Philippe Bordeyne 355Il y a dix ans, Xavier Thévenot, docteur en théologie morale, quittait ce monde. Don Bosco Aujourd'hui rend hommage à ce grand théologien et humaniste salésien en interrogeant quatre de ses anciens étudiants sur l'héritage qu'ils estiment avoir reçu de lui. Avant Geneviève Medevielle, Catherine Fino, Mgr Hervé Giraud écoutons pour ce premier volet Philippe Bordeyne, recteur de l'Institut Catholique de Paris.

 

 

 

Misère et grandeur de la liberté

En 1982, Xavier Thévenot a 43 ans. Docteur en théologie morale depuis deux ans, il publie un ouvrage de vulgarisation sur la sexualité à destination des jeunes. Après avoir montré, à travers quelques exemples, que la sexualité est toujours mêlée d'agressivité et qu'elle marque toutes nos relations et centres d'intérêt, il conclut : « C'est pourquoi il est si important d'y réfléchir. D'autant plus important que le jeune met des années pour devenir un homme ou une femme. Bien plus, une fois devenu adulte, il constatera que sa vie sexuelle est source de joies mais qu'elle ne réussit pas toute seule. On a vu déjà que celle-ci pouvait subir des "ratés", des échecs ; qu'elle pouvait provoquer de la jalousie, de la violence. Tout cela est le signe que l'homme et la femme sont libres. Ils peuvent faire un bon ou un mauvais usage de leur sexualité. Ils peuvent, avec leur désir sexuel, essayer d'aimer ou au contraire d'exploiter l'autre »1. Dans ce court paragraphe, Thévenot dévoile son approche de la vie morale à la lumière de la foi chrétienne. C'est le cœur de l'héritage qu'il nous confie.

 

La visée de la théologie morale est pratique

Premièrement, la théologie morale est une méthode de réflexion sur la réalité qui doit conduire à mieux aimer et à aimer davantage. Autrement dit, ce n'est pas de la réflexion en chambre, sa visée est pratique. Sa raison d'être est de favoriser une transformation de soi et du monde qui aide à grandir dans la fidélité au commandement de l'amour. C'est ainsi que l'être humain accomplit sa vocation à ressembler au Dieu Amour révélé en Jésus-Christ.

 

Deuxièmement, la morale présuppose la liberté. À la suite du philosophe Paul Ricœur, auquel Thévenot avait consacré sa maîtrise de théologie, on peut dire que la liberté est le pivot autour duquel s'organise toute la réflexion morale. Ce faisant, Thévenot s'inscrivait aussi dans le sillage de saint Alphonse de Liguori qui, à partir de la foi chrétienne en la Création, avait fondé sa pédagogie morale sur la grandeur de la conscience et de la liberté.

 

Troisièmement, cette confiance en la liberté n'exclut pas la lucidité sur les errances, les échecs et les « ratés » qui jalonnent nos vies. En lecteur assidu de la Bible, Thévenot ose évoquer le drame de la condition humaine. C'est ainsi qu'il rejoint les couples et les célibataires dans leurs difficultés affectives et sexuelles. Il fait appel aux sciences humaines pour mieux comprendre d'où elles peuvent venir, et comment les gérer. Mais Thévenot refuse que ces difficultés soient invoquées pour transgresser la loi. La blessure de la liberté n'en supprime pas la grandeur. Tout être humain est appelé à croître en humanité. Comme l'affirme saint Paul, la Création gémit dans les douleurs d'un enfantement qui annonce une humanité réconciliée.

 

Cette approche de la vie morale justifie que Thévenot se soit montré précurseur dans la recherche sur les relations entre liturgie et morale2. Le croyant qui participe aux sacrements est un être libre, conscient de ses ambiguïtés et de ses difficultés à aimer. Dans l'eucharistie, il vient puiser le renouveau du pardon et l'espérance d'avoir part à la victoire du Ressuscité. Puisque le Christ nous a aimés jusqu'au bout dans l'épreuve de la souffrance, nous pouvons accueillir en lui la figure d'une humanité transfigurée qui nous relance dans l'amour.

 

 

 

 Philippe Bordeyne
Recteur de l'Institut Catholique de Paris
8 mai 2014

  

 

Xavier Thévenot - Repères biographiques

  

Xavier Thevenot 355le père Xavier Thévenot, sdb 

  • Naissance le 20 décembre 1938 à Saint-Dizier
  • Élève des salésiens de Don Bosco
  • Animateur du patronage salésien où il découvre le monde ouvrier
  • Licencié ès sciences de l'université de Caen
  • Entrée au noviciat des Salésiens de Don Bosco en 1958 et ordonné prêtre à Saint-Dizier, le 21 décembre 1968
  • Prépare, sous la direction de René Simon, salésien comme lui, une thèse sur l'homosexualité
  • Professeur à la Faculté de théologie de l'Institut catholique de Paris
  • Enseigne la morale fondamentale et la morale sexuelle ; il renouvelle l’enseignement de la théologie morale à l’Institut Catholique de Paris
  • Anime des séminaires de doctorat et dirige des thèses
  • Intervient dans de nombreux services d'Église et mouvements de la société civile
  • S’implique dans la formation des religieux, religieuses et prêtres ; il est un accompagnateur spirituel à l'écoute exceptionnelle
  • Rencontre de nombreux laïcs pour les aider à gérer leur vie affective de manière responsable et humanisante
  • Décède prématurément après avoir lutté courageusement contre la maladie le 14 août 2004

 

 

 

1. Xavier Thévenot, Vie sexuelle et vie chrétienne, Paris, Mame, 1982, p. 15.
2. Voir le n° 264 de la Revue d'éthique et de théologie morale, Paris, Cerf, Juin 2011.

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....

 


Mot du jour

Chaque éducateur a un certain degré de tolérance à la transgression. Il réagira plus ou moins vite selon sa conception de ce qu’est un acte grave. Entre la « tolérance zéro » qui ne pardonne rien et sanctionne tout, et le laxisme qui ne voit aucune limite, l’éducateur salésien aime établir avec les jeunes une sorte de contrat de confiance. C’est ensemble qu’ils établissent les règles et les sanctions éventuelles. Ainsi, les jeunes sont invités à la responsabilité. Il n’y a pas de sanction qui leur « tombe dessus » : s’ils n’ont pas respecté le contrat, ils savaient déjà ce qu’ils risquaient, puisqu’ils l’avaient décidé avec l’éducateur. Ce qui est un jeu, ce n’est plus le degré de tolérance de cet éducateur, mais c’est le respect du contrat dont les jeunes sont partenaires.

Chaque éducateur a un certain degré de tolérance à la transgression. Il réagira plus ou moins vite selon sa conception de ce qu’est un acte grave. Entre la « tolérance zéro » qui ne pardonne rien et sanctionne tout, et le laxisme qui ne voit aucune limite, l’éducateur salésien aime établir avec les jeunes une sorte de contrat de confiance. C’est ensemble qu’ils établissent les règles et les sanctions éventuelles. Ainsi, les jeunes sont invités à la responsabilité. Il n’y a pas de sanction qui leur « tombe dessus » : s’ils n’ont pas respecté le contrat, ils savaient déjà ce qu’ils risquaient, puisqu’ils l’avaient décidé avec l’éducateur. Ce qui est un jeu, ce n’est plus le degré de tolérance de cet éducateur, mais c’est le respect du contrat dont les jeunes sont partenaires.
j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Maman et femme de Philippe, handicapé, Martha
Kayser avait ému au " Week-end Don Bosco 2016 "
Voir l'article

« On va tout faire pour »
par les élèves de Lyon-Pressin
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Margot et Margot
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

https://vimeo.com/221142294
  • Actualités

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite

    • Des films par les jeunes et pour les jeunes : une positive attitude

      FestiClip 2017 30 Le FestiClip 2018 aura lieu au Centre Jean Bosco de Lyon le samedi 2 juin 2018. N’hésitez pas à vous inscrire aujourd’hui ! Quelle est la particularité de ce Festival ? De permettre à des jeunes d'adresser un message à d'autres jeunes, et de traiter une problématique qui vraiment les concerne.

      Lire la suite

    • Pierre Favre, ex-Garçons Bouchers, se livre au week-end Don Bosco

      pierre favre don bosco Pierre Favre, ancien chanteur des Garçons Bouchers devenu depuis quinze ans bénévole au Secours Catholique dans le Var, c'est d'abord une gueule. Une carrure, une grande barbe grise et des tatouages. Mais c'est aussi une voix. Une voix douce, chaleureuse qui emmène son interlocuteur dans l'incroyable parcours de cet homme d'une grande profondeur spirituelle. Il était l'invité du " Week-end Don Bosco jeunes et familles 2016 ". Pour écouter de nouveaux témoins, renseignez-vous sur l'édition 2017 du " Week-end Don Bosco "Logo video80.

      Lire la suite

    • « Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

      apprends moi la nature 002 Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

      Lire la suite

    • Campobosco 2017, les jeunes aux commandes !

      campobosco 2017 001 Pour cette 13e édition du Campobosco (20 - 24 août 2017) à Ressins (à côté de Roanne), l'équipe d'organisation a choisi un thème audacieux : « Abba où t'es ? ». Le sujet a permis aux jeunes de s'exprimer sur leur foi et leurs doutes, sur leur questions et leurs convictions sur Dieu. Ce thème a tissé les temps de témoignage, de jeu, de veillée, d'échanges dans une ambiance de joie, de fraternité et d'enthousiasme.Logo video80

      Lire la suite

    • Au week-end Don Bosco, Martha Kayser témoigne de l’amour immense vécu avec Philippe, son mari handicapé.

      Martha Kayser Maman de cinq enfants, Martha Kayser avait ému les participants du " Week-end Don Bosco jeunes et familles 2016 " avec son magnifique témoignage d'amour et de famille, ancrée dans la foi, qu'elle a conté dans son livre "Toujours plus d'amour". Le mari de Martha, Philippe Kayser, décédé en 2010, formidable époux et papa, était en effet infirme moteur cérébral (IMC). Pour écouter de nouveaux témoins, renseignez-vous sur l'édition 2017 du " Week-end Don Bosco "Logo video80.

      Lire la suite

  • International

    • Label salésien : Rebattre les cartes de la nutrition

      lappel nutrition tchad 004 Depuis trente ans, l’association Appel Durance œuvre pour lutter contre la malnutrition des enfants au Tchad, en partenariat avec les villageois. Cette association utilise la méthodologie des « Nutricartes » qui obtient de très bons résultats. Don Bosco Aujourd’hui a voulu en savoir plus et a interviewé sa présidente, Anne Vincent.

      Lire la suite

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite

  • Société

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite

    • Pour une écologie authentique

      ecologie authentique ressins 002 « Tout changement a besoin d’un chemin éducatif » plaide le Pape dans l’encyclique « Laudato Si’ ». Elèves en établissement agricole ou horticole, enseignants, mouvements de jeunesse, sont attentifs aux évolutions de l’écologie, mais il reste beaucoup à faire. Dans le réseau des établissements Don Bosco, on avance.

      Lire la suite

    • Amine : du Ghana à l’Allemagne et retour…

      Amine Après cinq années de voyage – où il a connu la peur et l’angoisse – Amine, 23 ans, originaire du Ghana, a réussi à gagner Stuttgart en Allemagne. Mais sa demande de régularisation n’a pu aboutir. Il y a quelques semaines, Amine a été reconduit au Ghana. Durant son passage en Europe, des salésiens de Don Bosco l’ont accueilli et accompagné. L’interview a été réalisé, alors qu’Amine se trouvait en Allemagne.

      Lire la suite

    • Les jeunes migrants deviennent acteurs avec Welcome Jeunes

      JRS Welcome Jeunes au Campobosco 001 L'idée phare du programme Welcome Jeunes est de permettre aux réfugiés de sortir du statut de bénéficiaire dans lesquels ils sont souvent placés et de devenir des acteurs. Interview de Lucile, responsable du programme, que nous avons rencontrée au Campobosco l’an dernier.

      Lire la suite