WEN TSEC 355pxComme tous les ans, le réseau TSEC (Travail Social et Engagement Chrétien) s'est retrouvé au Mans, les 13 et 14 avril autour du thème : « Adhère au projet, mais... sens-toi libre ! » Ce fut l'occasion pour les travailleurs sociaux de se rencontrer, se soutenir, s'interpeller et construire des repères pour mieux « concilier loi et liberté dans les pratiques éducatives ».

L'éclairage d'un philosophe sur la notion de loi

Pour tenter de prendre un peu de hauteur et y voir plus clair, il a été fait appel à un philosophe, Mr Loïc de Kérimel (à droite sur la photo). Son intervention a permis de distinguer plusieurs définitions du concept de loi. Ces apports structurants ont permis de clarifier le sens des adjectifs souvent accolés au terme « loi » : morale, civile, naturelle, symbolique. Ensuite, Loic de Kérimel a transmis quelques éléments de l'utilisation de la loi dans les sociétés primitives, puis dans l'histoire d'Israël, textes de l'Exode à l'appui. La réflexion était ainsi bien lancée.

 

 Une méditation pour mieux relire sa pratique en groupe

Ensuite, pour ne pas rester sur une dynamique uniquement réflexive, un temps spirituel a été proposé, à partir d'un dialogue contemplatif sur le texte tiré de l'Evangile de Matthieu (Mt 9, 14-17) où Jésus s'exprime sur le sens de la prescription du jeûne. Ce fut une occasion de contempler ensemble la manière dont le Christ reçoit et manie la loi afin d'en orienter son utilisation vers le service et l'amour du prochain.
Ce temps a bien préparé le temps d'échanges qui a suivi sur les pratiques d'accompagnement. Ce temps est essentiel dans les rencontres TSEC car il permet aux personnes de partager plus personnellement ce qu'elles vivent : leurs joies, leurs difficultés, leurs questions.

Un jeu ! Suivi d'un debrifing

Durant l'après-midi du samedi, afin d'entrer plus concrètement dans la délicate articulation entre intégration de la loi et don de l'amour fraternel, un grand rallye dans les rues du Mans a été proposé ! En petites équipes, chacun a pu découvrir le beau centre piétonnier de la ville, tout en continuant à faire connaissance et à échanger des nouvelles.
Toujours du coté ludique, la soirée a été consacrée à l'animation d'un jeu coopératif avec Willy Collet, directeur du Valdocco de Fougères. Après avoir bien joué et bien ri, Willy a animé le débriefing qui a aidé à repérer comment nous avions fait équipe, et comment les uns et les autres s'étaient situés par rapport au jeu et à ses règles.

Comment loi, liberté, et amour sont liés

Le groupe s'est retrouvé autour de Jean-Marie Petitclerc, directeur de l'association Valdocco, à qui il a été demandé une intervention sur le thème du week-end. S'appuyant sur les travaux du théologien Xavier Thévenot mais aussi sur ses longues années de pratiques éducatives auprès des jeunes en difficulté, il a donné des éléments consistants pour articuler amour et loi dans la pratique, en vue du déploiement de la liberté des personnes accompagnées : de même qu'il n'y a pas d'exercice ajusté de la loi sans amour, il n'y a pas d'amour ajusté sans respect de la Loi. Au fur et à mesure des échanges, chacun a pu décliner ce « cercle » dans ses relations d'accompagnement comme dans ses relations d'équipe.

La liturgie de l'eucharistie a proposé une méditation sur le récit de la pêche miraculeuse dans l'Evangile de Jean. A l'image des disciples amenant les nombreux poissons de leur pêche sur le feu entretenu par le Ressuscité, chacun a amené son pain de vie au pied de l'autel . Là où le Christ multiplie les dons pour la multitude.

C'est avec un cœur et des liens ressourcés que les uns et les autres ont repris leurs routes respectives. Prochain rendez-vous pour TSEC : Diaconia 2013 à Lourdes, les 9, 10, et 11 mai prochain !

Emmanuel Besnard, sdb
Prêtre, éducateur spécialisé
25 avril 2013

WEN TSEC 2 pteTsec réunit chaque année 25 participants venus de toute la France. WEN TSEC 3 ptePatrice DESPLECHIN (TSEC Nord) parle avec Claire BONAIME (participante)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour aller plus loin

Le site de l'Association TSEC

L'article "TSEC fête ses 10 ans"

Diaconia 2013

 

 

 

 

 

 


Lourdes 2019

congres lourdes 2019 salesien don bosco

Toutes les informations sur le pèlerinage Lourdes 2019...

Mot du jour

52 paroles s1 e11

On pourrait reformuler ainsi la question : « Qui détestes-tu le plus ? » On a le plaisir de constater que beaucoup rejettent « détester » comme trop fort ou loin de leurs sentiments. Quand ce verbe s’applique, c’est à ceux qui ont souffert de la maltraitance ou de la trahison d’un de leur proche.

Nos interviewés n’aiment pas les racistes, les homophobes, ceux qui manquent d’ouverture d’esprit, les radins, les moqueurs mais surtout les prétentieux et les gens trop sûr d’eux. La liste n‘est pas exhaustive. Pourtant certains essaient de comprendre cette inimitié. Pour Maxime « Quelqu’un, il a forcément quelque chose de bon et du coup, si on cherche bien, on ne peut pas détester quelqu’un. »

Question : Avons-nous le souci d’aller au-delà de nos détestations ?

Voir le 11è épisode : Qu’est-ce que tu détestes le plus ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Comment sortir de la crise… des gilets jaunes ?

      don bosco Petitclerc gilets jaunes 2 Alors que nous venons de vivre l’acte 6 des gilets jaunes, Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, nous livre son point de vue.

      Lire la suite

    • Harcèlement au collège : comment on en arrive là, comment on s’en sort ?

      don bosco harcelement 04 Depuis quelques mois, la rentrée scolaire a eu lieu ; avec son lot de joies, d’habitudes, de retrouvailles, de nouveautés. Mais parfois, pour certains, c’est un moment d’appréhension, surtout lorsqu’on est victime de harcèlement. Basile, jeune lycéen aujourd’hui, a accepté de témoigner sur ces difficiles années de collège.

      Lire la suite

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite