WEAnciens 355Fabrice Hadjadj, Grégory Turpin et le père Daniel Federspiel : les trois grands témoins du prochain week-end Don Bosco jeunes et famille sont désormais connus ! Le clown, le chanteur et le philosophe : voilà qui pourrait sonner comme une fable de Jean de La Fontaine. C'est en fait, en résumé, le programme du prochain week-end « Don Bosco jeunes et familles ». Pour sa cinquième édition, ce rassemblement salésien plus spécialement proposé aux jeunes professionnels et aux couples avec enfants, aura en effet lieu du dimanche 20 octobre (en soirée) au jeudi 24 octobre 2013 (midi), à Saint-Jean de Sixt (Haute-Savoie).

 

 

 

 

 

 

 

Comme chaque année, le programme alternera des temps de rencontres avec de grands témoins, des jeux à la salésienne, des visites et des temps de détente (notamment autour de la piscine du village). Et, bien sûr, des temps de prière, grâce notamment à l'accompagnement des religieuses et religieux salésiens présents.

Le clown, le chanteur et le philosophe... 

Chaque matin, pendant que les jeunes seront pris en charge en club, trois « grands témoins » viendront évoquer leur parcours : couronné il y a peu du prix « Spiritualités d'Aujourd'hui 2013 » pour son livre « Comment parler de Dieu aujourd'hui ? » Fabrice Hadjadj, qui se présente lui-même comme un « philosophe juif, de nom arabe et de confession catholique », est l'un des intellectuels chrétiens les plus stimulants de notre époque. Le directeur de l'institut Philantropos de Fribourg évoquera son parcours. Et l'admiration qu'il porte à saint François de Sales.


Deuxième témoin, le chanteur Grégory Turpin. Celui-ci vient de participer à l'aventure de l'album « Thérèse Vivre d'amour » composé par Grégoire, dans lequel il interprète notamment un duo avec Natasha St-Pier. Il évoquera son parcours, tortueux, entre carmel et show-biz. Et cette belle carrière qui l'a récemment amené à rencontrer le pape (à qui il a remis un exemplaire du disque « Thérèse vivre d'amour ») ou qui le fera chanter aux JMJ de Rio.


Enfin, le nouveau provincial des salésiens de Don Bosco de France-Belgique, le père Daniel Federspiel, viendra lui aussi témoigner de son parcours, sacrément atypique lui aussi. Car si Don Bosco faisait l'acrobate pour être ami avec les jeunes, le père Daniel Federspiel fait lui... le clown. Ce prêtre, qui vient d'être nommé responsable de la congrégation pour la France et la Belgique francophone, se transforme en effet parfois en Papi, clown magicien, aux chaussures trop grandes et au nez rouge !

 

Week-end Don Bosco jeunes et famille, 20-24 octobre 2013, à Forgeassoud (Saint-Jean de Sixt). Tarif prévisionnel (en pension complète) : adulte, 200 euros ; enfant de moins de 16 ans, 15 euros ; étudiants, 150 euros. Réduction à prévoir pour personnes venant de loin. Pour tout renseignement ou pour toute pré-inscription, contactez-nous.

Benoît Deseure
30 mai 2013

 

Pour aller plus loin



 

 

 

 

 

 

 

Forgeassoud REPAS355La salle à manger à Forgeassoud. Une ambiance conviviale et familialeLe-Chinaillon-pres-de-Forgeassoud-ete355Un village entier s'étire dans la plaine. Le village vacances des Aec est situé dans un site formidable.


Mot du jour

Le nom est la dernière chose qui nous reste quand les parents ne sont plus là. C’est un lien qui atteste de notre humanité engendrée. Le nom nous inscrit dans une histoire, dans une filiation, dans une famille. Le nom ne nous appartient pas vraiment : il se transmet. Il constitue aussi une part de notre identité sociale : avec lui, nous sommes d’un peuple. L’engouement actuel pour la généalogie nous prouve l’importance vitale du nom et de ce qu’il représente.

Etre appelé par son nom, c’est être reconnu et rejoint dans son humanité. Quand Dieu appelle, il le fait à l’aide du nom, car chacun est unique. En nommant leurs enfants, les parents prennent soin de choisir un prénom qui ait du sens. On voit bien quelles difficultés personnelles peut vivre un enfant ou un adolescent qui n’aurait plus la possibilité de se référer à une filiation pour tisser les liens de son histoire. Pour aller de l’avant, chacun a besoin de savoir d’où il vient. Le nom est une pièce essentielle de cette origine.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Pierre Favre, ancien chanteur des Garçons Bouchers
devenu bénévole au Secours Catholique
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Paul
Voir l'article

« On va tout faire pour »
par les élèves de Lyon-Pressin
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • International

    • Label salésien : Rebattre les cartes de la nutrition

      lappel nutrition tchad 004 Depuis trente ans, l’association Appel Durance œuvre pour lutter contre la malnutrition des enfants au Tchad, en partenariat avec les villageois. Cette association utilise la méthodologie des « Nutricartes » qui obtient de très bons résultats. Don Bosco Aujourd’hui a voulu en savoir plus et a interviewé sa présidente, Anne Vincent.

      Lire la suite

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite

  • Société

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite

    • « Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

      apprends moi la nature 002 Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite

    • Pour une écologie authentique

      ecologie authentique ressins 002 « Tout changement a besoin d’un chemin éducatif » plaide le Pape dans l’encyclique « Laudato Si’ ». Elèves en établissement agricole ou horticole, enseignants, mouvements de jeunesse, sont attentifs aux évolutions de l’écologie, mais il reste beaucoup à faire. Dans le réseau des établissements Don Bosco, on avance.

      Lire la suite