table ronde une355Ce lundi 15 avril 2013, au Théâtre de Neuilly, au cours de son Assemblée Générale, était célébré l'anniversaire des vingt ans de l'A.S.E.T.A. Association pour le Soutien des Etablissements Techniques en Afrique. Afin de fêter l'événement, un public nombreux avait été invité autour de Madame Nicole Prié, co-fondatrice de l'œuvre. Avec notamment, le Père Alain Beylot, directeur de la Fondation Don Bosco, Christine Giraud-Sauveur, adjointe au maire de Neuilly-sur-Seine mais aussi Job Inisan et Jean-Pierre Monnier, pères salésiens. Et beaucoup d'autres bénévoles et sympatisants.

 

 

 

 

 

 

 



Les finances

Le apport financier de l'association laissait apparaître une situation saine, mais en équilibre précaire sur une ligne crête située entre l'abîme des demandes d'aide toujours plus nombreuses et les ressources financières limitées aux dons et actions bénévoles de l'association. Nous avons ainsi appris que l'ASETA, au cours du dernier exercice, a pu adresser un don de 10.000 € d'aide à l'établissement scolaire de Kenitra au Maroc, de 280 € à celui d'Oyem au Gabon, pour ne citer que ceux-là. A ces dons, il nous a été rappelé qu'il a fallu ajouter les frais d'expédition, souvent importants, des colis envoyés aux divers établissements : 520 € pour Kenitra, 50 € pour l'Ile Maurice etc...


Les projets

Puis, nous ont été présentés les projets d'aide pour le nouvel exercice. Ceux-ci sont audacieux : pas moins de six projets correspondant à autant de demandes de soutien pressantes provenant d'établissements scolaires techniques situés principalement en Afrique, à Madagascar, à l'Ile Maurice...
Ont été notamment cités par Madame Nicole Prié :carte du monde355

  • Pointe Noire, au Congo, pour Notre-Dame de la Paix, une demande de catalogues "La Redoute" et tous magazines spécialisés en couture et haute couture ;
  • Kenitra, au Maroc, pour l'Ecole d'électricité de Jukspel, une demande de matériels et outillages divers ;
  • Sénégal, pour une congrégation de religieuses Spiritaines, des machines à coudre et autres matériels de couture ;
  • l'Ile Maurice, une demande réitérée de livres jusqu'à ce jour non trouvés ;
  • Bangui, Centrafrique, au Centre d'Amana, une demande d'aide difficile à satisfaire du fait du climat politique délétère;
  • Madagascar, pour l'Association "Grandir dignement" (qui cherche à aider les enfants mineurs incarcérés pour faits de délinquance), une demande d'aide pour favoriser l'apprentissage en maçonnerie, ce qui permettrait aux enfants concernés non seulement d'avoir une activité et d'apprendre un métier, mais aussi de pouvoir manger et s'asseoir dignement sur des tables et bancs en ciment, et non plus sur le sol !

 

L'ASETA fait désormais partie de la Fondation Don Bosco

Suivit une intervention du Père Alain Beylot nous rappelant que l'ASETA, bien que faisant désormais partie de la Fondation Don Bosco, n'en reste pas moins décisionnaire de ses choix d'initiatives, de logistique et d'aides, la Fondation Don Bosco n'étant là que pour soutenir administrativement l'ASETA. Le directeur de la Fondation n'a ensuite pas manqué de féliciter, remercier et encourager chaleureusement les bénévoles qui ont envoyé des colis ou participé de diverses manières à l'évolution et au fonctionnement de l'ASETA. Enfin, tout en rendant un hommage appuyé au regretté Pierre Prié, fondateur de l'admirable association, le Père Beylot nous a également sensibilisés sur son avenir fragile et, partant, de ses importants besoins en ressources, en investissement humain et en argent. Evoquant l'œuvre de saint Jean Bosco, il nous a rappelé que, déjà en son temps, la solidarité Nord-Sud avait préoccupé le saint prêtre italien, éducateur des jeunes. Lui-même, en effet, avait envoyé des missionnaires par le monde entier, alors que les besoins étaient énormes au sein de Turin, sa ville d'apostolat. Nous avons compris qu'il y avait là un appel sous-tendu à notre générosité !

 

 


L'adjointe au maire de Neuilly

personnalités 355 Mme Giraud Sauveur, Nicole Prié avec son frère et ses soeurs lors du pot amicalL'intervention remarquée de Madame Giraud-Sauveur, adjointe au maire de Neuilly, a dynamisé -s'il en était besoin- l'enthousiasme et la reconnaissance de l'auditoire. Quelques phrases, saisies au vol, de la déléguée à la vie associative en seront les meilleures rapporteuses :
-" Nicole Prié aurait pu tout lâcher après le décès de Pierre, mais c'est le contraire qui s'est produit, elle a supporté l'ASETA à la force du poignet et lui a permis de se développer dans les conditions que tous ici connaissent !"
-" La volonté d'une seule personne peut faire bouger les montagnes !"
-" Le développement extraordinaire de l'ASETA permet de croire en l'avenir de l'humanité..."
Et, terminant par une note optimiste, à défaut d'être réaliste :
" Pour les 40 ans de l'ASETA, nous serons tous là !"

 

 

 

 

L'histoire de l'ASETA

Pour clôturer l'Assemblée Générale, un diaporama "power-Point" commenté par le Père Jean-Pierre Monnier et Nicole Prié a décliné les origines et l'historique de l'association. La chronologie, année par année, des aides apportées aux établissements techniques, de plus en plus nombreux, "l'explosion" des demandes venant de partout, les joies, peines et déconvenues de l'ASETA, y ont été évoquées depuis 1993 jusqu'en 2012. Tout particulièrement le décès de Pierre Prié en 2001 qui, sans la combativité et le courage de Nicole, aurait pu sonner l'arrêt définitif de l'association.


Nicole Prié a ajouté quelques précisions, expliquant notamment qu'une nouvelle demande d'aide génère automatiquement un nouvel appel à des personnes bénévoles, personnes qu'il faut d'abord former, que ce travail ne se fait pas par la seule bonne volonté mais aussi par une certaine compétence et une persévérance assurée.
Nous avons été surpris par les photos montrant le domicile de Nicole, depuis la salle de séjour jusqu'à la cave, envahi par les montages électriques, les livres à réparer, les colis à préparer et envoyer, jusqu'à la cour de l'immeuble encombrée de divers matériels en partance pour l'Afrique ou d'autres continents. Plusieurs parmi l'auditoire ont considéré que la vie en cohabitation avec tous ces colis et matériels divers relevait à proprement parler, non plus seulement du dévouement, mais de l'héroïsme !


Mais quel résultat ! Jugez plutôt ! En vingt ans, 40 écoles ont été aidées de diverses manières et des milliers de colis ont été envoyés !
L'assemblée générale, à la fois sérieuse et joyeuse, s'est terminée par un partage d'apéritif dinatoire de haute qualité au cours duquel chacun a pu se féliciter d'avoir participé de près ou de loin aux activités de l'ASETA, une bienfaisante, une noble, une auguste association !
Puisse-t-elle évoluer sous le saint patronage de Jean Bosco et de Pierre Prié !

Jean-Pierre Monnier
16 mai 2013

 

affiches2 355Affiches montrant les réalisations de centres aidés par l'ASETAaffiches355Pierre Prié, fondateur de l'ASETA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

assisatnce 355 1Foyer de l'ancien théatre de Neuilly, l'assistance venue nombreuse à l'occasion des 20 ans de l'ASETAassistance 355 L'auditoire durant la réunion

 

jOB 355Père Job Inisan et père J-P Monnier, Patrick Guillot SalomonM Prière355Brigitte Bonneau, Nicole Prié, Nicole Beaurepaire 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Mot du jour

logo calendrier de l avent 2017

Du 2 au 24 décembre,
Don Bosco Aujourd'hui vous propose de retrouver le mot
du jour dans
le calendrier de l'Avent 2017...

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Henri Marescaux témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Aurelie Monkam Noubissi témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

Aurelie Monkam Noubissi
  • Maisons Don Bosco

    • Des collégiens sur la route… des migrants !

      jeu migrants 02 Cet après-midi du jeudi 16 novembre 2017 les élèves de 4e du collège Bon-Accueil ont participé à une animation qui avait pour but de sensibiliser les jeunes aux problématiques des migrations internationales et d’en comprendre les enjeux. La sensibilisation s’est déroulée en trois temps : une introduction en classe sur les différents types de migrations et le partage de témoignages de mineurs non accompagnés, une mise en situation, sous forme de grand jeu puis une relecture du ressenti et des savoirs abordés à la suite de cette expérience.

      Lire la suite

    • Découvrez le nouveau site : www.oxyjeunes.net

      oxyjeune Animer un veillée spirituelle, préparer un temps d’animation, proposer un tournoi sportif… autant d’activités, pour enfants, jeunes et familles, disponibles sur le site www.oxyjeunes.net, à télécharger…. sans modération ! Le père Xavier Ernst et sœur Anne Orcel, délégués à la pastorale des jeunes, expliquent pourquoi ils ont voulu créer un nouveau site, dédié à la Pastorale.

      Lire la suite

    • « Réussir sa vie…, réussir dans la vie : les lycéens de Ressins ont la parole

      ressins reussir sa vie 01 Les élèves accompagnés par les animateurs en pastorale scolaire et les enseignants du lycée Etienne Gautier de Ressins ont débattu sur la question : « Réussir sa vie… Qu’est-ce que cela veut dire pour moi ? » Les réponses des jeunes futurs agriculteurs sont pleines de bon sens et de lucidité.

      Lire la suite

    • 20 jeunes en formation de « Secouristes pour la paix »

      secouristes de la paix 01 Une vingtaine de jeunes de secondes du réseau des établissements scolaires Don Bosco de France et de Belgique ont suivi la formation « Secouriste pour la paix ». Cette session a eu lieu du 22 au 27 octobre, à Nice. Animée par Myriam Maréchal accompagnée de formateurs de l’IFHIM* en collaboration avec le Valdocco Nice. L’objectif ? Apprendre à se découvrir pour avoir un meilleur engagement dans les projets.

      Lire la suite

    • Le Lycée Costa de Beauregard en visite à Turin

      chambery turin 01 Chaque année le lycée Costa de Beauregard organise un voyage à Turin pour permettre au personnel enseignant et administratif de découvrir Don Bosco. Le Père Paul Ripaud se fait le guide de ces voyages. Une aventure magnifique pour les jeunes lycéens.

      Lire la suite

    • Réussir dans la vie ou réussir sa vie ? Comment ne pas se contredire ?

      reussir dans la vie 003Parents et enseignants souhaitent la réussite de leurs enfants ou de leurs élèves, réussite aux examens bien sûr, mais aussi réussite sociale. Mais l'expression même « réussir dans la vie » est problématique pour les chrétiens. Le Père Paul Ripaud, salésien et membre de la communauté éducative du Lycée Etienne Gauthier de Ressins, pose le problème et évoque la position originale de Don Bosco.

      Lire la suite

  • Société

    • Les challenges sur internet sont-ils dangereux ?

      ice bucket challenge 001 Depuis de nombreux mois, les challenges ont pris une ampleur importante sur internet, sur les réseaux sociaux. On peut en trouver de tous types, du divertissant, à l’émouvant, en passant par le vulgaire ou le dangereux. Mais en quoi consiste un challenge ?

      Lire la suite

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite

    • « Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

      apprends moi la nature 002 Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite