GUY 2. 355Guy Schyns est une ancien élève d'une école salésienne. Appelé au diaconat permanent, il témoigne : « C'est le 6 octobre 2013 à Liège, en Belgique, que par l'imposition des mains de notre évêque Monseigneur Jean-Pierre Delville et le don de l'Esprit Saint, j'ai été ordonné diacre au service de l'Eglise de Dieu. 53 ans, époux de Danielle Roosen, je suis le papa de deux enfants, Guillaume et Astrid et travaille au sein de la société INFRABEL à Bruxelles. Nous résidons à Dison. Danielle et moi sommes membres de la Famille Salésienne, en qualité d'A.D.B. (anciens élèves), et y sommes engagés depuis de nombreuses années.

 

 

 

 

 

 

 

 

« Le diaconat permanent, un appel qui a muri en moi depuis plusieurs années et qui s'est concrétisé voici plus de quatre ans. Faisant suite à un pré cheminement, j'ai suivi trois années de formation au Centre Diocésain de Formation à Liège où mon épouse a partagé avec moi tout ce cursus formatif. Ma vie est un juste équilibre entre ma vie professionnelle, ma vie familiale et de loisirs et mon ministère diaconal. Mon épouse s'associe pleinement à l'exercice de mon ministère, travailleuse dans l'ombre, elle est présente à mes côtés et me soutient.

 

GUY 1 355Faire route avec eux

« Faire route, rejoindre l'autre dans son vécu, l'écouter avec attention, parcourir avec lui le chemin, le soutenir, le porter, le réconforter, l'aimer, le faire grandir, lui rendre espoir, le relever, lui rendre confiance. Ma mission s'intègre pleinement dans l'application de cet extrait de l'Evangile selon Saint Luc : « Or, comme ils parlaient et discutaient ensemble, Jésus lui-même les rejoignit et fit route avec eux » (Lc 24, 15). Permettre une résurrection à une vie nouvelle et, dans la foi et l'espérance, en une vie en Dieu faite de liberté et d'amour, où chacun y trouve sa place, dans le respect des différences. Telle est ma mission en qualité de diacre, ministre ordonné, présence visible du Christ au sein des communautés où je suis envoyé, et au sein de tous mes milieux de vie.

 

 

 

 

Véhiculer les valeurs de la relation

« Il est pour moi essentiel de rejoindre l'autre dans son vécu. Je pense ici à la rencontre entre Don Bosco et l'orphelin Barthélémy Garelli, dans la chapelle Pinardi. Il est important de trouver le canal de communication qui permettra de véhiculer les valeurs essentielles de notre relation, celle qui donnent vie et font grandir, dans le respect des différences et en toute liberté. C'est ainsi que je perçois le diacre permanent : homme du seuil qui vit au cœur de sa communauté, la soutient, prie pour et avec elle.

 

 

Ma mission pastorale dans les communautés de Welkenraedt

« C'est au cœur du doyenné du Plateau, dans l'unité pastorale de Welkenraedt que notre évêque m'envoie sur les pas de Don Bosco, ayant pour mission la pastorale de la famille, poursuivant aussi mon bénévolat au centre spirituel salésien Fernand Orban de Xivry à Farnières.

Ordonné depuis peu, je suis au tout début de ma mission diaconale. Durant ces 3 mois, je poursuis la découverte des communautés qui composent l'unité pastorale de Welkenraedt dans laquelle je suis envoyé. Cette découverte se fait dans le prolongement de ce que j'ai vécu en 3ème année de formation diaconale, en stage au sein de cette unité pastorale.

C'est dans le cadre de la pastorale familiale que j'ai intégré les équipes de préparation aux baptêmes. J'ai eu ainsi l'occasion de baptiser à ce jour 9 enfants. Je me prépare également à intégrer, avec mon épouse Danielle, les équipes de préparation au mariage chrétien.

Il est pour moi essentiel de vivre et de prier avec les membres des différentes communautés. C'est ainsi que je concélèbre tous les week-ends plusieurs célébrations eucharistiques dans différents lieux de l'unité pastorale.

J'ai intégré également les équipes d'accompagnement aux funérailles. Rejoindre ceux qui souffrent et partager avec eux leurs souffrances fait partie aussi de la mission diaconale.

 

 

 

GUY 3 355Un engagement salésien à Verviers et à Farnières

« Mon évêque, me reconduit en qualité de diacre, dans tous mes engagements salésiens. C'est ainsi que je poursuis ma participation au sein du Pouvoir Organisateur* du Centre Scolaire Don Bosco de Verviers, comme Délégué du Père Provincial.

Mon épouse et moi poursuivons également nos engagements en qualité de bénévoles au Centre Spirituel de Farnières. C'est là que nous faisons partie de l'équipe organisatrice des week-ends intitulés « Il était une FOI... en famille ».

 

Je poursuis le chemin, dans la discrétion et l'humilité, uni à tous dans l'universalité de la prière. Je rends grâce au Seigneur pour cet appel qu'il m'a adressé et, confiant dans sa bonté, je m'y abandonne, lui demandant qu'il achève en moi ce qu'il a commencé. »

 

Guy Schyns
A.D.B. Belgique-Sud
Diacre permanent

* Le "Pouvoir Organisateur" est l'équivalent en France de la "Tutelle" pour les écoles catholiques 

 

 

 

 

 


Mot du jour

Lorsque Jean Bosco découvre la misère des jeunes, son premier objectif n’est pas de trouver une église ou de construire une école mais d’avoir un terrain pour jouer !

Aux éducateurs, il conseille : « Donnez ample liberté de sauter, de courir, de crier à cœur joie ». Et Marie-Dominique écrit aux sœurs de St-Cyr-sur-mer: « Dites bien aux filles que je veux qu’elles soient joyeuses, qu’elles sautent, qu’elles rient, qu’elles chantent… ! »

La cour de récréation est pour nos fondateurs, le cœur de tout acte éducatif, le centre de toutes les rencontres, de la détente, du petit mot de l’éducateur à l’oreille du jeune, du jeu collectif où chacun est vraiment lui-même, sans artifice, ni crainte ; où les aînés prennent en charge les plus petits et les timides ; où les adultes jouent avec les jeunes ; où l’on découvre ensemble les règles du vivre ensemble…

Tant et si bien qu’on dira : « Don Bosco parmi les jeunes, c’est Don Bosco dans la cour de récréation. »

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Étrenne 2018 du supérieur mondial des Salésiens
de Don Bosco : Cultivons l'art d'écouter et
d'accompagner (thème 2018 - © ANS)

Henri Marescaux témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

Aurelie Monkam Noubissi
  • Société

    • Jean-Marie Petitclerc : « certains jeunes vivent mal Noël »

      rue de NoëlBientôt Noël, les rues et les maisons s’illuminent ! Il est temps de réfléchir à la fête, avec amis, famille, belle-famille… L’effervescence est au rendez-vous ! Pourtant, c’est l’une des périodes les plus difficiles pour les jeunes en institution. Voici le témoignage de Jean-Marie Petitclerc, qui durant 30 ans a dirigé des institutions sociales salésiennes.

      Lire la suite

    • Culture des jeunes : le rêve de devenir Youtubeurs

      YouTubeurs L’univers de Youtube est d’une grande richesse (musique, films…), mais les jeunes sont passionnés par ce que l’on appelle les youtubeurs. Vous connaissez ?

      Lire la suite

    • Les challenges sur internet sont-ils dangereux ?

      ice bucket challenge 001 Depuis de nombreux mois, les challenges ont pris une ampleur importante sur internet, sur les réseaux sociaux. On peut en trouver de tous types, du divertissant, à l’émouvant, en passant par le vulgaire ou le dangereux. Mais en quoi consiste un challenge ?

      Lire la suite

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite