Catherine Fino 355bCatherine Fino rend hommage à Xavier Thévenot, théologien et humaniste salésien. Ancienne étudiante, elle analyse l'héritage qu'elle a reçu de lui : les essentiels de Xavier Thévenot. Après Philippe Bordeyne et avant Geneviève Medevielle, Mgr Hervé Giraud écoutons pour ce second volet, Catherine Fino, professeur de théologie morale à l’Institut Catholique de Paris et sœur salésienne de Don Bosco.

 

 

 

L’attention à chaque personne

Comme théologienne moraliste, le premier héritage que je reçois de Xavier Thévenot est l’attention à chaque personne, en particulier aux chrétiens des frontières, en accordant du crédit à leur expérience. La place des interviews dans sa thèse sur l’homosexualité en témoigne, en une période où la question de l’homoparentalité ne se posait pas encore, mais bien celle du dialogue et de l’accueil de celui qui s’éprouve exclu par la société ou par l’Eglise (Mon fils est homosexuel ! Cf. Bibliographie) Lorsque la défense des convictions des uns renforce le sentiment d’exclusion des autres, cette  manière d’écouter, de discerner, de prendre la parole de manière respectueuse mais en faisant la vérité, en fidélité à la tradition qui nous porte, fait partie du témoignage éthique.

 

L’art du questionnement

ThevenotLe deuxième héritage est pédagogique : l’art de la maïeutique, de l’élaboration progressive d’un jugement prudentiel, le souci de conduire l’interlocuteur à l’autonomie dans le discernement comme dans l’action, sans laisser cependant les personnes se blesser dans l’exercice du dialogue. Aujourd’hui, la rhétorique de la déconstruction propose de dissoudre les normes anthropologiques et morales considérées comme mortifères. Thévenot nous invite au contraire à ne jamais déstabiliser l’autre au plan éthique ou dans sa foi sans lui donner les clés pour rebondir vers une posture plus constructive.

 

Le dialogue avec les sciences humaines de son temps

Thévenot osait entrer dans la complexité, en dialogue avec les sciences humaines de son temps. Si sa référence à la psychanalyse lacanienne est aujourd’hui moins intelligible pour nos contemporains formés à d’autres perspectives, sa méthode théologique reste suggestive. Thévenot s’appuyait sur les rationalités contemporaines pour mieux interpréter l’expérience des hommes et femmes engagés dans les dilemmes de l’action, afin d’interroger avec eux la Parole et la tradition. Il nous apprend ainsi à maintenir la cohérence de nos vies et de nos pratiques au cœur des fluctuations de la culture comme dans la fascination de la technologie, en laissant la Parole de Dieu résister à nos présupposés, ou en donnant l’hospitalité à  l’interprétation du magistère lorsqu’elle nous interpelle et relance la quête éthique. La conversion intellectuelle devient conversion spirituelle.

 

Ecouter, prier, dialoguer, réfléchir sont les quatres conditions du discernement

Le jugement moral se joue aujourd’hui comme pour Thévenot dans un monde pluraliste et conflictuel, qui contribue à fragiliser les personnes et à dissoudre le goût de vivre ensemble, obligeant la théologie morale à ouvrir sans cesse de nouvelles pistes de recherche. Mais les « repères » désignés par Thévenot ne sont pas pour autant devenus obsolètes : le singulier, le particulier et l’universel ; les multiples allers et retours en « boucle » où s’affine la saisie des situations et des enjeux ; l’attention à clarifier et à donner humblement les clés de son interprétation ; la construction du consensus à partir de l’attention aux personnes. Ecouter, prier, dialoguer, réfléchir : les quatre conditions du discernement selon Thévenot sont vraiment indissociables. La vie morale demeure un lieu privilégié pour renforcer l’expérience filiale envers Dieu qui fonde une authentique fraternité en humanité, dans le respect des différences.

 

Catherine Fino, professeur de théologie morale
à l'Institut Catholique de Paris
22 mai 2014

  

 

Xavier Thévenot - Repères bibliographiques

  

  • Vie sexuelle et vie chretienne, Ed. Mame, 1982
  • Repères éthiques pour un monde nouveau,  Ed. Salvator, 1982
  • Les péchés, que peut-on en dire ?, Ed. Salvator, 1983
  • Sa thèse publiée en 1985 : Homosexualités masculines et morale chrétienne, Ed. du Cerf, 1985
  • La bioéthique ; Centurion-La croix, 1989
  • Pour une éthique de la pratique éducative, en collaboration avec Jean Joncheray, Ed. Desclée de Brouwer, 1991
  • Compter sur Dieu. Études de théologie morale, Ed. du Cerf, 1992,
  • Avance en eau profonde, Carnet spirituel, Desclée de Brouwer, Cerf 1997
  • Souffrance, bonheur, éthique : conférences spirituelles, Ed. Salvator, 1998
  • Pratiquer l’analyse éthique. Etudier un cas, examiner un texte, en collaboration avec Marie-Jo Thiel, Ed. Cerf, 1999
  • Les ailes et le souffles, Ethique et vie spirituelle, Ed. Desclée de Brouwer-Cerf, 2000
  • Un chemin de croix pour aujourd'hui en collaboration avec Anne-Marie Bavoux, Ed. Saint-Augustin, 2002
  • Mon fils est homosexuel, Ed. Saint Augustin, 2001

 

 Xavier ThevenotXavier Thevenot avance en eauXavier Thevenot mon fils est homo

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....


 


Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite

    • Question d'éducation : Etre gentil, pas facile à vivre ?

      Gentilesse Serdu 1 Apprendre la gentillesse à ses enfants, n’est-ce pas les envoyer comme des agneaux au milieu des loups ? La méchanceté est bien présente dans notre monde compétitif et dur où tous les coups semblent recommandables. Faut-il alors leur appendre le calcul, la recherche de son intérêt « bien compris » ? La réponse estnclaire : inutile d’en rajouter !

      Lire la suite

    • Quelle présence dans la cour virtuelle des réseaux sociaux ?

      cour viturelle et reseaux sociaux Les relations sociales se font sur la toile autant que sur le béton de la cour. Alors, allons sur les réseaux sociaux ! Mais jusqu’où ? Faut-il encourager la présence des adultes sur les réseaux ? Pourquoi faire ? Quelle présence assurer ? Est-ce une bonne - ou fausse - bonne idée ?

      Lire la suite