déroulé au Centre Jean Bosco le 2 juin. Participaient cette année, outre bien sûr la Belgique et la France, l’Espagne, le Portugal et l’Allemagne. Les films étonnent par leur qualité et leur thématique. Aujourd’hui, c’est la manière de traiter les laissés pour compte qui interroge les jeunes. Logo video80

      Lire la suite

    • Festifoot 2018 : la coupe du monde version salésienne

      festifoot 2018 caen 07 La coupe du monde de foot en version salésienne ? Comment ça, vous ne connaissez pas ? Festifoot ! Mais si, c’est ce rassemblement de 60 jeunes venus de toute la France pour partager un week-end exceptionnel, plein de partage, de fair-play, et de sport ! Avec la participation de huit équipes, soit 55 jeunes de 15 ans environ, le Festifoot du mois de juin n’a jamais connu un tel succès.

      Lire la suite

    • Quatre jours de formation approfondie pour les élèves les plus engagés

      formation eleves engages 01 Voyage à Biville : c’est une initiative des quatre établissements scolaires de l'Ouest au début des vacances de Pâques.  Une quarantaine d'élèves des établissements de l'Ouest. Elèves en difficulté ou non. Il s'agit de quelques jeunes parmi les plus engagés dans la vie de l'établissement. Le projet est une formation approfondie pour les élèves les plus engagés à l’image de ce que faisait Don Bosco.

      Lire la suite

    • Les premières Assises de Don Bosco Action Sociale

      don bosco action sociale assises 01 Les 24 et 25 mai 2018, le réseau Don Bosco Action Sociale a organisé ses premières assises à l’Institut Don Bosco de Gradignan (Gironde). Celles-ci ont regroupé plus de 100 dirigeants des 65 établissements et services d’action sociale du réseau : présidents, administrateurs, directeurs, cadres de direction. Ces participants ont pu ainsi prendre conscience de la force et du dynamisme de ce réseau.Logo video80

      Lire la suite

    • « Foi et Science » s’invitent à l’institut Lemonnier à Caen

      lemonnier mai 2018 02 Les jeunes de 2ndes de l’Institut Lemonnier à Caen ont couronné leur année pastorale autour du thème : Science et foi. Autour d’une table ronde, étaient réunis des témoins de la foi des religions monothéistes présentes dans l’agglomération.

      Lire la suite

  • Famille Salésienne

    • Don Bosco et les rois de Piémont - Savoie

      don bosco et les rois 01 Don Bosco respectait et aimait ses souverains, tout en donnant son avis lors de certaines réformes qui s’en prenaient à la religion et au Pape. Deux rois ont été bienveillants à son égard et soutiens de ses œuvres : Charles-Albert et Victor-Emmanuel II. Qui était ces rois ?

      Lire la suite

    • Le nouveau Don Bosco Aujourd’hui : un dossier sur Don Bosco Action Sociale

      dba 995 couv Cette année ont eu lieu les premières assises du réseau Don Bosco Action Sociale. Un rendez-vous important où les cadres des associations qui constituent ce réseau ont pu exprimer leurs attentes et définir des pistes d’actions à venir. Pourquoi se fédérer ? Quels sont les enjeux ? Les acteurs de l’action sociale du réseau témoignent.

      Lire la suite

    • Monseigneur Luigi Fransoni et Don Bosco - Défenseurs de l’Eglise et du Pape

      Illustration 1862 gravure Mgr Luigi Fransoni archeveque de Turin Dès les débuts de l’Oratoire, Luigi Fransoni comprit l’importance de la mission de Don Bosco et il se fit le défenseur de l’œuvre de Don Bosco. Il la soutint de son autorité et de ses aides généreuses avec une affection paternelle.

      Lire la suite

    • Venue du P. Angel Artime, 10è successeur de Don Bosco, en février 2019 en France et Belgique-Sud

      SAVE THE DATE* !!! Le 10è successeur de Don Bosco, le Père Angel Artime, rendra visite à notre province salésienne France-Belgique Sud en février 2019. Il sera en région PACA le 21 février, à Lyon le 22 février, à Paris le 23 février et à Bruxelles le 24 février. Quelle joie de l'accueillir parmi nous ! Cela n'arrive pas tous les ans !!! Faisons de cette occasion une fête. Profitons de sa venue pour nous rassembler avec les jeunes en famille salésienne et en réseau Don Bosco. Certes, la date prévue n'est pas sans doute pas idéale, mais nous dépendons de son calendrier bien chargé... Soyons créatifs pour rendre chaque journée inoubliable et refléter fidèlement l'actualité du charisme de notre fondateur bien vivant en France et en Belgique Sud. (* Réservez la date !)

    • Couleurs Salésiennes : réunis par région autour de Don Bosco

      couleurs salesiennes 2018 04 C’est à Liège, en région lyonnaise - au château du Passage - (1er mai), Paris (22 mai) et Lille (30 mai), qu’ont eu lieu les journées régionales des Couleurs Salésiennes. L’objectif est de renforcer l’esprit de famille entre les différentes branches de la Famille salésienne et d’ouvrir les horizons. Une belle occasion d’inviter les proches, les parents d’élèves… Le pari a été réussi ! Découvrez les témoignages de participants.

      Lire la suite

    • Serdu ! Dessine-moi Don Bosco !

      Serge Duhayon Serge Duhayon est dessinateur de Presse. Il a collaboré à des revues spécialisées et signé des milliers de dessins pour des tas de bulletins d’associations locales. Ses sujets préférés ? Les jeunes. Depuis trente ans, Serdu prend le crayon pour les pages pédagogiques de Don Bosco Aujourd’hui. Qui se cache derrière ce crayon ?

      Lire la suite

  • Société

    • Valoriser l’éducation informelle… Comment ? Ou comment éduquer « l’air de rien »

      education informelle 01 Les interventions éducatives des adultes sont formalisées dans des programmes, mais il restera toujours des espaces et des moments qui donnent du jeu pour la spontanéité. On parle alors de pédagogie informelle ou non-formelle. Dans les écoles salésiennes on parle de pédagogie « du patio » ou « de la cour de récré ». Don Bosco y était très sensible. Qu’est ce qui caractérise cette pédagogie non formelle ? Comment y être attentif ?

      Lire la suite

    • Culture Jeunes. Happy Time ! Des rencontres vécues différemment

      culture jeunes rencontres 02 Voyage scolaire, sortie de classe, cours de récréation, self, tous ces lieux où les jeunes sont… et où la rencontre avec un adulte peut se faire. Mais quelle rencontre ? Rencontre institutionnelle ou spontanée ? Comment percevez-vous la présence de l’adulte ? Votre sentiment relève du domaine de l’indifférence ou du rejet ? Autant de questions auxquelles quatre jeunes journalistes collégiens à Notre Dame des Minimes ont bien voulu répondre. Voici quelques tranches de vie.

      Lire la suite

    • Une sélection de films pour l’été

      film ete 2018 Alors que nous commençons les vacances d’été, Don Bosco Aujourd’hui vous propose une sélection de films à voir après la plage, en famille. Voici quelques coups de cœur de la rédaction, proposés par Florent Leruste, salésien de Don Bosco.

      Lire la suite

    • Carnet d’exil, le voyage de Khairollah

      Khairollah Karl Joseph 1 Émus par le témoignage de Khairollah, jeune réfugié Afghan de 15 ans, une classe de Bac Pro en Aquaculture de l’ISETA de Poisy (établissement d'Annecy associé au réseau Don Bosco) a décidé de faire de son récit un livre. Leur but ? Toucher le lecteur avec cette histoire qu’ils ont partagée avec émotion.

      Lire la suite