Marseille Turin p« On ne savait pas qu'il y avait des jeunes de Don Bosco partout. On ne se croyait pas si nombreux » s'exclame Agathe au retour de Turin. Eh oui ! A Turin, les jeunes de Don Bosco ont fait de belles découvertes pendant trois jours. Joëlle Drouin et Raphaël Janiec ont recueilli des témoignages des lycéens de Lyon et de Marseille. A eux la parole !

 

 

On est comme une grande famille

« C'était vraiment bien : sur place, on se rencontrait entre jeunes très facilement alors qu'on ne se connaissait pas du tout. On a tout de suite fait connaissance, on s'est mélangé, l'ambiance était super. » Benjamin et Laure de Lyon

 

« On ne savait pas qu'il y avait des jeunes de Don Bosco partout. On ne se croyait pas si nombreux. On est comme une grande famille. Ceux de Marseille avaient un accent que je n'avais jamais entendu et on a aussi échangé nos expressions régionales. » Agathe et Camille de Lyon

 

Marseille Turin 3pLa délégation du lycée de Marseille à Turin« On a découvert Don Bosco autrement. C'est comme si on avait enlevé la poussière du passé. Pour moi c'était un personnage très ancien mais on lui a donné tous nos ballons, tout notre souffle et par notre animation on l'a fait revivre. » Luc et Loïc de Lyon

 

Avec la coach de danse de Don Bosco Academy

« J’ai appris qu’à Turin se trouvait tout le passé de Don Bosco. J’ai pu aussi passer de bons moments avec d’autres personnes, se faire de nouvelles connaissances. Présentez nos petits talents, danser ça permet de se lâcher ; on oublie tous nos soucis. On a eu de la chance de se faire aider par la coach de danse de Don Bosco Academy. Ce qui m’a donné le plus de joie,  ce sont les mini jeux pour s’entraider entre nous ; c’est ce qu’il y a eu de plus beau. Je ne voudrais absolument rien changer ; tout m’a très bien convenu. Je voudrais bien revenir à Turin avec grand plaisir. » Laëtitia de Marseille

 

J’ai rencontré des gens géniaux

« Je retiens de ce voyage un très bon souvenir qui m’a très enrichi. J’ai rencontré des gens géniaux. Ce qui m’a donné le plus de joie et de satisfaction ce sont les rencontres avec des gens de la France entière, l’échange entre les personnes. Je voudrais dire à mes camarades de faire le pèlerinage s’ils le souhaitent car c’est très bien. Si quelqu’un me propose de repartir je dis : OUI c’est un pèlé formidable, très enrichissant. Expérience à vivre pour tout  croyant. »   Martin de Marseille

 

Marseille Tuin 2 p « Je n’ai pas dansé parce que la musique était très répétitive. Ce qui m’a donné le plus de satisfaction, c’est de faire de belles rencontres et de partager de bons moments. Ce que je voudrais c’est de diminuer largement le caractère religieux de cette rencontre. Mais si vous me proposez de répartir je dirais oui bien sûr. » Marvin de Marseille

 

«  Ce que j’ai retenu, c’est que Don Bosco a inventé le G.P.S c’est – à – dire G comme gioia (la joie, en italien) ;  P comme Preghiera (la prière) et S comme semplicita (la simplicité). » Vincent dit Mamadou de Marseille

 

« J’ai beaucoup apprécié le sketch de Stéphanie de Monaco et je voudrais revenir. » Alex de Marseille

 

« Je me suis jeté dans l’aventure avec plaisir pour jouer un sketch devant 400 personnes. Je n’ai pas dansé parce que ce n’est pas mon truc. C’est une très bonne expérience pour moi. » Aurélien de Marseille

 

 

 

 A la prochaine fois. Rendez-vous au Campobosco !

 

Témoignages de jeunes des Maisons Don Bosco

recueillis pas Joëlle Drouin, fma,
et Raphaël Janiec, aps

19 juin 2014

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....

 

 

Pour aller plus loin

Le Campobosco

 

 


Mot du jour

synode des jeunes Don Bosco

Parole de jeunes : Marie

 

 

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Maisons Don Bosco

    • Les adultes dans le Défi Citoyenneté : quelle est leur place ?

      Defit citoyente adultes 03 Quel doit être l’accompagnement des adultes dans les projets des jeunes ? Aujourd'hui, grâce aux rencontres entre établissements dans les régions et grâce aux relectures, les chefs d'établissement, les éducateurs comprennent mieux leur rôle dans les projets des jeunes. Même si les projets sont menés par les jeunes, l’accompagnement des adultes est un ressort central de la réussite des projets Défi Citoyenneté.

      Lire la suite

    • De nouveaux établissements entrent dans le réseau Don Bosco

      Don Bosco Nouveau Etablissements 00 Le réseau Don Bosco compte 55 établissements en France, 6 en Belgique Sud, un au Maroc et un en Tunisie. Il y a également les établissements et réseaux associés ou invités. Certains établissements ont récemment rejoint le réseau Don Bosco ou sont en demande d’y entrer. Qui sont ces établissements qui entrent dans le réseau ?

      Lire la suite

    • Yahia Adane : « Le travail social n’est pas quantifiable »

      Yahia AEPCR Social 00 Qu’est ce qui donne du sens au travail social dans les quartiers ? Yahia Adane, directeur de l’association d’éducation populaire de Paris 20è et du réseau Don Bosco Action Sociale, témoigne de son approche du travail social. Fin aout, il rassemble tous les éducateurs de la structure et durant une journée il leur propose de réfléchir ensemble à cette question du sens du travail social.

      Lire la suite

    • Livre d’or de l’année scolaire au lycée Don Bosco à Marseille : « Don Bosco m’a redonné foi en mon avenir »

      don bosco marseille livre d or 01 L’année scolaire 2017-2018 s’achève et avec elle s’annonce le départ de nombreux jeunes et adultes. Ils ont laissé des empreintes visibles et invisibles au lycée Don Bosco de Marseille. Ils ont laissé des mots dans « un livre d’or » qui s’appelle : « Sans vous je ne peux rien faire ». Chaque année, les élèves volontaires transcrivent leurs sentiments vis-à-vis de l’établissement qu’ils quittent. Voici une des perles de ce cahier par le témoignage de Marie, accompagné de photos représentant des temps fort de l’année. Comme une maison, le lycée Don Bosco de Marseille éduque les jeunes… toujours et partout.

      Lire la suite

    • Camp d’été chez les Roms grace à ESPERE

      espere Lille don bosco 01 En 2010, Danièle Sciacaluga, Salésienne Coopératrice, visite les familles roms d’un camp de Lille. Pour faire face aux besoins éducatifs, en 2014, elle crée avec un prêtre salésien une association E.S.P.E.R.E. (Espoir Salésiens Pour les Enfants Roms d’Europe) pour promouvoir l’éducation des enfants en s’inspirant de la pédagogie de Don Bosco. Cet été 2018, l’aventure se poursuit. Ce fut le 5è camp. Une vraie collaboration se réalise l’été grâce au réseau DBAS.

      Lire la suite

    • « Va à la pompe ! » L’éducation selon Don Bosco

      education don bosco 03 Lorsque des éducateurs se plaignaient auprès de Don Bosco de ne pas être écoutés par les jeunes et de ne pas savoir comment les prendre, Don Bosco disait : « Va à la pompe ». Il y avait, dans la cour du Valdocco, une fontaine autour de laquelle il y avait toujours un attroupement de jeunes qui se bousculaient pour boire ou pour ramollir la pagnote trop dure du petit déjeuner. C’est là que l’éducateur, en se mêlant à la file, pouvait entendre les conversations, connaître les centres d’intérêt des garçons, leurs préoccupations du moment. L’éducateur était ainsi en prise directe sur leur culture et pouvait sentir l’atmosphère générale. Don Bosco suggérait aussi à l’éducateur d’être moins dur, moins rigide, de « ramollir » son quotidien.

      Lire la suite