Forgeassoud une 355pxCette 5ème édition a dépassé toutes les attentes. Le village-vacances de Forgeassoud était presque plein avec 190 personnes, une cinquantaine de plus que la dernière édition à Samoëns, en 2012 : 90 enfants et jeunes de 0 à 18 ans et un tiers de nouveaux participants tous séduits à la fin et déjà prêts et motivés pour la prochaine édition. Mais qu'est-ce qui séduit autant ? Réponses dans nos interviews vidéos.

 


Un temps fort de vacances dans un lieu unique ouvert à tous


Ces quatre jours sont d'abord un temps de pause, de liberté et de repos à 1 000 m d'altitude, au cœur du Massif des Aravis, à Saint-Jean-de-Sixt, pour respirer le grand air et profiter d'une vue panoramique aux couleurs automnales, à couper le souffle.


Le village-vacances de l'AEC propose en plus une piscine couverte et chauffée, un sauna et plusieurs autres équipements de loisir largement utilisés pour le plus grand bonheur de tous !

 

 


Se forger sa propre opinion dans l'écoute et le débat


Chaque matin, pendant que les enfants étaient pris en charge le matin par les clubs animés par les animateurs du village-vacances, les adultes et parfois même les ados, ont accueilli un grand témoin.

  • Le chanteur Grégory Turpin qui participe à l'aventure de l'album « Thérèse Vivre d'amour » composé par Grégoire, dans lequel il interprète notamment un duo avec Natasha St-Pier a évoqué son parcours, tortueux, entre carmel et show-biz. Un témoignage fort et poignant qui se résume par les trois piliers qui fondent aujourd'hui sa vie : la fidélité à la prière et en particulier le sacrement du pardon tous les mois, la musique et le travail avec les jeunes.
  • Invité en tant que prêtre salésien, il y a 1 an, c'est le nouveau provincial des salésiens de Don Bosco de France-Belgique qui a été accueilli. Le père Daniel Federspiel a témoigné de son parcours, sacrément atypique et de sa vocation unique : être prêtre au milieu des clowns ; être clown au milieu des prêtres. Une invitation à découvrir le monde du clown qui a une manière évangélique de regarder le monde à travers un chemin christique : absorber et assimiler ce qu'il perçoit du monde pour le retraduire en joie !
  • Fabrice Hadjadj a enchanté par ses propos hautement philosophiques. Commentant sa biographie, il reprend le passage qui concerne sa conversion : « Il n'a pas choisi le Christ et s'il pouvait, enfin, ça l'arrangerait, il l'éviterait, tellement croire est exigeant ! » Il témoigne aussi que plus on connait Dieu, moins on le comprend. De ce fait, la foi n'est pas une question de technique ou de moyens mais de vie grâce aux rencontres et aux relations de proximité !
  • Quelle joie enfin, d'entendre le webmaster du portail de la famille salésienne, Sébastien Robert, coadjuteur salésien ! Il a décrypté les codes de Facebook pour rassurer et aider à éduquer plus sereinement les jeunes pour qui elles sont une évidence !

Jouer et développer ses talents artistiques et sportifs

La deuxième édition du Boscathlon, défi sportif par équipe de 3 sur les sentiers de moyenne montagne autour du village, sous forme de course d'orientation a remporté de nouveau, un immense succès. Trois parcours sont proposés : alpin, découverte et marche pour tous les âges et tous les niveaux ! Deux veillées ont permis à chacun de jouer en équipes intergénérationnelles, d'explorer ses talents artistiques et d'oser se produire sur une scène : ambiance salésienne assurée !

 


Vivre un temps de ressourcement spirituel


Il est toujours aussi surprenant de voir tant de monde présent et particulièrement les plus jeunes, à la prière du matin et aux messes quotidiennes. Quel moment fort également que la veillée spirituelle entièrement consacrée à la prière personnelle, au quotidien.
Vous l'aurez compris, ces quatre jours sont un concentré de la pédagogie salésienne proposé à tous par les associations des anciens, anciennes et amis de Don Bosco, aidées de toute la famille salésienne !

 

 


Karine Gold-Dalg

5 novembre 2013

 



 

Clip 277 355Des animations avec les petits. Ils en profitentClip 294 355Pendant que les grands courent pour le BoscathlonClip 394 355Des temps de prière deux fois par jour invitent au recueillementClip 404 355Et la prière, comment c'est chez vous ? Réflexion et partage

 

Clip 290 355Chacun profite de la terrasse, pour déjeuner ou se reposerClip 677 355Dans un cadre magnifique un peu coupé du mondeIMG 5064 355Le week-end allie la détente et la réflexion avec

 Gregory Turpin2 355x248Grégory Turpin, chanteur et compositeur

IMG 5080 355Daniel Federspiel, prêtre et clownIMG 5086 355Fabrice Hadjaj, penseur atypique et philosophe

Pour aller plus loin

  • L'AEC, Association Educative et Culturelle, est issue des fédérations des amis et anciens élèves d'établissements salésiens. Ces fédérations sont à l'initiative du week-end aidée par toute la famille salésienne.

Lourdes 2019

congres lourdes 2019 salesien don bosco

Toutes les informations sur le pèlerinage Lourdes 2019...

Mot du jour

52 paroles s1 e7

À entendre nos jeunes interviewés, la famille est au cœur de tous les apprentissages. Parfois contradictoires. Apprendre « à faire confiance aux gens », « à ne faire confiance qu’à soi-même. », « à toujours me méfier », « à ne jamais dépendre de quelqu’un.

Au-delà de ces divergences, il y a un socle commun de valeurs. Les parents, ce sont eux qui apprennent la vie résume simplement Tiphaine. L’apprentissage du respect revient souvent associé à celui des valeurs. «Mes parents m’ont tout appris… Ils ont fait ce que je suis, la femme que je suis » souligne Anaïs. « Ils m’ont appris à être heureux, à être quelqu’un de bien » (Nicolas).

Question : L’apprentissage semble aller de soi au sein de la famille mais prenons-nous assez le temps de réfléchir à ce compagnonnage primordial ?

Voir le 7è épisode : Qu’as-tu appris de tes parents ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Comment sortir de la crise… des gilets jaunes ?

      don bosco Petitclerc gilets jaunes 2 Alors que nous venons de vivre l’acte 6 des gilets jaunes, Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, nous livre son point de vue.

      Lire la suite

    • Harcèlement au collège : comment on en arrive là, comment on s’en sort ?

      don bosco harcelement 04 Depuis quelques mois, la rentrée scolaire a eu lieu ; avec son lot de joies, d’habitudes, de retrouvailles, de nouveautés. Mais parfois, pour certains, c’est un moment d’appréhension, surtout lorsqu’on est victime de harcèlement. Basile, jeune lycéen aujourd’hui, a accepté de témoigner sur ces difficiles années de collège.

      Lire la suite

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite