A-nos-freres-d-Orient-Impossible de rester silencieux alors que le sort de ces Chrétiens a basculé, tout spécialement en Syrie et en Irak. Sept artistes, familiers du disque et de la scène, ont décidé d'unir leurs voix pour témoigner de leur solidarité avec leurs frères et soeurs Chrétiens d'Orient. Ensemble ils ont choisi dans leur répertoire 15 titres témoignant de la force de l'espérance, de la paix et du dialogue des religions, au profit de l'association l'Œuvre d'Orient.

 

 

Flyer-A-nos-freres-d-OrientMessage de Mgr Dominique Lebrun, évêque de Saint-Étienne : « En Irak et en Iran, en Syrie et en Égypte, au Liban comme en Jordanie et en Palestine, le nom de Jésus habite le cœur d'hommes et de femmes qui sont nos frères. Je les ai rencontrés dans leurs magnifiques pays. Ils sont les témoins de la première évangélisation, quand la Bonne Nouvelle partit de Jérusalem au nord, au sud, à l'est, à l'ouest. Ils doivent, nous devons à leurs ancêtres, la joie de croire dans les langues sémites et arabes. Leur volerat-on la joie de témoigner encore que les descendants d'Abraham veulent et peuvent vivre heureux ensemble ? »

 

Hubert Bourel, Steeve Gernez, Georges Goudet, Sandrine Kohlmann, Patrick Richard, Danielle Sciaky et Marie-Louise Valentin, réunis au sein d'un collectif, chantent la paix, la tolérance, l'espérance et la fraternité pour que les Chrétiens d'Orient ne soient pas oubliés. 

 

Fondée en 1856 par des laïcs, professeurs en Sorbonne, l'Œuvre d'Orient est la seule association française entièrement consacrée à l'aide aux Chrétiens d'Orient. Œuvre d'Église, elle est placée sous la protection de l'Archevêque de Paris. Elle soutient l'action des évêques et des prêtres d'une douzaine d'Églises orientales catholiques et de plus de 60 congrégations religieuses qui interviennent auprès de tous, sans considération d'appartenance religieuse.

 

Pour commander et soutenir :

 

Envoyer un chèque à l'ordre de
Danielle Sciaky de 15€
+ 4€ de frais de port à

 

Danielle SCIAKY
19, avenue Paul-Cézanne
13470 CARNOUX EN PROVENCE
France

 

 


Mot du jour

Lorsque Jean Bosco découvre la misère des jeunes, son premier objectif n’est pas de trouver une église ou de construire une école mais d’avoir un terrain pour jouer !

Aux éducateurs, il conseille : « Donnez ample liberté de sauter, de courir, de crier à cœur joie ». Et Marie-Dominique écrit aux sœurs de St-Cyr-sur-mer: « Dites bien aux filles que je veux qu’elles soient joyeuses, qu’elles sautent, qu’elles rient, qu’elles chantent… ! »

La cour de récréation est pour nos fondateurs, le cœur de tout acte éducatif, le centre de toutes les rencontres, de la détente, du petit mot de l’éducateur à l’oreille du jeune, du jeu collectif où chacun est vraiment lui-même, sans artifice, ni crainte ; où les aînés prennent en charge les plus petits et les timides ; où les adultes jouent avec les jeunes ; où l’on découvre ensemble les règles du vivre ensemble…

Tant et si bien qu’on dira : « Don Bosco parmi les jeunes, c’est Don Bosco dans la cour de récréation. »

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Étrenne 2018 du supérieur mondial des Salésiens
de Don Bosco : Cultivons l'art d'écouter et
d'accompagner (thème 2018 - © ANS)

Henri Marescaux témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

Aurelie Monkam Noubissi
  • Société

    • Jean-Marie Petitclerc : « certains jeunes vivent mal Noël »

      rue de NoëlBientôt Noël, les rues et les maisons s’illuminent ! Il est temps de réfléchir à la fête, avec amis, famille, belle-famille… L’effervescence est au rendez-vous ! Pourtant, c’est l’une des périodes les plus difficiles pour les jeunes en institution. Voici le témoignage de Jean-Marie Petitclerc, qui durant 30 ans a dirigé des institutions sociales salésiennes.

      Lire la suite

    • Culture des jeunes : le rêve de devenir Youtubeurs

      YouTubeurs L’univers de Youtube est d’une grande richesse (musique, films…), mais les jeunes sont passionnés par ce que l’on appelle les youtubeurs. Vous connaissez ?

      Lire la suite

    • Les challenges sur internet sont-ils dangereux ?

      ice bucket challenge 001 Depuis de nombreux mois, les challenges ont pris une ampleur importante sur internet, sur les réseaux sociaux. On peut en trouver de tous types, du divertissant, à l’émouvant, en passant par le vulgaire ou le dangereux. Mais en quoi consiste un challenge ?

      Lire la suite

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite