Prix-du-Public-CaenpLa 9e édition du FestiClip s'est tenue le 30 mai dernier à Lyon. On a pu noter, avec une grande satisfaction, la montée en qualité des films présentés à ce festival de clips éducatifs réalisés par des jeunes. Une tendance constatée déjà l'an dernier concernant à la fois le fond et la forme. Le prix du jury a été remis au lycée Lemonnier de Caen (photo).

 

 

Des scénarios de qualité : l'hypocrisie, la solidarité, le bizutage et l'alcool

Les thèmes abordés étaient très variés : l'hypocrisie, la solidarité, le bizutage, la télé-réalité, l'alcool et les abus qu'il engendre, l'amitié, la foi, la violence intérieure, le respect de la nature. Les délibérations du Jury ont été particulièrement longues pour déterminer à qui attribuer le prix du Jury et le Clin d'œil à la créativité.

Finalement c'est le film du LTP le Puits de l'Aune, intitulé « On l'a bu » qui obtiendra le prix du Jury. Le Clin d'œil à la créativité récompensera le Lycée horticole de Pressin pour son clip « J'ai fait un rêve ». Le public, lui, décernera son prix à Un bonnet au panier de l'Institut Lemonnier à Caen. Ces trois films sont remarquables par la qualité de leur scénario. Les deux premiers dénoncent avec dureté de réelles violences. Le dernier traite avec légèreté et beaucoup d'humour de l'amitié. Une heureuse repiration.

FestiClip-2014-45 pPapi, alias Daniel Federspiel, exécute un tour de magie

 

Sept établissements concouraient cette année au FestiCilip, présentant un total de 9 films. Comme chaque année la soirée s'est déroulée dans un climat de convivialité et de bonne humeur. Les projections précédées d'une courte présentation par les jeunes réalisateurs, ont toujours été regardées avec attention et un grand respect. Entre chaque série de trois films une pause était proposée. La première a été assurée par Cécile avec deux très belles chansons accompagnées à la guitare. La deuxième a coupé le souffle du public avec une street danse acrobatique. Enfin le clown Papi alias Daniel Federspiel s'est livré à quelques tours de magie pendant que le Jury délibérait et comptabilisait les notes attribuées, avec beaucoup de sérieux, par le public.

 

Vers les 10 ans du FestClip

Cette excellente cuvée 2014 du FestiClip va donner du grain à moudre à la collection D'clic qui, rappelons-le, se propose d'assurer la diffusion des films dont la thématique et la réalisation nous paraissent particulièrement pertinentes. Cette collection est disponible sur le site donboscomedia.com. L'atelier multimédia envisage pour 2015 une compilation de ces clips, accompagnée d'une série de fiches pour faciliter la réflexion et l'animation d'un groupe.

La neuvième édition terminée, il faut songer à la dixième qui va coïncider avec le bicentenaire de la naissance de Saint Jean Bosco. Raison de plus pour en faire une édition spéciale qui tiendra compte, tant que faire se peut, des souhaits exprimés par le public au cours de dernier FestiClip particulièrement réussi.

 

Jacques Rey, sdb

responsable de l'atelier multimédia
19 juin 2014

 

 

 

 

MARSEILLE AU FESTICLIP : ILS EN PARLENT...

 

Les-Festivaliers pTous les participants à la 9e édition.Jean–Joseph : « Ce Festiclip était super ; il m'a permis de rencontrer de nouvelles personnes et de visiter Lyon et de voir le travail des autres. C'était une bonne expérience. A refaire l'année prochaine et peut–être gagner un prix ».

 

Jonathan : « J'ai choisi de participer à Festclip pour présenter mes vidéos et mes idées et pour voir quel serait les avis des téléspectateurs et aussi les critiques des juges, et m'améliorer grâce aux remarques que m'ont fait les juges sur la vidéo. Au prochain Festiclip, je prendrai en compte les remarques des juges pour faire une vidéo le plus parfaite possible ».

 

C’est la 9e fois que l'établissement de Marseille se présentait au Festiclip. Cette année avec leur clip : La foi des supporteurs de l’OM !

 

 Street danse 355x248Entre 2 clips : une street danceFesticlip-CecilePause pour les yeux, mais joie pour les oreilles grâce à Cécile

Prix-du-Jury-FeurspPrix du Jury pour le lycée de Feurs : Elle l'a buPrix-de-la-creativite-PressinpLe prix de la créativité pour Pressin : J'ai fait un rêve

 

 

FestiClip-2014-06 pLe prix du Festicilip : une récompense attendue !Le-Jury pLe Jury au travail

 

 

 

 

 

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....

 

 

 

 

 

Pour aller plus loin

 


Lourdes 2019

congres lourdes 2019 salesien don bosco

Toutes les informations sur le pèlerinage Lourdes 2019...

Mot du jour

52 paroles s1 e7

À entendre nos jeunes interviewés, la famille est au cœur de tous les apprentissages. Parfois contradictoires. Apprendre « à faire confiance aux gens », « à ne faire confiance qu’à soi-même. », « à toujours me méfier », « à ne jamais dépendre de quelqu’un.

Au-delà de ces divergences, il y a un socle commun de valeurs. Les parents, ce sont eux qui apprennent la vie résume simplement Tiphaine. L’apprentissage du respect revient souvent associé à celui des valeurs. «Mes parents m’ont tout appris… Ils ont fait ce que je suis, la femme que je suis » souligne Anaïs. « Ils m’ont appris à être heureux, à être quelqu’un de bien » (Nicolas).

Question : L’apprentissage semble aller de soi au sein de la famille mais prenons-nous assez le temps de réfléchir à ce compagnonnage primordial ?

Voir le 7è épisode : Qu’as-tu appris de tes parents ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Comment sortir de la crise… des gilets jaunes ?

      don bosco Petitclerc gilets jaunes 2 Alors que nous venons de vivre l’acte 6 des gilets jaunes, Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, nous livre son point de vue.

      Lire la suite

    • Harcèlement au collège : comment on en arrive là, comment on s’en sort ?

      don bosco harcelement 04 Depuis quelques mois, la rentrée scolaire a eu lieu ; avec son lot de joies, d’habitudes, de retrouvailles, de nouveautés. Mais parfois, pour certains, c’est un moment d’appréhension, surtout lorsqu’on est victime de harcèlement. Basile, jeune lycéen aujourd’hui, a accepté de témoigner sur ces difficiles années de collège.

      Lire la suite

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite