Virginie355Chacun de nous est choisi. Dimanche dernier 25 mai 2014, Sr Virginie Mérel s'est engagé définitivement dans la congrégation des Filles de Marie-Auxiliatrice (FMA), sœurs salésiennes de Don Bosco à l'église St Joseph, à Tassin-la-Demi-Lune.  Pour Viriginie, chacun de nous est choisi. Voici quelques mots sur cet itinéraire ou ce choix s'est confirmé en elle.

 

 

DBA : Comment est venue votre vocation ?

Sr Virginie : Pour moi, il y a deux grandes dimensions : l'amour de Dieu et la passion pour les jeunes. Car c'est au cœur de ma relation avec les jeunes que je rencontre le Seigneur. C'est là que je trouve le plus de bonheur et de joie. J'ai fait la découverte du charisme salésien par l'intermédiaire d'un camp de formation au VIDÈS. Et là j'ai retrouvé pleinement cette alchimie entre ma passion pour Dieu et pour les jeunes. J'ai senti rapidement que c'était sans doute ce à quoi le Seigneur m'appelait depuis toujours.

 

Voeux-Definitif-Virginie-2014 1014 

Ô Dieu aux mille couleurs,
Tu es le tisserand de nos vies.

 Ma famille

 La famille salésienne

Mes amis

Les éducateurs

Tu as filé chacun de nous
en un unique fil de couleur
avec sa teinte et sa texture particulières,
et tu nous as tissés ensemble,
pour former ta famille humaine
couvrant toute la terre entière.

Ensemble, tissons les fils de nos relations.

  

DBA : Comment avez-vous vécu votre premier contact avec les sœurs ?

Sr Virginie : Ma première rencontre avec les sœurs a été très décapante parce que je ne les imaginais pas joyeuses qui dansaient, jouaient ! Cela m'a rassurée : je pouvais continuer à être moi-même avec toute ma personnalité, ma créativité, ma gaité, mon côté artistique.

 

DBA : Les vœux perpétuels, nouvelle étape ou une continuité ?

Sr Virginie : Les premiers vœux, on les fait dans la fraîcheur de la jeunesse, dans l'élan d'un amour qui donne cette audace de nous engager, on l'espère, pour toujours. Chaque année, on doit écrire notre demande de renouvellement à notre provinciale. C'est une véritable chance qui nous est donnée. On relit notre engagement à la lumière de la Parole de Dieu et on découvre combien le « oui » naïf du départ prend de la maturité. Il passe par le creuset de beaucoup de joie, de souffrance, de questionnement et se tisse avec tous les fils de notre vie.

 

C'est un vrai chemin de liberté intérieure qui se créé, petit à petit, jusqu'au jour où on sent qu'on est prête pour ce passage de vie plus radical, plus authentique : « Prends toute ma vie Seigneur et fais en ce que tu veux ».

 

 

 

Propos recueillis par sœur Joëlle Drouin
Sœur salésienne de Don Bosco
5 juin 2014

 

 

 

 

CELEBRATION DES VOEUX DE SOEUR VIRGINIE MEREL

 

Dimanche 25 mai 2014, à l'église St Joseph, à Tassin-la-Demi-Lune, la famille du nord, ses amis, la famille salésienne, les paroissiens ont entouré Virginie Mérel tout au long d'une cérémonie haute en couleur sur le thème du tissage.

 

Voeux-Definitif-Virginie-2014 1007L'homélie conjointe du Père Olivier Robin, salésien de Don Bosco et du père Hubert, l'aumônier de Virginie au lycée nous ont interpelés. Dieu a choisis chacun pour aller et porter du fruit (Jean 15, 9-17). Et vous ?
En s'engageant, Virginie se fait le relais de cette Parole de Dieu et invite chacun à y répondre.

La Litanie des Saints a donné un rythme et une profondeur à ce moment solennel :  Virginie prostrée exprimant son désir d'abandon entre les mains de Dieu. Le célébrant, Daniel Federspiel, et tous les prêtres présents ont étendu leurs mains sur Virginie.

Virginie reçu des mains de Chantal Fert une lampe de mineur, symbole de sa recherche. Une joie indescriptible sur tous les visages de l'assemblée prête à partir sur les chemins du monde entier ! Aujourd'hui elle a trouvé comment répondre à la question qu'elle se posait déjà, lycéenne : « Qu'attends-tu de moi ? »

 

Voeux-Definitif-Virginie-2014 1002Voeux-Definitif-Virginie-2014 1003 

 

 

 Voeux-Definitif-Virginie-2014 1004Voeux-Definitif-Virginie-2014 1005

 

 

Voeux-Definitif-Virginie-2014 1006Voeux-Definitif-Virginie-2014 1008

 

 

Voeux-Definitif-Virginie-2014 1010Voeux-Definitif-Virginie-2014 1011

 

 

Voeux-Definitif-Virginie-2014 1015Voeux-Definitif-Virginie-2014 1020

 

 

 

 Voeux-Definitif-Virginie-2014 1021Voeux-Definitif-Virginie-2014 1022

 

 

Voeux-Definitif-Virginie-2014 1023Voeux-Definitif-Virginie-2014 1024

 

 

Voeux-Definitif-Virginie-2014 1028Voeux-Definitif-Virginie-2014 1030

 

 

Voeux-Definitif-Virginie-2014 1033Voeux-Definitif-Virginie-2014 1032

 

 

 

 


Mot du jour

52 paroles s1 e3

Étonnant, on imaginait les repas de famille barbants pour les jeunes, eh bien non ! Ceux-ci sont plébiscités et appréciés comme un important moment de convivialité, un temps d’échange où rire et complicité sont un trait d’union.

La famille est un lieu de partage « où on peut se dire les choses, parler de tout. Madyson emploie le mot « complice», Anthony les termes « solidaire et fusionnel » pour l’évoquer.

Mais, au-delà des parents, la fratrie n’est pas oubliée ni les grands-parents. Autant de relations d’amour partagées et de tendresse. Bref, globalement, la famille a la cote.

Question : le monde adulte n’aurait-il pas tendance à négliger ou gommer ces temps de partage et de convivialité au profit d’échanges virtuels via les portables ou les tablettes ?

Voir le 3è épisode : Qu’aimes-tu dans ta famille ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Comment sortir de la crise… des gilets jaunes ?

      don bosco Petitclerc gilets jaunes 2 Alors que nous venons de vivre l’acte 6 des gilets jaunes, Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, nous livre son point de vue.

      Lire la suite

    • Harcèlement au collège : comment on en arrive là, comment on s’en sort ?

      don bosco harcelement 04 Depuis quelques mois, la rentrée scolaire a eu lieu ; avec son lot de joies, d’habitudes, de retrouvailles, de nouveautés. Mais parfois, pour certains, c’est un moment d’appréhension, surtout lorsqu’on est victime de harcèlement. Basile, jeune lycéen aujourd’hui, a accepté de témoigner sur ces difficiles années de collège.

      Lire la suite

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite