italienLe soir du 28 mai dernier, dans un parc de Munich, Domenico Lorusso, jeune italien, a été tragiquement assassiné par un voyou alors qu'il se promenait en vélo avec sa fiancée. Domenico, ayant grandi dans l'oratoire salésien de Potenza, environ 20 jours avant de mourir avait posté sur son profil de Facebook une photo de l'oratoire et un bref poème: un vrai hymne à l'oratoire.

 

 

 

 

 

Domenico était le cadet de quatre frères, une famille unie et profondément chrétienne. Comme ses frères, il avait grandi dans l'oratoire salésien de Potenza s'engageant dans le groupe des servants de messe et des Amis de Domenico Savio.

 

 

 

Disponible et ponctuel dans ses engagements, Domenico avait conquis tout le monde avec son sourire. Dans la cour, il se promenait souvent avec ses camarades et avec les jeunes les plus polissons comme le faisait Domenico Savio cherchant à imiter et à faire siennes ses attitudes. Ceux qui l'ont connu témoignent qu'il était riche en grâce et en enthousiasme juvénile. Il traitait tout le monde avec respect et, quand les activités s'arrêtaient pour les prières du soir, il se mettait à côté des plus "vifs" veillant sur eux pour les quelques minutes des prières et du Mot du soir.

 

Au terme des études, Domenico avait obtenu une licence en ingénierie informatique à Rome et après avoir complété sa formation par des expériences à Liverpool et à New York, il s'était transféré en Allemagne où il s'était intégré parfaitement au niveau social et professionnel pour une industrie aéronautique.

 

Quelques jours avant d'être assassiné, Domenico avait posté sur Facebook une photo et un bref texte sur son oratoire; un petit poème, riche d'expérience personnelle, qui témoigne que l'oratoire peut être une expérience qui marque la vie.

 

L'oratoire

Et maintenant.
Après une vie remplie de lieux et des personnes si différentes.
Tu reviens toujours plus fort qu'auparavant.
Voici la nostalgie de toi, de la joie de te revoir et rester avec toi,
De pouvoir grandir avec toi.
Désireux d'apprendre et de te partager avec les amis.
Voici la conscience de ton message et de son pouvoir immense.
Maintenant je peux te reconnaitre
Au milieu de toutes ces illusions qui s'habillent de ton nom.
Et maintenant je ressens la forte absence
de ce manteau qui m'enveloppait à l'ensemble de tous mes amis
Pour me protéger,
Pour me faire grandir plus fort.
Il n'y a pas d'autre endroit au monde
où je voudrais grandir et apprendre
le sens profond de la vie : l'AMOUR.


Domenico Lorusso

ANS
13 juin 2013


Mot du jour

Tous les matins, Noémie se rend au collège. Elle est heureuse d’y retrouver ses amis. A vrai dire, c’est bien la seule chose qui lui donne envie de se lever de bonne heure. Noémie est la dernière de sa classe. Ses professeurs sont désemparés… Ses parents, tourmentés par l’échec de leur fille, se demandent comment elle pourra réussir dans la vie avec de tels résultats ?

Mais, ce matin, Noémie se lève de bonheur ! Ce ne sont pas ses résultats qui lui empêcheront de réussir sa vie et de réaliser son rêve : devenir couturière ! Ce qui lui importe : tisser des liens… et être la première à l’école de la Vie !

Si vous n’avez pas été le premier de la classe, c’est pour une seule raison : vous êtes candidat à être le premier à l’école de la Vie !

Il n’est jamais trop tard pour reprendre ses études…

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Étrenne 2018 du supérieur mondial des Salésiens
de Don Bosco : Cultivons l'art d'écouter et
d'accompagner (thème 2018 - © ANS)

Henri Marescaux témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

Aurelie Monkam Noubissi