onu 3Don Bosco à l’ONU. Le Saint Siège promeut l’approche salésienne de l’éducation, fondée sur la méthode préventive de Don Bosco : éduquer avec amour et développer une bonne estime de soi chez les jeunes par l’activité créatrice. Mgr Bernadito Auza, observateur permanent du Saint Siège aux Nations Unies à New-York, a plaidé pour cette approche, au cours d’une conférence organisée à l’ONU le 5 mars 2015, en l’honneur du bicentenaire de la naissance de Don Bosco. Deux conférenciers ont ensuite développé la méthode préventive de Don Bosco : le cardinal salésien Oscar Andrès Rodriguez Maradiaga et le Père Juan de la Cruz Ribadeneira. Une méthode qui continue d’inspirer les efforts des Salésiens dans plus de 130 pays.

 

« Da mihi animas », le chant pour le Bicentenaire de la naissance de Don Bosco résonnait sur fond musical, pendant que ambassadeurs, membres des délégations des Nations Unies, salésiens, étudiants et collaborateurs, représentants des organismes de sociétés civiles et leaders religieux et laïcs faisaient leur entrée dans la salle du siège des Nations Unies à New York, le 5 mars dernier. Ils étaient tous là pour participer à une célébration d'hommage au charisme salésien, à l'occasion de l'année Bicentenaire.

 

DB ONURépondre aux besoins des jeunes et de ceux qui vivent en pauvreté

C'est le troisième événement réalisé auprès des Nations Unies pour mettre en évidence le charisme salésien à l'occasion du Bicentenaire, cette fois sur le thème : « Répondre aux besoins des jeunes et de ceux qui vivent en pauvreté : une réponse salésienne à plusieurs dimensions » (video sur le site de l'ONU).

 

Le cardinal salésien Óscar Andrés Rodriguez Maradiaga, archevêque de Tegucigalpa, a été encore une fois le conférencier principal. Il a défié les personnes présentes à être prophétiques pour faire face aux problèmes de notre temps et il a focalisé ses observations sur le droit humain à l'eau et aux services de santé.

 

 

« Les objectifs du développement ne peuvent être atteints
que s'ils sont centrés sur la population »

 

 

L'intervention du P. Juan de la Cruz Rivadeneira, sdb, a présenté l'impact des industries extractives sur la vie, la santé et la culture du peuple Shuar en Equateur. En ces régions, l'eau est détournée pour gérer et maintenir les nouvelles industries qui sont en train de dévaster le milieu et la santé des habitants. « Cette réalité aggrave l'avenir des jeunes et des enfants, qui sont déplacés de leurs territoires légitimes, et elle met en péril leur vie et le développement harmonieux de leur culture et spiritualité ». Le salésien a terminé son intervention en invitant à chanter une version du célèbre « Salve Don Bosco Santo » composée par les jeunes Shuar pour manifester leur désir de préserver leur propre style de vie.

 

Mgr. Bernadito Auza, observateur permanent du Saint Siège à l'ONU a pris la parole : il a constaté le rôle des salésiens comme éducateurs, spécialement des jeunes marginalisés ou exclus, souligné leur présence en 132 pays et rendu hommage au Système Préventif, affirmant que les salésiens « nous révèlent le secret du succès de Don Bosco, c'est-à-dire éduquer avec amour et faire développer chez les jeunes une seine estime de soi par des activités créatrices ».

 

 

 

 

Agence d'informations Salésienne (ANS)

26 mars 2015

 


Mot du jour

J'aime quand ma petite fille me dit : « tu es contente, Mamita ? » Elle me regarde avec un sourire en coin qui attend ma reconnaissance et il y a tant d'espoir dans ce sourire. Quel bonheur simple de la serrer contre moi et de lui dire : « Oui, je suis contente de toi, de ce que tu es,... mon cœur est comblé ! »

Le sentiment de contentement est source de vraie joie. Etre content de ma journée écoulée, de mon travail, de mes rencontres, de ma vie,... cela donne un sentiment de satisfaction, d'être bien avec les autres, d'être bien avec le monde.

On peut toujours trouver un manque, un point sombre dans nos vies. S'entraîner à regarder ce qui est plutôt que ce qui n'est pas, à percevoir le petit rayon de lumière dans le ciel menaçant, ... cela peut vraiment tout changer.

La source de la joie, le bonheur c'est d'avoir un cœur qui se contente de ce qu’il a.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Lucie
Voir l'article

Campobosco 2017
le diaporama
Voir l'article

« On va tout faire pour »
par les élèves de Lyon-Pressin
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

https://vimeo.com/221142294
  • International

    • Label salésien : Rebattre les cartes de la nutrition

      lappel nutrition tchad 004 Depuis trente ans, l’association Appel Durance œuvre pour lutter contre la malnutrition des enfants au Tchad, en partenariat avec les villageois. Cette association utilise la méthodologie des « Nutricartes » qui obtient de très bons résultats. Don Bosco Aujourd’hui a voulu en savoir plus et a interviewé sa présidente, Anne Vincent.

      Lire la suite

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite

  • Société

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite

    • Pour une écologie authentique

      ecologie authentique ressins 002 « Tout changement a besoin d’un chemin éducatif » plaide le Pape dans l’encyclique « Laudato Si’ ». Elèves en établissement agricole ou horticole, enseignants, mouvements de jeunesse, sont attentifs aux évolutions de l’écologie, mais il reste beaucoup à faire. Dans le réseau des établissements Don Bosco, on avance.

      Lire la suite

    • Amine : du Ghana à l’Allemagne et retour…

      Amine Après cinq années de voyage – où il a connu la peur et l’angoisse – Amine, 23 ans, originaire du Ghana, a réussi à gagner Stuttgart en Allemagne. Mais sa demande de régularisation n’a pu aboutir. Il y a quelques semaines, Amine a été reconduit au Ghana. Durant son passage en Europe, des salésiens de Don Bosco l’ont accueilli et accompagné. L’interview a été réalisé, alors qu’Amine se trouvait en Allemagne.

      Lire la suite

    • Les jeunes migrants deviennent acteurs avec Welcome Jeunes

      JRS Welcome Jeunes au Campobosco 001 L'idée phare du programme Welcome Jeunes est de permettre aux réfugiés de sortir du statut de bénéficiaire dans lesquels ils sont souvent placés et de devenir des acteurs. Interview de Lucile, responsable du programme, que nous avons rencontrée au Campobosco l’an dernier.

      Lire la suite