italienLe soir du 28 mai dernier, dans un parc de Munich, Domenico Lorusso, jeune italien, a été tragiquement assassiné par un voyou alors qu'il se promenait en vélo avec sa fiancée. Domenico, ayant grandi dans l'oratoire salésien de Potenza, environ 20 jours avant de mourir avait posté sur son profil de Facebook une photo de l'oratoire et un bref poème: un vrai hymne à l'oratoire.

 

 

 

 

 

Domenico était le cadet de quatre frères, une famille unie et profondément chrétienne. Comme ses frères, il avait grandi dans l'oratoire salésien de Potenza s'engageant dans le groupe des servants de messe et des Amis de Domenico Savio.

 

 

 

Disponible et ponctuel dans ses engagements, Domenico avait conquis tout le monde avec son sourire. Dans la cour, il se promenait souvent avec ses camarades et avec les jeunes les plus polissons comme le faisait Domenico Savio cherchant à imiter et à faire siennes ses attitudes. Ceux qui l'ont connu témoignent qu'il était riche en grâce et en enthousiasme juvénile. Il traitait tout le monde avec respect et, quand les activités s'arrêtaient pour les prières du soir, il se mettait à côté des plus "vifs" veillant sur eux pour les quelques minutes des prières et du Mot du soir.

 

Au terme des études, Domenico avait obtenu une licence en ingénierie informatique à Rome et après avoir complété sa formation par des expériences à Liverpool et à New York, il s'était transféré en Allemagne où il s'était intégré parfaitement au niveau social et professionnel pour une industrie aéronautique.

 

Quelques jours avant d'être assassiné, Domenico avait posté sur Facebook une photo et un bref texte sur son oratoire; un petit poème, riche d'expérience personnelle, qui témoigne que l'oratoire peut être une expérience qui marque la vie.

 

L'oratoire

Et maintenant.
Après une vie remplie de lieux et des personnes si différentes.
Tu reviens toujours plus fort qu'auparavant.
Voici la nostalgie de toi, de la joie de te revoir et rester avec toi,
De pouvoir grandir avec toi.
Désireux d'apprendre et de te partager avec les amis.
Voici la conscience de ton message et de son pouvoir immense.
Maintenant je peux te reconnaitre
Au milieu de toutes ces illusions qui s'habillent de ton nom.
Et maintenant je ressens la forte absence
de ce manteau qui m'enveloppait à l'ensemble de tous mes amis
Pour me protéger,
Pour me faire grandir plus fort.
Il n'y a pas d'autre endroit au monde
où je voudrais grandir et apprendre
le sens profond de la vie : l'AMOUR.


Domenico Lorusso

ANS
13 juin 2013


Mot du jour

D'abord, il y a le vert
Qui repose les yeux
Puis surgit le bon air
Qui fait tourner la tête
Et qui sent bon la terre.
Parfois, il y a le cerf.
Vers le mois de septembre,
Avec un peu de chance,
On peut entendre son brame
S’il ne fait pas pluvieux.
En mars et en novembre,
Un concert de trompettes
Semble tomber du ciel.
En pleine migration,
Mesdames les grues claironnent
Pour avertir le monde
Du changement de saison.
Souvent, il y a la pluie
Qui mouille et qui pénètre
Jusqu’au bout de nos os.
Mais au mois de juillet,
Réchauffés de soleil,
Nous cueillerons, merveille,
Un panier de myrtilles.
Il y a le silence
Souligné par la brise
Ou le chant des oiseaux.
Enfin il y a l’arkose,
Grès feldspathique
Aux couleurs brunes et roses
Qui donne à la bâtisse
Un air magnifique.
Avec tant de beauté
Où l’âme se repose
Les gens disent de Farnières :
«quel petit paradis ! »

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

The power of words Prix du Public au FestiClip 2017.
Film réalisé par l'Institut Lemonnier de Caen
Voir l'article

École de Vie Don Bosco
Interview de Fleur
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview d'Angele
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • International

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite

    • Message de Noël de la part des Salésiens d’Alep : “Il y a toujours l’espérance”

      Alep Salesien Chrismas La ville est détruite, on ne voit que des décombres... Mais le message d’espérance du Dieu qui s’est fait homme résonne, cette année, avec un écho particulier à Alep. Les Salésiens, riches de leurs deux trésors – la foi et les jeunes - ont au cœur la force de dire, dans une vidéo, avec les jeunes : « Bonne Fête de Noël » et « il y a toujours l’espérance » ! En voyant ces images, le Recteur Majeur, le P. Ángel Fernández Artime, ému, relance son appel pour la paix.

      Lire la suite