GUY 2. 355Guy Schyns est une ancien élève d'une école salésienne. Appelé au diaconat permanent, il témoigne : « C'est le 6 octobre 2013 à Liège, en Belgique, que par l'imposition des mains de notre évêque Monseigneur Jean-Pierre Delville et le don de l'Esprit Saint, j'ai été ordonné diacre au service de l'Eglise de Dieu. 53 ans, époux de Danielle Roosen, je suis le papa de deux enfants, Guillaume et Astrid et travaille au sein de la société INFRABEL à Bruxelles. Nous résidons à Dison. Danielle et moi sommes membres de la Famille Salésienne, en qualité d'A.D.B. (anciens élèves), et y sommes engagés depuis de nombreuses années.

 

 

 

 

 

 

 

 

« Le diaconat permanent, un appel qui a muri en moi depuis plusieurs années et qui s'est concrétisé voici plus de quatre ans. Faisant suite à un pré cheminement, j'ai suivi trois années de formation au Centre Diocésain de Formation à Liège où mon épouse a partagé avec moi tout ce cursus formatif. Ma vie est un juste équilibre entre ma vie professionnelle, ma vie familiale et de loisirs et mon ministère diaconal. Mon épouse s'associe pleinement à l'exercice de mon ministère, travailleuse dans l'ombre, elle est présente à mes côtés et me soutient.

 

GUY 1 355Faire route avec eux

« Faire route, rejoindre l'autre dans son vécu, l'écouter avec attention, parcourir avec lui le chemin, le soutenir, le porter, le réconforter, l'aimer, le faire grandir, lui rendre espoir, le relever, lui rendre confiance. Ma mission s'intègre pleinement dans l'application de cet extrait de l'Evangile selon Saint Luc : « Or, comme ils parlaient et discutaient ensemble, Jésus lui-même les rejoignit et fit route avec eux » (Lc 24, 15). Permettre une résurrection à une vie nouvelle et, dans la foi et l'espérance, en une vie en Dieu faite de liberté et d'amour, où chacun y trouve sa place, dans le respect des différences. Telle est ma mission en qualité de diacre, ministre ordonné, présence visible du Christ au sein des communautés où je suis envoyé, et au sein de tous mes milieux de vie.

 

 

 

 

Véhiculer les valeurs de la relation

« Il est pour moi essentiel de rejoindre l'autre dans son vécu. Je pense ici à la rencontre entre Don Bosco et l'orphelin Barthélémy Garelli, dans la chapelle Pinardi. Il est important de trouver le canal de communication qui permettra de véhiculer les valeurs essentielles de notre relation, celle qui donnent vie et font grandir, dans le respect des différences et en toute liberté. C'est ainsi que je perçois le diacre permanent : homme du seuil qui vit au cœur de sa communauté, la soutient, prie pour et avec elle.

 

 

Ma mission pastorale dans les communautés de Welkenraedt

« C'est au cœur du doyenné du Plateau, dans l'unité pastorale de Welkenraedt que notre évêque m'envoie sur les pas de Don Bosco, ayant pour mission la pastorale de la famille, poursuivant aussi mon bénévolat au centre spirituel salésien Fernand Orban de Xivry à Farnières.

Ordonné depuis peu, je suis au tout début de ma mission diaconale. Durant ces 3 mois, je poursuis la découverte des communautés qui composent l'unité pastorale de Welkenraedt dans laquelle je suis envoyé. Cette découverte se fait dans le prolongement de ce que j'ai vécu en 3ème année de formation diaconale, en stage au sein de cette unité pastorale.

C'est dans le cadre de la pastorale familiale que j'ai intégré les équipes de préparation aux baptêmes. J'ai eu ainsi l'occasion de baptiser à ce jour 9 enfants. Je me prépare également à intégrer, avec mon épouse Danielle, les équipes de préparation au mariage chrétien.

Il est pour moi essentiel de vivre et de prier avec les membres des différentes communautés. C'est ainsi que je concélèbre tous les week-ends plusieurs célébrations eucharistiques dans différents lieux de l'unité pastorale.

J'ai intégré également les équipes d'accompagnement aux funérailles. Rejoindre ceux qui souffrent et partager avec eux leurs souffrances fait partie aussi de la mission diaconale.

 

 

 

GUY 3 355Un engagement salésien à Verviers et à Farnières

« Mon évêque, me reconduit en qualité de diacre, dans tous mes engagements salésiens. C'est ainsi que je poursuis ma participation au sein du Pouvoir Organisateur* du Centre Scolaire Don Bosco de Verviers, comme Délégué du Père Provincial.

Mon épouse et moi poursuivons également nos engagements en qualité de bénévoles au Centre Spirituel de Farnières. C'est là que nous faisons partie de l'équipe organisatrice des week-ends intitulés « Il était une FOI... en famille ».

 

Je poursuis le chemin, dans la discrétion et l'humilité, uni à tous dans l'universalité de la prière. Je rends grâce au Seigneur pour cet appel qu'il m'a adressé et, confiant dans sa bonté, je m'y abandonne, lui demandant qu'il achève en moi ce qu'il a commencé. »

 

Guy Schyns
A.D.B. Belgique-Sud
Diacre permanent

* Le "Pouvoir Organisateur" est l'équivalent en France de la "Tutelle" pour les écoles catholiques 

 

 

 

 

 


Mot du jour

synode des jeunes Don Bosco

Parole de jeunes : Marie

 

 

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Maisons Don Bosco

    • Les adultes dans le Défi Citoyenneté : quelle est leur place ?

      Defit citoyente adultes 03 Quel doit être l’accompagnement des adultes dans les projets des jeunes ? Aujourd'hui, grâce aux rencontres entre établissements dans les régions et grâce aux relectures, les chefs d'établissement, les éducateurs comprennent mieux leur rôle dans les projets des jeunes. Même si les projets sont menés par les jeunes, l’accompagnement des adultes est un ressort central de la réussite des projets Défi Citoyenneté.

      Lire la suite

    • De nouveaux établissements entrent dans le réseau Don Bosco

      Don Bosco Nouveau Etablissements 00 Le réseau Don Bosco compte 55 établissements en France, 6 en Belgique Sud, un au Maroc et un en Tunisie. Il y a également les établissements et réseaux associés ou invités. Certains établissements ont récemment rejoint le réseau Don Bosco ou sont en demande d’y entrer. Qui sont ces établissements qui entrent dans le réseau ?

      Lire la suite

    • Yahia Adane : « Le travail social n’est pas quantifiable »

      Yahia AEPCR Social 00 Qu’est ce qui donne du sens au travail social dans les quartiers ? Yahia Adane, directeur de l’association d’éducation populaire de Paris 20è et du réseau Don Bosco Action Sociale, témoigne de son approche du travail social. Fin aout, il rassemble tous les éducateurs de la structure et durant une journée il leur propose de réfléchir ensemble à cette question du sens du travail social.

      Lire la suite

    • Livre d’or de l’année scolaire au lycée Don Bosco à Marseille : « Don Bosco m’a redonné foi en mon avenir »

      don bosco marseille livre d or 01 L’année scolaire 2017-2018 s’achève et avec elle s’annonce le départ de nombreux jeunes et adultes. Ils ont laissé des empreintes visibles et invisibles au lycée Don Bosco de Marseille. Ils ont laissé des mots dans « un livre d’or » qui s’appelle : « Sans vous je ne peux rien faire ». Chaque année, les élèves volontaires transcrivent leurs sentiments vis-à-vis de l’établissement qu’ils quittent. Voici une des perles de ce cahier par le témoignage de Marie, accompagné de photos représentant des temps fort de l’année. Comme une maison, le lycée Don Bosco de Marseille éduque les jeunes… toujours et partout.

      Lire la suite

    • Camp d’été chez les Roms grace à ESPERE

      espere Lille don bosco 01 En 2010, Danièle Sciacaluga, Salésienne Coopératrice, visite les familles roms d’un camp de Lille. Pour faire face aux besoins éducatifs, en 2014, elle crée avec un prêtre salésien une association E.S.P.E.R.E. (Espoir Salésiens Pour les Enfants Roms d’Europe) pour promouvoir l’éducation des enfants en s’inspirant de la pédagogie de Don Bosco. Cet été 2018, l’aventure se poursuit. Ce fut le 5è camp. Une vraie collaboration se réalise l’été grâce au réseau DBAS.

      Lire la suite

    • « Va à la pompe ! » L’éducation selon Don Bosco

      education don bosco 03 Lorsque des éducateurs se plaignaient auprès de Don Bosco de ne pas être écoutés par les jeunes et de ne pas savoir comment les prendre, Don Bosco disait : « Va à la pompe ». Il y avait, dans la cour du Valdocco, une fontaine autour de laquelle il y avait toujours un attroupement de jeunes qui se bousculaient pour boire ou pour ramollir la pagnote trop dure du petit déjeuner. C’est là que l’éducateur, en se mêlant à la file, pouvait entendre les conversations, connaître les centres d’intérêt des garçons, leurs préoccupations du moment. L’éducateur était ainsi en prise directe sur leur culture et pouvait sentir l’atmosphère générale. Don Bosco suggérait aussi à l’éducateur d’être moins dur, moins rigide, de « ramollir » son quotidien.

      Lire la suite