FestiClip 2 355x248px« Le meilleur scénario, c'est toujours la vie qui l'écrit », s'exclame Raphaël Janiec, responsable de pastorale à lycée Don Bosco de Marseille. Depuis 9 ans l'établissement mobilise les jeunes autour de projets "des clips pour les jeunes faits par les jeunes". « Nous avons eu de la chance parce qu'à chaque fois, nous avons pu nous appuyer sur des jeunes qui étaient capables de venir pendant plusieurs mois afin de réaliser les projets pendant la récréation de midi. Nous avons pu participer à tous les Festiclip, malgré tous les obstacles ! » Vous aussi, particpez au Festiclip !

 

 

 

 

 

Festiclip, la joie d'être ensemble. Et la force d'une équipe !

Attention ça tourne ! Les jeunes sont au rendez–vous. Il a fallu en sortir certains du lit parce que le réveil n'avait pas sonné. Pauvre réveil, accusé de tout.... et où était le portable ? N'y a-t-il pas une fonction réveil ? Donc pas d'excuse : il faut être à l'heure et c'est parti pour "bouger-bouger". On ne s'arrête pas. Sauf pour les périodes de stages, sauf pour les sorties, sauf pour... il ne faut pas se décourager !

 

Le tournage dure plusieurs mois en raison du créneau horaire dont nous disposons de 12h45 à 13h25. Pendant le tournage il faut être habillé... pareil à chaque fois ... tous ne n'en rappellent pas ! Et s'il manque quelqu'un, rester zen. Tant qu'il a de la vie, il y a de l'espoir !

Bandeau FestiClip

 

FestiClip 2 355x248pxLes jeunes acteurs des projets

Pour bien commencer les projets, il faut trouver des volontaires. Pendant les cours de "vie de classe" qu'on appelle cours d'échange dans notre établissement, je propose ce projet de clip vidéo. Nous le réalisons par étapes en raison du départ des élèves en stage pendant l'année scolaire. L'idéal serait de trouver des élèves motivés de la même classe... mais l'idéal n'existe pas. On fait avec...

Les jeunes choisissent parmi plusieurs ateliers :

  • écriture du scénario
  • réalisation du story bord
  • être acteurs, caméraman
  • faire le montage.

D'abord il faut choisir le thème et après écrire le scénario. Lequel nous aide à faire le story bord. Le meilleur scénario, c'est toujours la vie qui l'écrit. Nous cherchons l'inspiration dans la vie des jeunes.

Les participations du lycée Don Bosco de Marseilles depuis 2005

  • 2005 - Sérial Gamer. La violence dans les jeux vidéo.
  • 2006 - Média Parano. Un adolescent enfermé dans une pièce pendant plusieurs mois seul avec une télé qui ne passe que des programmes violents. Relâché il devient parano...
  • 2007 - Pensées d'un mort. Un adolescent meurt d'une overdose sous les yeux de son Père. Edward, suivra-t-il son chemin ?
  • 2009 - Au nom de l'amour. Malentendus dans les relations, love–story à l'américaine, la différence entre like et love.
  • 2010 - Premier départ. Comment gérer la déception amoureuse.
  • 2011 - Sous le regard des autres. Le racisme n'épargne pas le milieu scolaire. Que faire ?

« Une aventure extraordinaire, de bons moments.
Un évènement tout simplement magnifique
qui laisse libre cours à notre imagination. » Stéphane

 

Nous avons vite compris que pour que les projets aboutissent, il faut trouver des jeunes passionnés de cinéma. Jacques Rey était disponible pour partager son expérience et son savoir-faire pour former les jeunes. Le père Jean Laporte était disponible et nous a ouvert la porte de la Communauté pour les tournages à plusieurs reprises. Il nous accompagnait aussi au Centre Jean Bosco pour le festival et chaque fois qu'il le fallait, il partageait ses talents d'acteur. Sans l'aide de la Communauté Salésienne, nos projets n'auraient pas pu aboutir.

 

 

Raphaël Janiec

Lycée Don Bosco de Marseille

19 décembre 2013

 

Pour aller plus loin

Participez à la 9ème édition du Festiclip. Téléchargez le dossier d'inscription.
Une super expérience !

 



 

 

 

 

 


Mot du jour

D'abord, il y a le vert
Qui repose les yeux
Puis surgit le bon air
Qui fait tourner la tête
Et qui sent bon la terre.
Parfois, il y a le cerf.
Vers le mois de septembre,
Avec un peu de chance,
On peut entendre son brame
S’il ne fait pas pluvieux.
En mars et en novembre,
Un concert de trompettes
Semble tomber du ciel.
En pleine migration,
Mesdames les grues claironnent
Pour avertir le monde
Du changement de saison.
Souvent, il y a la pluie
Qui mouille et qui pénètre
Jusqu’au bout de nos os.
Mais au mois de juillet,
Réchauffés de soleil,
Nous cueillerons, merveille,
Un panier de myrtilles.
Il y a le silence
Souligné par la brise
Ou le chant des oiseaux.
Enfin il y a l’arkose,
Grès feldspathique
Aux couleurs brunes et roses
Qui donne à la bâtisse
Un air magnifique.
Avec tant de beauté
Où l’âme se repose
Les gens disent de Farnières :
«quel petit paradis ! »

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

The power of words Prix du Public au FestiClip 2017.
Film réalisé par l'Institut Lemonnier de Caen
Voir l'article

École de Vie Don Bosco
Interview de Fleur
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview d'Angele
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • International

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite

    • Message de Noël de la part des Salésiens d’Alep : “Il y a toujours l’espérance”

      Alep Salesien Chrismas La ville est détruite, on ne voit que des décombres... Mais le message d’espérance du Dieu qui s’est fait homme résonne, cette année, avec un écho particulier à Alep. Les Salésiens, riches de leurs deux trésors – la foi et les jeunes - ont au cœur la force de dire, dans une vidéo, avec les jeunes : « Bonne Fête de Noël » et « il y a toujours l’espérance » ! En voyant ces images, le Recteur Majeur, le P. Ángel Fernández Artime, ému, relance son appel pour la paix.

      Lire la suite