MSJ9 355Ils étaient 90 participants au week-end de rentrée du Mouvement Salésien des Jeunes ! La thématique des racines et des rêves a réuni tous ces jeunes et a donné lieu à de nombreux temps d'échanges, de réflexion, de jeux et prière. Sœur Virginie Mérel, éducatrice spécialisée et adjointe en pastorale scolaire témoigne.

 

 

 

 

« Vendredi 27 au soir, sac à dos sur le dos et joie de se retrouver dans le cœur, une marée de jeunes déferle sur le lycée Don Bosco de Lyon ! Le gymnase prend vie entre ceux qui partagent un pique-nique et d'autres qui apprennent à se connaître autour d'un bon jeu de société ! Les anciens et habitués du Mouvement Salésien des Jeunes accueillent les nouveaux qui sont venus nombreux ! L'ambiance est déjà au rendez-vous !

 

MSJ2 355« Samedi 28 au matin, la «MSJ TV» diffuse son programme. La météo indique un micro-climat sur la ville de Lyon ! L'émission Des racines et des rêves commence avec notre grand témoin Sœur Nadia Aidjan qui nous plonge dans les racines de Don Bosco et de Marie-Dominique. Tous deux sont emprunts d'une éducation humaine et spirituelle transmise par la famille, par leur accompagnateur spirituel. Le sens du devoir et du travail bien fait, des responsabilités tenues jusqu'au bout et du service, le respect de la nature et des autres, le sens des relations, de l'amitié, de la fidélité ou encore l'accueil du plus pauvre, la joie de vivre mais aussi l'ouverture au transcendant, au sens du silence, de l'intériorité et de la prière, la présence du Dieu Providence qui se fait proche de chacun et en qui nous pouvons avoir confiance dans les moments difficiles, la confiance en Marie et l'importance de l'Eucharistie. Oui, c'est au cœur d'une vie simple, rurale que Don Bosco, orphelin de père, apprendra de sa Maman Marguerite, à vivre sous le regard de Dieu et à enraciner l'homme qu'il sera appelé à devenir. Marie-Dominique, elle, en tant qu'aînée de 6 enfants, enracinera son humanité dans une vie de famille enrichie par de profondes valeurs humaines et spirituelles. Elle, qui avait un tempérament de « prétentieuse » et qui voulait, toujours, être la première partout, va se laisser rejoindre et transformer, aussi, par Dieu.

 

Invités à mettre nos pas dans leurs pas

« Des racines aux rêves... c'est le chemin qui nous est proposé lors de ce week-end. Un passage que Don Bosco et Marie-Do ont opéré et nous sommes invités à mettre nos pas dans leurs pas ! Don Bosco rêvait d'étudier, de devenir prêtre, d'être proche des jeunes et de leur faire connaître le Christ. Il rêvait de dépasser les frontières italiennes et de se rendre sur les terres lointaines ! Marie-Do, elle, rêvait de réunir les filles, de jouer avec elles, de leur parler de Jésus et de consacrer toute sa vie à Dieu, de se mettre à son service.
Des rêves qui sont devenus réalité. Don Bosco a su mettre sa confiance, sa volonté et toute son intelligence en Dieu. Il a fait le choix des jeunes les plus pauvres et il leur a fait confiance. Il s'est aussi mis à l'écoute de sa mère, de son oncle, d'amis prêtres. Marie-Dominique, malade du Typhus, a tout remis à Dieu, et, c'est dans la fragilité de sa vie, que Dieu a pu opérer de grandes choses.

 

Oses-tu rêver en grand ?

MSJ Nadia Aidjian 355« Et nous ? et toi ? Que dis-tu de toi-même ? Que dis-tu de tes racines ? et de tes rêves ? Oses-tu rêver en grand ? Parviens-tu à sortir de ta bulle, de ton groupe de copains pour regarder autour de toi ? Oses-tu franchir les frontières de tes peurs, de tes indifférences ? Nous pouvons faire de grandes choses mais y croyons-nous au moins ? « Sans vous, je ne peux rien faire », que ces paroles de Don Bosco puissent résonner en nous. Il a besoin de nous ! Christ a besoin de nous ! Nous avons besoin des autres ! Puissions-nous être le changement que nous voulons voir dans le monde !

 

« Les temps de fraternité ont été riches en partage et en créativité. Les jeunes rêvent pour eux et pour le Monde ! Certains ont peur mais le fait d'en parler donne courage ! Et puis, pour d'autres, au MSJ, on peut vraiment oser en parler sans avoir peur d'être jugés !

 

C'est un peu comme une vigne

« Des racines et des rêves... c'est un peu comme cette vigne dont nous parle St Jean dans son Evangile. La vigne, c'est nous, enracinés en Christ. Si nous acceptons de demeurer en Lui et qu'Il demeure en nous alors notre vigne peut grandir, rêver et porter du fruit en aidant le rêve à devenir réalité. C'est ce symbole de la vigne et cet Evangile, retrouvés lors d'un grand jeu, qui nous ont accompagnés lors du temps spirituel du soir et de l'Eucharistie du Dimanche matin. Un beau climat de prière avec du silence, des chants de Taizé au cœur de la nuit et dans cette dernière matinée qui nous rassemblait tous.

 

« Le samedi soir a été aussi l'occasion d'une grande veillée festive ! En équipe, nous avons joué sans nous prendre la tête. Des relais spaghettis, à la décoration de muffins en duo pieds et mains attachés en passant par le défi de faire reconnaître une chanson lorsque l'on a des chamallows dans la bouche. Une belle soirée toute simple qui nous redit le bonheur d'être ensemble !

 

« Merci à chacun et chacune ! Merci à tous ceux qui sont acteurs du MSJ, ils portent déjà du fruit !

 

Virginie Mérel, soeur salésienne de Don Bosco
 Adjointe en Pastorale
Educatrice spécialisée.
Lycée Don Bosco Lyon
9 octobre 2014

 

 

MSJ5 355MSJ8 355

 

MSJ3 355MSJ7 355

 

 

 

 

 

 

MSJ groupe

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....

 


Lourdes 2019

congres lourdes 2019 salesien don bosco

Toutes les informations sur le pèlerinage Lourdes 2019...

Mot du jour

52 paroles s1 e7

À entendre nos jeunes interviewés, la famille est au cœur de tous les apprentissages. Parfois contradictoires. Apprendre « à faire confiance aux gens », « à ne faire confiance qu’à soi-même. », « à toujours me méfier », « à ne jamais dépendre de quelqu’un.

Au-delà de ces divergences, il y a un socle commun de valeurs. Les parents, ce sont eux qui apprennent la vie résume simplement Tiphaine. L’apprentissage du respect revient souvent associé à celui des valeurs. «Mes parents m’ont tout appris… Ils ont fait ce que je suis, la femme que je suis » souligne Anaïs. « Ils m’ont appris à être heureux, à être quelqu’un de bien » (Nicolas).

Question : L’apprentissage semble aller de soi au sein de la famille mais prenons-nous assez le temps de réfléchir à ce compagnonnage primordial ?

Voir le 7è épisode : Qu’as-tu appris de tes parents ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Comment sortir de la crise… des gilets jaunes ?

      don bosco Petitclerc gilets jaunes 2 Alors que nous venons de vivre l’acte 6 des gilets jaunes, Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, nous livre son point de vue.

      Lire la suite

    • Harcèlement au collège : comment on en arrive là, comment on s’en sort ?

      don bosco harcelement 04 Depuis quelques mois, la rentrée scolaire a eu lieu ; avec son lot de joies, d’habitudes, de retrouvailles, de nouveautés. Mais parfois, pour certains, c’est un moment d’appréhension, surtout lorsqu’on est victime de harcèlement. Basile, jeune lycéen aujourd’hui, a accepté de témoigner sur ces difficiles années de collège.

      Lire la suite

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite