FestiClip 2 355x248px« Le meilleur scénario, c'est toujours la vie qui l'écrit », s'exclame Raphaël Janiec, responsable de pastorale à lycée Don Bosco de Marseille. Depuis 9 ans l'établissement mobilise les jeunes autour de projets "des clips pour les jeunes faits par les jeunes". « Nous avons eu de la chance parce qu'à chaque fois, nous avons pu nous appuyer sur des jeunes qui étaient capables de venir pendant plusieurs mois afin de réaliser les projets pendant la récréation de midi. Nous avons pu participer à tous les Festiclip, malgré tous les obstacles ! » Vous aussi, particpez au Festiclip !

 

 

 

 

 

Festiclip, la joie d'être ensemble. Et la force d'une équipe !

Attention ça tourne ! Les jeunes sont au rendez–vous. Il a fallu en sortir certains du lit parce que le réveil n'avait pas sonné. Pauvre réveil, accusé de tout.... et où était le portable ? N'y a-t-il pas une fonction réveil ? Donc pas d'excuse : il faut être à l'heure et c'est parti pour "bouger-bouger". On ne s'arrête pas. Sauf pour les périodes de stages, sauf pour les sorties, sauf pour... il ne faut pas se décourager !

 

Le tournage dure plusieurs mois en raison du créneau horaire dont nous disposons de 12h45 à 13h25. Pendant le tournage il faut être habillé... pareil à chaque fois ... tous ne n'en rappellent pas ! Et s'il manque quelqu'un, rester zen. Tant qu'il a de la vie, il y a de l'espoir !

Bandeau FestiClip

 

FestiClip 2 355x248pxLes jeunes acteurs des projets

Pour bien commencer les projets, il faut trouver des volontaires. Pendant les cours de "vie de classe" qu'on appelle cours d'échange dans notre établissement, je propose ce projet de clip vidéo. Nous le réalisons par étapes en raison du départ des élèves en stage pendant l'année scolaire. L'idéal serait de trouver des élèves motivés de la même classe... mais l'idéal n'existe pas. On fait avec...

Les jeunes choisissent parmi plusieurs ateliers :

  • écriture du scénario
  • réalisation du story bord
  • être acteurs, caméraman
  • faire le montage.

D'abord il faut choisir le thème et après écrire le scénario. Lequel nous aide à faire le story bord. Le meilleur scénario, c'est toujours la vie qui l'écrit. Nous cherchons l'inspiration dans la vie des jeunes.

Les participations du lycée Don Bosco de Marseilles depuis 2005

  • 2005 - Sérial Gamer. La violence dans les jeux vidéo.
  • 2006 - Média Parano. Un adolescent enfermé dans une pièce pendant plusieurs mois seul avec une télé qui ne passe que des programmes violents. Relâché il devient parano...
  • 2007 - Pensées d'un mort. Un adolescent meurt d'une overdose sous les yeux de son Père. Edward, suivra-t-il son chemin ?
  • 2009 - Au nom de l'amour. Malentendus dans les relations, love–story à l'américaine, la différence entre like et love.
  • 2010 - Premier départ. Comment gérer la déception amoureuse.
  • 2011 - Sous le regard des autres. Le racisme n'épargne pas le milieu scolaire. Que faire ?

« Une aventure extraordinaire, de bons moments.
Un évènement tout simplement magnifique
qui laisse libre cours à notre imagination. » Stéphane

 

Nous avons vite compris que pour que les projets aboutissent, il faut trouver des jeunes passionnés de cinéma. Jacques Rey était disponible pour partager son expérience et son savoir-faire pour former les jeunes. Le père Jean Laporte était disponible et nous a ouvert la porte de la Communauté pour les tournages à plusieurs reprises. Il nous accompagnait aussi au Centre Jean Bosco pour le festival et chaque fois qu'il le fallait, il partageait ses talents d'acteur. Sans l'aide de la Communauté Salésienne, nos projets n'auraient pas pu aboutir.

 

 

Raphaël Janiec

Lycée Don Bosco de Marseille

19 décembre 2013

 

Pour aller plus loin

Participez à la 9ème édition du Festiclip. Téléchargez le dossier d'inscription.
Une super expérience !

 



 

 

 

 

 


Mot du jour

En ces jours de rentrée, je rêve que les jeunes soient différents de l’année passée : « ah s’ils pouvaient courir pour rejoindre les cours,... pour rejoindre mon cours !!! » … Et je ne me lasse pas de leur exprimer : « arrêter de traîner les pieds ! » … J’oublie que le jeune rêve aussi que je sois différent de l’année passée : « ah si les adultes pouvaient prendre le temps de traverser la cour ». Très attaché à l’importance pour l’adulte de s’approcher des jeunes, de participer à leurs conversations, de s’intéresser à leurs passions, d’écouter leurs interrogations, Don Bosco lui-même a pleuré amèrement en constatant que ses éducateurs avaient tout simplement zappé cette posture éducative essentielle. Oser un bonjour. Tendre une main. Lâcher un sourire. Accueillir une question. Proposer un dialogue. Prendre le temps de traverser la cour de récré, ce lieu qui n’a pour seule frontière que le Ciel … et le cœur du jeune… Tout à l’heure, quand mon collègue m’invitera à me réfugier derrière un café dans la salle des profs, je lui répondrai simplement : « j’peux pas, j’ai cour ! ».

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Maisons Don Bosco

    • Camp d’été chez les Roms grace à ESPERE

      espere Lille don bosco 01 En 2010, Danièle Sciacaluga, Salésienne Coopératrice, visite les familles roms d’un camp de Lille. Pour faire face aux besoins éducatifs, en 2014, elle crée avec un prêtre salésien une association E.S.P.E.R.E. (Espoir Salésiens Pour les Enfants Roms d’Europe) pour promouvoir l’éducation des enfants en s’inspirant de la pédagogie de Don Bosco. Cet été 2018, l’aventure se poursuit. Ce fut le 5è camp. Une vraie collaboration se réalise l’été grâce au réseau DBAS.

      Lire la suite

    • « Va à la pompe ! » L’éducation selon Don Bosco

      education don bosco 03 Lorsque des éducateurs se plaignaient auprès de Don Bosco de ne pas être écoutés par les jeunes et de ne pas savoir comment les prendre, Don Bosco disait : « Va à la pompe ». Il y avait, dans la cour du Valdocco, une fontaine autour de laquelle il y avait toujours un attroupement de jeunes qui se bousculaient pour boire ou pour ramollir la pagnote trop dure du petit déjeuner. C’est là que l’éducateur, en se mêlant à la file, pouvait entendre les conversations, connaître les centres d’intérêt des garçons, leurs préoccupations du moment. L’éducateur était ainsi en prise directe sur leur culture et pouvait sentir l’atmosphère générale. Don Bosco suggérait aussi à l’éducateur d’être moins dur, moins rigide, de « ramollir » son quotidien.

      Lire la suite

    • Le Festiclip est cette année un festival européen sensible au monde des laissés pour compte

      fasticlip 2018 04 La treizième édition du FestiClip, festival de vidéoclips réalisé par et pour des jeunes de 15 à 20 ans, s’est déroulé au Centre Jean Bosco le 2 juin. Participaient cette année, outre bien sûr la Belgique et la France, l’Espagne, le Portugal et l’Allemagne. Les films étonnent par leur qualité et leur thématique. Aujourd’hui, c’est la manière de traiter les laissés pour compte qui interroge les jeunes. Logo video80

      Lire la suite

    • Festifoot 2018 : la coupe du monde version salésienne

      festifoot 2018 caen 07 La coupe du monde de foot en version salésienne ? Comment ça, vous ne connaissez pas ? Festifoot ! Mais si, c’est ce rassemblement de 60 jeunes venus de toute la France pour partager un week-end exceptionnel, plein de partage, de fair-play, et de sport ! Avec la participation de huit équipes, soit 55 jeunes de 15 ans environ, le Festifoot du mois de juin n’a jamais connu un tel succès.

      Lire la suite

    • Quatre jours de formation approfondie pour les élèves les plus engagés

      formation eleves engages 01 Voyage à Biville : c’est une initiative des quatre établissements scolaires de l'Ouest au début des vacances de Pâques.  Une quarantaine d'élèves des établissements de l'Ouest. Elèves en difficulté ou non. Il s'agit de quelques jeunes parmi les plus engagés dans la vie de l'établissement. Le projet est une formation approfondie pour les élèves les plus engagés à l’image de ce que faisait Don Bosco.

      Lire la suite

    • Les premières Assises de Don Bosco Action Sociale

      don bosco action sociale assises 01 Les 24 et 25 mai 2018, le réseau Don Bosco Action Sociale a organisé ses premières assises à l’Institut Don Bosco de Gradignan (Gironde). Celles-ci ont regroupé plus de 100 dirigeants des 65 établissements et services d’action sociale du réseau : présidents, administrateurs, directeurs, cadres de direction. Ces participants ont pu ainsi prendre conscience de la force et du dynamisme de ce réseau.Logo video80

      Lire la suite