Giraud 355Hervé Giraud rend hommage à Xavier Thévenot, théologien et humaniste salésien. Hervé Giraud est l’évêque de Soissons, Laon et Saint-Quentin ; il répond plus spécifiquement à la question de l’apport de la théologie morale de Xavier Thévenot pour la conduite pastorale d’un diocèse. DBA lui donne la parole.

 

 

 

« Autrement dit...» : c'était tout l'aspect éducatif de Xavier Thévenot

« Autrement dit » telle était l’expression de Xavier Thévenot que j’avais retenue pour ma thèse… qui ne vit jamais le jour ! Xavier l’employait souvent et elle me sert désormais quotidiennement, depuis plus de dix ans, dans mon ministère épiscopal. Par sa connaissance des sciences humaines, ce salésien avait le don de rendre accessibles des vérités morales, pastorales ou spirituelles. Comme évêque je pense souvent à cet « autrement  dit » pour exprimer la foi avec les mots, les images, les événements d’aujourd'hui. C’était tout l’aspect éducatif de Xavier, si essentiel dans une mission épiscopale dont l’autorité n’a pour but que de faire grandir dans le Christ.

 

Xavier Thévenot parlait de chasteté pastorale : une distance qui n'est pas extériorité

Son héritage réside également en des mots importants de mon ministère. Xavier parlait de médiation, cette médiation si utile pour réconcilier et faire vivre la communion. Il évoquait aussi la chasteté pastorale pour vivre une distance qui ne soit pas extériorité dans le rapport avec les gens. La finitude était aussi un thème important pour rester dans une logique d’incarnation et d’attention à la réalité. Mais le mot qu’il a peut-être le plus développé est celui d’humanisation pour que la divinisation baptismale s’extériorise, pour que la foi se développe en amour, amour qu’il a lui-même vécu dans la souffrance, en nous invitant à ne pas aimer la souffrance.

 

« Xavier Thévenot m’a donné le sens de la proximité, de l’écoute, de l’humanité »

 

 

xavier-thevenot-2Son héritage se manifeste aussi à travers des trilogies qui nourrissent ma réflexion. Il aimait dire qu’il fallait circuler dans les mystères du rosaire pour aider les gens à ne pas se complaire dans un état, circuler dans la Trinité pour vivre les relations d’une manière différenciée (en famille, dans le travail, dans l’Église). Il invitait aussi à circuler dans le Triduum pascal pour apprendre à traverser chaque épreuve personnelle ou pastorale moins comme un travail de deuil qu’un travail de Pâques. Il en était encore de même pour les vertus théologales (foi, espérance, charité), ainsi que pour le vrai, le beau, le bon. Mais son apport le plus décisif aura été celui de l’articulation entre les trois dimensions de la morale : l’universel, le particulier et le singulier. Il circulait entre les principes généraux universels, les normes morales et la prise en compte de la personne singulière.

 

Avec lui, j’ai appris qu’une morale est toujours en situation

Son héritage se présente ainsi comme des repères de morale, repères dont il avait compris la nécessité pour  redire le rôle de la conscience et celui de la loi (notamment la loi naturelle). Avec lui j’ai appris qu’une morale est toujours en situation pour ne pas être une morale de situation, qu’une sainteté pastorale se vit avec ses imperfections. Là aussi il utilisait des trilogies : trois interdits fondamentaux (fusion, meurtre, mensonge) ; trois fonctions de la sexualité (relationnel, procréatrice, plaisir) ; trois rocs du réel (espace, temps, sexe).

 

Son dernier héritage est celui de dire la joie… alors qu’il n’en débordait pas ! Mais justement il m’a ainsi appris à parler aussi de ce qu’on n’éprouve pas : l’homme raisonnable sait dépasser sa propre expérience.

 

En 2003, lorsque je fus nommé évêque, il me donna un conseil que je n’ai pas oublié : « Demande deux dons au Seigneur : celui d’une parole libre que nul ne peut enchaîner et celui d’une infinie miséricorde envers ton presbyterium ». Autrement dit… Xavier m’a donné le sens de la proximité, de l’écoute, de l’humanité, et finalement de l’action de grâce, celle qui permet déjà de vivre en « ressuscités avec le Christ » (Col 3,1).

 

Hervé Giraud,

évêque de Soissons, Laon et Saint-Quentin
3 juillet 2014

  

 

  

RETROUVEZ CET ARTICLE DANS DON BOSCO AUJOURD'HUI

 

DBA Thevenot 979 355Don Bosco Aujourd'hui rend hommage à Xavier Thévenot. 

 

Il y a dix ans, Xavier Thévenot, docteur en théologie morale, quittait ce monde. Don Bosco Aujourd’hui rend hommage à ce grand théologien et humaniste salésien en donnant la parole à quatre de ses anciens étudiants, leur demandant l’héritage qu’ils estiment avoir reçu de Xavier Thévenot, leur posant également la question de la pertinence de son message pour aujourd’hui. Parmi ces étudiants, trois sont actuellement à leur tour théologiens moralistes, Philippe Bordeyne, Geneviève Medevielle, Catherine Fino. Le quatrième est l’évêque de Soissons, Laon et Saint-Quentin qui a répondu plus spécifiquement à la question de l’apport de la théologie morale de Xavier Thévenot pour la conduite pastorale d’un diocèse. DBA leur donne tour à tour la parole.

 

Le dossier est coordonné par Joël Drouin, fma.

 

 

 

Don Bosco Aujourd'hui est la revue des salésien de Don Bosco de France et Belgique. Il communique les éléments clés de la pédagogie et le charisme de Don Bosco et les nouvelles des maisons salésiennes : établissements, centres sociaux, paroisses.

Abonnement à Don Bosco Aujourd'hui. (1an/20€)

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....


 


Mot du jour

L’engagement humanitaire est un souci pour l’homme qui conduit à en prendre soin partout où il souffre. C’est une conscience récente qui amène certains à donner de leur temps pour rendre service dans des situations d’urgence ou durables de faim, de maladie, de guerre. Don Bosco déjà avait su engager ses jeunes dans la lutte contre le choléra lorsque ce fléau avait touché la ville de Turin en juillet 1854. Disposés à vivre cette solidarité, une cinquantaine de jeunes acceptent d’aller porter secours aux malades dans les maisons et les hôpitaux. Aujourd’hui, le volontariat international permet à tous les jeunes qui le souhaitent de vivre cette solidarité. Toute éducation, pour être complète, doit ouvrir à cette dimension du service. La générosité existe, à condition de savoir l’encourager et la solliciter.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Maman et femme de Philippe, handicapé, Martha
Kayser avait ému au " Week-end Don Bosco 2016 "
Voir l'article

« On va tout faire pour »
par les élèves de Lyon-Pressin
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Margot et Margot
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

https://vimeo.com/221142294
  • Actualités

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite

    • Des films par les jeunes et pour les jeunes : une positive attitude

      FestiClip 2017 30 Le FestiClip 2018 aura lieu au Centre Jean Bosco de Lyon le samedi 2 juin 2018. N’hésitez pas à vous inscrire aujourd’hui ! Quelle est la particularité de ce Festival ? De permettre à des jeunes d'adresser un message à d'autres jeunes, et de traiter une problématique qui vraiment les concerne.

      Lire la suite

    • Pierre Favre, ex-Garçons Bouchers, se livre au week-end Don Bosco

      pierre favre don bosco Pierre Favre, ancien chanteur des Garçons Bouchers devenu depuis quinze ans bénévole au Secours Catholique dans le Var, c'est d'abord une gueule. Une carrure, une grande barbe grise et des tatouages. Mais c'est aussi une voix. Une voix douce, chaleureuse qui emmène son interlocuteur dans l'incroyable parcours de cet homme d'une grande profondeur spirituelle. Il était l'invité du " Week-end Don Bosco jeunes et familles 2016 ". Pour écouter de nouveaux témoins, renseignez-vous sur l'édition 2017 du " Week-end Don Bosco "Logo video80.

      Lire la suite

    • « Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

      apprends moi la nature 002 Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

      Lire la suite

    • Campobosco 2017, les jeunes aux commandes !

      campobosco 2017 001 Pour cette 13e édition du Campobosco (20 - 24 août 2017) à Ressins (à côté de Roanne), l'équipe d'organisation a choisi un thème audacieux : « Abba où t'es ? ». Le sujet a permis aux jeunes de s'exprimer sur leur foi et leurs doutes, sur leur questions et leurs convictions sur Dieu. Ce thème a tissé les temps de témoignage, de jeu, de veillée, d'échanges dans une ambiance de joie, de fraternité et d'enthousiasme.Logo video80

      Lire la suite

    • Au week-end Don Bosco, Martha Kayser témoigne de l’amour immense vécu avec Philippe, son mari handicapé.

      Martha Kayser Maman de cinq enfants, Martha Kayser avait ému les participants du " Week-end Don Bosco jeunes et familles 2016 " avec son magnifique témoignage d'amour et de famille, ancrée dans la foi, qu'elle a conté dans son livre "Toujours plus d'amour". Le mari de Martha, Philippe Kayser, décédé en 2010, formidable époux et papa, était en effet infirme moteur cérébral (IMC). Pour écouter de nouveaux témoins, renseignez-vous sur l'édition 2017 du " Week-end Don Bosco "Logo video80.

      Lire la suite

  • International

    • Label salésien : Rebattre les cartes de la nutrition

      lappel nutrition tchad 004 Depuis trente ans, l’association Appel Durance œuvre pour lutter contre la malnutrition des enfants au Tchad, en partenariat avec les villageois. Cette association utilise la méthodologie des « Nutricartes » qui obtient de très bons résultats. Don Bosco Aujourd’hui a voulu en savoir plus et a interviewé sa présidente, Anne Vincent.

      Lire la suite

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite

  • Société

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite

    • Pour une écologie authentique

      ecologie authentique ressins 002 « Tout changement a besoin d’un chemin éducatif » plaide le Pape dans l’encyclique « Laudato Si’ ». Elèves en établissement agricole ou horticole, enseignants, mouvements de jeunesse, sont attentifs aux évolutions de l’écologie, mais il reste beaucoup à faire. Dans le réseau des établissements Don Bosco, on avance.

      Lire la suite

    • Amine : du Ghana à l’Allemagne et retour…

      Amine Après cinq années de voyage – où il a connu la peur et l’angoisse – Amine, 23 ans, originaire du Ghana, a réussi à gagner Stuttgart en Allemagne. Mais sa demande de régularisation n’a pu aboutir. Il y a quelques semaines, Amine a été reconduit au Ghana. Durant son passage en Europe, des salésiens de Don Bosco l’ont accueilli et accompagné. L’interview a été réalisé, alors qu’Amine se trouvait en Allemagne.

      Lire la suite

    • Les jeunes migrants deviennent acteurs avec Welcome Jeunes

      JRS Welcome Jeunes au Campobosco 001 L'idée phare du programme Welcome Jeunes est de permettre aux réfugiés de sortir du statut de bénéficiaire dans lesquels ils sont souvent placés et de devenir des acteurs. Interview de Lucile, responsable du programme, que nous avons rencontrée au Campobosco l’an dernier.

      Lire la suite