P1010684 18018 enfants de 8 à 11 ans, venus des 4 coins de France et qui ne partent pas souvent en vacances, une équipe d'animation qui ne se connaissait pas au départ et pourtant très unie, cela donne un bon cocktail pour une colonie familiale et pleine de joie. Le lieu : en Auvergne, dans un tout petit village de montagne entourée de forêts. Une colo originale qui associe animation et relecture de cette animation à la lumière de la pédagogie de Don Bosco et de l'Evangile.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Voici trois points clés découverts et soulignés lors des temps de relecture avec les animateurs :

 

  •  Le paradis de l'animateur n'est pas d'amasser des réussites tout seul mais de reconnaître ses limites pour ne plus se suffire à lui-même et entrer dans le monde de la relation.
  •  Dans chaque homme, chaque enfant, il y a un univers, un trésor à découvrir
  •  Quand un enfant voit la gratuité du service de l'animation, il est touché et, à son tour, il pourra entrer un jour dans la logique de cette bonté.


Selon eux, la définition d'une bonne équipe d'animation : c'est une équipe où chacun accepte de se repositionner, de perdre quelque chose et de trouver éventuellement une autre place, pour que tout puisse fonctionner.

 

"Avec des enfants turbulents, on apprend plus sur nous-mêmes"


« On voit des enfants qui s'épanouissent, qui progressent autant dans les jeux que dans la maîtrise de leurs caractères. C'est intéressant d'être animateurs d'enfants turbulents car cela nous remet plus en question et on en apprend plus sur nous-mêmes. »

« Les enfants réalisent la chance qu'ils ont de pouvoir faire du VTT en forêt ou d'autres activités qu'ils ne peuvent jamais faire. Ils sont touchés par la proposition. Cela les sort de leurs consoles de jeux. »


Quant aux enfants, la joie se lit sur leurs visages. L'imaginaire et la créativité s'exprime dans une belle symphonie de chants, de voix, de costumes. Ils sont heureux d'être là.

 

Joëlle Drouin

1er aout 2013

 

Pourquoi la colo s'appelle la ColoMaïn ? Maïn était le surnom de Ste Marie-Dominique Mazzarello

 

 

P1010682 180P1010685 180


Mot du jour

synode des jeunes Don Bosco

Parole de jeunes : Marie

 

 

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Maisons Don Bosco

    • Les adultes dans le Défi Citoyenneté : quelle est leur place ?

      Defit citoyente adultes 03 Quel doit être l’accompagnement des adultes dans les projets des jeunes ? Aujourd'hui, grâce aux rencontres entre établissements dans les régions et grâce aux relectures, les chefs d'établissement, les éducateurs comprennent mieux leur rôle dans les projets des jeunes. Même si les projets sont menés par les jeunes, l’accompagnement des adultes est un ressort central de la réussite des projets Défi Citoyenneté.

      Lire la suite

    • De nouveaux établissements entrent dans le réseau Don Bosco

      Don Bosco Nouveau Etablissements 00 Le réseau Don Bosco compte 55 établissements en France, 6 en Belgique Sud, un au Maroc et un en Tunisie. Il y a également les établissements et réseaux associés ou invités. Certains établissements ont récemment rejoint le réseau Don Bosco ou sont en demande d’y entrer. Qui sont ces établissements qui entrent dans le réseau ?

      Lire la suite

    • Yahia Adane : « Le travail social n’est pas quantifiable »

      Yahia AEPCR Social 00 Qu’est ce qui donne du sens au travail social dans les quartiers ? Yahia Adane, directeur de l’association d’éducation populaire de Paris 20è et du réseau Don Bosco Action Sociale, témoigne de son approche du travail social. Fin aout, il rassemble tous les éducateurs de la structure et durant une journée il leur propose de réfléchir ensemble à cette question du sens du travail social.

      Lire la suite

    • Livre d’or de l’année scolaire au lycée Don Bosco à Marseille : « Don Bosco m’a redonné foi en mon avenir »

      don bosco marseille livre d or 01 L’année scolaire 2017-2018 s’achève et avec elle s’annonce le départ de nombreux jeunes et adultes. Ils ont laissé des empreintes visibles et invisibles au lycée Don Bosco de Marseille. Ils ont laissé des mots dans « un livre d’or » qui s’appelle : « Sans vous je ne peux rien faire ». Chaque année, les élèves volontaires transcrivent leurs sentiments vis-à-vis de l’établissement qu’ils quittent. Voici une des perles de ce cahier par le témoignage de Marie, accompagné de photos représentant des temps fort de l’année. Comme une maison, le lycée Don Bosco de Marseille éduque les jeunes… toujours et partout.

      Lire la suite

    • Camp d’été chez les Roms grace à ESPERE

      espere Lille don bosco 01 En 2010, Danièle Sciacaluga, Salésienne Coopératrice, visite les familles roms d’un camp de Lille. Pour faire face aux besoins éducatifs, en 2014, elle crée avec un prêtre salésien une association E.S.P.E.R.E. (Espoir Salésiens Pour les Enfants Roms d’Europe) pour promouvoir l’éducation des enfants en s’inspirant de la pédagogie de Don Bosco. Cet été 2018, l’aventure se poursuit. Ce fut le 5è camp. Une vraie collaboration se réalise l’été grâce au réseau DBAS.

      Lire la suite

    • « Va à la pompe ! » L’éducation selon Don Bosco

      education don bosco 03 Lorsque des éducateurs se plaignaient auprès de Don Bosco de ne pas être écoutés par les jeunes et de ne pas savoir comment les prendre, Don Bosco disait : « Va à la pompe ». Il y avait, dans la cour du Valdocco, une fontaine autour de laquelle il y avait toujours un attroupement de jeunes qui se bousculaient pour boire ou pour ramollir la pagnote trop dure du petit déjeuner. C’est là que l’éducateur, en se mêlant à la file, pouvait entendre les conversations, connaître les centres d’intérêt des garçons, leurs préoccupations du moment. L’éducateur était ainsi en prise directe sur leur culture et pouvait sentir l’atmosphère générale. Don Bosco suggérait aussi à l’éducateur d’être moins dur, moins rigide, de « ramollir » son quotidien.

      Lire la suite