Genevieve Medevielle 355« Nous tenons de Xavier Thévenot une parole pour la vie ». C'est au tour de Geneviève Medevielle de rendre hommage à ce grand théologien et humaniste salésien. Après, Philippe Bordeyne, recteur de l'Institut Catholique de Paris, Catherine Fino, écoutons pour ce troisième volet, Geneviève Médevielle, professeur de théologie morale à l’Institut Catholique de Paris, sœur Auxiliatrice.

 

 

Nous tenons de Xavier Thévenot « une parole pour la vie »

« Il y a quinze ans déjà, j’avais le privilège avec Mgr Joseph Doré de fêter le soixantième anniversaire de Xavier Thévenot en venant lui offrir un volume de Mélanges « Une Parole pour la vie ». Ce titre, qu’il a découvert ce jour-là avec joie comme la trace de la spiritualité salésienne à laquelle il appartenait, est né de la mémoire de ce que nous avions reçu de lui. Oui, nous tenons de Xavier Thévenot, « une parole pour la vie ». Que la morale soit pour la vie des hommes, qu’elle ait pour tâche d’indiquer les chemins de l’humanisation et que tel soit le projet de Dieu lorsqu’il fait de l’homme son partenaire, voilà ce qu’il déployait tant dans ses cours que dans ses accompagnements et dont nous avons hérité.

 

Le pluralisme éthique vient chambouler les convictions communes

Quinze ans plus tard, je pourrais à nouveau signer tout ce que j’avais écrit dans cet ouvrage à propos de ma dette à l’égard d’une certaine manière de faire de la théologie : respect du réel complexe, discernement des conduites en tenant compte des perplexités et aléas, attention aux personnes et à leur part d’inconscient, souci de cohérence avec la parole de Dieu,  foi en la présence de l’Esprit en travail d’enfantement... Pourtant, les temps ont bien changé. Le pluralisme éthique, de plus en plus prégnant, vient chambouler les convictions communes que nous pouvions tenir sur l’être humain et son humanisation. Qui aurait pensé lorsque Xavier Thévenot écrivait ses pages très courageuses sur l’accompagnement des personnes homosexuelles que la question du « mariage gay » se poserait à nous si rapidement ? Lui qui tenait à l’interdit d’indifférenciation et qui prônait le respect de la différence sexuelle comme structurante pour notre humanisation verrait ses bases théologiques et anthropologiques battues en brèche.

 

« Quel est le pauvre auquel vous vous adressez ? »Une parole pour la vie

Au cœur d’une telle déstabilisation comment retenir cette « parole pour la vie » reçue de Xavier Thévenot ? Sa pertinence contemporaine concerne trois points. Tout d’abord l’exigence de respect de celui à qui s’adresse la parole éthique : respect d’écoute, d’accompagnement et de parole claire. Xavier nous disait toujours : quel est le pauvre à qui vous vous adressez ?  Comment le respectez-vous ? C’est dans le sillage de l’appel du Christ « Venez à moi vous tous qui peinez, et je vous soulagerai, car mon fardeau est léger et mon joug est doux. » Mt 11, 28 que Xavier a longuement écouté les souffrants de toute souffrance et a élaboré des réponses pour la vie.

 

Nommer ce qui est humanisant à partir de la Parole de Dieu

Le deuxième point qui concerne la « parole pour la vie », c’est la capacité à nommer ce qui est humanisant à partir de la Parole de Dieu qui révèle l’homme en parlant de Dieu et qui révèle Dieu en parlant de l’homme. Xavier osait parler de rocs anthropologiques sur lesquels bâtir une vie humanisante : le roc de l’interdit du meurtre, du mensonge, et de la fusion (ou respect de la différence sexuelle et de la différence des générations).

 

Enfin le troisième point concerne la manière de tenir un discours moral sain lorsque le réel apporte le déni de ce que vise l’éthique la plus humaniste. Pour Xavier Thévenot, oser « une parole pour la vie », c’était donner des pistes pour vivre l’effectivement possible à l’épreuve du mal, de l’anomie et des transgressions. Poursuivre sur ce chemin invite le moraliste à prendre des risques de solidarité avec les pauvres et les méprisés « sachant que seul celui qui leur ouvre ses entrailles (1 jn 3,17) est de Dieu ».

 

 

 

 

 

Geneviève Medevielle,
Professeur à l'
Institut Catholique de Paris
22 mai 2014

  

 

Xavier Thévenot : Ils en parlent...

   

  • Une parole pour la vie. Hommage à Xavier Thévenot, Geneviève Médevielle et Mgr Joseph Doré, Cerf/Salvator, 1998.
  • Une éthique au risque de l'Évangile, livre d'entretiens avec Yves de Gentil-Baichis, DDB/Éd. du Cerf, 2000
  • La souffrance a-t-elle un sens, ouvrage posthume, éditions Don Bosco, coll. Souffle
  • La relation éducative selon Xavier Thévenot, Thierry Le Goaziou, éditions Don Bosco, coll. Sciences de l'éducation
  • Xavier Thévenot, passeur d'humanité, actes du colloque de Lyon, 2005, éditions Don Bosco
  • Morale fondamentale, notes de cours, éditions Don Bosco/DDB, 2007

 

 

xavier-thevenot 3la-relation-educative-selon-xavier-thevenot

 

 

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....

 


Mot du jour

En ces jours de rentrée, je rêve que les jeunes soient différents de l’année passée : « ah s’ils pouvaient courir pour rejoindre les cours,... pour rejoindre mon cours !!! » … Et je ne me lasse pas de leur exprimer : « arrêter de traîner les pieds ! » … J’oublie que le jeune rêve aussi que je sois différent de l’année passée : « ah si les adultes pouvaient prendre le temps de traverser la cour ». Très attaché à l’importance pour l’adulte de s’approcher des jeunes, de participer à leurs conversations, de s’intéresser à leurs passions, d’écouter leurs interrogations, Don Bosco lui-même a pleuré amèrement en constatant que ses éducateurs avaient tout simplement zappé cette posture éducative essentielle. Oser un bonjour. Tendre une main. Lâcher un sourire. Accueillir une question. Proposer un dialogue. Prendre le temps de traverser la cour de récré, ce lieu qui n’a pour seule frontière que le Ciel … et le cœur du jeune… Tout à l’heure, quand mon collègue m’invitera à me réfugier derrière un café dans la salle des profs, je lui répondrai simplement : « j’peux pas, j’ai cour ! ».

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Maisons Don Bosco

    • Camp d’été chez les Roms grace à ESPERE

      espere Lille don bosco 01 En 2010, Danièle Sciacaluga, Salésienne Coopératrice, visite les familles roms d’un camp de Lille. Pour faire face aux besoins éducatifs, en 2014, elle crée avec un prêtre salésien une association E.S.P.E.R.E. (Espoir Salésiens Pour les Enfants Roms d’Europe) pour promouvoir l’éducation des enfants en s’inspirant de la pédagogie de Don Bosco. Cet été 2018, l’aventure se poursuit. Ce fut le 5è camp. Une vraie collaboration se réalise l’été grâce au réseau DBAS.

      Lire la suite

    • « Va à la pompe ! » L’éducation selon Don Bosco

      education don bosco 03 Lorsque des éducateurs se plaignaient auprès de Don Bosco de ne pas être écoutés par les jeunes et de ne pas savoir comment les prendre, Don Bosco disait : « Va à la pompe ». Il y avait, dans la cour du Valdocco, une fontaine autour de laquelle il y avait toujours un attroupement de jeunes qui se bousculaient pour boire ou pour ramollir la pagnote trop dure du petit déjeuner. C’est là que l’éducateur, en se mêlant à la file, pouvait entendre les conversations, connaître les centres d’intérêt des garçons, leurs préoccupations du moment. L’éducateur était ainsi en prise directe sur leur culture et pouvait sentir l’atmosphère générale. Don Bosco suggérait aussi à l’éducateur d’être moins dur, moins rigide, de « ramollir » son quotidien.

      Lire la suite

    • Le Festiclip est cette année un festival européen sensible au monde des laissés pour compte

      fasticlip 2018 04 La treizième édition du FestiClip, festival de vidéoclips réalisé par et pour des jeunes de 15 à 20 ans, s’est déroulé au Centre Jean Bosco le 2 juin. Participaient cette année, outre bien sûr la Belgique et la France, l’Espagne, le Portugal et l’Allemagne. Les films étonnent par leur qualité et leur thématique. Aujourd’hui, c’est la manière de traiter les laissés pour compte qui interroge les jeunes. Logo video80

      Lire la suite

    • Festifoot 2018 : la coupe du monde version salésienne

      festifoot 2018 caen 07 La coupe du monde de foot en version salésienne ? Comment ça, vous ne connaissez pas ? Festifoot ! Mais si, c’est ce rassemblement de 60 jeunes venus de toute la France pour partager un week-end exceptionnel, plein de partage, de fair-play, et de sport ! Avec la participation de huit équipes, soit 55 jeunes de 15 ans environ, le Festifoot du mois de juin n’a jamais connu un tel succès.

      Lire la suite

    • Quatre jours de formation approfondie pour les élèves les plus engagés

      formation eleves engages 01 Voyage à Biville : c’est une initiative des quatre établissements scolaires de l'Ouest au début des vacances de Pâques.  Une quarantaine d'élèves des établissements de l'Ouest. Elèves en difficulté ou non. Il s'agit de quelques jeunes parmi les plus engagés dans la vie de l'établissement. Le projet est une formation approfondie pour les élèves les plus engagés à l’image de ce que faisait Don Bosco.

      Lire la suite

    • Les premières Assises de Don Bosco Action Sociale

      don bosco action sociale assises 01 Les 24 et 25 mai 2018, le réseau Don Bosco Action Sociale a organisé ses premières assises à l’Institut Don Bosco de Gradignan (Gironde). Celles-ci ont regroupé plus de 100 dirigeants des 65 établissements et services d’action sociale du réseau : présidents, administrateurs, directeurs, cadres de direction. Ces participants ont pu ainsi prendre conscience de la force et du dynamisme de ce réseau.Logo video80

      Lire la suite