francois de sales liberte accompagnement 03 Pour tout religieux, le défi de l’accompagnement spirituel est d’ouvrir à une liberté intérieure. Saint François de Sales était un accompagnateur exemplaire. Il ne mettait pas l’esprit critique à part de la foi. Interview de sœur Marthe Rios, sœur salésienne de Don Bosco, théologienne, apporte son éclairage.

 

DBA : Peut-on parler d’esprit critique chez François de Sales ?

francois de sales liberte accompagnement 01 Sr Marthe Rios : Quand François était étudiant à Paris, il traversa une terrible crise d’angoisse. La théologie de l’époque affirmait que l’homme était prédestiné et que très peu étaient sauvés. Il eut peur d’être damné. Cette théorie lui parut injuste. Il chercha dans la Bible, échangea avec des professeurs. Comme il ne trouvait pas de solution, Il se tira de ce doute par un acte de liberté : il décida que, s’il ne pouvait rien faire pour changer sa situation et obtenir la vie éternelle, il pouvait au moins continuer à être l’ami de Dieu en ce monde. « Ah, quoy qu’il en soit, Seigneur, pour le moins, que je vous ayme en cette vie, si je ne puis vous aymer en l’éternelle. »

DBA : Mais François de Sales n’attachait-il pas beaucoup d’importance à la vertu d’obéissance ?

francois de sales liberte accompagnement 02 Sr Marthe Rios : Oui, mais pas aveuglément. Par exemple, il laissait toute liberté dans le choix de l’accompagnateur spirituel. Or, c’est essentiel, car c’est dans ce domaine que se prennent les décisions existentielles. Quand il recommande à la baronne De Chantal l’obéissance envers son premier directeur spirituel, il lui dit en même temps : « Je loue infiniment le respect religieux que vous portez à votre directeur et vous exhorte de soigneusement y persévérer ;… mais il ne vous doit gêner, ni étouffer la juste liberté que l’Esprit de Dieu donne à ceux qu’il possède » (XII 279). Et il lui donne trois critères pour choisir un bon directeur spirituel : « Il le faut plein de charité, de science et de prudence : si l’une de ces trois parties lui manque, il y a du danger. »

 Choisir son accompagnateur spirituel

 Dans l'« Introduction à la Vie Dévote » de Saint François de Sales : « Choisissez en un (un accompagnateur) entre mille, et moi je dis entre dix mille, car il s'en trouve moins que l'on ne saurait dire qui soient capables de cet office. Il le faut plein de charité, de science et de prudence Si l'une de ces trois parties lui manque, il y a du danger. Mais je vous dis derechef, demandes-le à Dieu, et l'ayant obtenu bénisses sa divine Majesté, demeurés ferme et n'en cherches point d'autres, ainsi allez simplement et humblement car vous ferez un très heureux voyage. » Introduction à la vie dévote, Livre 1, chapitre 5

Retraites salésiennes accompagnées

Selon la spiritualité de St François de Sales

France, 23 - 31 Juillet, Monastère de la Visitation à Voiron (38)

Belgique, 30 juillet - 7 aout, Abbaye de Soleilmont à Fleurus près de Charleroi

Suisse, 12 - 18 août, Morgins

Contact : Sr Dominique Godino, fma


Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Comment sortir de la crise… des gilets jaunes ?

      don bosco Petitclerc gilets jaunes 2 Alors que nous venons de vivre l’acte 6 des gilets jaunes, Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, nous livre son point de vue.

      Lire la suite

    • Harcèlement au collège : comment on en arrive là, comment on s’en sort ?

      don bosco harcelement 04 Depuis quelques mois, la rentrée scolaire a eu lieu ; avec son lot de joies, d’habitudes, de retrouvailles, de nouveautés. Mais parfois, pour certains, c’est un moment d’appréhension, surtout lorsqu’on est victime de harcèlement. Basile, jeune lycéen aujourd’hui, a accepté de témoigner sur ces difficiles années de collège.

      Lire la suite

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite