Serdu paixLa raison de ce message à toute la Famille Salésienne est de porter à votre attention ce que le Saint Père nous a communiqué durant la prière de l'Angélus, dimanche dernier, 1er septembre. Il s'est adressé à toute l'Église et au monde avec ces paroles : «Chers frères et sœurs, je voudrais me faire aujourd'hui l'interprète du cri qui monte de toutes les parties de la terre, de tous les peuples, du cœur de chacun, de l'unique grande famille qu'est l'humanité, avec une angoisse croissante : c'est le cri de la paix ! C'est le cri qui dit avec force : nous voulons un monde de paix, nous voulons être des hommes et des femmes de paix, nous voulons que dans notre société déchirée par les divisions et les conflits, explose la paix ; plus jamais la guerre ! Plus jamais la guerre ! La paix est un don éminemment précieux, qui doit être promu et préservé.»

 

 

 

 

 

 

« J'ai décidé d'organiser pour toute l'Église, le 7 septembre prochain, une journée de jeûne et de prière pour la paix en Syrie et dans le monde entier. De 19h00 à 24h00, nous nous réunirons en prière et en esprit de pénitence afin d'implorer Dieu pour ce grand don. L'humanité a besoin de voir des gestes de paix. Je demande à toutes les Églises particulières, outre le fait de vivre cette journée de jeûne, d'organiser des actions liturgiques à cette intention. »

 

Je désire donc inviter tous les groupes de la Famille Salésienne à accueillir concrètement l'exhortation du Saint Père à faire de la journée du 7 septembre un jour de prière, de réflexion et de jeûne pour témoigner au monde que nous croyons à la grande valeur de la paix ; et pour demander ce même don au « Prince de la Paix », le Christ Ressuscité, vainqueur de la mort.

 

Concrètement, je vous invite à participer activement aux différentes initiatives qui seront sûrement organisées par les Églises locales.

 

Chaque communauté et chaque réalité éducative, dans la limite du possible, s'efforceront d'animer trois temps :

  • Un temps de prière pour la paix, à vivre surtout dans l'adoration eucharistique, préparée par un jeûne particulier ; dans une prière alimentée de textes bibliques ou pris dans des documents ecclésiaux sur le thème de la paix.
  • Un temps d'éducation à la paix. Dans les écoles, les oratoires-centres de jeunes, dans les autres contextes éducatifs, proposer aux jeunes une rencontre sur le thème de la paix, avec une réflexion partant des nouvelles de l'actualité sur ce thème, privilégiant le texte de l'encyclique de Jean XXIII « Pacem in terris », d'autres documents ecclésiaux et même des textes significatifs d'auteurs laïcs. Proposons-nous d'aider les jeunes à approfondir la conviction que la paix se construit sur quatre valeurs fondamentales : la vérité, la justice, l'amour et le pardon.
  • Un temps de témoignage sur la paix. Il est possible de célébrer ensemble un temps de réconciliation communautaire en y invitant aussi laïcs et jeunes, pour demander pardon à Dieu de nos divisions et de nos petits et grands conflits. Il est possible aussi d'inviter nos collaborateurs laïcs pour une rencontre de réflexion et d'approfondissement sur le thème de la paix. Tout le monde doit savoir que la paix tient à cœur à chaque groupe et à chaque communauté de la Famille Salésienne.

 

Bien chers, je vous remercie ! Je sais que vous accueillerez mon invitation en vous y engageant avec générosité. Je suis certain de pouvoir vous exprimer le merci du Saint Père et celui de notre bien-aimé Père Don Bosco !

 

Je vous salue tous et chacun. Que Marie, Reine de la Paix et Secours des Chrétiens, vous accompagne sur votre route.

 

Rome, 3 Septembre 2013

Père Pascual Chávez V., sdb
Recteur Majeur


Mot du jour

 " Et aussitôt en jaillit de l'eau et du sang ". Certes il s’agit du côté plus que du cœur… Et pourtant, dans ce côté ouvert, c’est l’intérieur même de Dieu, son cœur pour ainsi dire, qui s’ouvre à nous, tout son amour qui se déverse sur nous.

Le disciple est comme une vasque : il se remplit de cette eau et de ce sang, jusqu’à en déborder. Mais pourquoi du sang en plus de l’eau ?

Dans le rêve de la tonnelle de roses, Don Bosco prend l'image de cette fleur, magnifique, odorante... mais pleine d'épines. Suivre Jésus avec Don Bosco, c'est aussi accepter les épines pour que les roses éclosent.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

École de Vie Don Bosco
Interview de Prisca
Voir l'article

Aftermovie : retour sur la journée Défi
Citoyenneté du 3 Mai 2017 dans l’Ouest
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Victor
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...