Catherine Fino 355bCatherine Fino rend hommage à Xavier Thévenot, théologien et humaniste salésien. Ancienne étudiante, elle analyse l'héritage qu'elle a reçu de lui : les essentiels de Xavier Thévenot. Après Philippe Bordeyne et avant Geneviève Medevielle, Mgr Hervé Giraud écoutons pour ce second volet, Catherine Fino, professeur de théologie morale à l’Institut Catholique de Paris et sœur salésienne de Don Bosco.

 

 

 

L’attention à chaque personne

Comme théologienne moraliste, le premier héritage que je reçois de Xavier Thévenot est l’attention à chaque personne, en particulier aux chrétiens des frontières, en accordant du crédit à leur expérience. La place des interviews dans sa thèse sur l’homosexualité en témoigne, en une période où la question de l’homoparentalité ne se posait pas encore, mais bien celle du dialogue et de l’accueil de celui qui s’éprouve exclu par la société ou par l’Eglise (Mon fils est homosexuel ! Cf. Bibliographie) Lorsque la défense des convictions des uns renforce le sentiment d’exclusion des autres, cette  manière d’écouter, de discerner, de prendre la parole de manière respectueuse mais en faisant la vérité, en fidélité à la tradition qui nous porte, fait partie du témoignage éthique.

 

L’art du questionnement

ThevenotLe deuxième héritage est pédagogique : l’art de la maïeutique, de l’élaboration progressive d’un jugement prudentiel, le souci de conduire l’interlocuteur à l’autonomie dans le discernement comme dans l’action, sans laisser cependant les personnes se blesser dans l’exercice du dialogue. Aujourd’hui, la rhétorique de la déconstruction propose de dissoudre les normes anthropologiques et morales considérées comme mortifères. Thévenot nous invite au contraire à ne jamais déstabiliser l’autre au plan éthique ou dans sa foi sans lui donner les clés pour rebondir vers une posture plus constructive.

 

Le dialogue avec les sciences humaines de son temps

Thévenot osait entrer dans la complexité, en dialogue avec les sciences humaines de son temps. Si sa référence à la psychanalyse lacanienne est aujourd’hui moins intelligible pour nos contemporains formés à d’autres perspectives, sa méthode théologique reste suggestive. Thévenot s’appuyait sur les rationalités contemporaines pour mieux interpréter l’expérience des hommes et femmes engagés dans les dilemmes de l’action, afin d’interroger avec eux la Parole et la tradition. Il nous apprend ainsi à maintenir la cohérence de nos vies et de nos pratiques au cœur des fluctuations de la culture comme dans la fascination de la technologie, en laissant la Parole de Dieu résister à nos présupposés, ou en donnant l’hospitalité à  l’interprétation du magistère lorsqu’elle nous interpelle et relance la quête éthique. La conversion intellectuelle devient conversion spirituelle.

 

Ecouter, prier, dialoguer, réfléchir sont les quatres conditions du discernement

Le jugement moral se joue aujourd’hui comme pour Thévenot dans un monde pluraliste et conflictuel, qui contribue à fragiliser les personnes et à dissoudre le goût de vivre ensemble, obligeant la théologie morale à ouvrir sans cesse de nouvelles pistes de recherche. Mais les « repères » désignés par Thévenot ne sont pas pour autant devenus obsolètes : le singulier, le particulier et l’universel ; les multiples allers et retours en « boucle » où s’affine la saisie des situations et des enjeux ; l’attention à clarifier et à donner humblement les clés de son interprétation ; la construction du consensus à partir de l’attention aux personnes. Ecouter, prier, dialoguer, réfléchir : les quatre conditions du discernement selon Thévenot sont vraiment indissociables. La vie morale demeure un lieu privilégié pour renforcer l’expérience filiale envers Dieu qui fonde une authentique fraternité en humanité, dans le respect des différences.

 

Catherine Fino, professeur de théologie morale
à l'Institut Catholique de Paris
22 mai 2014

  

 

Xavier Thévenot - Repères bibliographiques

  

  • Vie sexuelle et vie chretienne, Ed. Mame, 1982
  • Repères éthiques pour un monde nouveau,  Ed. Salvator, 1982
  • Les péchés, que peut-on en dire ?, Ed. Salvator, 1983
  • Sa thèse publiée en 1985 : Homosexualités masculines et morale chrétienne, Ed. du Cerf, 1985
  • La bioéthique ; Centurion-La croix, 1989
  • Pour une éthique de la pratique éducative, en collaboration avec Jean Joncheray, Ed. Desclée de Brouwer, 1991
  • Compter sur Dieu. Études de théologie morale, Ed. du Cerf, 1992,
  • Avance en eau profonde, Carnet spirituel, Desclée de Brouwer, Cerf 1997
  • Souffrance, bonheur, éthique : conférences spirituelles, Ed. Salvator, 1998
  • Pratiquer l’analyse éthique. Etudier un cas, examiner un texte, en collaboration avec Marie-Jo Thiel, Ed. Cerf, 1999
  • Les ailes et le souffles, Ethique et vie spirituelle, Ed. Desclée de Brouwer-Cerf, 2000
  • Un chemin de croix pour aujourd'hui en collaboration avec Anne-Marie Bavoux, Ed. Saint-Augustin, 2002
  • Mon fils est homosexuel, Ed. Saint Augustin, 2001

 

 Xavier ThevenotXavier Thevenot avance en eauXavier Thevenot mon fils est homo

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....


 


Mot du jour

D'abord, il y a le vert
Qui repose les yeux
Puis surgit le bon air
Qui fait tourner la tête
Et qui sent bon la terre.
Parfois, il y a le cerf.
Vers le mois de septembre,
Avec un peu de chance,
On peut entendre son brame
S’il ne fait pas pluvieux.
En mars et en novembre,
Un concert de trompettes
Semble tomber du ciel.
En pleine migration,
Mesdames les grues claironnent
Pour avertir le monde
Du changement de saison.
Souvent, il y a la pluie
Qui mouille et qui pénètre
Jusqu’au bout de nos os.
Mais au mois de juillet,
Réchauffés de soleil,
Nous cueillerons, merveille,
Un panier de myrtilles.
Il y a le silence
Souligné par la brise
Ou le chant des oiseaux.
Enfin il y a l’arkose,
Grès feldspathique
Aux couleurs brunes et roses
Qui donne à la bâtisse
Un air magnifique.
Avec tant de beauté
Où l’âme se repose
Les gens disent de Farnières :
«quel petit paradis ! »

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

The power of words Prix du Public au FestiClip 2017.
Film réalisé par l'Institut Lemonnier de Caen
Voir l'article

École de Vie Don Bosco
Interview de Fleur
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview d'Angele
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • International

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite

    • Message de Noël de la part des Salésiens d’Alep : “Il y a toujours l’espérance”

      Alep Salesien Chrismas La ville est détruite, on ne voit que des décombres... Mais le message d’espérance du Dieu qui s’est fait homme résonne, cette année, avec un écho particulier à Alep. Les Salésiens, riches de leurs deux trésors – la foi et les jeunes - ont au cœur la force de dire, dans une vidéo, avec les jeunes : « Bonne Fête de Noël » et « il y a toujours l’espérance » ! En voyant ces images, le Recteur Majeur, le P. Ángel Fernández Artime, ému, relance son appel pour la paix.

      Lire la suite