Pina-355Qui sont les Volontaires de Don Bosco ? Peu de gens le savent car elles vivent leur foi et leur mission dans la réserve et la discrétion. Don Bosco Aujourd'hui a rencontré Pina Bellocchi, italienne, conseillère pour la vie salésienne et en charge de la région France-Belgique, de l'Afrique et des pays francophones.

 

Don Bosco Aujourd'hui : Qui sont les Volontaires de Don Bosco ? Pourquoi cette discrètion ?

P. Bellocchi : Comme Jésus, nous choisissons de rester au milieu des gens, insérées dans nos familles, dans nos milieux professionnels, dans nos quartiers pour témoigner des valeurs de l'Evangile par une vie radicalement donnée. A travers les vœux de chasteté, pauvreté et obéissance, nous nous employons à être signe d'amour gratuit parmi les gens, à vivre en cohérence les valeurs humaines et chrétiennes de justice, d'honnêteté, de disponibilité, de charité jusqu'au sacrifice de nous-mêmes. Tout cela, dans l'esprit et le style de Don Bosco. Nous nous rendons disponibles aux jeunes et à toutes leurs problématiques, pour être des éducatrices qui accompagnent, discrètement et efficacement en même temps. Nous privilégions les plus pauvres et rejetés, choisissant les milieux plus difficiles, aux frontières.

 

« Nous voulons être comme le levain dans la pâte »

 

Nous vivons notre choix de consécration avec réserve et discrétion, selon le style des Instituts Séculiers, pour pouvoir être une présence "pauvre" au milieu des gens. Nous ne voulons pas que "le fait de parler de notre appartenance" nous distingue des autres et "nous mette l'étiquette d'un statut", mais nous désirons être "des modèles imitables de quiconque" et partager avec tous la vie de tous les jours sans aucun "filet de sauvetage". Comme Jésus, à Nazareth, n'a pas révélé qu'il était le Christ, nous voulons, par notre présence, et comme le levain dans la pâte, transformer peu à peu les réalités dans lesquelles nous sommes insérées, les rendre meilleures.

 

DBA : Quels sont les défis majeurs de votre institut ?

 P. B : Nous sommes environ mille trois cents sur tous les continents. Au cours de ces dernières années, l'Institut s'est fortement développé en Afrique et en Orient. Du 18 au 28 juillet 2013, les représentantes des différents pays du monde se sont réunies à Rome, pour réfléchir sur le thème de la formation permanente de l'Institut, pour élire la Responsable Majeure et son Conseil Central. Offrir une bonne formation à toutes les Volontaires est d'une importance fondamentale pour pouvoir répondre aux défis du monde actuel.

 

DBA : Quel est votre projet de vie dans la société et auprès de jeunes ?

 P. B : Nous voulons témoigner par nos vies, plus qu'avec des paroles, qu'il est possible de vivre bombardées de mille suggestions, mais de rester en même temps capables d'aimer chastement, de bien utiliser l'argent, sans attacher son cœur aux choses. Nous devons accompagner les jeunes, souvent désorientés et sans point de référence pour les aider à distinguer les "lumières factices" de la vraie Lumière, pour faire émerger l'énergie et les capacités qu'ils ignorent souvent posséder, pour faire germer l'espérance quand ils pensent l'avoir perdue, pour les secouer d'une apathie qui les paralyse si souvent.


Propos recueillis par Karine Gold Dag

27 février 2014

 

 Volontaires Pina Bellochi dans un orphelinat 355Pina Bellocchi, Volontaire de Don Bosco, dans un horphelinat en AfriqueVolontaire Olga 355Volontaire de Don Bosco, Olga est responsable de l'institut séculier des VDB au niveau mondial

 

 

 

 

Pour aller plus loin

Le site internet des soeurs : www.volontariedonbosco.org

Un peu d'histoire : à Turin, le 20 mai 1917, Luigina Carpanera, Maria Verzotti et Francesca Riccardi, des femmes profondément engagées, lancent une "révolution silencieuse". Elles cherchent à réaliser leur désir profond de vivre comme "Filles de Marie Auxiliatrice dans le monde", avec les conseils de Don Rinaldi Directeur de l'Oratoire FMA et l'encouragement de sr Felicina Fauda. En savoir plus sur les VDB.

 

 


Mot du jour

Plus de trois mille bénévoles font vivre le spectacle depuis 40 ans ; un spectacle d’une rare qualité, désormais mondialement connu et reconnu. C’est toute une population qui s’investit pour présenter au visiteur la grande saga d’une région. Le spectateur est convié à revisiter l’histoire à l’aide d’une succession de tableaux vivants, tous plus émouvants les uns que les autres.

Je ne suis pas en train de faire de la publicité pour le Puy du Fou, mais je voudrais simplement rappeler que, quand les hommes s’unissent, ils sont capables de grandes choses. Saint Exupéry disait : « Force-les de bâtir ensemble une tour et tu les changeras en frères ». Des projets communs, des tours à bâtir, n’est-ce pas ce qui manque à nos jeunes dans notre société trop embourgeoisée ?

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Fabienne Bouy
Voir l'article

École de Vie Don Bosco
Interview de Laure
Voir l'article

Sous nos peaux - Valdocco Lille
du FestiClip 2017
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

https://vimeo.com/221142294
  • Actualités

    • Missionnaire pour la France-Belgique sud, Pierre Nguyen, salésien, est devenu prêtre...

      vietnam salesien don bosco ordination 000 Originaires du Vietnam, plus d'une centaine de Salésiens de Don Bosco, prêtres et frères, sont actuellement envoyés dans les différentes provinces du monde entier. Missionnaires, ils quittent leur pays pour participer aux missions d'éducation voulues par St Jean Bosco. Dans la province de France et Belgique Sud, ils sont quelques-uns, dont le Père Pierre Nguyen, ordonné prêtre le samedi 22 juillet 2017 à Hô-Chi-Minh-Ville.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite

    • Don Bosco en son temps : Don Rinaldi

      don bosco rinaldi 004 Filippo Rinaldi s’est laissé imprégner par Don Bosco. Il a poursuivi son œuvre en fondant, il y a 100 ans, l’Institut des Volontaires de Don Bosco », femmes consacrées, vivant dans le monde. Il fut le 3e Recteur Majeur à lui succéder à la tête des salésiens.

      Lire la suite

    • Sarah Huppermans : On m'a donné des responsabilités et fait confiance !

      sarah h « Ma mère m'emmenait à la paroisse St-François-de-Sales à Liège chez les Salésiens de Don Bosco. J'aimais participer aux célébrations qui avaient du sens pour moi. » C’est le début d’un long parcours de Sarah jusqu’à l’expérience Ephata Don Bosco !

      Lire la suite

    • Label salésien : Rebattre les cartes de la nutrition

      lappel nutrition tchad 004 Depuis trente ans, l’association Appel Durance œuvre pour lutter contre la malnutrition des enfants au Tchad, en partenariat avec les villageois. Cette association utilise la méthodologie des « Nutricartes » qui obtient de très bons résultats. Don Bosco Aujourd’hui a voulu en savoir plus et a interviewé sa présidente, Anne Vincent.

      Lire la suite

    • Pour une écologie authentique

      ecologie authentique ressins 002 « Tout changement a besoin d’un chemin éducatif » plaide le Pape dans l’encyclique « Laudato Si’ ». Elèves en établissement agricole ou horticole, enseignants, mouvements de jeunesse, sont attentifs aux évolutions de l’écologie, mais il reste beaucoup à faire. Dans le réseau des établissements Don Bosco, on avance.

      Lire la suite

  • International

    • Label salésien : Rebattre les cartes de la nutrition

      lappel nutrition tchad 004 Depuis trente ans, l’association Appel Durance œuvre pour lutter contre la malnutrition des enfants au Tchad, en partenariat avec les villageois. Cette association utilise la méthodologie des « Nutricartes » qui obtient de très bons résultats. Don Bosco Aujourd’hui a voulu en savoir plus et a interviewé sa présidente, Anne Vincent.

      Lire la suite

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite

  • Société

    • Pour une écologie authentique

      ecologie authentique ressins 002 « Tout changement a besoin d’un chemin éducatif » plaide le Pape dans l’encyclique « Laudato Si’ ». Elèves en établissement agricole ou horticole, enseignants, mouvements de jeunesse, sont attentifs aux évolutions de l’écologie, mais il reste beaucoup à faire. Dans le réseau des établissements Don Bosco, on avance.

      Lire la suite

    • Amine : du Ghana à l’Allemagne et retour…

      Amine Après cinq années de voyage – où il a connu la peur et l’angoisse – Amine, 23 ans, originaire du Ghana, a réussi à gagner Stuttgart en Allemagne. Mais sa demande de régularisation n’a pu aboutir. Il y a quelques semaines, Amine a été reconduit au Ghana. Durant son passage en Europe, des salésiens de Don Bosco l’ont accueilli et accompagné. L’interview a été réalisé, alors qu’Amine se trouvait en Allemagne.

      Lire la suite

    • Les jeunes migrants deviennent acteurs avec Welcome Jeunes

      JRS Welcome Jeunes au Campobosco 001 L'idée phare du programme Welcome Jeunes est de permettre aux réfugiés de sortir du statut de bénéficiaire dans lesquels ils sont souvent placés et de devenir des acteurs. Interview de Lucile, responsable du programme, que nous avons rencontrée au Campobosco l’an dernier.

      Lire la suite

    • Du Sénégal à Turin en Italie, une migration pour une passion

      FALLOU « Le foot c’est ma passion ». Porté par sa passion, Fallou est parti à 16 ans du Sénégal. Aujourd’hui il a 22 ans, et réside à Turin. Il est passé par la communauté des salésiens de Don Bosco de Don Mauro.

      Lire la suite