Bafa 6 ptePendant les vacances d'hiver et de printemps, l'Association Don Bosco Jeunes propose des sessions de formation au BAFA*; car en France, l'état régule l'accès à la fonction d'animateur. Durant la dernière session de sept jours, douze stagiaires, de moins de 20 ans, se sont formés à la responsabilité et la mise en œuvre de temps d'animation.

 

 

Devenir responsable de plus jeunes, gagner un peu d'argent pendant les vacances ou préparer une carrière dans l'animation... Il y autant de raisons que de stagiaires pour les motiver à la première étape de formation au BAFA . Au résultat de cette apprentissage, la réglementation française demande aux futurs animateurs de savoir travailler en équipe, de préparer et mettre en œuvre des temps d'animation, de connaître la réglementation des Accueils Collectifs de Mineurs, de favoriser les projets des jeunes.

 

Une pédagogie salésienne

La Fédération Sportive
et Culturelle de France

La FSCF est un des cinq mouvements éducatifs de l'Église en France.

 

Fédération affinitaire, elle prône l'épanouissement de la personne humaine par le sport et la culture.

Elle compte 500 000 membres dont 50 % ont moins de 18 ans et plus de 2040 associations affiliées, réparties en ligue régionale sur toute la France.

 

Pour mieux connaitre la FSCF : www.fscf.asso.fr

 

La pédagogie de Don Bosco a toujours promu la responsabilisation des plus grands pour s'occuper des plus jeunes. Quoi de plus naturel pour la famille salésienne que de s'engager dans ce sens. Si l'ADBJ* met en place des sessions en accord avec la législation, sa façon de faire est bien propre à la pédagogie salésienne :

  • un accompagnement fort,
  • une mise en pratique développée pour apprendre en faisant, une évaluation des stagiaires et des temps d'animation mettant en avant la réussite,
  • une place importante aux activités manuelles, aux grands jeux, aux veillées...

Les jeunes développent leur responsabilité

La dernière session à Ressins a accueilli principalement des lycéens. Certains issus des Maisons Don Bosco (Ressins, Lyon, Nice). D'autres arrivent par la Fédération Sportive et Culturel de France (FSCF ) sans qui l'ADBJ ne pourrait mettre en place ces stages BAFA. Enfin, quelques-uns ont trouvés ce stage grâce à Internet.

 

Les formateurs sont bénévoles : issus du réseau salésien et diplômés, ils se mettent volontiers au service de ces formations. Ils sont convaincus en effet que les stages BAFA sont aussi une formation humaine où les jeunes apprennent, en une semaine, à développer leur capacité à être responsable.

Sébastien Robert
14 mars 2014

BAFA = Brevet d'Aptitudes à la Fonction d'Animateur

ADBJ  =  Association Don Bosco Jeunes

 

Bafa 4 pte ok

Bafa 9 pte

Bafa 5 pteBafa 3 pte

Bafa 7 pteBafa 6 pte

 

 

Pour aller plus loin

Pour passer son BAFA :
Il faut avoir plus de 17 ans, et s'engager sur 3 sessions :
- le stage de formation générale (7 jours)
- le stage pratique que le stagiaire doit trouver dans une colo, un centre de loisir...
- le stage d'approfondissement où le stagiaire choisira la session (et l'organisme) en fonction de la dominante de formation proposée comme la petite enfance, les jeux de plein air, le multimédia...
Les informations sur les stages proposées par l'ADBJ sont disponibles sur www.donboscojeunes.net

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Mot du jour

synode des jeunes Don Bosco

Parole de jeunes : Anthony

 

 

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite

    • Question d'éducation : Etre gentil, pas facile à vivre ?

      Gentilesse Serdu 1 Apprendre la gentillesse à ses enfants, n’est-ce pas les envoyer comme des agneaux au milieu des loups ? La méchanceté est bien présente dans notre monde compétitif et dur où tous les coups semblent recommandables. Faut-il alors leur appendre le calcul, la recherche de son intérêt « bien compris » ? La réponse estnclaire : inutile d’en rajouter !

      Lire la suite

    • Quelle présence dans la cour virtuelle des réseaux sociaux ?

      cour viturelle et reseaux sociaux Les relations sociales se font sur la toile autant que sur le béton de la cour. Alors, allons sur les réseaux sociaux ! Mais jusqu’où ? Faut-il encourager la présence des adultes sur les réseaux ? Pourquoi faire ? Quelle présence assurer ? Est-ce une bonne - ou fausse - bonne idée ?

      Lire la suite

    • Jean-Marie Petitclerc : « Peser sur la politique de la ville »

      Animation de rue 2 Les Salésiens de Don Bosco viennent de fédérer toutes leurs oeuvres d'action sociale au sein du réseau DBAS. Don Bosco Action Sociale compte 60 établissements et est coordonné par Jean-Marie Petitclerc.  Ce spécialiste des questions d'éducation et des banlieues, fondateur du Valdocco, connait bien les différents rouages de la politique de la ville menée, en France, depuis dix ans. Sœur Joëlle Drouin l’a interrogé.

      Lire la suite