pape François1 pteUne journée inoubliable pour tous ceux qui quotidiennement rendent vivante l'œuvre salésienne du Sacré-Cœur à Rome : les salésiens, les membres d'autres groupes et communautés religieuses, les réfugiés, les jeunes, les familles et les personnes âgées. La visite pastorale du Pape François, qui eu lieu dimanche 19 Janvier, a été un événement qui a laissé dans le cœur de chacun, le signe de la proximité du Pape à tous les hommes. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Pape a cherché à connaitre les réalités de la paroisse, réservant une attention particulière à ceux que la société estime " les derniers " : les pauvres et les sans-abri qui gravitent dans la zone de la gare de Rome Termini, puis les réfugiés soutenus par la communauté du Sacré-Cœur.

 

Pasteur de l'ensemble de la population du diocèse de Rome, le Pape François a poursuivi les salutations à d'autres populations : les enfants baptisés dans les derniers mois, leurs parents, les jeunes mariés et les jeunes familles, et faisant un geste devenu désormais habituel lors de ses visites pastorales aux paroisses de Rome, il a confessé cinq pénitents.

Une homélie sur la miséricorde de Dieu

Peu avant 18 heures, le Saint-Père a présidé la messe dans la Basilique du Sacré-Cœur, concélébrée aussi par le Recteur Majeur, P. Pascual Chávez. Dans son homélie, à partir de l'Évangile du jour, le Saint-Père a rappelé une fois de plus un point clé de son magistère : la miséricorde de Dieu, qui ne se lasse pas de charger sur lui les péchés des hommes. Le Pape a donc invité les jeunes à ce que, inspirés par cette connaissance, qu'ils sachent se tourner vers Jésus en toute fidélité.

 

Après la messe, le Pape a salué les malades et a rencontré la communauté salésienne, avec le curé de la paroisse, p. Valerio Baresi et les Sœurs Missionnaires du Christ ressuscité. Présents à l'occasion, le Recteur Majeur, son Vicaire, p. Adriano Bregolin, le conseiller pour les Missions, p. Václav Klement et le onseiller pour la Région Amérique Cône Sud, p. Natale Vitali.

Le pape a lancé un appel à se renouveler pour amener les hommes à Dieu

Avant de rentrer au Vatican, le Pape François a voulu rencontrer les jeunes de la paroisse. Dans une ambiance très conviviale et familiale, il a échangé avec le p. Salvatore Policino, sdb , le p. Baresi et avec tous les jeunes présents. Il leur a adressé l'appel "à faire du bruit", ce qu'il avait déjà fait lors des Journées mondiales de la Jeunesse à Rio de Janeiro. Il a également souligné : depuis le Moyen Age, l'Église est constant renouvellement. Ainsi donc les acteurs pastoraux, sans jamais perdre leur identité, sont toujours appelés à changer leurs méthodes, à trouver des approches différentes et même à « se salir les mains » pour amener les hommes à Dieu.

 

Pape François 2 pteEn fin d'après-midi, Joseph , l'un des jeunes présents, a déclaré : «Nous sommes impressionnés par la façon dont le Pape passait d'un ton sérieux à un ton affectueux. Personne ne s'attendait vraiment à une telle tendresse paternelle... c'est une chose d'en parler ou de le voir à la télé, mais c'est tout à fait différent de le vivre ».

Pourquoi cet intérêt du pape pour le projet Missionnaire Sacré Cœur

Cette œuvre, située au centre de Rome, représente une avant-garde missionnaire.

 

Le Pontife a pu ainsi connaître le « Projet Missionnaire Sacré Cœur », une belle action développée dans le cadre du Projet Europe par la communauté salésienne et celle des Missionnaires de Christ Ressuscité.

 

À travers ce projet, les religieux et religieuses proposent aux jeunes des parcours de foi qui les amènent à rencontrer Jésus. En même temps, on leur offre des options de volontariat parmi les sans-logis, les réfugiés ou malades : ils font ainsi l'expérience de l'amour fraternel. La pastorale est dirigée de telle façon que souvent celui qui s'approche des parcours de foi, finit par s'engager aussi dans le volontariat ; alors que celui qui commence par le volontariat, découvre dans le service, des question sur le sens de la vie qui l'amène à s'interroger sur la foi et la figure de Jésus.

 

Le Pape a exprimé son sincère intérêt pour ces initiatives pastorales et pour la créativité qui les soutient. Il a invité la communauté à rester toujours attentifs à l'écoute des gens, à rester à côté du peuple de Dieu.

 

ANS Info

30 janvier 2014

 

 

Pape François 3 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Mot du jour

L’engagement humanitaire est un souci pour l’homme qui conduit à en prendre soin partout où il souffre. C’est une conscience récente qui amène certains à donner de leur temps pour rendre service dans des situations d’urgence ou durables de faim, de maladie, de guerre. Don Bosco déjà avait su engager ses jeunes dans la lutte contre le choléra lorsque ce fléau avait touché la ville de Turin en juillet 1854. Disposés à vivre cette solidarité, une cinquantaine de jeunes acceptent d’aller porter secours aux malades dans les maisons et les hôpitaux. Aujourd’hui, le volontariat international permet à tous les jeunes qui le souhaitent de vivre cette solidarité. Toute éducation, pour être complète, doit ouvrir à cette dimension du service. La générosité existe, à condition de savoir l’encourager et la solliciter.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Maman et femme de Philippe, handicapé, Martha
Kayser avait ému au " Week-end Don Bosco 2016 "
Voir l'article

« On va tout faire pour »
par les élèves de Lyon-Pressin
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Margot et Margot
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

https://vimeo.com/221142294
  • International

    • Label salésien : Rebattre les cartes de la nutrition

      lappel nutrition tchad 004 Depuis trente ans, l’association Appel Durance œuvre pour lutter contre la malnutrition des enfants au Tchad, en partenariat avec les villageois. Cette association utilise la méthodologie des « Nutricartes » qui obtient de très bons résultats. Don Bosco Aujourd’hui a voulu en savoir plus et a interviewé sa présidente, Anne Vincent.

      Lire la suite

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite

  • Société

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite

    • Pour une écologie authentique

      ecologie authentique ressins 002 « Tout changement a besoin d’un chemin éducatif » plaide le Pape dans l’encyclique « Laudato Si’ ». Elèves en établissement agricole ou horticole, enseignants, mouvements de jeunesse, sont attentifs aux évolutions de l’écologie, mais il reste beaucoup à faire. Dans le réseau des établissements Don Bosco, on avance.

      Lire la suite

    • Amine : du Ghana à l’Allemagne et retour…

      Amine Après cinq années de voyage – où il a connu la peur et l’angoisse – Amine, 23 ans, originaire du Ghana, a réussi à gagner Stuttgart en Allemagne. Mais sa demande de régularisation n’a pu aboutir. Il y a quelques semaines, Amine a été reconduit au Ghana. Durant son passage en Europe, des salésiens de Don Bosco l’ont accueilli et accompagné. L’interview a été réalisé, alors qu’Amine se trouvait en Allemagne.

      Lire la suite

    • Les jeunes migrants deviennent acteurs avec Welcome Jeunes

      JRS Welcome Jeunes au Campobosco 001 L'idée phare du programme Welcome Jeunes est de permettre aux réfugiés de sortir du statut de bénéficiaire dans lesquels ils sont souvent placés et de devenir des acteurs. Interview de Lucile, responsable du programme, que nous avons rencontrée au Campobosco l’an dernier.

      Lire la suite