Helne-David-355Hélène et David Muller, fondateurs de l'association Grandir Dignement qui œuvre auprès des enfants incarcérés à Madagascar, ont reçu du ministre délégué aux Affaires européennes et de la présidente de la CNCDH, le prix des droits de l'homme de la République française, le jeudi 12 décembre. Hélène et David sont proches de l'ONG salésienne de volontariat : le VIDÈS. Ils accueillent régulièrement des volontaires dans leur œuvre.

 

C'est l'ambassade de France à Madagascar qui a proposé à Hélène et à David de déposer leur candidature. Pour David, « C'est une fierté pour l'équipe. Et ce prix nous permettra d'être reconnu dans notre mission ». Hélène a hésité à déposer cette candidature, « trouvant cela un peu prétentieux » comme démarche. Mais en la réalisant, elle a pris conscience que cela dépassait maintenant le projet éducatif pour devenir un projet pour les droits humains. L'association Grandir Dignement accueille 250 jeunes de 7 à 18 ans en quatre établissements : deux maisons carcérales et deux centre de rééducation. Hélène, ancienne volontaire du VIDÈS, met en valeur la globalité de leur projet en précisant avec sourire : « C'est un peu salésien ! »

« Vous êtes des exemples pour l'ensemble d'entre nous ! »

la-remise-du-prix-par-le-ministre355M. Repentin remet le prix à Hélène« Ce prix est le vôtre et ne fait en définitive que rendre un légitime hommage à votre courage et à votre abnégation. » a exprimé le ministre Thierry Repentin. Dans son discours, il a rappelé aussi l'engagement de la nation française dans la recherche des droits de l'homme en France comme dans le reste du monde. Il a conclu ainsi : « Ces situations qui font la Une ces derniers jours nous rappellent, [...], que la protection des droits de tous est encore loin, très loin d'être une réalité. Et ce sont grâce à des actions et à des engagements tels que les vôtres, que nous pouvons chaque jour avoir l'impression de voir progresser les droits et la liberté. Merci pour ce que vous faites. Et vous savez pouvoir compter sur le plein engagement de la République française à vos côtés ! Je terminerai par un second hommage à Nelson Mandela qui disait, le jour de son investiture, qu'« en faisant scintiller notre lumière, nous permettons aux autres d'en faire autant »... Alors merci pour ces lumières que vous faites scintiller dans le monde... vous êtes des exemples pour l'ensemble d'entre nous ! »

les-laureats355Les lauréats des 5 associations primésLe jury souligne l'approche globale du projet

Le jury a discerné, parmi les 48 candidats, les cinq lauréats. Mme Christine Lazerges, président de la CNCDH a même dit à propos de Grandir Dignement : « Le jury du prix des droits de l'homme a été frappé par l'approche globale de ce projet qui intervient sur de nombreux points pour faciliter la vie des jeunes en détention, de la santé à l'éducation en passant par les loisirs [...].

 

En outre, le dynamisme et l'enthousiasme des fondateurs est impressionnant. [...] Le projet proposé par l'association aura certainement des retombées positive dans une région où il y a un phénomène spécifique de marginalisation extrême des jeunes en conflits avec la loi. »

discours-helene355Hélène a pris la parole pour présenter son associationUne reconnaissance pour aller plus loin

Hélène a expliqué dans son discours que les deux convictions qui ont motivé leur action se trouvent dans le nom de leur association : Grandir et Dignement. « Il est donc plus que nécessaire de permettre aux enfants, et tout particulièrement les enfants les plus fragiles, de devenir des citoyens engagés ayant pleinement leur place dans la société.[...] Quelque soient les actes commis, quelques soient les origines des enfants..., les droits de l'enfant, tout comme les droits de l'homme, ne se méritent pas , ils ne sont pas soumis à condition, ils ne sont pas négociables, ils sont la base d'une société viable et équilibrée ».

Avec la dotation de 14000€ qu'apporte ce prix, Hélène et David espèrent ainsi mettre en place des mesures alternatives à la prison pour ces mineurs.

Sébastien Robert, sdb
le 12 décembre 2013.

 

Le prix des droits de l'homme de la République Française.

Ce prix est décerné chaque année depuis 1988 par la Commission nationale consultative des droits de l'homme (CNCDH).

En 25 ans, plus de 170 associations, actrices de la défense des droits de l'homme dans leur pays, ont été distinguées. Il a vocation à distinguer des actions de terrain et des projets portant sur la protection et la promotion effectives des Droits de l'homme, dans l'esprit de la Déclaration universelle des droits de l'homme, et de la Conférence mondiale sur les droits de l'homme, sans distinction de nationalité ou de frontière.


Les quatre autres lauréat étaient :

  • l'« Indigenous Social Justice Association » qui en Australie accompagne les familles aborigènes don un membre est décédé en détention.
  • Une ONG Russe qui défend les femmes persécutées pour violation de la tradition dans le Caucase du Nord.
  • Une association tchadienne pour la non-violence qui accompagne les familles déplacées de Dobémé
  • l'ONG « Sabah Association for child care and development » qui protège le droit des enfants en détention à Kartoum

 

Pour aller plus loin


Mot du jour

Dans toute recherche de foi, il n’y a pas un catalogue de valeurs mais une personne : Jésus, qui nous pose une question : « Pour vous qui suis-je ? » Certains répondront un sage, un des grands inspirés de notre histoire humaine !

« Tu es le Messie de Dieu ». Jésus accepte cette profession de foi de Pierre, mais tout de suite, il chasse les rêves de puissance et de triomphe des disciples.

Souvent nous sommes habités par des rêves de réussite, de reconnaissance. Au cœur de notre marche de foi, il y a quelqu’un qui nous invite à Le reconnaître. Reconnaître qui est Jésus, c’est accepter son chemin de serviteur souffrant et marcher librement à sa suite. L’Evangile n’est pas un carcan, mais un appel à nous livrer, telle une voile, au vent de l’Amour !

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Les Salésiens de Don Bosco dans un pays
en mutation : le Vietnam
Voir l'article

Jean-Marie Petitclerc, sdb : l’utilité
du système préventif (3/3)
Voir l'article

Père Fabio Attard : Comment peut-on faire
évlouer la pastorale des jeunes ?
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Actualités

    • Question d’éducation : « En famille, on n’arrive pas à se parler ! »

      education parler en famille 02 Si le développement de l’esprit critique est au centre de la mission éducative de l’école, il est aussi, évidemment, central… dans nos propres familles. Comment se déroulent les échanges ? Comment donner du poids à la parole de l’enfant ? Et ouvrir leur horizon ? Les parents s’expriment sur les règles qu’ils adoptent.

      Lire la suite

    • 6e Congrès de l’éducation salésienne

      6e congres education citoyen 04 Le 6e congrès de l’éducation salésienne s’est tenu à Lyon Ecully (Valpré) les 6 et 7 avril. Il a rassemblé 170 participants appartenant au Réseau Don Bosco autour du thème « Eduquer à la citoyenneté ». En 2015, le réseau don Bosco avait lancé le programme « Défi Citoyenneté ». Organisé par le service formation des Maisons Don Bosco , ce congrès, a été l’occasion d’approfondir les enjeux et de partager autour des expériences menées dans les diverses institutions.Logo video80

      Lire la suite

    • Défi Citoyenneté : grand rassemblement des lycées de l’Ouest

      defi citoyennte ouest 2018 03 "Sais-tu siffler?" "Veux-tu être mon ami?" Au Valdocco, Don Bosco avait le génie de faire de chaque jeune un protagoniste. Aujourd'hui encore, les jeunes découvrent, dans les établissements salésiens, les magnifiques ressources qu'ils portent en eux, et la beauté de les partager. C'est un peu ça l'ambition de nos écoles : ouvrir des espaces où scintillent les étoiles de la confiance en soi, brûle l'émotion de grandir, et se transmet la joie de le faire vivre aux autres. Le 11 avril 2018, deux cents jeunes de Pouillé, Saumur, Giel et l'Institut Lemonnier étaient rassemblés à Giel pour le célébrer ! Thibault, membre du Conseil Vie Lycéenne de l'Institut Lemonnier, a résumé en trois mots cette belle journée ensoleillée: s'exprimer, faire connaissance, partager.Logo video80

      Lire la suite

    • Jean-Marie Petitclerc : « Ils continuent d'être appelés »

      Livre jmp appele « Il est deux manières, et peut-être deux manières seulement, de vivre sa vie. Soit je la considère comme une succession de hasards et de nécessités. Soit je la considère sous l’angle de la réponse à une vocation. » Ces quelques lignes sont le centre du livre de Jean-Marie Petitclerc : Ils continuent d'être appelés. Il propose un voyage sur le thème de la vocation... pour tous ceux qui veulent réussir leur vie et en même temps répondre à cet appel sur cette terre.

      Lire la suite

    • Le Décalogue de l’Accompagnateur Salésien

      decalogue accompagnateur Elaboré au cours des Journées de Spiritualité de la Famille Salésienne, le « Décalogue de l’Accompagnateur Salésien » a été un cadeau des sœurs salésiennes de Don Bosco au Recteur Majeur pour le remercier du message de l’Etrenne 2018.

      Lire la suite

    • Les Salésiens de Don Bosco dans un pays en mutation : le Vietnam

      vietnam ecole db dong thuan 07 Depuis ces dernières années, une dizaine de missionnaires salésiens, hommes et femmes, arrivent du Vietnam en France. Grâce aux échanges entre pays, nous connaissons de mieux en mieux ce pays en pleine évolution. Les salésiens et salésiennes de Don Bosco y sont présents, au nombre de 600. Leur travail prend de multiples formes. Toujours auprès des jeunes.Logo video80

      Lire la suite

  • Société

    • Jean-Marie Petitclerc : « Ils continuent d'être appelés »

      Livre jmp appele « Il est deux manières, et peut-être deux manières seulement, de vivre sa vie. Soit je la considère comme une succession de hasards et de nécessités. Soit je la considère sous l’angle de la réponse à une vocation. » Ces quelques lignes sont le centre du livre de Jean-Marie Petitclerc : Ils continuent d'être appelés. Il propose un voyage sur le thème de la vocation... pour tous ceux qui veulent réussir leur vie et en même temps répondre à cet appel sur cette terre.

      Lire la suite

    • Le langage des jeunes change… vous comprenez quelque-chose ?

      Le langage des jeunes et ados le dico pour les parents Vous comprenez quelque chose ? Le langage des jeunes évolue et change constamment ; tout est une affaire de mode, de tendance. Si je vous parle de « tchatcheur », vous reconnaîtrez, pour la plupart, la signification : une personne qui parle beaucoup. Mais, nous pouvons les interpréter de différentes manières. Besoin d’un dictionnaire ?

      Lire la suite

    • Développer l’esprit critique dans toutes les matières

      esprit critique educateurs Avec les nouveaux moyens de communication, les jeunes ont bien du mal à prendre du recul par rapport aux informations qu'ils reçoivent dans leur entourage ou par les médias. Qu'en disent les profs ?

      Lire la suite

    • Pourquoi des cours d’Enseignement Moral et Civique ?

      esprit critique dossier lacomba 02 Suite aux attentats, l’Education Nationale a demandé aux professeurs « une grande mobilisation pour les valeurs de la République. » Comment cela se traduit concrètement ? Par la mise en place d’Enseignement Moral et Civique. Don Bosco Aujourd’hui est allé interroger, Hélène Lacombat, professeur au lycée Notre Dame des Minimes.

      Lire la suite