Campo 1 355Ce vendredi 22 août, ils étaient 400, jeunes et accompagnateurs, sur l'esplanade de la basilique du Colle Don Bosco, à danser, chanter, applaudir aux exploits de « Bernard et Bianca », alias Pierre et Virginie, découvrant l'Italie. Ils avaient rallié les Becchi en car, venus des quatre coins de France et de Belgique, en mini-bus et pour les vingt les plus courageux, en vélo, depuis Lyon via le col du Mont Cenis.

 

 

Ils s'étaient donnés rendez-vous, pour la dixième édition du Campobosco, sur la terre où Don Bosco a passé son enfance et son adolescence, à la « casa » d'où tout est parti.

Cinq jours de «folie », au dire de certains participants, durant lesquels ils découvrirent le hameau des Becchi et le Valdocco de Turin, relisant la vie de ce prêtre prodigieux de l'endroit où il est né jusqu'à la chambre où il est mort, durant lesquels ils marchèrent de Mondonio à Morialdo, sur les pas de Dominique Savio.

Cinq jours vécus dans l'esprit que ces deux saints nous ont légué :

  • une ambiance joyeuse, faite de danses, de chants et de jeux. Les participants ne sont pas prêts d'oublier les défis des « Boscogames », ouverts dans une mise en scène digne d'Hollywood, et les épreuves du tournoi sportif, qui ne figurent pas encore au programme des jeux olympiques.

  • une ambiance de fraternité, chacun étant invité à rencontrer l'autre venu d'ailleurs, avec le témoignage exceptionnel de Mère Yvonne, supérieure générale des Filles de Marie Auxiliatrice, (appelées Salésiennes de Don Bosco), dont la simplicité désarmante évoquait celle de son ami, le pape François.

  • une ambiance où chacun était invité à développer ses talents, dans le cadre d'un atelier d'expression (dessin, chant, danse, musique, couture, origami, arts martiaux, etc...) et à les partager avec tous les participants du Campobosco et avec les habitants de Castelnuovo, lors de deux veillées grandioses.

  • une ambiance où chacun était invité à avancer avec le Christ, à partir de l'endroit où il en est sur son chemin de foi, en participant à une veillée spirituelle, avec une inoubliable marche aux flambeaux, et à des eucharisties festives.

« Ils s'étaient donnés rendez-vous, pour la dixième édition du Campobosco,
sur la terre où Don Bosco a passé son enfance »

 

Après de telles journées si intenses, il ne fut pas facile pour certains de se dire « au revoir », mais tous de se donner rendez-vous au prochain campobosco à Ressins en août 2015. Et si chacun invite un ou deux copains ou copines, on sera mille à ce prochain rendez-vous.

 

Jean-Marie Petitclerc,
salésien de Don Bosco

12 septembre 2014

 

 

Campobosco-2014-Turin 1001Veillée d'accueil sur l'esplanade des Becchi Campobosco-2014-Turin 1002Le tournoi sportif

 

Campobosco-2014-Turin 1010La messe dans la basilique de la Résurrection (Becchi)Campobosco-2014-Turin 1011Chaque jour, les fraternités de jeunes

 

Campobosco-2014-Turin 1012Chants et...Campobosco-2014-Turin 1015... danses à tout moment de la journée

 

Campobosco-2014-Turin 1013début de la veillée spirituelle chez Dominique SavioCampobosco-2014-Turin 1014Fin de la veillée spirituelle chez Don Bosco

 

 Campobosco-2014-Turin 1003Turin : visite de la chapelle PinardiCampobosco-2014-Turin 1004Turin : Dans la cours du Valdocco

 

 Campobosco-2014-Turin 1006Turin : Messe à la basilique Marie-AuxiliatriceCampobosco-2014-Turin 1005Turin : La joie exprimée après un ressourcement au Valdocco

 

 Campobosco-2014-Turin 1007Témoignage de Mère Yvonne, supérieure mondiale des salésiennesCampobosco-2014-Turin 1008Avec questions des jeunes, même les plus personnelles !

 

 Campobosco-2014-Turin 1009Campobosco : révélateur de talentsCampobosco-2014-Turin 1016Talents mis en œuvre lors de la dernière veillée

 

 

 

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....

 

 


Mot du jour

 " Et aussitôt en jaillit de l'eau et du sang ". Certes il s’agit du côté plus que du cœur… Et pourtant, dans ce côté ouvert, c’est l’intérieur même de Dieu, son cœur pour ainsi dire, qui s’ouvre à nous, tout son amour qui se déverse sur nous.

Le disciple est comme une vasque : il se remplit de cette eau et de ce sang, jusqu’à en déborder. Mais pourquoi du sang en plus de l’eau ?

Dans le rêve de la tonnelle de roses, Don Bosco prend l'image de cette fleur, magnifique, odorante... mais pleine d'épines. Suivre Jésus avec Don Bosco, c'est aussi accepter les épines pour que les roses éclosent.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

École de Vie Don Bosco
Interview de Prisca
Voir l'article

Aftermovie : retour sur la journée Défi
Citoyenneté du 3 Mai 2017 dans l’Ouest
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Victor
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...