Familles Spirituelles 2013 336-Plus de 400 religieux et religieuses et près de 800 laïcs en responsabilité se sont retrouvés à Lourdes les 19-20 octobre pour le rassemblement des familles spirituelles. 160 congrégations étaient représentées « C'était impressionnant » déclarent les participants venus au titre de la famille salésienne qui livrent ici leurs impressions à cœur ouvert dans des interviews vidéos.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les laïcs jouent un rôle croissant dans les familles spirituelles

« Les laïcs n'attendent plus simplement de se ressourcer au sein des familles spirituelles, ils sont dans une démarche d'évangélisation et veulent mener des projets en partenariat avec les religieux » a déclaré Bernadette Delizy, Sœur de Sainte-Clotilde dans son intervention sur les résultats de l'enquête de la Corref. Selon cette enquête, le nombre de laïcs dans les familles spirituelles serait passé d'environ 40 000 en 2007, à 50 000 aujourd'hui – chiffres à comparer à celui des 35 000 religieux et religieuses en France. « Le rôle des laïcs évolue vers davantage de prises de responsabilité, au point de donner naissance à des projets collaboratifs. »

 

 

Dans la famille salésienne, dés le départ, il y a eu une coopération entre les religieux et les laïcs

 « C'est un peu un retour aux sources de Don Bosco, relève Nadia Aidjian, Salésienne de Don Bosco. Chez nous, les laïcs font partie intégrante du charisme. Il ne peut pas y avoir de charisme salésien sans la présence de laïcs qui coopèrent à la mission auprès des jeunes. Déjà un siècle et demi avant, Don Bosco avait eu cette intuition » souligne Nadia Aidjian.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« C'est le force de notre mouvement », rappelle Denis Lefebvre,  Salésien Coopérateur, qui souligne cette originalité par rapport aux autres familles spirituelles : « C'est intéressant de se positionner comme salésien coopérateur au sein des familles spirituelles, parce que nous avons été créé dés l'origine. Nous n'avons pas été créé a posteriori mais en même temps. C'est une richesse. »

 

 

 

 

 

 

 

 

Les jeunes du MSJ se sont fait remarquer ! Et fait le buzz !

Le Mouvement salésien des jeunes (MSJ) a connu un véritable succès durant ce week-end. Le waki-waki, mené par David Viagulasamy, devant l'ensemble des participants a suscité de nombreux commentaires sur le blog des Familles spirituelles. Il a permis de faire parler du MSJ, dont la vidéo de présentation est placé en une sur KTO TV ! Les propos de Lorène Anger, secrétaire du MSJ, ont également été repris dans l'article de La Croix sur le rassemblement : "Le réseau du MSJ accueille des jeunes qui cherchent à donner du sens à leur vie et sont en quête de spiritualité. »


Ils ont été tous deux les portes-paroles des jeunes « capable d'entrer dans une spiritualité... pas une spiritualité béate, mais une spiritualité missionnaire » (Nadia Aidjian)

 

 

La famille salésienne accompagne l'entrée des jeunes dans leur engagement

« Le Mouvement Salésien des Jeunes est une passerelle pour les jeunes qui veulent donner davantage de corps à leur engagement », déclare  Lorène. Pour elle, ce rassemblement est l'occasion d'approfondir le sens de la mission et de faire le point : « C'est important de reconnaître à quoi je suis appelé moi même au milieu de la famille salésienne ». Elle continue : « Un jour on n'a plus 30 ans. On se demande : je me sens appelé à donner davantage de corps à ce que je vis en tant qu'animateur de jeunes, comment je veux concrétiser cet engagement pour ma vie future en tant qu'adulte ? »

 

 

 

 

Comment conclure ?

La Famille Salésienne était représentée à Lourdes par le Mouvement Salésien des Jeunes, Salésiens Coopérateurs, Volontaire de Don Bosco, Anciens, Anciennes, Amis de Don Bosco, Chefs d'établissements représentant la tutelle, accompagnés par des Salésiens et  Salésiennes de Don Bosco. Pour David, ce rassemblement des Familles Spirituelles est l'occasion de se demander : « Comment ne pas tomber dans l'enfermement de l'entre soi. Comment être appelant. » 

 

Article rédigé à partir des témoignages des participants

Hélène Boissière

5 novembre 2013

 

 

 

TEMOIGNAGE DE CHRISTIANE MEAUX 

 

Christine Meaux, salésienne coopératrice, a fait partie de l'équipe d'organisation du rassemblement


Ce fut une vraie joie de travailler à l'élaboration d'un tel projet. Au delà des contacts fraternels et amicaux qui se sont créés au fil des mois, je crois bien que j'ai touché du doigt un aspect de ma mission de salésienne coopératrice : non seulement être au service de l'Eglise mais aussi, compte tenu de notre histoire et de notre expérience de laïcs associés, j'ai pris conscience de la chance extrême que nous avions d'appartenir clairement à cette grande Famille voulue par notre fondateur.

 

Beaucoup de laïcs associés cherchent encore leur voie. Avec les religieux et les religieuses qui les accompagnent, ils profitent de ces rassemblements pour trouver des pistes, s'assurer des raisons de faire famille, et la trentaine d'ateliers mis en place, a permis de réfléchir, travailler et répondre aux multiples questions que cette réalité, nouvelle pour beaucoup, leur pose.

 




 Familles Spirituelles 2013 foule 4-Familles Spirituelles écharpes 355

 

 

 

 

Pour aller plus loin

 

 


Mot du jour

Après un très long séjour dans l’espace où il a côtoyé les étoiles, il est redescendu sur terre. Thomas Pesquet a vécu son rêve. Il revient avec dans les yeux la lumière de ceux qui ont accompli une performance hors norme. Il revient tout auréolé de la gloire des héros des temps modernes. Il revient dans notre monde de pesanteur pour vivre, comme nous, la monotonie du quotidien.

Plusieurs réflexions : - chacun poursuit son rêve et quel bonheur de pouvoir le réaliser ! – chacun peut avoir dans ses yeux la lumière qui naît du travail bien fait! – chacun peut, un jour, être un héros quand il ose affronter ses limites ! Bref, comme Thomas, chacun est appelé à vivre sa vie ordinaire d’une façon extraordinaire. Avec le Seigneur, cela devient possible !

Après un très long séjour dans l’espace où il a côtoyé les étoiles, il est redescendu sur terre. Thomas Pesquet a vécu son rêve. Il revient avec dans les yeux la lumière de ceux qui ont accompli une performance hors norme. Il revient tout auréolé de la gloire des héros des temps modernes. Il revient dans notre monde de pesanteur pour vivre, comme nous, la monotonie du quotidien.
Plusieurs réflexions : - chacun poursuit son rêve et quel bonheur de pouvoir le réaliser ! – chacun peut avoir dans ses yeux la lumière qui naît du travail bien fait! – chacun peut, un jour, être un héros quand il ose affronter ses limites ! Bref, comme Thomas, chacun est appelé à vivre sa vie ordinaire d’une façon extraordinaire. Avec le Seigneur, cela devient possible !
j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Fabienne Bouy
Voir l'article

École de Vie Don Bosco
Interview de Laure
Voir l'article

Sous nos peaux - Valdocco Lille
du FestiClip 2017
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

https://vimeo.com/221142294
  • Famille Salésienne

    • Don Bosco en son temps : Luigi Farini

      farini 1 Don Bosco était le « poil à gratter » de certains hommes politiques de son temps. Pourquoi ? Son respect tout dévoué au Pape, par exemple, contrastait avec les idées dans le vent. Les journaux se chargeaient d’alimenter les suspicions et accusations de « réactionnaire ».

      Lire la suite

    • Le nouveau Don Bosco Aujourd’hui : Rebattre les cartes de la nutrition au Sahel

      dba une 991 « Il ne suffit pas de concilier la protection de la nature et le profit financier, ou la préservation de l'environnement et le progrès. Il s'agit de redéfinir le progrès. » Dans son encyclique « Laudato Si’ », le Pape François propose les lignes de force d’une écologie intégrale et authentique. Etablissements agricoles ou horticoles, enseignants, mouvements de jeunesse, avancent dans cette direction. C’est ce chemin d’avenir que retrace le nouveau numero de Don Bosco Aujourd’hui.

      Lire la suite

    • Don Bosco en son temps : Faà di Bruno

      Faa di Bruno « Aux tout premiers temps de l’oratoire, on voyait arriver presque tous les lundis un capitaine du génie, lequel, après avoir déposé son épée, se confessait, servait la messe et communiait. Nous en étions tous édifiés » raconte le Père Jean-Baptiste Francesia.

      Lire la suite

    • Don Bosco vu par Myriam Tonus et Jean-Michel Javaux

      Myriam Tonus et Jean Michel Javeau Ils sont éducateurs, prêtres, artistes, politiques, hommes et femmes de ce temps... Don Bosco Aujourd’hui est allé à leur rencontre, leur demandant ce que représente pour eux le saint de Turin, ce qu’ils aiment en lui, ce qu’ils en retiennent et si, pour eux, son message est encore actuel.

      Lire la suite

    • Jacques-Oliver Vial : Une petite main au service de ce beau projet éducatif et spirituel

      Vial Jacques-Oliver Vial est président des camps InterJeunes. Il est dans plusieurs groupes de la famille salésienne. Homme d’engagement, il fait un parcours de militant et un parcours de foi.

      Lire la suite

    • Don Bosco en son temps : Leonardo Murialdo et Don Bosco

      leonardo murialdo Quoique très différents par leurs origines sociales et leur éducation, Saint Jean Bosco et Saint Leonardo Murialdo se sont rencontrés dans le souci de l’éducation des jeunes pauvres et abandonnés. Ils noueront une grande amitié et collaboreront jusqu’à la fin.

      Lire la suite

  • International

    • Label salésien : Rebattre les cartes de la nutrition

      lappel nutrition tchad 004 Depuis trente ans, l’association Appel Durance œuvre pour lutter contre la malnutrition des enfants au Tchad, en partenariat avec les villageois. Cette association utilise la méthodologie des « Nutricartes » qui obtient de très bons résultats. Don Bosco Aujourd’hui a voulu en savoir plus et a interviewé sa présidente, Anne Vincent.

      Lire la suite

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite

  • Société

    • Pour une écologie authentique

      ecologie authentique ressins 002 « Tout changement a besoin d’un chemin éducatif » plaide le Pape dans l’encyclique « Laudato Si’ ». Elèves en établissement agricole ou horticole, enseignants, mouvements de jeunesse, sont attentifs aux évolutions de l’écologie, mais il reste beaucoup à faire. Dans le réseau des établissements Don Bosco, on avance.

      Lire la suite

    • Amine : du Ghana à l’Allemagne et retour…

      Amine Après cinq années de voyage – où il a connu la peur et l’angoisse – Amine, 23 ans, originaire du Ghana, a réussi à gagner Stuttgart en Allemagne. Mais sa demande de régularisation n’a pu aboutir. Il y a quelques semaines, Amine a été reconduit au Ghana. Durant son passage en Europe, des salésiens de Don Bosco l’ont accueilli et accompagné. L’interview a été réalisé, alors qu’Amine se trouvait en Allemagne.

      Lire la suite

    • Les jeunes migrants deviennent acteurs avec Welcome Jeunes

      JRS Welcome Jeunes au Campobosco 001 L'idée phare du programme Welcome Jeunes est de permettre aux réfugiés de sortir du statut de bénéficiaire dans lesquels ils sont souvent placés et de devenir des acteurs. Interview de Lucile, responsable du programme, que nous avons rencontrée au Campobosco l’an dernier.

      Lire la suite

    • Du Sénégal à Turin en Italie, une migration pour une passion

      FALLOU « Le foot c’est ma passion ». Porté par sa passion, Fallou est parti à 16 ans du Sénégal. Aujourd’hui il a 22 ans, et réside à Turin. Il est passé par la communauté des salésiens de Don Bosco de Don Mauro.

      Lire la suite