Familles Spirituelles 2013 336-Plus de 400 religieux et religieuses et près de 800 laïcs en responsabilité se sont retrouvés à Lourdes les 19-20 octobre pour le rassemblement des familles spirituelles. 160 congrégations étaient représentées « C'était impressionnant » déclarent les participants venus au titre de la famille salésienne qui livrent ici leurs impressions à cœur ouvert dans des interviews vidéos.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les laïcs jouent un rôle croissant dans les familles spirituelles

« Les laïcs n'attendent plus simplement de se ressourcer au sein des familles spirituelles, ils sont dans une démarche d'évangélisation et veulent mener des projets en partenariat avec les religieux » a déclaré Bernadette Delizy, Sœur de Sainte-Clotilde dans son intervention sur les résultats de l'enquête de la Corref. Selon cette enquête, le nombre de laïcs dans les familles spirituelles serait passé d'environ 40 000 en 2007, à 50 000 aujourd'hui – chiffres à comparer à celui des 35 000 religieux et religieuses en France. « Le rôle des laïcs évolue vers davantage de prises de responsabilité, au point de donner naissance à des projets collaboratifs. »

 

 

Dans la famille salésienne, dés le départ, il y a eu une coopération entre les religieux et les laïcs

 « C'est un peu un retour aux sources de Don Bosco, relève Nadia Aidjian, Salésienne de Don Bosco. Chez nous, les laïcs font partie intégrante du charisme. Il ne peut pas y avoir de charisme salésien sans la présence de laïcs qui coopèrent à la mission auprès des jeunes. Déjà un siècle et demi avant, Don Bosco avait eu cette intuition » souligne Nadia Aidjian.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« C'est le force de notre mouvement », rappelle Denis Lefebvre,  Salésien Coopérateur, qui souligne cette originalité par rapport aux autres familles spirituelles : « C'est intéressant de se positionner comme salésien coopérateur au sein des familles spirituelles, parce que nous avons été créé dés l'origine. Nous n'avons pas été créé a posteriori mais en même temps. C'est une richesse. »

 

 

 

 

 

 

 

 

Les jeunes du MSJ se sont fait remarquer ! Et fait le buzz !

Le Mouvement salésien des jeunes (MSJ) a connu un véritable succès durant ce week-end. Le waki-waki, mené par David Viagulasamy, devant l'ensemble des participants a suscité de nombreux commentaires sur le blog des Familles spirituelles. Il a permis de faire parler du MSJ, dont la vidéo de présentation est placé en une sur KTO TV ! Les propos de Lorène Anger, secrétaire du MSJ, ont également été repris dans l'article de La Croix sur le rassemblement : "Le réseau du MSJ accueille des jeunes qui cherchent à donner du sens à leur vie et sont en quête de spiritualité. »


Ils ont été tous deux les portes-paroles des jeunes « capable d'entrer dans une spiritualité... pas une spiritualité béate, mais une spiritualité missionnaire » (Nadia Aidjian)

 

 

La famille salésienne accompagne l'entrée des jeunes dans leur engagement

« Le Mouvement Salésien des Jeunes est une passerelle pour les jeunes qui veulent donner davantage de corps à leur engagement », déclare  Lorène. Pour elle, ce rassemblement est l'occasion d'approfondir le sens de la mission et de faire le point : « C'est important de reconnaître à quoi je suis appelé moi même au milieu de la famille salésienne ». Elle continue : « Un jour on n'a plus 30 ans. On se demande : je me sens appelé à donner davantage de corps à ce que je vis en tant qu'animateur de jeunes, comment je veux concrétiser cet engagement pour ma vie future en tant qu'adulte ? »

 

 

 

 

Comment conclure ?

La Famille Salésienne était représentée à Lourdes par le Mouvement Salésien des Jeunes, Salésiens Coopérateurs, Volontaire de Don Bosco, Anciens, Anciennes, Amis de Don Bosco, Chefs d'établissements représentant la tutelle, accompagnés par des Salésiens et  Salésiennes de Don Bosco. Pour David, ce rassemblement des Familles Spirituelles est l'occasion de se demander : « Comment ne pas tomber dans l'enfermement de l'entre soi. Comment être appelant. » 

 

Article rédigé à partir des témoignages des participants

Hélène Boissière

5 novembre 2013

 

 

 

TEMOIGNAGE DE CHRISTIANE MEAUX 

 

Christine Meaux, salésienne coopératrice, a fait partie de l'équipe d'organisation du rassemblement


Ce fut une vraie joie de travailler à l'élaboration d'un tel projet. Au delà des contacts fraternels et amicaux qui se sont créés au fil des mois, je crois bien que j'ai touché du doigt un aspect de ma mission de salésienne coopératrice : non seulement être au service de l'Eglise mais aussi, compte tenu de notre histoire et de notre expérience de laïcs associés, j'ai pris conscience de la chance extrême que nous avions d'appartenir clairement à cette grande Famille voulue par notre fondateur.

 

Beaucoup de laïcs associés cherchent encore leur voie. Avec les religieux et les religieuses qui les accompagnent, ils profitent de ces rassemblements pour trouver des pistes, s'assurer des raisons de faire famille, et la trentaine d'ateliers mis en place, a permis de réfléchir, travailler et répondre aux multiples questions que cette réalité, nouvelle pour beaucoup, leur pose.

 




 Familles Spirituelles 2013 foule 4-Familles Spirituelles écharpes 355

 

 

 

 

Pour aller plus loin

 

 


Mot du jour

2018, une Année aux multiples défis… dont un nous interpelle plus fortement : le défi de l’éducation. Une société qui n’a pas comme premier souci l’éducation des jeunes est une société qui va à sa perte.

Ecoutons Don Bosco parler aux jeunes ! Il nous ouvre des portes... Parfois nous parlons beaucoup de Don Bosco, mais ne vaudrait-il pas mieux parler un peu moins de lui et parler beaucoup plus comme lui ?

Regardons Laura Vicuňa, jeune argentine, élève des Sœurs Salésiennes, que nous fêtons aujourd’hui comme Bienheureuse. Sa vie toute simple, donnée par amour, est le fruit de l’éducation reçue.

Avec les jeunes d’aujourd’hui que certains sociologues qualifient de « sans père, ni maître », essayons d’entrer dans un dialogue du cœur à cœur qui ouvre un chemin de confiance et d’amitié, qui propose une formation intégrale et un chemin de joie et d’intériorité spirituelle.
L’éducation n’est-elle pas avant tout « une affaire de cœur » ?

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Étrenne 2018 du supérieur mondial des Salésiens
de Don Bosco : Cultivons l'art d'écouter et
d'accompagner (thème 2018 - © ANS)

Henri Marescaux témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

Aurelie Monkam Noubissi
  • Société

    • Jean-Marie Petitclerc : « certains jeunes vivent mal Noël »

      rue de NoëlBientôt Noël, les rues et les maisons s’illuminent ! Il est temps de réfléchir à la fête, avec amis, famille, belle-famille… L’effervescence est au rendez-vous ! Pourtant, c’est l’une des périodes les plus difficiles pour les jeunes en institution. Voici le témoignage de Jean-Marie Petitclerc, qui durant 30 ans a dirigé des institutions sociales salésiennes.

      Lire la suite

    • Culture des jeunes : le rêve de devenir Youtubeurs

      YouTubeurs L’univers de Youtube est d’une grande richesse (musique, films…), mais les jeunes sont passionnés par ce que l’on appelle les youtubeurs. Vous connaissez ?

      Lire la suite

    • Les challenges sur internet sont-ils dangereux ?

      ice bucket challenge 001 Depuis de nombreux mois, les challenges ont pris une ampleur importante sur internet, sur les réseaux sociaux. On peut en trouver de tous types, du divertissant, à l’émouvant, en passant par le vulgaire ou le dangereux. Mais en quoi consiste un challenge ?

      Lire la suite

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite