Genevieve Medevielle 355« Nous tenons de Xavier Thévenot une parole pour la vie ». C'est au tour de Geneviève Medevielle de rendre hommage à ce grand théologien et humaniste salésien. Après, Philippe Bordeyne, recteur de l'Institut Catholique de Paris, Catherine Fino, écoutons pour ce troisième volet, Geneviève Médevielle, professeur de théologie morale à l’Institut Catholique de Paris, sœur Auxiliatrice.

 

 

Nous tenons de Xavier Thévenot « une parole pour la vie »

« Il y a quinze ans déjà, j’avais le privilège avec Mgr Joseph Doré de fêter le soixantième anniversaire de Xavier Thévenot en venant lui offrir un volume de Mélanges « Une Parole pour la vie ». Ce titre, qu’il a découvert ce jour-là avec joie comme la trace de la spiritualité salésienne à laquelle il appartenait, est né de la mémoire de ce que nous avions reçu de lui. Oui, nous tenons de Xavier Thévenot, « une parole pour la vie ». Que la morale soit pour la vie des hommes, qu’elle ait pour tâche d’indiquer les chemins de l’humanisation et que tel soit le projet de Dieu lorsqu’il fait de l’homme son partenaire, voilà ce qu’il déployait tant dans ses cours que dans ses accompagnements et dont nous avons hérité.

 

Le pluralisme éthique vient chambouler les convictions communes

Quinze ans plus tard, je pourrais à nouveau signer tout ce que j’avais écrit dans cet ouvrage à propos de ma dette à l’égard d’une certaine manière de faire de la théologie : respect du réel complexe, discernement des conduites en tenant compte des perplexités et aléas, attention aux personnes et à leur part d’inconscient, souci de cohérence avec la parole de Dieu,  foi en la présence de l’Esprit en travail d’enfantement... Pourtant, les temps ont bien changé. Le pluralisme éthique, de plus en plus prégnant, vient chambouler les convictions communes que nous pouvions tenir sur l’être humain et son humanisation. Qui aurait pensé lorsque Xavier Thévenot écrivait ses pages très courageuses sur l’accompagnement des personnes homosexuelles que la question du « mariage gay » se poserait à nous si rapidement ? Lui qui tenait à l’interdit d’indifférenciation et qui prônait le respect de la différence sexuelle comme structurante pour notre humanisation verrait ses bases théologiques et anthropologiques battues en brèche.

 

« Quel est le pauvre auquel vous vous adressez ? »Une parole pour la vie

Au cœur d’une telle déstabilisation comment retenir cette « parole pour la vie » reçue de Xavier Thévenot ? Sa pertinence contemporaine concerne trois points. Tout d’abord l’exigence de respect de celui à qui s’adresse la parole éthique : respect d’écoute, d’accompagnement et de parole claire. Xavier nous disait toujours : quel est le pauvre à qui vous vous adressez ?  Comment le respectez-vous ? C’est dans le sillage de l’appel du Christ « Venez à moi vous tous qui peinez, et je vous soulagerai, car mon fardeau est léger et mon joug est doux. » Mt 11, 28 que Xavier a longuement écouté les souffrants de toute souffrance et a élaboré des réponses pour la vie.

 

Nommer ce qui est humanisant à partir de la Parole de Dieu

Le deuxième point qui concerne la « parole pour la vie », c’est la capacité à nommer ce qui est humanisant à partir de la Parole de Dieu qui révèle l’homme en parlant de Dieu et qui révèle Dieu en parlant de l’homme. Xavier osait parler de rocs anthropologiques sur lesquels bâtir une vie humanisante : le roc de l’interdit du meurtre, du mensonge, et de la fusion (ou respect de la différence sexuelle et de la différence des générations).

 

Enfin le troisième point concerne la manière de tenir un discours moral sain lorsque le réel apporte le déni de ce que vise l’éthique la plus humaniste. Pour Xavier Thévenot, oser « une parole pour la vie », c’était donner des pistes pour vivre l’effectivement possible à l’épreuve du mal, de l’anomie et des transgressions. Poursuivre sur ce chemin invite le moraliste à prendre des risques de solidarité avec les pauvres et les méprisés « sachant que seul celui qui leur ouvre ses entrailles (1 jn 3,17) est de Dieu ».

 

 

 

 

 

Geneviève Medevielle,
Professeur à l'
Institut Catholique de Paris
22 mai 2014

  

 

Xavier Thévenot : Ils en parlent...

   

  • Une parole pour la vie. Hommage à Xavier Thévenot, Geneviève Médevielle et Mgr Joseph Doré, Cerf/Salvator, 1998.
  • Une éthique au risque de l'Évangile, livre d'entretiens avec Yves de Gentil-Baichis, DDB/Éd. du Cerf, 2000
  • La souffrance a-t-elle un sens, ouvrage posthume, éditions Don Bosco, coll. Souffle
  • La relation éducative selon Xavier Thévenot, Thierry Le Goaziou, éditions Don Bosco, coll. Sciences de l'éducation
  • Xavier Thévenot, passeur d'humanité, actes du colloque de Lyon, 2005, éditions Don Bosco
  • Morale fondamentale, notes de cours, éditions Don Bosco/DDB, 2007

 

 

xavier-thevenot 3la-relation-educative-selon-xavier-thevenot

 

 

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....

 


Mot du jour

L’engagement humanitaire est un souci pour l’homme qui conduit à en prendre soin partout où il souffre. C’est une conscience récente qui amène certains à donner de leur temps pour rendre service dans des situations d’urgence ou durables de faim, de maladie, de guerre. Don Bosco déjà avait su engager ses jeunes dans la lutte contre le choléra lorsque ce fléau avait touché la ville de Turin en juillet 1854. Disposés à vivre cette solidarité, une cinquantaine de jeunes acceptent d’aller porter secours aux malades dans les maisons et les hôpitaux. Aujourd’hui, le volontariat international permet à tous les jeunes qui le souhaitent de vivre cette solidarité. Toute éducation, pour être complète, doit ouvrir à cette dimension du service. La générosité existe, à condition de savoir l’encourager et la solliciter.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Pierre Favre, ancien chanteur des Garçons Bouchers
devenu bénévole au Secours Catholique
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Paul
Voir l'article

« On va tout faire pour »
par les élèves de Lyon-Pressin
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • International

    • Label salésien : Rebattre les cartes de la nutrition

      lappel nutrition tchad 004 Depuis trente ans, l’association Appel Durance œuvre pour lutter contre la malnutrition des enfants au Tchad, en partenariat avec les villageois. Cette association utilise la méthodologie des « Nutricartes » qui obtient de très bons résultats. Don Bosco Aujourd’hui a voulu en savoir plus et a interviewé sa présidente, Anne Vincent.

      Lire la suite

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite

  • Société

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite

    • « Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

      apprends moi la nature 002 Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite

    • Pour une écologie authentique

      ecologie authentique ressins 002 « Tout changement a besoin d’un chemin éducatif » plaide le Pape dans l’encyclique « Laudato Si’ ». Elèves en établissement agricole ou horticole, enseignants, mouvements de jeunesse, sont attentifs aux évolutions de l’écologie, mais il reste beaucoup à faire. Dans le réseau des établissements Don Bosco, on avance.

      Lire la suite