Becchi 001pVenus des 4 coins de France et de Belgique, 500 collégiens et lycéens avec leurs accompagnateurs ont envahi le Collé Don Bosco du 14 au 17 mai 2014 : trois jours de découverte, de rencontre et d'animations. Trois jours « classes » à l'école de Don Bosco !

 

 

 

 

« Sans toi je ne peux rien faire », le thème était lancé ! Et durant trois jours, collégiens et lycéens ont su révéler leurs talents et ont montré leur capacité à se mettre au service des autres. Du lever au coucher ils ont donné le meilleur d'eux-mêmes pour mettre les couleurs au brouillon de Don Bosco.

 

Collégiens et lycéens : ils se sont tous surpassés !

Parmi les animations, le lycée Ste Marie de Bailleul avait préparé la veillée témoignage avec le Collège Immaculé Conception. Anne-Sophie Malesys, animatrice en pastorale scolaire à Ste Marie, évoque le temps de préparation : « C'est vrai que ce rassemblement nous a permis de nous réunir autour de cette veillée témoignage. Les lycéens et collégiens se sont retrouvés pour préparer cette animation et j'ai été très agréablement surprise que la différence d'âge et de formation n'aient pas été une barrière à la construction de la veillée. Au contraire, il y a eu une émulation entre les jeunes. Un vrai partenariat s'est mis en place. Les jeunes avaient envie de créer des choses ensemble ; et l'alchimie a opéré. Chacun a pris le temps d'écouter l'autre, de se connaître pour pouvoir donner le meilleur de lui-même. Et au bout du compte, le jour J, dans la basilique supérieure, nous avons vraiment vécu un moment impressionnant : Chacun s'est surpassé ! Et les jeunes présent dans l'assemblée étaient bienveillants. Chacun a pu montrer une petite parcelle de son talent... et sortir grandi de ce moment de partage vécu dans la confiance. »

 

Et aussi des temps de découverte du charisme salésien

Durant la journée, collégiens et lycéens ont découvert les lieux de vie de Don Bosco, de son enfance au Collé Don Bosco et à l'âge adulte par le Valdocco de Turin, lieu de sa mission. Des activités ajustées à la tranche d'âge étaient animées soit par des collégiens ou par des lycéens. Emmanuel Besnard, salésien de Don Bosco, donne quelques explications à ce temps d'animation : « D'une part il nous semblait important que les collégiens puissent découvrir les quatre piliers d'une maison salésienne : une maison qui accueille, une école où l'on se forme, une cours où l'on joue et une chapelle où l'on prie. D'autre part nous avons attaché beaucoup d'importance à l'implication des collégiens dans le parcours d'animation de ces quatre espaces. Ces jeunes ont ainsi découvert le charisme de Don Bosco en faisant l'expérience d'un service d'animation auprès des autres collégiens. Durant le temps de bilan, au-delà des difficultés d'organisation rencontrées, tous ont exprimés leur satisfaction d'avoir été ainsi responsabilisés. »

 

« Tous ont exprimés leur joie d'avoir été ainsi responsabilisés »

 

TEMPS FORTS 2015 POUR LES JEUNES

 

 Fêtes locales 

 

Durant le premier semestre 2015, dans chaque maison salésienne : paroisses, établissements scolaires et maisons d’action sociales

 

 Rassemblements régionaux (13/25 ans) 

  • 13-14 février 2015, à la Navarre,
    pour la région PACA
  • 20-21 mars 2015, à Giel, pour la région Ouest
  • 27-28 mars 2015, à Ressins,
    pour la région Rhône-Alpes et Alsace
  • 17-18 avril 2015 à Bailleul,
    pour la région Nord, Belgique et IdF

 

Campobosco (13/25 ans)

 

Les 21-25 août 2015 à Ressins

 

Objectif Campobosco 2015 : 1000 jeunes !

Dans la perspective des festivités liées au bicentenaire de la naissance de Don Bosco, Sr Anne Orcel, déléguée à la pastorale des jeunes, dresse les futurs temps forts pour les jeunes : « Le prochain rendez-vous, après celui du Campobosco en août prochain à Turin, sera celui d'un temps festif dans chaque maison salésienne durant le premier semestre 2015. Les collèges et lycées salésiens d'une même région ont fixé une date commune : un vendredi pour une animation dans la maison où les jeunes, partis à Turin ce printemps, seront acteurs. En fin d'après-midi, tous les volontaires de chaque maison prendront le car vers un lieu commun à tous pour la région. Une soirée festive et la matinée du samedi pour célébrer dans la joie, seront animées par l'équipe du Campobosco... et on continuera avec un Campobosco 2015 à Ressins. Objectif : 1000 jeunes ! »

  

Ainsi le rassemblement annuel du Campobosco pourra devenir un moment incontournable de l'année, où jeunes et adultes auront à cœur de se retrouver. Ce moment pourra être aussi une belle occasion de préparer l'année scolaire de la pastorale des jeunes des maisons salésiennes.

 

Vincent Grodzsiki,
salésien de Don Bosco

5 juin 2014

 

 

 

Becchi 003pBecchi 004p

 

Becchi 005pBecchi 006p

 

Becchi 008 pBecchi 007p

 

 

Becchi 012pBecchi 002p

 

 

Becchi 009pBecchi 010p

 

 

Becchi 011pBecchi 013p

 

 

 Becchi 019pBecchi 017p

 

 

 

 

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....

 


Mot du jour

Le nom est la dernière chose qui nous reste quand les parents ne sont plus là. C’est un lien qui atteste de notre humanité engendrée. Le nom nous inscrit dans une histoire, dans une filiation, dans une famille. Le nom ne nous appartient pas vraiment : il se transmet. Il constitue aussi une part de notre identité sociale : avec lui, nous sommes d’un peuple. L’engouement actuel pour la généalogie nous prouve l’importance vitale du nom et de ce qu’il représente.

Etre appelé par son nom, c’est être reconnu et rejoint dans son humanité. Quand Dieu appelle, il le fait à l’aide du nom, car chacun est unique. En nommant leurs enfants, les parents prennent soin de choisir un prénom qui ait du sens. On voit bien quelles difficultés personnelles peut vivre un enfant ou un adolescent qui n’aurait plus la possibilité de se référer à une filiation pour tisser les liens de son histoire. Pour aller de l’avant, chacun a besoin de savoir d’où il vient. Le nom est une pièce essentielle de cette origine.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Pierre Favre, ancien chanteur des Garçons Bouchers
devenu bénévole au Secours Catholique
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Paul
Voir l'article

« On va tout faire pour »
par les élèves de Lyon-Pressin
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • International

    • Label salésien : Rebattre les cartes de la nutrition

      lappel nutrition tchad 004 Depuis trente ans, l’association Appel Durance œuvre pour lutter contre la malnutrition des enfants au Tchad, en partenariat avec les villageois. Cette association utilise la méthodologie des « Nutricartes » qui obtient de très bons résultats. Don Bosco Aujourd’hui a voulu en savoir plus et a interviewé sa présidente, Anne Vincent.

      Lire la suite

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite

  • Société

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite

    • « Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

      apprends moi la nature 002 Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite

    • Pour une écologie authentique

      ecologie authentique ressins 002 « Tout changement a besoin d’un chemin éducatif » plaide le Pape dans l’encyclique « Laudato Si’ ». Elèves en établissement agricole ou horticole, enseignants, mouvements de jeunesse, sont attentifs aux évolutions de l’écologie, mais il reste beaucoup à faire. Dans le réseau des établissements Don Bosco, on avance.

      Lire la suite